2011 : Une année vidéoludique

Raphaël Carlier | 9 janvier 2012
Raphaël Carlier | 9 janvier 2012

Alors que les suites pleuvent et que les éditeurs tentent d'épuiser les franchises jusqu'à la moelle, cette dernière année vidéoludique aura offert son lot de chef d'œuvres, continuant d'imposer le jeu vidéo comme un média narratif formidable et diablement immersif. Petit tour d'horizon avec plus de soixante jeux chroniqués ou oubliés de nos colonnes.


JANVIER


DEAD SPACE 2 

Beau, intense, frénétique, Dead Space 2 reste fidèle au premier opus en proposant une expérience un poil différente. Moins posé et plus spectaculaire, le jeu livre des séquences cultes qui se succèdent avec une maestria dans la mise en scène indéniable. Le premier nous avait déjà donné une sacré baffe, on tend volontiers l'autre joue pour ce deuxième épisode coup de poing. On en redemande !

Lire le test et visionner les interviews de Louis Letterier et d'un des développeurs du jeu



MASS EFFECT 2 sur PS3

Mass Effect 2 est une bombe indispensable qui n'a pas pris une ride en passant sur la console de Sony. Absolument sublime et à la direction artistique sans faute, cet univers incroyablement riche et passionnant vous absorbera pendant de nombreuses heures (au moins une trentaine). Un chef d'œuvre absolu réalisé de mains de maître. L'attente pour le dernier volet n'est plus très longue puisqu'il est attendu pour le mois de mars 2012. À quand le film ?

Lire le test

Interview du producteur

 

FEVRIER

 


BULLETSTORM

Un petit peu de fraîcheur dans le monde des FPS. Bulletstorm est la parfaite synthèse du précédent jeu de People Can Fly (Painkiller) et du savoir-faire d'Epic Games (Gears of War). Et si la campagne est un brin trop courte, on apprécie la varieté des environnements qu'on peut parcourir en mode Echo pour comptabiliser un maximum de points ou en coopération avec d'autres joueurs pour venir à bout de vagues d'ennemis, avec style bien sûr !

Lire le test



MOTORSTORM APOCALYPSE

Cette série qui accompagne la PS3 depuis ses débuts bombe le torse avec un MotorStorm Apocalypse de haute volée diablement spectaculaire avec ses décors qui s'effondrent et se transforment en temps réel.

À noter que question 3D stéréoscopique Motorstorm Apocalypse s'impose aussi comme la référence sur consoles du moment. Si on perd en détails et qu'il faut un certain temps d'adaptation, l'immersion est totale et la prise en main est bien plus précise grâce à une meilleure évaluation des distances. Personnellement j'ai parcouru toute la campagne les lunettes 3D sur le nez !

Lire le test



MARVEL VS CAPCOM 3

Après un Street Fighter IV (et une version SUPER) de très haute volée, Capcom impose son savoir-faire dans le jeu de combat, délivrant un jeu jouissif. Un véritable fantasme pour les geeks.

Lire le test

 

KILLZONE 3

Plutôt sympathique, le troisième rejeton de la franchise de Sony souffre des mêmes défauts que son prédécesseur : devoir assumer son statut de vitrine technologique. Au final le jeu est sublime, compatible 3D, compatible Move, mais sans réelle nouveauté et à la prise en main toujours aussi classique. Reste un jeu hautement divertissant et recommandable.


DE BLOB 2

Un bol d'air frais. Plein d'humour et de charme, de Blob 2 : The Undergrounddevrait en séduire plus d'un, proposant une expérience qui tranche radicalement avec les productions actuelles. Un passage sur console HD plutôt prometteur.

Lire le test

 

MARS

SHOGUN 2 TOTAL WAR

Passionnant, sublime, Total War : Shogun 2 fait partie de ces jeux qu'on garde de nombreuses années dans sa ludothèque en étant sûr d'y retourner à plusieurs reprises. Avec sa reconstitution d'une époque passionnante et sa prise en main intelligente et fouillée, les amateurs de stratégie à grande échelle vont pouvoir s'en donner à cœur joie. Grandiose.

Lire le test



RIFT

Pour les amateurs de MMO, confirmés ou novices, Rift : Planes of Telaras'annonce comme un jeu incontournable avec de solides arguments. Et en référence au monde de Warcraft et au Magicien d'Oz (Avatar pour les plus jeunes) : « You're not in Azeroth anymore ! ».

Notre avis sur le jeu



CRYSIS 2

En débarquant aussi sur consoles, Crysis 2 propose une expérience différente de Crysis et Crysis : Warhead. Un peu décevant techniquement sur Xbox et PS3 en partie à cause de ses nombreux bugs, le jeu envoi quand même du très lourd comme tout bon blockbuster qui se respecte, avec un fantastique thème musical signé Hans Zimmer en prime. Les acharnés du premier risquent d'être déçu, mais il ne faut pas pour autant passer à côté de ce titre qui signe un premier essai sur console réussi pour ses développeurs, en grande partie grâce à un gameplay toujours aussi jubilatoire.

Lire le test


DRAGON AGE 2

Différent, Dragon Age 2 l'est énormément comparé avec son aîné. S'il est en plus adapté aux consoles une chose est certaine, la communauté va maintenant être divisée entre ceux qui aiment et ceux qui détestent. Les développeurs ont tenté la carte de la nouveauté, pas sûr que la recette fonctionne pour le troisième volet, surtout si son développement est aussi réalisé dans le rush. Reste un jeu RPG/action très plaisant, qui vous occupera une trentaine d'heures au bas mot.

Lire le test



TOP SPIN 4

Riche et profond, ce dernier volet du "PES du tennis" donne un sacré coup de polish à des mécanismes déjà éprouvés par le passé. Soigné dans les moindres détails, ce Top Spin 4, pas non plus exempt de défauts, obtient sans conteste le statut de meilleur jeu de tennis sur console... de tous les temps ?

Lire le test


SHIFT 2 UNLEASHED

Entre la simulation et l'arcade, le jeu de course d'Electronic Arts est taillé pour plaire à un large public en offrant de surcroît des graphismes sublimes et une prise en main réussie. Le hic ? Forza 4 est sorti il y a quelques mois...


YOOSTAR 2

Un bon concept allié à une réalisation qui fait tâche, et des scènes peux nombreuses et inintéressantes. C'est pas demain la veille que vous allez jouer au comédien devant votre console !

Notre avis du jeu

 

NINTENDO 3DS

Le petit joujou a été loué dans ces colonnes, peut-être avec un brin trop d'empressement puisque la console prend un peu la poussière la faute à un line-up loin d'être folichon. Vivement le prochain Resident Evil sur 3DS !

Notre dossier sur la bête



HOMEFRONT

On ne vous le cache pas, Homefront est une cruelle déception. Le potentiel est là, l'excellent background palpable, mais la prise en main banale et la réalisation datée plombent l'ensemble. Reste un multijoueur sympathique qui offre tout juste de quoi patienter en attendant le mastodonte Battlefield 3. Et encore, on reste poli...

Lire le test



FIGHT NIGHT CHAMPION 

Avec sa réalisation somptueuse qui nous immerge dans le ring comme jamais, sa vitesse augmentée pour des matchs percutants, le dernier Fight Night porte à merveille le nom de Champion, qui saura séduire les amateurs comme les curieux à la recherche de sensations fortes. Cerise sur le gâteau : la campagne solo est très bien mise en scène et scénarisée tel un film hollywoodien. Indispensable.

Lire le test



AVRIL



WWE ALLSTAR 

Loin d'être opportuniste, WWE All Stars a toutes ses chances de trouver son public. Fun et accessible, entre jeu de catch et de baston, le jeu de THQ risque fort de toucher la corde sensible des amateurs de catch d'antan, avec le retour sous les projecteurs de grands noms de la scène.

Lire le test



PORTAL 2 

Les critiques dithyrambiques du jeu semblent bien fondées. Original, drôle, recherché, parfois (souvent) brillant, Portal 2 dispose de suffisamment de qualités pour tenter l'investissement. Et tant qu'à faire, autant s'offrir le premier disponible à petit prix. On en redemande !

Lire le test



LES SIMS MEDIEVAL 

Bilan mitigé. Alors que ce nouvel opus avait tout pour plaire sur le papier, débarque à l'arrivée un jeu redondant et manquant cruellement d'immersion. On finit par gérer ses Sims et son royaume avec détachement et monotonie. Dommage tant l'envie de proposer quelque chose de nouveau est louable. À réserver exclusivement aux fans harcore de la série.

Lire le test



MORTAL KOMBAT

La série légendaire de baston revient avec un épisode qui a su conquérir la presse et les joueurs. Bonne prise en main, finish moves plutôt gores, nous n'avons malheureusement pas eu l'occasion de mettre la main sur une version du jeu, dommage.



VIRTUA TENNIS 4

Deux choix occupent le gamer : Top Spin ou Virtua Tennis. Ce dernier, roi de l'arcade, référence absolue du genre lorsqu'il s'agissait de s'éclater pour une partie super fun entre potes, n'est plus que l'ombre de lui-même à avoir voulu jouer la carte du réalisme à outrance que Top Spin est parvenu à réaliser parfaitement. Si en foot, il peut y avoir débat sur le jeu de référence, en tennis, Top Spin a désormais plusieurs longueurs d'avance sur son principal concurrent.

 

TIGER WOODS PGA TOUR 12 MASTERS

S'il y a un domaine où la concurrence n'existe presque pas, c'est bien du côté du golf qu'il faut se tourner où Tiger Woods, à défaut de le faire en vrai depuis ses frasques sexuelles, domine de la tête et des épaules. Jouer à Tiger Woords PGA Tour 12 sur Wii avec la Wiimote est un vrai régal pour tous les golfeurs tant le réalisme s'avère parfois bien bluffant. Durant la période hivernale où aller sur les terrains de golf peut en freiner quelques uns, le jeu offre un palliatif des plus amusants. D'autant que pour les plus jeunes ou ceux moins accrocs au golf pur, la présence de nombreux mini-jeux rend l'utilisation du titre nettement plus abordable et ludique.



MAI



THE WITCHER 2 : ASSASSINS OF KINGS

Passé inaperçu dans nos colonnes, cette exclusivité PC peut truster sans mal la place de jeu de l'année. Encore plus proche des récits d'Andrej Sapkowski, l'auteur polonais derrière la saga du Sorceleur, ce second volet allie une réalisation sublime avec un gameplay quasi-parfait et surtout une écriture magistrale. C'est beau, émouvant, et ça contribue à hisser le jeu vidéo au rang d'œuvre d'art. Pour les consoleux un portage est en court (à moins qu'il ne soit avorté comme pour le premier volet). J'en ai encore la larme à l'œil.



BRINK

Une vraie bonne surprise dont les mauvaises critiques semblent injustifiées. Si les versions consoles ont souffertes de quelques bugs (principalement d'ordre graphique) à la sortie du jeu, Brink reste très plaisant et addictif. Bien entendu à réserver aux fans de jeux exclusivement multijoueurs.

Lire le test



L.A. NOIRE

L.A Noire donne souvent le sentiment d'avoir été mal terminé, ou empesé par un développement pharaonique, qui l'aura empêcher d'exceller dans tous les domaines. Si vous êtes à la recherche d'une expérience inédite et parfois fascinante, foncez découvrir ce qui est peut-être la meilleure reconstitution de l'Amérique de la fin des années 40. Si en revanche vous attendez un GTA-like, un ride furieux et mâtiné d'investigation, alors vous risquez fort d'être frustré.

Lire le test 



JUIN



HUNTED THE DEMON'S FORGE

Un jeu coopératif sous le signe de l'action à la troisième personne dans un monde de Dark Fantasy, chic ! Ah bon la prise en main est médiocre, les cut-scenes insupportables et les graphismes moyens ? Bon ben à la trappe...



