Les Sims Medieval : changement d'orientation

Raphaël Carlier | 19 juin 2011
Raphaël Carlier | 19 juin 2011

Les Sims, c'est un feuilleton qui dure depuis onze ans. Après trois volets et plus d'une vingtaine d'extensions (!), la saga vidéoludique la plus vendue au monde revoit intégralement sa copie. Ainsi, plus qu'un changement d'époque, c'est les bases même qui sont chamboulées dans Les Sims Medieval.

 

On retrouve le système (poussé) de creation de Sims du troisième opus

 

Plus question de gérer uniquement un avatar et sa petite famille. Dans ce nouvel opus, le joueur contrôle dix héros (débloquables au fur et à mesure de la progression) qui jouent un rôle essentiel au sein d'un royaume, moyenâgeux comme le titre l'évoque. Si la gestion de son (ses) avatar(s) est toujours aussi primordial (fatigue, faim, humeur, envies) de même que les interactions avec les habitants, la personnalisation des bâtiments (de la construction à la décoration) a disparu au profit d'un mode Meuble qui permet de changer deux ou trois choses dans une pièce de façon anecdotique. Le nouveau passe-temps des joueurs sera à chercher du côté du système de quêtes, inhérentes à votre héros (souverain, chevalier, marchand, espion,etc ). Mais ces quêtes, ou tâches, varient dans leur approche en fonction des personnages jouables, à débloquer le plus tôt possible pour varier un gameplay parfois redondant. Si les missions possèdent de l'humour et de la variété, elles manquent d'enjeux et de mise en scène.

 

Oui, il faut savoir écouter et diriger. Un petit côté Fable 3 ?

 

Si le mode Royaume sert à survoler ses terres et faire du "management", le mode Vie vous permet de contrôler vos Sims dans leur quotidien en gardant, de façon simplifiée le principe de la série. Vous pouvez vous lier d'amitié (ou plus) avec la plèbe et les nobles, et gérer votre petit train train en fonction de vos envies ou de petites missions. L'absence d'évolution marquante dans le destin de vos avatars plombe rapidement la gestion de vos Sims et l'envie de progresser. Dommage, la durée de vie étant plutôt conséquente.

 

Il est toujours possible de gérer le train de vie de son avatar

 

Dernier constat pour la technique. Le titre paraît étonnamment inférieur au dernier volet des Sims sorti pourtant deux ans plus tôt. Les décors sont très épurés et le tout manque cruellement de détails et de vie, un comble ! Sans être désagréable le jeu se contente du minimum syndical. En revanche les Sims sont plutôt bien modélisés même si l'animation est un peu en retrait.

 

Bilan mitigé. Alors que ce nouvel opus avait tout pour plaire sur le papier, débarque à l'arrivée un jeu redondant et manquant cruellement d'immersion. On finit par gérer ses Sims et son royaume avec détachement et monotonie. Dommage tant l'envie de proposer quelque chose de nouveau est louable. À réserver exclusivement aux fans de la série.

 

Les Sims Medieval est édité par Electronic Arts et est disponible exclusivement sur PC

Dans la fosse les mécréants !

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire