Marvel, Fondation, The Last of Us, Zack Snyder's Justice League... les séries qu'il ne faut pas manquer en 2021

La Rédaction | 29 décembre 2020 - MAJ : 29/12/2020 19:04
La Rédaction | 29 décembre 2020 - MAJ : 29/12/2020 19:04

Le planning du petit écran s’annonce très chargé en 2021 avec un nombre incalculable de nouvelles séries et bien évidemment les shows renouvelés. Ecran Large a fait une sélection des nouvelles séries à ne rater sous aucun prétexte cette année, mais aussi des retours hyper attendus.

 

Photo Edward NortonLe monde en 2021, 2022, 2023, 2024...

 

The Watch

Comment résumer ce projet dingo, qui va de Charybe en Scylla depuis sa première annonce officielle en 2011 ? Il s'agit d'un dérivé d'une des innombrables inventions de feu Terry Pratchett, génial et hilarant auteur de fantasy, inventeur du Disque-Monde. On y suivra les mésaventures spatio-temporelles des policiers de la cité d'Ankh-Morpork, qui devraient être passablement allumées. La série a déjà engendré pas mal de discussions énervées au Royaume-Uni, pour cause de trahison de l'oeuvre originale, la première bande-annonce dévoilant une identité visuelle pas franchement médiévale et des personnages revisités. 

Mais comme souvent les plus grandes trahisons autorisent les plus belles inventions, qu'on se désespère que les créations démentielles de Pratchett ne soient pas plus connues du grand public, c'est avec beaucoup de curiosité qu'on guette le débarquement de cette production qui pourrait bien apporter un peu de fraîcheur dans le paysage sériel.

Dès le 3 janvier sur BBC America, aucune date arrêtée pour la France.

 

photo, Marama CorlettNon mais ça pète un peu la classe quand même

 

Le Fléau

Cela fait plusieurs années désormais que le projet de revisiter le roman éponyme de Stephen King, qui avait connu une première adaptation télévisuelle durant les années 90, titille Hollywood, et c'est CBS qui s'y est collé. Inutile de préciser que les producteurs et showrunners de ce projet ambitieux n'imaginaient probablement pas, quand ils l'ont mis en chantier, traiter d'un thème aussi connecté à l'actualité se déroulant sous nos yeux. Il s'agit en effet d'un des romans les plus ambitieux de King, démarrant par la chronique d'une pandémie, la "super-grippe", qui éradique la quasi-totalité de l'espèce humaine, avant que les survivants ne s'affrontent, prenant parti pour Mère Abigail ou Randall Flagg, l'Homme en noir.

On espère que ce récit, oscillant entre récit de contagion et trip millénariste teinté d'apocalypse chrétienne aura su extraire la substantifique moelle de cette épopée ahurissante du maître de l'horreur. Avec un casting alléchant, où l'on retrouve Alexander SkarsgårdAmber HeardWhoopi Goldberg, ou encore James Marsden, la mini-série ne devrait pas manquer d'arguments.

Dès le 3 janvier sur Starzplay.

 

photo"Confinez-vous qu'ils disaient"

 

The Good Lord Bird

C'était l'une des séries événements de la fin d'année 2020 aux Etats-Unis sur la chaîne Showtime : Ethan Hawke dans la peau de John Brown, un abolitionniste guidé par la foi et bien décidé à libérer les esclaves, parfois de manière particulièrement violente, dans l'Amérique d'avant guerre de Sécession.

Saluée par la critique, ce récit historique en sept épisodes, et adapté du livre éponyme de James McBride, s'annonce comme un mélange passionnant de violence et cynisme. Et au vu de l'omniprésence des combats raciaux et sociaux en 2020, la série posera sans doute un regard acéré sur l'Amérique d'aujourd'hui en arrière-plan.

Dès le 7 janvier 2021 sur Canal+

 

Photo Ethan HawkeEthan Hawke et sa grosse bebar

 

Lupin, dans l'ombre d'Arsène

Au tournant de la nouvelle année, Omar Sy se la joue "gentleman cambrioleur" pour la célèbre plateforme au N rouge. Il campe un agent d'entretien au musée du Louvre qui planifie un coup pour se venger de l'homme qui a fait tomber son père - et s'en mettre plein les poches au passage. Récemment, Netflix a montré qu'on pouvait faire des thriller d'action sympa avec des acteurs français, et on souhaite à Lupin le même succès. Et dans le même décor, il pourra difficilement faire pire que Da Vinci Code.

Au programme de cette série en dix épisodes, un casse dans le plus grand musée français, des magouilles et de l'action digne des grands films d'espionnage anglo-saxons. De quoi faire rouiller les vieilles machines bien huilées ? Omar Sy est dans la place, 007 n'a qu'à bien se tenir...

Dès le 8 janvier 2021 sur Netflix

 

photoOmar Sy, pas venu jouer les agents de surface...

 

WandaVision

Si l’auteur de ces lignes n’est pas un fervent défenseur du MCU, il faut bien admettre que WandaVision a de quoi intriguer dans son postulat de départ, notamment avec une première bande-annonce qui détonne dans le paysage de Marvel. Tourné en studio, en noir & blanc et en présence d’un public, à la manière des sitcoms de la télévision américaine des années 50, Wandavision est censé également servir d’introduction à Doctor Strange in the Multiverse of Madness, ainsi qu’au concept du multivers dans la Phase 4 du MCU.

Pour rappel, on retrouvera au casting Elizabeth Olsen et Paul Bettany, de retour dans les rôles de Wanda et Vision.

Le 15 janvier 2021 sur Disney+.

 

photo, Paul Bettany, Elizabeth OlsenUne esthétique intrigante

 

En thérapie

A l'origine, il y a une série israéelienne, BeTipul, créée par Hagai Levi (retrouvé depuis à la tête de The Affair aux côtés de Sarah Treem), Nir Bergman et Ori Sivan. Diffusée entre 2005 et 2008, elle a eu un retentissement mondial, et une bonne quinzaine de pays a acheté les droits pour produire leur propre version. La plus connue est sans surprise l'américaine, retitrée En analyse. Gabriel Byrne y était le psy, confronté épisode après épisode, jour après jour, à des patients et patientes plus ou moins en souffrance. Melissa George, Mia Wasikowska, Dianne Wiest, Hope Davis, Alison Pill, Debra Winger ou encore Dane DeHaan sont tous passés sur son canapé, pendant 3 saisons, sur HBO.

Un peu à la bourre (mais le projet est en développement depuis des années), la France y va à son tour. En thérapie mettra donc en scène l'excellent Frédéric Pierrot (vu notamment dans Polisse) dans le premier rôle, face à Carole Bouquet, Mélanie Thierry, Reda Kateb, Clémence Poésy ou encore Pio Marmaï. Derrière la caméra, il y a notamment Eric Toledano, Olivier Nakache et Pierre Salvadori. Et Yuksek à la musique. Bref, grande curiosité.

Dès le 4 février sur Arte.

 

 

Clarice

Alors que beaucoup d'entre nous rêvent encore d'un éventuel retour de la superbe série Hannibal, où Bryan Fuller rêvait d'amener le personnage de Clarice Starling, le destin (et le business) en a décidé autrement. L'héroïne imaginée par Thomas Harris reviendra par la grande porte dans sa propre série, elle qui a toujours été écrite en reflet avec Hannibal Lecter, dans Le Silence des agneaux avec Jodie Foster ou Hannibal avec Julianne Moore.

Pour de sombres histoires de droits autour de la saga de Thomas Harris, le personnage de Clarice Starling devra exister seul ou presque dans sa série éponyme. Créée par Alex Kurtzman (décidément partout) et Jenny Lumet (fille de, notamment derrière le scénario de Rachel se marie réalisé par... Jonathan Demme, oscarisé pour Le Silence des agneaux), Clarice se déroulera juste après le film culte avec Anthony Hopkins. L'agent du FBI y affrontera divers monstres, entre serial killers et politiciens.

C'est Rebecca Breeds qui a la lourde tache de reprendre le flambeau Starling. Rien que ça, ça vaudra le coup d'œil.

Dès le 11 février sur CBS.

 

 

Superman & Lois

Superman & Loïs est un des projets que The CW a lancé pour amener du sang neuf au sein d'un Arrowverse qui a perdu Arrow et bientôt Supergirl. La série s’intéressera à la vie de Clark Kent (Tyler Hoechlin) et Loïs Lane (Bitsie Tulloch), qui feront leur possible pour concilier leur vie de famille, leur carrière de journalistes et leurs responsabilités en tant que héros. Le style et l’ambiance devrait être semblable à celui de Supergirl et des autres séries de The CW, mais il va être intéressant de voir comment l’Homme d’Acier et son univers vont être exploités et la place qu’il va occuper au sein de l’Arrowverse.

Plusieurs annonces de casting ont été faites, avec Jordan Elsass et Alexander Garfin pour incarner Jon et Jordan, les enfants de Clark et Loïs, Dylan Walsh en Samuel Lane ou encore Emmanuelle Chriqui en Lana Lang, mais pas plus d’infos concernant l’intrigue ou l’apparition du Lex Luthor de Jon Cryer. Une première image de Superman a été dévoilée avec un costume bien plus respectueux, et une esthétique qui tente de copier Man of Steel. En espérant seulement que ce soit pas une version moderne de Loïs & Clark.

Dès le 23 février sur CW

 

photo, Arrow, The Flash, Batwoman, DC's Legends of TomorrowSuper bébé

 

Falcon et le Soldat d'hiver

Alors qu’elle devait ouvrir le bal des séries Marvel sur Disney+, The Falcon & The Winter Soldier a accumulé les retards de production et finalement cédé sa place à Wandavision. Cette espèce de buddy movie autour de Sam Wilson (Anthony Mackie) et Bucky Barnes (Sebastian Stan) n’a pas donné de nouvelles pendant un moment après avoir annoncé le retour de Daniel Brühl en Baron Zemo et l’apparition d’un nouveau Captain America baptisé US Agent, mais la bande-annonce dévoilée pendant le Disney Investor Day a permis d’en voir un peu plus.

D’après les images, la série sur les deux anciens comparses du Cap devraient comporter son lot de scènes d’action et de voltiges, avec des fusillades, de nouveaux ennemis et une intrigue autour de l’héritage de l’ancien leader des Avengers. Rendez-vous le 19 mai. 

Dès le 19 mars 2021 sur Disney+

 

 

Zack Snyder's Justice League

Désormais destiné à HBO Max qui le diffusera en plusieurs parties, le Justice League de Zack Snyder se retrouve, en sa qualité de mini-série, dans ce dossier. Projet espéré, réclamé, fantasmé, par d’innombrables fans de par le monde, il va donc finalement voir le jour, et cristallise quantité d’interrogations.

À la joie de découvrir quelle était, a priori, la véritable vision de son auteur, se rajoute le succès de l’espérance de découvrir un tout nouveau long-métrage, capable de gommer les défauts du précédent, ainsi que la curiosité quant à son contenu, qui s’annonce pantagruélique. Difficile de se faire une idée précise de ce qui nous attend, Zack Snyder ayant jusqu’à présent distillé les indices avec malice et multiplié les déclarations concernant les personnages, leurs destins et leur implication dans ce récit.

En outre, cette nouvelle version constitue un précédent dans le paysage hollywoodien, rarement les fans étant parvenus à infléchir aussi profondément le destin d’une œuvre. On espère que cette création aux ambitions herculéennes permettra à son auteur de boucler un pan de sa carrière qui ne fut pas sans remous et faillit se terminer sur une tragédie. Mais plus encore, on prie pour que ce Justice League soit l’occasion pour que le cinéaste laisse derrière lui ces épopées super-héroïques, et redevienne force de proposition à travers quantité de projets originaux.

En mars 2021 sur HBO Max (sauf si Snyder a menti)

 

 

Loki

Parmi toutes les séries Marvel annoncées sur Disney+, Loki est sans aucun doute la plus stimulante. Le personnage incarné par Tom Hiddleston est un des héros les plus intéressants du MCU et son escapade à travers le temps dans la série promettait d’être mouvementée, connaissant sa propension vouloir dominer le monde et à taper sur le système de ceux qu’ils croisent. Une première bande-annonce a également été présentée lors du Disney Investor Day et autant dire que le spectacle a l’air à la hauteur des attentes.

Des scènes intenses et visiblement soignées, un mystérieux personnage qui rôde dans la brume, une musique aussi sinistre qu’épique et même des références à certains comics consacrés au dieu fourbe, comme Vote Loki de Christopher Hastings. Prévue pour mai 2021, la série n’a pas encore de date de sortie précise. On n’attend plus que ça.

Courant mai 2021 sur Disney+

 

 

What If...?

Avec Disney+ qui veut blinder son catalogue de séries Marvel, on a vite compris que le MCU allait devenir une hydre à deux têtes et qu’on aurait tout intérêt à suivre le contenu qui va débarquer en streaming pour bien comprendre les prochains films. Une entreprise chronophage dans laquelle Whaf If… ? pourrait servir de parenthèse et de bouffée d’air frais en s'appréciant seule.

La série animée se démarquera en se rapprochant d’avantage des comics, avec de courtes histoires inédites qui joueront avec des mondes alternatifs et d'autres réalités parallèles dans lesquelles un élément changera tout le cours de l’histoire telle qu’on la connaît. Avec un peu d’imagination, on a de quoi se faire plaisir, à commencer par le Captain America zombifié qu’on nous a teasé.

Courant 2021, probablement cet été, sur Disney+

 

photoLà on dit oui

 

The Book of Boba Fett

La saison 2 de The Mandalorian a été remplie de surprises, à commence par le retour jouissif de Boba Fett, incarné par Temuera Morrison. Pour autant, personne ne s'attendait à ce qu'une scène post-générique annonce carrément une nouvelle série, dédiée aux aventures du chasseur de primes.

Produite par Jon FavreauDave Filoni et Robert Rodriguez, The Book of Boba Fett devrait se dérouler en parallèle des événements de The Mandalorian, alors que le personnage, accompagné de Fennec Shand (Ming-Na Wen), a pris le contrôle du palais de Jabba le Hutt. Doit-on s'attendre à une plongée dans la pègre de Tatooine ? Voire de toute la Bordure Extérieure ? De toute façon, Disney tient notre petit coeur de fan en otage, donc on le saura bien assez tôt...

Sortie en décembre 2021 sur Disney+.

 

photo

 

Invincible

Alors que The Walking Dead n'en a pas fini de lasser les téléspectateurs, l'auteur de la bande-dessinée originelle, Robert Kirkman, a décidé de lui-même adapter une autre de ses créations : Invincible. Dans cette série d'animation, il est question de suivre Mark Grayson, le fils du super-héros le plus puissant du monde : Omni-Man. Désireux de suivre ses traces, le jeune va devoir apprendre à maîtriser ses pouvoirs, non sans difficultés...

Ce qui excite principalement avec Invincible, c'est son caractère de série d'animation destinée aux adultes. Après une bande-annonce faisant la part belle aux effusions d'hémoglobine, il est possible qu'on tienne le cocktail parfait entre One-Punch Man et The Boys. Si les super-héros entrent clairement dans leur phase d'adolescents rebelles (n'est-ce pas Zack Snyder...), cette violence peut parfois donner lieu à une réflexion pertinente sur la responsabilité de telles icônes, en plus d'offrir des visuels ultra-jouissifs.

Courant 2021 sur Amazon Prime Video.

 

 

The Flight Attendant

Après une escale à Bangkok, une hotesse de l'air se réveille avec un énormal mal de crâne, une gueule de bois de l'espace et surtout un homme mort, couvert de sang et qu'elle ne connaît pas, dans son lit. Judicieusement, elle décide de fuir, mais son retour aux Etats-Unis va vite la faire se confronter à cet incident dont elle n'a aucun souvenir.

Avec ce pitch qui n'est pas sans rappeler la splendide The Night Ofla série HBO Max semble décider à plus tirer la corde de la comédie noire au milieu de son thriller bien mystérieux. Avec Kaley Cuoco au commande, on demande donc à voir.

Courant 2021 sur Warner TV en France

 

Photo Kaley CuocoPenny nous manque un peu, on l'avoue

 

The Underground Railroad

Sûrement l'une des séries qu'on attend le plus de pied ferme puisqu'il s'agit de celle du talentueux réalisateur Barry Jenkins. Après avoir marqué le monde du cinéma avec Moonlight (trois oscars dont meilleur film) puis l'envoutant Si Beale Street pouvait parlerle cinéaste s'est lancé dans l'adaptation du roman de Colson Whitehead, récipiendaire du Prix Pulitzer de la fiction en 2017.

De quoi lui permettre de livrer une oeuvre puissante sur cette histoire alternative (on parle d'uchronie en France en général) de l'esclavage américain et notamment autour du fameux Chemin de fer clandestin, réseau emprunté par les esclaves pour s'échapper de leur condition. Le tournage s'est terminé sous peu et son casting (Joel EdgertonWilliam Jackson HarperDamon HerrimanThuso Mbedu) en plus de ses premières images donnent plus qu'envie de s'y jeter.

Courant 2021 sur Amazon Prime

 

photoLa course contre la mort 

 

Small Axe

Après une parenthèse où le cinéaste s’est essayé au film de braquage avec Les Veuves et son casting féminin, Steve McQueen revient à ses premiers amours, à savoir un cinéma politique et militant. Après Hunger, Shame et 12 Years a Slave, le réalisateur britannique s’attaque au format de la mini-série, avec une anthologie de cinq films dédiés au mouvement Black Lives Matter, dont les intrigues se situent au sein de la communauté antillaise de Londres, entre les années 60 et 80.

Parmi ces cinq épisodes, deux d’entre eux, Mangrove et Love Rocks, ont obtenu le label Cannes 2020, figurant dans la sélection officielle du festival. Au casting de ces épisodes, on retrouve notamment Letitia Wright (Mangrove), ou encore John Boyega (Red, White and Blue).

Déjà diffusée sur la chaîne BBC One en 2020, courant 2021 en France, sur Salto

 

Photo Letitia WrightLetitia Wright 

 

The North Water

Vous aviez aimé la saiosn 1 de The Terrormais vous auriez préféré une histoire plus réaliste et vrillant moins vers le fantastique ? The North Water pourrait bien vous plaire. Adapté du roman éponyme de Ian McGuire, la série racontera l'histoire d'un serial killer, Henry Drax, qui se cache sur un bateau en expédition pour l'Arctique et va finir par terroriser l'équipage dont le médecin du navire Patrick Summer, ancien chirurgien de l'amée venu oublier les horreurs de son passé.

Supervisée par Andrew Haigh, elle comptera un casting plus qu'alléchant avec Colin Farrell dans la peau du tueur, Jack O'Connell dans celle du médecin, mais aussi Stephen GrahamTom Courtenay et Peter Mullan. Filmé en octobre 2019, la série est sans doute terminée depuis un moment et devrait arriver très rapidement, comme le suggèrent les premières images dévoilées mi-décembre 2020.

Courant 2021 sur BBC

 

photo, Colin FarrellColin Farrell en serial killer dans le froid arctique

 

Star Wars: The Bad Batch

Depuis les dernières saisons de Star Wars : The Clone Wars, les séries animées Star Wars ont franchi un cap qualitatif qui fait plaisir à voir, en plus d'être bourrées d’idées nouvelles et imaginatives, souvent plus matures qu’il n’y paraît. Après une brève introduction dans la saison 7 de The Clone Wars, The Bad Batch aura droit à sa propre série spin-off. Cette troupe de clones d’élites, différents de leurs confrères car génétiquement modifiés, devront donc apprendre à trouver un nouveau sens à leur vie après l’avènement de l’Empire. Une nouvelle occasion pour Star Wars d’étudier une période trouble de sa chronologie, où la frontière entre Bien et Mal peut être difficile à déterminer.

En tout cas, la bande-annonce promet un résultat bien badass, toujours sous la houlette de l’incontournable Dave Filoni, mais aussi de Jennifer CorbettBrad Rau et Josh Rimes, des habitués des séries animées de Lucasfilm. Autant dire qu’on va passer du temps sur Disney+ en 2021... 

Courant 2021 sur Disney+

 

 

THE NEVERS

Dans l'Angleterre victorienne, des femmes dotées de capacités surnaturelles s'unissent pour affronter une menace. Un pitch qui correspondait parfaitement à l'image de Joss Whedon, showrunner initial de la série. Toutefois, le 25 novembre dernier, le réalisateur de Avengers a annoncé quitté le projet pour des raisons diverses et variées (mais sans doute liée à la polémique interminable autour de Justice League).

Une démission qui n'a pas tant gêné le bon déroulé de la production jusqu'ici puisqu'après un arrêt net début 2020 à cause de la pandémie, le tournage a repris en septembre et a été complété fin octobre. Les premières images balancées par HBO dans un teaser de l'année 2021 l'a d'ailleurs plus ou moins confirmé. Reste à savoir maintenant ce que vaudront les dix épisodes avec notamment Laura Donnelly, Ann Skelly, et Olivia Williams au casting.

Courant 2021 sur HBO

 

photoTout feu tout flamme

 

Dopesick

Ces derniers temps, l'Amérique de Trump semble déterminée à exorciser ses démons et parmi eux la crise sanitaire liée à la consommation d'opiacés. Des frères Russo (Cherry) à Ron Howard (Une ode américaine), de nombreux cinéastes ont récemment décidé de traité ce fléau et la manière dont l'addiction au médicament détruit des communautés entières dans les zones rurales américaines.

Danny Strong, le co-créateur de la série Empire avec la superbe Taraji P. Henson, a choisi d'adapter un livre de la journaliste américaine Beth Macy sur la crise des opiacés. Primées à de (très) nombreuses reprises aux États-Unis, le livre met en scène la résistance d'un groupe de citoyens qui se mobilisent contre les grandes entreprises pharmaceutiques qui inondent leur communauté désindustrialisée en cachetons. Michael Keaton et Peter Sarsgaard ont d'ores et déjà été annoncés au casting.

Courant 2021 sur Hulu

 

Photo Michael KeatonMichael Keaton en Docteur, on demande à voir

 

FONDATION

Oui, il y a le film Dune qui arrive bientôt (un jour). Mais les amateurs de SF attendent avec fébrilité l'adaptation d'un autre monument de la littérature : Fondation, d'Isaac Asimov. Composé à l'origine de trois bouquins publiés dans les anneés 50, le cycle Fondation s'est enrichi de nombreux opus, avec deux suites dans les années 80, deux prequels dans la foulée, et des continuations par d'autres écrivains depuis.

Le point de départ : dans un futur très, très éloigné, l'humanité s'est étalée dans toute la galaxie, organisée en Empire galactique autour de la capitale Trantor. Inventeur de la psychohistoire, une nouvelle science entre mathématiques et sociologie, le chercheur Hari Seldon prédit la chute imminente et inévitable de l'Empire, suivie d'une longue et terrible ère de barbarie. La première bataille est perdue, puisque ce monde va inexorablement s'écrouler, mais Seldon pense qu'il est possible de réduire l'horreur à venir, et accélérer la naissance d'un Second Empire galactique. Pour cela, il faut protéger le savoir de la civilisation, et se préparer. C'est le Plan Seldon.

Apple TV+ s'est lancé dans le pari fou d'adapter cette incroyable histoire, qui s'étale sur des millénaires, autour de diverses planètes et protagonistes. Les héros des premiers romans deviennent de lointaines légendes dans les suites, tandis que les vérités sont révélées, et que de nombreux problèmes surviennent pour metre en péril le Plan Seldon - à moins que tout ça n'ait bien été prévu ?

Le projet d'adapter Fondation traîne depuis longtemps. Au début des années 2000, c'était un film, et Roland Emmerich était sur le coup. En 2014, HBO avait récupéré les droits, et Jonathan Nolan développait une série. Apple TV+ a finalement repris la main, avec David S. Goyer et Josh Friedman pour chapeauter tout ça (même si Friedman est parti entre temps).

Fondation sera sans nul doute un événement majeur de 2020, qui pourrait définitivement placer Apple TV+ sur le devant de la scène dans la guerre du streaming... ou lui mettre un gros coup de frein, en cas d'échec.