RED FACTION ARMAGEDDON

S'éloignant de la direction prise avec le très bon Red Faction Guerrilla, Armageddon vous plonge dans les sous-terrain de Mars avec un gameplay toujours aussi fun. Malheureusement la version que nous avons reçu n'arrêtait pas de planter, donc pas de quoi écrire un article complet.



INFAMOUS 2

Infamous 2 s'impose comme une vision exceptionnelle et passionnante du super-héros, dans un univers en déréliction, au bord du gouffre. Un monde où les héros ne sont pas tenus d'être des champions de probité, mais où il leur appartient de tracer leur voie, et de survivre. Ne passez pas à côté de ce jeu, somme inclassable d'influences diverses, et remarquablement bien digérées. Cole McGrath est là, et il va vous filer un sacré coup de jus.

Lire le test

 

DUKE NUKEM FOREVER

Les critiques n'ont pas été tendres avec Duke Nukem Forever. Le jeu accuse clairement l'âge et son développement mouvementé. Mais franchement, Gearbox s'en sort admirablement en ayant recollé suffisamment de morceaux pour livrer aux fans et aux curieux un jeu unique. Tantôt moche, tantôt joli, tantôt lourdingue, le jeu n'en reste pas moins hilarant, référentiel, mettant en scène un personnage emblématique. Si le retour de Duke sur le devant de la scène de s'est pas fait sans heurts, on espère surtout qu'il reviendra, et plus rapidement cette fois !

Lire le test


DUNGEON SIEGE 3

Le troisième volet d'une série ayant oscillé entre le formidablement culte (le premier volet) et le très moyen (le second opus). Au final Dungeon Siege III n'a plus grand chose à voir avec ses ancêtres et lorgne vers le Sacred 2, en moins bien. Peu, passionnant, plutôt quelconque, largement oubliable.



THE LEGEND OF ZELDA : OCARINA OF TIME 3D

Il est étonnant, et plutôt ironique, que le jeu le plus indispensable de la console portable de Nintendo soit le remake d'un jeu vieux de plus de dix ans. Mais qu'importe, le redécouvrir dans ces conditions, c'est un fantasme de fan qui aboutit, en étant une occasion immanquable pour les autres de découvrir un jeu intemporel. Novateur à l'époque, brillant aujourd'hui.

Lire le test

 


 



JUILLET



LIMBO 

En basant son expérience sur un gameplay millimétré et une ambiance unique, qui allie angoisse et poésie, Limbo vient de jeter un sacré pavé dans la mare du jeux vidéo. À l'heure des superproductions aussi vite oubliées qu'achetées, ce trip innovant et référentiel fera le bonheur de tous les joueurs exigeants, sensibles à cette virée semblable à nulle autre, dans la contrée de l'Inquiétante Étrangeté.

Lire le test 



RESIDENT EVIL : THE MERCENARIES 3D

Si certains y voient une arnaque, Resident Evil : The Mercenaries 3D est destiné à un public très ciblé. Et en dépit de certains défauts, le jeu garde un côté arcade et jouissif plutôt sympathique, ce qui est déjà pas mal pour une console au catalogue plutôt convenu. Pour les amateurs de Resident Evil dans la tradition des premiers volets, une démonstration jouable de Resident Evil Revelations est incluse dans la cartouche et augure le meilleur pour ce prochain volet solo à destination de la 3DS.

Lire le test



AOÛT


DEUS EX HUMAN REVOLUTION 

Pour autant, il serait malvenu de bouder notre plaisir. Deus Ex Human Revolution, s'il est loin d'être parfait, réussi deux tours de force inespérés. Renouer avec la magie ludique du premier épisode, que l'on craignait envolée à jamais, et fonder un véritable univers de science-fiction, jusque dans ses moindres détails. Entre deux missions, on se surprendra parfois à scruter la foule, à arpenter les ruelles sordides où les augmentés viennent quémander un peu de Neuropozine, la drogue anti-rejet que vendent les cliniques à prix d'or. C'est dans ces moments inattendus, où l'action s'interrompt, et laisse place à un effroi vertigineux, que Deus Ex s'impose comme une oeuvre à part entière.

Lire le test



SEPTEMBRE



DRIVER SAN FRANCISCO

Un revival d'une série qu'on imaginait morte et enterrée. Il paraît que c'est pas mal, malheureusement nous n'avons pas eu l'occasion de tester le jeu dans nos colonnes.



FIFA 12

Alors que PES a régné en maître pendant de nombreuses années, c'est FIFAqui a conquis depuis 4-5 ans le cœur des footeux de console en parvenant à un niveau de réalisme que son concurrent peine à atteindre. La fournée 2012 le prouve encore avec le titre d'Electronic Arts qui ne cesse de progresser dans son domaine de prédilection avec toutefois le bémol de ne pas plaire aux néophytes qui devront passer assidument à la case entraînement pour maîtriser toutes les techniques de jeu proposées. A la question, est-ce que la nouvelle version apporte un vrai plus par rapport à sa devancière, la réponse est oui et elle aurait même tendance à rendre la prise en mains immédiate plus intuitive.



PES 12

Du côté de PES, c'est plus compliqué puisque Konami s'est décidé à laisser plus de côté l'aspect acarde qui avait fait le succès phénoménal de la série pour tenter d'aller enfin concurrencer FIFA sur son terrain de jeu privilégié. Seul souci, on est loin du compte et le jeu se retrouve au carrefour des sensations, déboussolant le fan de la première heure et ne pouvant pas séduire le gamer plus enclin à tâter du ballon chez FIFA. On espère vraiment que pour la fournée 2013, l'éditeur saura vraiment choisir son camp et aller au bout de ses idées. Car, graphiquement, notre cœur est toujours du côté de PES.



NHL 12/MADDEN NFL 12

Encore peut être plus élitiste, NHL 2012 s'adresse aux fans de hockey sur glace et avant tout à eux. Car, si les jeux de foot font dans la simulation, NHL 2012 comme son compère Madden NFL 2012, élèvent le niveau de plusieurs crans. Il faut vraiment bien connaître ses deux sports et savoir comment y jouer pour prendre un vrai plaisir de jeu. Mais si vous êtes un aficionado de la rondelle ou du ballon ovale à couture, les deux nouvelles moutures, références absolues du genre dans leur domaine, n'ont cessé de progresser pour atteindre une exigence de réalisme qu'on se demande bien comment ils pourront dépasser pour l'opus 2013.



THE GUNSTRINGER

Une exclusivité Kinect (Xbox 360 donc) qui vous invite à manipuler une marionnette pour un spectacle dans un monde western. C'est barré, original (on pense parfois à Little Big Planet) et diablement fun ! Le jeu étant par contre très épuisant pour nos pauvres bras peu charnus les sessions de jeu s'avèrent être de courte durée.



RESISTANCE 3

Le jeu aura sans doute du mal à faire jeu égal avec les poids lourds alignés par la concurrence. Mais pour tout ceux qui regrettent les gameplay exigeants de la génération précédente, ou pour qui l'intérêt d'un jeu ne se mesure pas à ses performances pyrotechniques, Sony a su offrir une véritable alternative, dont l'univers, la jouabilité et le propos arrivent enfin à mâturité. À bien des égards, Resistance 3est une réussite, qui prouve que par les temps qui courent, faire du neuf avec du vieux peut être un gage de qualité.

Lire le test

 

WARHAMMER 40 000 : SPACE MARINE

Handicapé par de sérieux défauts (linéaire, manque de punch, mal écrit),Space Marine profite néanmoins de l'attrait de l'univers de Warhammer 40 000 et assume pleinement son côté bourrin sans profondeur. Et même si le jeu n'effleure que partiellement le potentiel de son background, jouer un Space Marine c'est la classe ultime ! Un jeu imparfait mais attachant, qui à carrément de quoi ravir les fans. Pour les autres voilà un titre idéal le temps d'un week-end.