Diffusion prévue courant 2021 sur Apple TV+.

 

Photo

 

Nine Perfect Strangers 

Adaptée du roman Petits Secrets, grands mensonges de la romancière australienne Liane Moriarty, Big Little Lies a très vite convaincu lors de sa sortie en 2017 (même si la deuxième saison nous avait profondément déçus). Le vernis de cette banlieue californienne chic peuplée de femmes au foyer guindées avait craquant, abandonnant au détour de la route le côté Desperate Housewives du pitch pour mieux lui préférer une ambiance désenchantée et mystérieuse, ne pouvant que répondre aux rêves voyeurismes et un brin malsain des téléspectateurs.

Mais alors que la série n’est toujours pas officiellement renouvelée pour une troisième saison, Nicole Kidman est déjà à l’affiche d’un nouveau programme adapté d’un autre roman de Liane Moriarty : Nine Perfect Strangers.

Réunissant une bonne partie de l'équipe de production de Big Little Lies (un bon point pour cette nouvelle production à venir), la série mettra en scène une Nicole Kidman loin de son dernier rôle de femme fragile subissant l’emprise de son mari abusif, puisque dans la peau d'une directrice de complexe ayant pour mission de revigorer l’esprit et les corps fatigués de parfaits inconnus… qui n'ont aucune idée de ce qui les attend.

Courant 2021 sur Hulu

 

Photo Nicole KidmanUn dîner aux chandelles pour tout changer

 

Mare of Easttown

Le pitch est bien connu, et très franchement de prime abord, il n’a rien de bien engageant. Imaginer l’inspectrice de police d’une petite ville de Pennsylvanie enquêter sur un meurtre local et voir sa vie s’effondrer n’a, il faut bien le dire, rien de vraiment nouveau à offrir, si ce n'est l'envie de faire du personnage principal une femme (pas complètement nouvelle, mais moins redontante que si c'était un homme). Impossible d’ailleurs de citer le nombre de livres et de productions cinématographiques ou sérielles qui ont déjà éculé le principe.

Pourtant la série a deux trois petits bons points dans sa poche qui réussiront certainement à nous tenter. Surtout son duo d’acteurs central, Kate Winslet et Evan Peters, tous deux connus et reconnus pour certaines de leurs interprétations – lui pour ces rôles déviants portés avec brio dans American Horror Story et elle, par exemple, pour son Emmy Award pour Mildred Pierce (2011). Car même si la série n'a rien de bien nouveau à offrir, l'idée de les voir évoluer, coéquipiers sur une affaire sordide, attire tout de même ce qu'il faut pour rendre curieux.

Courant 2021 sur HBO Max

 

photo, Kate WinsletSmallpox-3 devrait nous donner l'identité du tueur

 

Scenes from a Marriage

A quoi bon faire un remake en série de l'éminent Scènes de la vie conjugale d'Ingmar Bergman, film que le Suédois avait lui même fabriqué à travers la mini-série éponyme qu'il avait réalisé un an plus tôt ? A priori, il n'y a absolument rien qui vaille vraiment la peine de s'y atteler. Mais avec Hagai Levi aux commandes, les cartes sont redistribuées.

Co-créateur de la série The Affair, le showrunner a démontré qu'il était un de ses scénaristes capables d'étudier, sonder et explorer les états d'âmes d'un couple avec précision, émotions et justesse. Le voir retransposer le scénario de Bergman dans l'Amérique moderne à travers un couple incarné par Jessica Chastain et Oscar Isaac a donc de quoi exciter.

Courant 2021 sur HBO

 

photoNormalement ce sera mieux qu'Ava

 

Lisey's Story

A la mort de son mari écrivain, Lisey se replonge dans ses affaires et leurs souvenirs. Elle redécouvre ainsi des épisodes de leur vie commune, et notamment les étranges facultés que possédaient son époux...

Comment ne pas être intrigué par Lisey's Story dont le pitch est tout droit sorti de la tête de Stephen King, puisque la série adapte le livre éponyme ? Peut-être que si l'on vous dit qu'il y a Pablo Larraín (NerudaEmaJackie) aux commandes, et que le casting compte Julianne Moore dans le rôle principal, mais aussi Clive OwenJoan AllenDane DeHaanSung Kang ou encore Jennifer Jason Leigh, c'est bon ? Produite par Apple TV+, la série aura en tout cas un budget à la hauteur, reste à savoir si la série suivra.

Courant 2021 sur Apple TV+

 

photo, Julianne MooreToujours un bonheur un projet avec Julianne Moore

 

American Crime Story : Impeachment

Après l'affaire OJ Simpson et l'assassinant de Gianni Versace, la troisième saison de American Crime Story va s'atteler à l'affaire Monica Levinsky et le fameux scandale ayant touché le président américain en fonction Bill Clinton et plus globalement la politique américaine de l'époque.

Si la série anthologique réussit à retrouver le sérieux et la tension de sa saison inaugurale sur OJ Simpson, cette troisième incursion au coeur d'un scandale américain pourrait bien être la merveille de l'année. D'autant plus que Ryan Murphy semble décidé à dézinguer l'ancien président, Monica Levinsky étant co-productrice de la série. Avec Clive Owen (encore lui) en Bill Clinton, la jeune Beanie Feldstein ( Booksmart) dans la peau de Levinsky, Sarah Paulson méconnaissable en Linda Tripp ou encore Annaleigh AshfordBetty Gilpin et Margo Martindale, on a plus que hate.

Courant 2021 sur FX

 

Photo Cuba Gooding Jr.Une première saison folle

 

Midnight Mass

Il a conquis des abonnés Netflix avec The Haunting of Hill HouseThe Haunting of Bly Manor ou le film Jessieet Mike Flanagan est bien décidé à recevoir encore un long moment leur amour. Le maitre de l'horreur psycholique actuel va en effet nous jeter en patûre sur une île isolée où une communauté vit d'étranges événements miraculeux après l'arrivée d'un jeune prêtre charismatique.

Bref, l'Américain va nous livrer son pendant de The Wicker Mansoit la tendance du moment après Midsommar et The Third Day (et dans une moindre mesure The Endless voire Le Bon Apôtre). Et ça suffit à nous faire frissonner d'avance.

Courant 2021 sur Netflix

 

Affiche teaserLa messe de minuit s'annonce bien flippante

 

Station Eleven

Les survivants d'une pandémie de grippe dévastatrice tentent de reconstruire leur vie après avoir tout perdu. Un synopsis qui semble tout droit sorti d'une réalité pas si lointaine et pourtant Station Eleven ne marchera pas sur les plates-bandes des horribles Connectés et Songbird.

Non car avant la Covid-19, Emily St John Mandel a écrit le roman de science-fiction légérement prémonitoire Station Eleven. Un bouquin salué par la critique qui aura donc les honneurs du format série avec l'excellent Hiro Murai (BarryAtlanta) à la réalisation, la parfaite Mackenzie Davis dans le rôle principal et surtout Patrick Somerville, scénariste de l'éminente The Leftovers et de la très réussie Maniacà l'écriture. De quoi promettre du lourd et surtout une myriade d'émotions.

Courant 2021 sur HBO Max

 

Photo Mackenzie DavisMackenzie Davis, trop rare pour ne pas être au centre des attentions

 

Le Seigneur des anneaux

L'ambition du projet est à la hauteur de l'attente qu'il génère logiquement. En lançant une série adaptée de l'univers de J.R.R Tolkien à grands coups de millions de dollars d'investissement (un milliard au total), Amazon ne vise pas à rester dans la course au streaming, il vise la pôle position. Véritable évènement probablement pensé comme le successeur de Game of Thrones, elle est scrutée avec attention, et jusque ici, elle continue à intriguer.

Le casting se dévoile progressivement, révélant quelques noms célèbres (Morfydd Clark, incroyable dans Saint MaudRobert AramayoNazanin Boniadi) mais aussi un gros paquet d'inconnus au bataillon dont la diversité étonne. Des choix curieux traduisant peut-être des libertés artistiques peu communes pour un projet aussi cher. C'est tout ce qu'on souhaite à J.D. Payne et Patrick McKay, qui auront la lourde tâche de transposer le Second Âge de la Terre du milieu en huit épisodes.