Lire le test


DEAD ISLAND

Au final Dead Island est bien plus qu'une surprise : c'est une grosse claque. Absolument généreux avec sa durée de vie colossale et son terrain de jeu immense, le jeu met surtout en avant une jouabilité particulièrement bien pensée le rendant unique. Situé entre la simulation de survie et le RPG, Dead Island est instantanément culte et ouvre admirablement la voie pour une formidable franchise. Tout bonnement indispensable pour les fans du genre. On en attendait pas tant !

Lire le test



GEARS OF WAR 3

« OMFG ». Voilà qui résume assez bien ce que toute personne normalement constituée se doit de dire après avoir tâté la bête. Gears of War 3 est beau, Gears of War 3 est bon, Gears of War 3 est indispensable. Les quelques défauts mineurs du jeu ne sont rien comparé au plaisir immense qu'il procure. Et puis quelle campagne bordel !

Lire le test

Lire le dossier



OCTOBRE



NBA 2K12

NBA 2K12. Pour l'avoir testé durant des centaines d'heures en attendant la reprise de la saison NBA, on peut vous l'écrire noir sur blanc : ce jeu est une tuerie absolue. Continuant à améliorer sans cesse la jouabilité de ce qui est depuis des années la référence en matière de basket sur console, NBA 2K12 atteint ici un niveau de réalisme absolument hors du commun. On a l'impression de reproduire à l'identique les matchs vus à la télé. L'art des créateurs du jeu est d'être parvenu à rendre les parties aussi endiablées et addictives que vous choisissez de jouer « simplement » ou en utilisant les multiples réglages, tactiques...mis à disposition. Mais le nec plus ultra de cette édition 2012, c'est le fait de pouvoir réaliser un vieux fantasme : celui de voir s'affronter les plus mythiques équipes de tous les temps. Vous allez effectivement savoir qui des Lakers de Magic et Abdul-Jabbar, des Celtics de Bird ou les Bulls de Jordan sont les plus forts. Cerise sur le gâteau, le graphisme du jeu s'offre un look vintage (allant même à la diffusion du match en noir & blanc avec une image bruitée) pour coller aux époques respectives. Inutile de dire que la durée de vie du jeu est quasi infinie. Le danger pour les créateurs du jeu : il va falloir faire un miracle pour nous donner envie d'acheterNBA2K13 et laisser de côté son prédécesseur.



RAGE

Non, Rage n'est pas la réussite tant espérée. Le jeu souffre surtout de son développement interminable et sort après la concurrence (on pense évidemment à Borderlands). Pire, le jeu semble manquer de finition. Mais heureusement le savoir faire en matière de FPS des développeurs est bien là et le plaisir flingue en main indiscutable. Rage est imparfait mais reste un jeu hautement recommandable. Si une suite doit voire le jour en gommant ses défauts on dit oui.

Lire le test



BATTLEFIELD 3

On pourrait tomber bêtement sur le râble de ce Battlefield en stigmatisant ses défauts. Si ces derniers sont indiscutables, force est d'admettre qu'une fois le pad ou le clavier en main, ils ne pèsent plus très lourd face aux fantastiques qualités du titre. Si la perspective d'un multijoueur aux possibilités quasi-infinies, d'une richesse inégalée, immédiatement addictif vous fait saliver, alors n'hésitez pas, la plus ébouriffante expérience guerrière qui soit vous tend les bras.

Lire le test



BATMAN ARKHAM CITY

Il paraît que le jeu est génial, malheureusement pas moyen de recevoir une copie pour un test malgré de longs mois de harcèlements. Mais si les dernières aventures de l'homme chauve-souris sont de la trempe d'Arkham Asylum, ça sent la tuerie à plein nez.

Le test d'Arkham Asylum



DANCE CENTRAL 2

Le premier était une tuerie apte à éveiller le fiévreux danseur qui sommeil dans les critiques coincés que nous sommes. Si le second est plutôt chiche en nouveautés et propose une tracklist moins entraînantes, le simple fait de pouvoir jouer à deux en simultané en fait un achat obligé.


 

KINECT SPORTS SAISON 2

Complément idéal au premier opus, ses nouvelles épreuves en font un achat indispensable pour les amateurs de party games Kinect. Toujours aussi fun.

 

FORZA MOTORSPORT 4

Une des (nombreuses) claques de cette année. J'ai beau être allergique aux simulations automobiles le dernier cru de la série exclusive à la 360 m'a largement convaincu. Réalisation, prise en main, ce jeu est une tuerie monumentale doté de surcroit d'un mode Live inlassable.

 

NOVEMBRE


CALL OF DUTY : MODERN WARFARE 3

Le constat est sans appel, ce dernier Call of Duty (ou Modern Warfare au choix) accuse de sérieuses limites, que ce soit sur la technique ou sur le gameplay. On sent que le studio a fait le tour de la Guerre Moderne et il est sérieusement temps de songer à passer à autre choses (un Call of dans l'espace !). Car si les ventes sont faramineuses, et l'accueil dans la presse très, voire trop positif, le jeu récolte aussi les notes les plus basses de la part des joueurs. Reste que le Modern Warfare 3 est un excellent investissement si vous jouez avec quelqu'un en ligne ou en local.

Lire le test



UNCHARTED : L'ILLUSION DE DRAKE

En l'état, Uncharted 3 est bel et bien le ride ahurissant que l'on attendait. Drake, improbable mélange d'Indiana Jones et de John McLane, nous embarque une nouvelle fois pour un invraisemblable festival d'émotions, de chutes, bagarres et explosions. Reste une interrogation de taille : comment poursuivre après une telle réussite ? Car si l'expérience est fabuleuse, on voit mal comment il sera possible de lui donner suite sans en transformer radicalement la recette, car cette dernière atteint ici de toute évidence ses limites, ou tout du moins son aboutissement.

Lire le test



GOLDENEYE 007 RELOADED

Le remake Xbox 360/PS3 d'un remake Nintendo Wii d'un jeu Nintendo 64. Ni bon ni mauvais, à réserver aux fans de la première heure.


LE SEIGNEUR DES ANNEAUX : LA GUERRE DU NORD

Un jeu d'action coopératif dans le monde imaginé par Tolkien et illustré par Peter Jackson. Violent (on y démembre les orques par dizaines), prenant, le jeu vous met dans la peau d'un nain, d'un ranger et d'une elfe qui vivent une aventure parallèle à celle de la communauté de l'anneau. Un postulat de départ plutôt malin qui permet de lier le jeu à l'histoire bien connue du Seigneur des Anneaux tout en permettant aux développeurs de nous inviter dans des coins absents de l'adaptation de Peter Jackson. Un bon jeu de licence qui évoque les très bonnes adaptations d'Electronic Arts à l'époque des films. Indispensable pour les fans.

 

SAINT'S ROW : THE THIRD

Si le jeu a fait couler beaucoup d'encre dans nos colonnes suite à notre visite du stand dédié lors du Paris Games Week dernier (c'est par ici bande de coquins), on a quand même eu l'occasion de mettre la main sur le troisième volet de la version barrée de GTA. C'est vachement bien, vous en aurez pour votre argent, et un jeu qui vous permet de sauver des prostituées déguisé en nounours avec une matraque/godemichet à la main ne peut pas être foncièrement mauvais...


NEED FOR SPEED : THE RUN

Loin de la variante SHIFT, cet opus de Need for Speed renoue avec l'arcade de la série en vous invitant à parcourir les États-Unis en long et en large. En misant tout sur le moteur graphique de Battlefield 3 le jeu se permet pas mal de folies. C'est beau, spectaculaire, et terriblement grisant.



RAYMAN ORIGINS

Prévu pour n'être qu'un simple jeu en téléchargement, Rayman Origins renoue avec les premiers jeux légendaires de l'avatar aux bras flottants dans des décors sublimes. Il paraît que c'est génial, on veut bien le croire.