Fin 2021 si tout va bien sur Amazon Prime Video.

 

photo, Cate BlanchettGuess who's back ? Back again ? 

 

The Gilded Age

Julian Fellowes, le créateur de la célèbre Downton Abbey  revient cette année avec une nouvelle série ancrée dans l'Amérique de "l'âge doré" (les années 1880). Oubliez Maggie Smith, le cinéaste s'est offert un casting éclectique - et très féminin - pour l'occasion, avec notamment Carrie Coon (The Leftovers, Gone Girl, Fargo), Cynthia Nixon (Sex and the City) et Taissa Farmiga.

L'intrigue se déroulera à New York et mettra la fille d'un général confédére mort au combat qui s'exile de son Vieux-Sud natal pour rejoindre New York. Là-bas, elle découvrira un autre mode de vie plus libéré et se mélangera aux millionnaires exubérants de la Grosse Pomme.

Courant 2021 sur HBO

 

Photo Michelle DockeryQuand on te préfères l'Amérique débauchée

 

JUPiTER'S LEGACY

Depuis le temps que Mark Millar a signé un deal exclusif avec Netflix pour y développer des séries d’envergure, on est curieux de découvrir ce que va engendrer cette alliance entre la plus grosse plateforme de SVOD actuelle et un des plus brillants scénaristes en activité. D’autant plus que Jupiter’s Legacy représente un risque et un défi de taille.

Car, avec son histoire de super héros pas franchement traditionnels, aux névroses et problèmes très loin du tout venant politiquement correct et sa ré-imagination des mythes américains, Jupiter's Legacy avance en terrain balisé. Un terrain balisé par Watchmen et The Boys, deux éclatants succès sériels en matière de tabassage de poncifs héroïques. Secondé par le réalisateur et producteur Steven D. Knight, on espère que Millar réussira les débuts de ce prometteur « Millarworld » avec l’adaptation d’une de ses plus grandes B.

Courant 2021 sur Netflix

 

photo comicsUn vieux super-héros que jouera Josh Duhamel

 

Y : THE LAST MAN

Après le passage de Legion sur le petit écran, FX se tourne maintenant vers un autre comics culte, sans cape ni collant, Y : le dernier homme, qui ne demandait qu’à être adapté. Cette série de Brian K. Vaughan et Pia Guerra récompensée par plusieurs prix Eisner, raconte l'histoire de Yorick, le dernier homme sur Terre après la mort de tous les porteurs du chromosome Y, qui se retrouve ainsi dans un monde désormais dominé par les femmes.

De quoi installer un nouvel univers post-apocalyptique intéressant, qui résonnerait avec le prochain Chaos Walking, qui opérera globalement le schéma inverse, diversifiant ainsi les réflexions sur la place de chaque sexe au sein de la société. Il s’agira également de découvrir  Ben Schnetzer  dans son premier rôle principal après Ma vie avec John F. Donovan, SnowdenWarcraft, le commencement ou encore La Voleuse de livres.  

Courant 2021 sur FX

 

PhotoYorick dans le comics

 

THE SANDMAN

Avec Watchmen, l’oeuvre de Neil Gaiman est considérée comme un des meilleurs romans graphiques de tous les temps. Alors quand Netflix a déclaré être en train de préparer une adaptation sous forme de série avec David S. Goyer, Allan Heinberg et l’auteur en personne derrière le projet, l’excitation était déjà grande. Neil Gaiman a récemment révélé dans un tweet que la production avait démarré en octobre et que des annonces concernant le casting allaient arriver, laissant entendre au passage que Constantine pourrait faire une apparition. Avec sa riche mythologie, son univers onirique, ses histoires complexes et sa galerie de personnages plus fantastiques les uns que les autres, la série possède tout ce qu’il faut pour être aussi merveilleuse que Watchmen.

Courant 2021 sur Netflix 

 

photoDans les bras de Morphée

 

THE WHEEL OF TIME 

Dix-huit mois après la fin contestée de Game of Thrones, Amazon veut à son tour essayer d'adapter une saga littéraire de fantasy populaire. La Roue du temps, est une épopée impressionnante de quatorze romans, suivant la guerrière Moiraine Damodred, qui prend sous son aile un groupe de jeunes hommes qu'elle suspecte être dotés d'impressionnants pouvoirs. Le personnage principal sera joué par la magnétique Rosamund Pike, déjà aperçue dans Gone Girl de David Fincher ou plus récemment dans le biopic Radioactive réalisé par Marjane Satrapi.

La série devrait reprend l'intrigue de la saga dans son intégralité, d'après Rafe Judkins, le créateur de la série. Il ne s'agira donc pas d'une adaptation littérale du premier volet - de quoi faire grincer les dents des fans les plus fidèles ? En attendant House of the Dragon, la série devrait venir combler les fans de fantasy en manque.

FUN FACT : en 2005, Judkins a été finaliste de la onzième saison de Survivor, la version américaine de... Koh Lanta !

Courant 2021 sur Amazon Prime Video

 

Photo Rosamund PikeMoiraine une future icône à la Cersei / Daenerys ?

 

COWBOY BEBOP

Après les films Death Note et Full Metal Achemist, l’adaptation de Cowboy Bebop pourrait enfin réconcilier les fans d’animation japonaise avec Netflix, qui prend régulièrement plaisir à saccager des oeuvres nippones cultes dans son processus d’occidentalisation. Les fans de la série animée de Shinichirô Watanabe attendent en plus depuis longtemps d'avoir des nouvelles de la joyeuse troupe galactique de chasseurs de prime.

La série de 10 épisode de Christopher Yost a en plus promis de conserver une certaine fidélité au matériau de base, tout en collant un peu plus au format souhaité. Ce qui promet donc moins de chalutage de l’histoire originale que la prochaine adaptation de One Piece.

Courant 2021 sur Netflix

 

PhotoLa bande d'origine

 

TOKYO VICE 

Prévue pour sortir en 2020, la série Tokyo Vice a, comme beaucoup, souffert de la Covid-19. Pour autant, ce projet alléchant est tout de même bien avancé. En l'occurrence, on sait que le grand Michael Mann a repris la réalisation du pilote du nouvel objet de prestige d'HBO Max.

Après, qui de mieux que l'auteur de Heat et Miami Vice pour mettre en scène cette adaptation du livre de Jake Adelstein, journaliste américain établi dans la capitale japonaise et qui a enquêté sur les réseaux yakuzas ?

Le casting n'a pas non plus de quoi nous décevoir avec Ansel Elgort (Baby Driver, Billionaire Boys Club, Le Chardonneret) et Ken Watanabe (Godzilla, Inception, Le Dernier Samouraï) dans les deux rôles principaux de ce drame criminel. Autant dire qu'on a très hâte, surtout qu'on n'a plus vu le génie cinématographique de Michael Mann depuis 2015 avec Hacker.

Courant 2021 sur HBO Max (si tout va bien).

 

Affiche officielle

 

THE LAST OF US

Médium plus émotionnel qu'on ne veut bien le dire, le jeu vidéo repose sur la ludicité, soit la participation active d'un joueur, dont ce sont littéralement les actes qui deviennent vecteur d'émotions, voire de réflexion. Une équation que les adaptations qui ont abreuvé le grand écran depuis une trentaine d'années n'ont presque jamais su résoudre, se transformant fréquemment en banales illustrations, difficilement immersives. Mais vu la brochette de talent réunis par HBO, l'adaptation de The Last of Us pourrait bien changer la donne.

En effet, pour retranscrire l'épopée post-apocalyptique de Joel et Ellie, la filiale de Warner a fait appel à Neil Druckmann, créateur de l'oeuvre originale, mais aussi au très côté Craig Mazin, dont tout le monde scrute le travail depuis l'éclatant succès de Chernobyl. Ensemble, gageons qu'ils sauront donner vie à l'Amérique dévastée par le cordiceps, dans laquelle ce duo inconique tente de survivre, et de protéger les dernières parcelles d'humanité qu'il leur reste.

Courant 2021 sur HBO Max

 

photoSortez déjà les mouchoirs

 

GUILLERMO DEL TORO PRESENTS 10 AFTER MIDNIGHT 

On n’a pas beaucoup de nouvelles de l’anthologie dirigée par Guillermo del Torog, laquelle a l’ambition de rassembler de grands artisans de l’horreur et de leur offrir une surface sur laquelle répandre un peu de jus de tripes. Un projet qui rappelle forcément les deux saisons de Masters of Horror, collection imparfaite, mais pleine de pépites et de sympathiques idées pour viandards. On attend avec beaucoup d'impatience de connaître les invités et les thèmes de cette réunion baptisée 10 After Midnight.

En apposant son patronyme comme il le fait, le metteur en scène mexicain se frotte directement à l'héritage d'un Hitchcock et nous fait nécessairement saliver. Lancée et officialisée début 2018, la série devait arriver en 2020, ce qui nous réjouissait d’autant plus que Guillermo del Toro, s’il joue régulièrement d’une poisse cosmique quand il est question de ses propres films, est un producteur plutôt avisé et maître de son navire.

Néanmoins, le manque d'informations lachées cette année a de quoi faire (vraiment) peur. Dans tous les cas, on pourra se consoler avec Nightmare Alley, son long-métrage daté, lui, à décembre prochain.

Courant 2021 sur Netflix (on espère)

 

AntlersAffamés, production del Toro repoussée à 2021

 

GREMLINS : SECRETS OF THE MOGWAI

Alors, oui, il y a toutes les raisons de penser que ce prequel des deux géniaux films de Joe Dante ne soit produit que pour capitaliser sur une franchise au fort taux de nostalgie afin de concurrencer les autres services de streaming comme Netflix et Disney+. En fait, c'est même certain. Mais il n'empêche que le très peu d'informations dont nous disposons semble déjà faire éviter un beau paquet de pièges à cette nouvelle épopée relatant les aventures du jeune Mr. Wing chapeautée par Tze Chun.

En effet, il s'agit d'une série d'animation, ce qui pallie les défauts attendus d'une série live ne sachant que faire des effets spéciaux pratiques de 1984. Peu de chances de voir des Mogwai en CGI hideux : Gremlins: Secrets of the Mogwai sera d'une tout autre patte graphique. Espérons que la composante horrifique de l'univers n'en pâtisse pas.

Attendue en 2020, Secrets of the Mogwai avait été repoussée à 2021 dès le début de cette année. A priori, c'est pour le premier semestre. Mais le silence radio d'HBO qui pèse depuis a tendance à contredire cette prédiction .

Courant 2021 sur HBO Max

 

afficheUne affiche très parlante

 

MANIAC COP

A l'origine prévu pour être un long-métrage réalisé par le responsable du complètement barré Universal Soldier : Régéneration, le remake du culte Maniac cop de William Lustig sera bien une série, toujours mise en scène par Hyams. Mais ce n'est pas le seul à s'y coller : le showrunner n'est autre que Nicolas Winding Refn, qu'on ne présente plus.

Tant de talents réunis autour d'une oeuvre originale aussi malléable, ça fait plaisir, et on s'attend à bien plus qu'une simple réactualisation du mythe. Les styles très éloignés des deux compères pourraient bien faire des étincelles, et on n’est pas étonnés que ce soit HBO qui prenne le risque de produire une chose pareille. La chaîne derrière Euphoria pourrait bien inclure dans son catalogue une nouvelle petite folie. Et en plus, Canal+ est également associé, ce qui garantit la possibilité pour les Français de regarder les violences policières plutôt que les subir, en 2021.

Courant 2021 sur Canal+ en France

 

photo remake serieSimple et efficace

 

LES RETOURS

VIKINGS (saison 6B)

Du sang, du sang et encore su sang. On veut de la baston, on veut des guerres et on veut une fin de série à nous couper le sifflet. C’est ce que nous a en tout cas promis Michael Hirst, le créateur de Vikings.  Alors que la tension était à son paroxysme lors de cette dernière saison 6A, en honorant la mort d’un personnage phare de la série, il nous tarde de voir comment les frères Lothbrock vont mettre un terme à toute cette pagaille.

D’autant plus que beaucoup de questions restent encore en suspend, notamment le drame lié à Floki (Gustaf Skarsgård) et à son expédition d’exilée partie plus loin dans les terres glacées. De son côté, Ivar le Désossé (Alex Høgh Andersen) est toujours perdu dans les contrées Russes mais se rapproche dangereusement de son village natal. Là, où Bjorn (Alexander Ludwig) l'attend de pied ferme aux côtés de Hvisterk (Marco Ilsø) et Ubbe (Jordan Patrick Smith). Tous les chemins mènent à Kattegat, vengeance et trahison vont s'entrecroiser, et après plus de sept d’années d’existence, il est grand temps que nous connaissions la fin de l’histoire des Vikings, vous ne croyez pas ? Même si certains diront que Vikings est déjà fini depuis la saison 4.

Dès le 1er janvier sur Canal+ en France

 

photo, Alexander LudwigQuand tu sais pas quoi faire, alors t'attends

 

SERVANT (SAISON 2)

Après une première saison très intéressante, qui a d'emblée posé une atmosphère sinistre et pensante, ainsi qu'une une intrigue glaçante et dramatique, le résulat s'est malgré tout avéré inégal sur la longueur, avec un rythme parfois mal maîtrisé, un final décevant et un goût d'inachevé. La saison 2 devrait donc permettre à la série de M. Night Shyamalan (producteur éxécutif et réalisateur des deux premiers épisodes) de transformer l’essaie en creusant un peu plus sa mythologie et son concept.

Une des déceptions en bout de course a été le manque de révélations concernant la terrifiante et douce Leanne (Nell Tiger Free), qui devrait donc dévoiler sa véritable nature et histoire. Avec évidemment le retour du casting principal campé par Lauren Ambrose, Toby Kebbell et Rupert Grint.

Dès le 15 janvier 2021 sur Apple TV+

 

photo, Nell Tiger FreeCinglée, pas cinglée ?

 

Snowpiercer (SAISON 2)

Après une première saison assez décevante qui reléguait tout le propos politique sur les classes sociales qui faisait la richesse du matériau d’origine au second plan, brillamment adapté par Bong Joon-ho dans son excellent film, la série Snowpiercer laissait espérer à la fin de sa longue introduction un regain d’intérêt à venir dans la saison 2.

Après avoir teasé l’arrivée de Sean Bean en M. Wilford, Snowpiercer a toutes les cartes en main pour relever le niveau dans sa deuxième saison, en espérant que la série embrasse enfin pleinement la dimension politique de l’œuvre d’origine.

Prévue pour le 25 janvier 2021 sur la chaîne TNT, la saison 2 devrait être diffusée courant 2021 sur Netflix.

 

photo, Sean BeanOn espère que Sean Bean va nous dynamiser un peu tout ça...

 

For All Mankind (saison 2)

Au milieu de The Morning Show et See, la nouvelle série de Ronald D. Moore est passé un peu inaperçue dans le catalogue Apple TV+ en novembre 2019. Pourtant l'uchronie du père de Battlestar Galactica sur la conquête spatiale et la course aux étoiles entre URSS et Etats-Unis est sûrement la grande réussite de la toute jeune plateforme.

Avec cette deuxième saison, qui s'annonce sacrément guerrière dans sa bande-annonce, elle pourrait donc être un peu mieux mise sur le devant de la scène, elle qui a réussi à éviter le shutdown de la pandémie. Avec la promesse de "nous emmener en 1983 en plein cœur de la Guerre froide, alors que les relations sont glaciales. Reagan est président et la confrontation avec l'URSS est centrale. La seconde saison est une histoire de Guerre froide entre les États-Unis et l'URSS" , autant dire qu'on a envie de décoller très vite.

Dès le 19 février 2021 sur Apple TV+

 

 

Dexter (SAISON 9)

Lorsqu'en 2013, Dexter partait vivre seul avec ses démons, dans les montagnes de l'Oregon, le public affolé n'a pas compris cette soudaine reconversion professionnelle. Non pas qu'imaginer Michael C. Hall en bucheron soit une idée déplaisante : un antihéros aussi complexe que le célèbre médecin légiste méritait simplement une fin plus... définitive. Aujourd'hui encore, elle fait partie des fins de séries les plus controversées.

Conscient de ce manque de conclusion satisfaisante parmi les fans, Showtime et Clyde Phillips, le showrunner de la série, ont annoncé le tournage d'une neuvième saison. D'après eux, leur décision a été longuement réfléchie et motivée par une "idée créative, digne de la brillante série originale". Revival tout à fait nécessaire ou vautrage dans le fan service primaire, le temps nous dira si la série méritait cette neuvième salve d'épisodes. En y repensant, le projet donne quand même l'eau à la bouche.

Prévu à l'automne 2021 sur Showtime (aux États-Unis)

 

photo, Yvonne Strahovski, Michael C. HallÇa va être une boucherie !

 

Sex Education (SAISON 3)

Après ses deux excellentes premières saisons, il n’est pas étonnant que Sex Education revienne pour une saison 3 sur Netflix. En à peine deux saisons sorties à un an d’intervalle, la série s’est imposée comme un modèle de la recette young adult chère à la plateforme au N rouge, de par la fraîcheur de son casting et sa capacité à évoquer les tabous de l’adolescence et de la sexualité avec une aisance assez remarquable dans le genre.

Si on sait que le français Sami Outalbali, interprète de Rahim, ne reviendra pas dans cette saison 3, le reste du casting devrait être de retour, avec des nouveaux venus, notamment Jason Isaacs (Harry Potter), ou encore Jemima Kirke (Girls) qui rejoindront la partie. Avec le cliffhanger survenu à la fin de la deuxième saison, autant dire qu'on a très hâte de découvrir l'impact de ce dernier sur la relation déjà compliquée entre Maeve et Otis.

Courant 2021 sur Netflix

 

photo, Asa Butterfield, Emma MackeyDes loosers attachants

 

The Mandalorian (saison 3)

Depuis le Disney Investor Day de 2020, on a bien compris que The Mandalorian est plus qu'une série. Il s'agit d'une véritable porte d'entrée pour le futur de Star Wars sur la plateforme Disney+. Et au vu des nombreuses questions laissées en suspens par la saison 2, on ne doute que la suite devrait nous donner la bave aux lèvres.

Après un name-dropping et un fan-service plus ou moins maîtrisé, il est clair que Mando va devenir un personnage central dans la chronologie Star Wars. Doit-on attendre un affrontement avec l'Amiral Thrawn ? Ou la restauration de Mandalore ? En tout cas, nul besoin de dire qu'on sera au rendez-vous, même si The Book of Boba Fett prend le créneau habituel de la série pendant les fêtes de fin d'année, l'empêchant en théorie d'être disponible en 2021. Il va falloir s'armer de patience.

Sortie courant 2022 sur Disney+ (mais bon on l'a gardé quand même)

 

photoVers l'infini et au-delà...

 

BETTER CALL SAUL (SAISON 6)

Spin-off de Breaking Bad, le récit de l'ascension puis la chute d'un petit arnaqueur devenu avocat, mais inexorablement rattrapé autant par ses vieux démons que les chausses-trappes d'une Amérique forte avec les faibles et faible avec les forts, la série de Vince Gilligan est rapidement devenu un des récits les plus denses et foisonnants de la production sérielle contemporaine. Avec une précision hors du commun, un sens du détail souvent impressionnant, une densité psychologique exceptionnelle et une mise en scène toujours plus intelligente, l'oeuvre a désormais pour mission de se conclure en beauté.

Et il faut dire que Gilligan ne manque pas de munitions. Si l'anti héros interprété par Bob Odenkirk semble avoir achevé sa mue, le romantisme noir qui le lie à Kim (Rhea Seehorn) demeure une des plus belles histoires d'amour portées récemment à l'écran, qui risque fort de pâtir de la confrontation attendue entre le redoutable lalo et un Nacho désormais au pied du mur.

Diffusion courant 2021 sur AMC et dans la foulée sur Netflix en France

 

photo, Bob Odenkirk, Rhea SeehornPour le meilleur, mais bien sûr, pour le pire

  

THE WITCHER (saison 2)

Encore plus de gros muscles, encore plus de pastèques de forains données à des monstres, encore plus de Geralt (donc d'Henry Cavill), d’Ablette et de « Hum », il vous faut encore d’autres raisons pour lesquelles la saison de The Witcher est attendue ? Bon, sérieusement. Sortie en 2019, la première saison réalisée par Lauren Schmidt avait été plutôt très bien accueillie.

Amoureuse de la saga littéraire dont elle puise son inspiration, Lauren Schmidt a promis d’être encore plus fidèle à son matériau d’origine pour la suite. Pour cette saison 2, la réalisatrice nous emmène sur la terre des Sorceleurs : Kaer Morhen, aux côtés de Ciri, et ça donne envie. Pour l’occasion, la showrunneuse fait plaisir avec l’arrivée de deux nouveaux personnages très attendus : Eskel (un autre sorceleur interprété par Basil Eidenbenz) et Vesimir, le mentor de Geralt, campé par Kim Bodnia.

De son côté, Joey Batey en tant que Jaskier, continuera de nous régaler avec ses ballades dont l’air nous restera en tête pendant 2 semaines. Geralt va casser des mâchoires, Ciri (Freya Allan) va apprendre à contrôler ses pouvoirs, bref, tout ceci nous donne très (très) envie. 

Diffusion courant 2021 sur Netflix.

 

photo, Henry Cavill, Joey BateyNous, en attendant la saison 2 

 

LOVE, DEATH & ROBOTS (SAISON 2)

Entre science-fiction, horreur, comédie, animations 3D ou 2D, Love, Death & Robots avait marqué les esprits. Cette série d'animation anthologique a été créée par Tim Miller et produite par David Fincher et se compose de 18 courts épisodes animés uniques. Elle a été bien accueillie et le 10 juin 2019, Netflix a renouvelé la série pour une deuxième saison. Des histoires parfois drôles, parfois loufoque ou parfois à faire froid dans le dos à la sauce Black Mirror, Love, Death and Robots était une belle création étonnante, et agréable à regarder.

Pour le retour de la série sur les petits écrans, ce sera au tour de Jennifer Yuh Nelson (à qui l’on doit notamment Kung Fu Panda 3, soit le meilleur de la saga on veut rien entendre). Malheureusement très peu d’informations ont filtré sur la sortie de cette saison 2. En février, il a été confirmé que la création audio ne faisait que commencer. Vu la montagne de travail qu’avait nécessité la première saison, on ne peut pas leur en vouloir si la production décide de prendre plus de temps que prévu. 

Diffusion courant 2021 sur Netflix.

 

photoAucun épisode ne vous laissera indifférent

  

ET AUSSI...

Parce que la liste est tellement longue qu'il est strictement impossible de toutes les citer et de les voir dans les moindres détails.

Parmi les nouveautés qu'on surveillera d'un oeil, on note aussi plusieurs Netflix. Dès ce 5 janvier, on est très curieux de retrouver Nicolas Cage dans History Of Swear Words (dont la bande-annonce présage déjà d'un gros délire), mais aussi la version live des Winx avec Destin : la saga Winx le 22 janvier ou encore Firefly Lane, l'amitié chamboulé de deux amies de trente ans dès le 3 février. Et le 19 février, on se jettera sûrement sur la SF Tribes of Europal'histoire de trois frères et sœurs qui tentent de changer le sort de l'Europe après la catastrophe globale qui l'a fragmentée en une foule de micro-États rivalisant pour dominer. La série co-produite par la BBC, The Serpentdevrait nous arriver rapidement également.,

Durant l'année, on suivra aussi de près Halston et Monster: The Jeffrey Dahmer Story, les deux nouvelles séries de Ryan Murphy. Dans le viseur, il y aura également parmi tant d'autres, le thriller Pieces Of Her avec Toni Collette, la série de fantasy Shadow and Bone ou encore Clickbait qui se concentrera sur les effets pervers des réseaux sociaux sur la psyché humaine. Et puis il devrait y avoir Vikings Valhallale spin-off de Vikings, la série animé The Witcher: Blood Originla comédie dramatique Maid avec fille et mère Margaret Qualley et Andie MacDowell, le nouveau drame de Shonda RhimesInventing Anna, ou les séries dérivées de l'univers Resident Evil : Resident Evil: Infinite Darkness et Resident Evil.

Il faudra aussi s'attarder sur la nouvelle création de David E. KelleyAnatomy of a Scandalqui racontera l'histoire d'un politicien britannique accusé de viol avec notamment Sienna MillerMichelle Dockery et Rupert Friend au casting. Et on est aussi très curieux de découvrir l'OVNI Sweet Tooth, le pitch en dit long sur le délire fantasico-action produit par Robert Downey Jr. : La planète Terre a été ravagée par une pandémie. La population a évolué. Gus est un de ces êtres hybrides (mi-humain mi-cerf). Livré à lui-même, il rencontre, Jepperd, un homme taciturne. Ils se lancent dans la quête d'un refuge. Ils vont découvrir, sur leur chemin, l'existence d'une conspiration.

 

photo, Nicolas CageOui vous aussi vous en avez marre de cet article, mais c'est bientôt fini promis

 

Du côté de HBO, on sait d"ores et déjà qu'il faudra attendre 2022 pour découvrir House of the Dragon, le spin-off très attendu de Game of Thrones.

En revanche, une chose est sûre, on surveillera le remake de Gossip Girlla dystopie dramatique DMZ supervisée par Ava DuVernay et aussi la série sur Peacemaker avec John Cena, même si rien ne nous assure que la série sera prête en 2021. Les super-héros pourraient frapper un grand coup en tout cas si, à côté, Green Lantern se faufile tout comme la Justice League Dark produite par J.J. Abrams. Et puis on ne pourra s'empêcher d'avoir envie de jeter un oeil à The Uninhabitable Earth, série fiction provocatrice d'Adam McKay sur le réchauffement climatique et censée éveiller les consciences.

La plateforme aux grandes oreilles aura une place majeure en 2021. En plus des séries Marvel et Star Wars déjà citées plus haut, il y aura les séries Ms. Marvel et Hawkeyeainsi que Star Wars: VisionsMême si ça n'a pas été confrmé pendant le Disney Investor Day, il semblerait que Monsters at Work (suite en série de Monstres & Cie) soit toujours dans les petits papiers du studio, alors que la plateforme accueillera également l'aventure familiale The Mysterious Benedict Society.

 

photoPeacemaker, le super-héros/vilain de 2021 ?

 

Chez Amazon, si on attend toujours faiblard de découvrir enfin Narcos vs Zombies, Riley Keough plongera dans la folie des années 70 et du monde de la musique dans Daisy Jones quand Brian K. Vaughan adaptera la série de comics Paper Girls. Mais pour sur la plateforme de Jeff Bezos, on surveillera surtout l'intrigante The Peripheral, réalisée par Vincenzo Natali (CubeCypher) et supervisée en partie par Jonathan Nolan et Lisa Joy (créateurs de Westworld). Adaptation du roman éponyme, le synopsis donne très envie : Dans un futur proche, la technologie a commencé à subtilement modifier la société. Flynne Fisher découvre alors une connexion avec une réalité très différente, et le destin très sombre qui l'attend...

Chez Apple TV+, on attend toujours la guerrière Masters of the Air ou encore le remake de Mosquito Coast. On est aussi très curieux de retrouver Ben Stiller aux commandes d'une série avec Severance, un thriller où il retrouvera Patricia Arquette, trois ans après Escape at Dannemora.  Et puis parce qu'il faut bien rire aussi, il y aura le thriller comique en mode Game Night-À couteaux tirés The Afterparty dirigé par nul autre que le délirant Chris Miller.

Enfin, sur les autres chaînes. Sur Showtime, on est très impatient de découvrir Halo menée par Pablo Schreiber ou Ripleyinspirée des fameux romans de Patricia Highsmith, portée par Andrew Scott. Sur Peacock, il y aura la délirante MacGruber sur le personnage culte de Will Forte dans le SNL mais aussi Angelyne produite par Sam Esmail (Mr. Robot). Enfin, en France, Canal+ nous réserve de belles choses avec OVNI(s)comédie française SF prévue pour le 11 janvier.

 

photoPhoto non contractuelle de la série

 

Parmi les retours, on attend avec impatience (ou pas) la saison 3 de American Gods dès le 11 janvier, la Partie 3 de Désenchantée dès le 15 janvier, le deuxième épisode spécial de Euphoria aka Euphoria Partie 2 : Jules le 24 janvier (avant la saison 2 non datée).

On n'oublie pas non plus ceux, pas encore datés, des saisons 2 de Tuca & BertieAvenue 5  et Breeders, les saisons 3 de SuccessionBarryThe Girlfriend ExperienceWhat We Do in the ShadowsMayans MCThe Boys et Atlanta les saisons 4 de The Marvelous Mrs. MaiselThe Handmaid’s TaleStranger ThingsEn analyseDear White PeopleÉliteOzark Partie 1, Search Partyla saison 5 de Better Things  et Luciferla saison 8 de Brooklyn Nine-Ninela saison 10 partie spéciale de The Walking Dead et American Horror Story.

 

 

Tout savoir sur WandaVision

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Matrix r
30/12/2020 à 15:23

Ce sont les séries les plus attendues ou bien toutes les séries de 2021? Parce-que là, l'article est vachement long

jmetate
30/12/2020 à 12:42

aie... c'est CBS qui s'occupe du "Fleau".... c'est mauvais signe.
j'ai jeté un coup d'oeil sur leurs series... moyen quand meme.

ils ont pour habitude de prendre des acteurs de seconde zone et de les rendre encore plus "lisses"... du genre qui plaisent a la fameuse "menagere"....

bon là... ok... ya quelques tetes connues... en esperant que ce ne soit pas trop "cul-cul"

Kyle Reese
30/12/2020 à 12:36

Il y a du lourd avec de très beau casting féminin surtout, normal vu l'époque.
Va falloir que j'accélère mon rattrapage de séries 2020 déjà voir plus loin (Dark par ex).
La production TV n'a jamais été aussi excitante que depuis ces dernières années.
La concurrence ça a du bon !

Dorian
30/12/2020 à 08:24

Liste impressionnante. Un peu vertigineuse même. A laquelle se rajoute toutes les productions qui ne sont pas sorties en 2020. On ne devrait pas s'ennuyer.

Gral94
29/12/2020 à 14:55

@tom ward

Oui tu as raison. Ça sent les mecs qui n’ont absolument pas lu les bouquins de Jordan (ou Sanderson)

Si on devait nommer un personnage principal ça serait Rand. Mais ça serait faux de nommer un personnage principal car il n’y en a pas et surtout pas Moiraine.
Les héros ne sont pas que des jeunes hommes mais aussi des jeunes femmes: Nynaeve, Elayne et Egwene.

Moiraine est une Aes Sedai donc oui plutôt une magicienne et surtout pas une Guerrière...

Arnaud (le vrai)
29/12/2020 à 14:43

J’aurais ajouté la saison 2 de Validé aussi qui a été pour ma part une super bonne surprise

Tom Ward
29/12/2020 à 14:25

"La Roue du temps, est une épopée impressionnante de quatorze romans, suivant la guerrière Moiraine Damodred, qui prend sous son aile un groupe de jeunes hommes qu'elle suspecte être dotés d'impressionnants pouvoirs."

Bon je veux bien que vous n'ayez pas lu les bouquins mais au moins quand vous faites un résumé faites-le bien... Je vous aide :
1. Moiraine Damodred n'est pas une guerrière, même en jouant sur les mots. Ce serait même plutôt l'inverse. À la limite dites "une magicienne".
2. Ce n'est pas le personnage principal de la série, ce n'est pas non plus son épopée, même pas un peu.
3. La série devrait être aussi fidèle que possible aux bouquins, et la saison 1 couvrira les événements du premier tome et de la moitié du deuxième...
Bon, sans rancune. ???????? Je suis juste un fan chiant qui n'aime pas trop les approximations !

stivostine
29/12/2020 à 13:54

Saison 2 confirmée pour Gangs of London et Raised By Wolves

LOLL
29/12/2020 à 12:55

L'année 2021 va être chargée en Films ???? & Séries.

votre commentaire