LES LAPINS CRETINS PARTENT EN LIVE

À l'opposée de Rayman Origins qui signe un retour aux sources de la série, cette mouture exclusive Kinect continue sur la variante délirante des Lapins Crétins. Pour tous ceux qui ont toujours rêvé de maltraiter les lapins les plus couillons de la planète, voici un party-game diablement sympathique, et enfin en HD !



YOUR SHAPE FITNESS EVOLVED 2012

Un jeu de fitness oui, mais fait avec tellement de savoir faire que le jeu en devient grisant. Attention on devient accro !



HALO COMBAT EVOLVED ANNIVERSARY

Cette édition « anniversaire » du premier Halo a tout du jeu incontournable. Loin d'être un bête remake il s'agit d'une version pleine à craquer (coop, multi, 3D, Kinect), et à prix doux, d'un jeu qui a durablement marqué les joueurs et son époque. Un indispensable pour les fans et une fantastique occasion de découvrir un jeu culte pour les autres.

Découvrir nos impressions



ASSASSIN'S CREED REVELATIONS

Ubisoft nous refait le coup de l'Assassin's Creed annuel. La mauvaise nouvelle ? Le jeu est juste génial. Sublime, encore plus riche qu'auparavant, ce dernier volet conclu avec brio la saga d'Ezio à défaut de faire avancer l'histoire de Desmond. Néanmoins il serait grand temps de tourner la page et de passer aux choses sérieuses avec un très attendu Assassin's Creed III. À acheter les yeux fermés.



THE ELDER SCROLLS V  : SKYRIM

Attention aux joueurs facilement sujets à la chronophagie, Skyrim redéfinit la notion d'immersion en vous plongeant en plein royaume nordique directement inspiré de la mythologie viking, avec tout plein de dragons dedans. C'est sublime, enivrant et d'une richesse quasi-inépuisable. TES V gomme les défauts d'Oblivion, son grand frère, et poussant ses qualités à son paroxysme. Épique !



DECEMBRE



KINECT DISNEYLAND ADVENTURES

En apparence ce jeu s'adresse surtout au jeune public (ou aux copines des gamers qui trouve ça « trop miiignon »). Le parc de Los Angeles a été recréé dans sa quasi totalité pour permettre à votre avatar de s'y balader librement. La navigation semble aisée, il est possible d'aller presque partout à pied ou en se téléportant pour les paresseux. Il est aussi possible d'interagir avec quelques objets disséminés à droite et à gauche, ainsi qu'avec les personnages Disney qui répondent présents. Bon, l'intérêt est discutable puisqu'il s'agit de faire des photos ou un câlin (...), mais on la reconnaissance vocale est de la partie pour interagir avec eux. Comme vous pouvez vous en douter, l'intérêt ludique du titre réside surtout dans ses attractions. Si on y retrouve le Space Mountain, le Manoir Hanté, ou encore Pirates des Caraïbes, quelques attractions spécifiques au parc américain seront de la partie pour les pauvres européens que nous sommes. Il y a en tout 18 attractions jouables comprenant une centaine d'épreuves. Entièrement jouables avec Kinect, les séquences de jeux dans les attractions semblent plutôt longues et surtout variées, ainsi que jouables à deux. C'est sympathique et mignon comme tout.



STAR WARS : THE OLD REPUBLIC

Il y a plusieurs mois un confrère m'avait confié avoir joué à ce nouveau jeu de rôle massivement multijoueurs. Vide, gouffre à pognon, aucune chance face à la concurrence, ses propos m'avaient alarmés. Et maintenant que le jeu est dans les bacs je suis pris de honte. Comment ais-je pu douter ainsi des créateurs de Dragon Age, Baldur's Gate, Mass Effect et de Star Wars Knight of the Old Republic (aka l'adaptation qui supplante le matériau d'origine) ? La dernière création de Bioware m'a dors et déjà fait passé du côté obscure de la Force en me faisant payer un abonnement mensuel, il ne tient qu'à vous de faire de même !


Retrouvez les jeux de l'année 2010

Retrouvez les jeux de l'année 2009

Notre dossier sur les jeux de fin d'année

Les meilleurs vidéos du dernier E3




Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire