Marvel après Black Widow : comment relancer la machine après Avengers : Endgame ?

La Rédaction | 28 juin 2021 - MAJ : 30/06/2021 14:02
La Rédaction | 28 juin 2021 - MAJ : 30/06/2021 14:02

Avengers : Endgame et Spider-Man : Far From Home ont conclu la Phase 3 au cinéma. Black Widow va relancer la Phase 4 sur grand écran. On fait le point sur la suite.

Avec la Covid-19, Marvel a dû s'adapter en conséquence et repousser à de nombreuses reprises son calendrier de la Phase 4. Ainsi, ce quatrième acte du MCU n'a pas débuté au cinéma comme prévu, mais sur le petit écran, du côté de Disney+, avec WandaVision puis Falcon et le Soldat de l'Hiver et Loki.

Une habitude qu'il va falloir prendre et garder puisqu'au moins dix autres séries sont prévues sur la plateforme à l'avenir. Et ce n'est finalement rien à côté de la grosse douzaine de longs-métrages prévus d'ici 2024 (environ). On s'est dit que pour la sortie de Black Widow sur grand écran (notre critique par ici), il était donc temps qu'on fasse un point sur les films et séries prévus pour la Phase 4 de Marvel (voire la Phase 5).

Accrochez-vous, on vous embarque dans l'univers Marvel et ça risque d'être un peu long.

 

 

LES FILMS

Shang-Chi et la Légende des Dix Anneaux

Ce que l'ont sait ? L’histoire est celle du maître kung-fu Shang-Chi, incarné par Simu Liu, qui va devoir affronter un passé qu’il pensait avoir laissé derrière lui lorsqu’il est pris dans la toile de la mystérieuse organisation des Dix Anneaux dirigée par son père. Ce dernier avait formé Shang-Chi à reprendre la suite de l’organisation criminelle, mais le héros semble bien décidé à mener sa vie comme il l’entend.  

Et c’est l’occasion de retrouver le Mandarin déjà aperçu dans Iron Man 3, ici campé par Tony Leung Chiu Wai (In the Mood for Love2046). On retrouvera également Awkwafina (L'Adieu, Ocean’s Eight) ou encore Michelle Yeoh. Derrière la caméra ce sera Destin Daniel Cretton qui est normalement plus un habitué des récits intimistes comme La Voie de la justiceLe Château de verre ou States of Grace. Le film est prévu sur les écrans français le 1er septembre 2021.  

Est-ce que ça a l'air important ? Shang-Chi sera le premier super-héros asiatique de Marvel. Si son interprète était au départ réticent à ce que le premier héros Marvel asiatique à obtenir son film solo soit un maître du kung-fu (pour le cliché), Simu Liu a finalement accepté après, soi-disant, des changements par rapport au comics. Un impact culturel qui a l’air d’être plus important que l’impact qu’aura le film sur le MCU. En effet, le héros sort un peu de nulle part et ne semble pas avoir de lien avec les autres membres du MCU.

 

 

Cependant, la rumeur veut que lui aussi finisse au cœur du multivers en découvrant au cours du film un artéfact permettant la navigation entre les univers. Peut-être également que le film nous apportera des approfondissements sur certains évènements antérieurs et ainsi un nouveau regard sur les aventures des Avengers, le BlipThanostout çaMais pour le moment rien n’est sûr et la manière dont Shang-Chi viendra s’imposer au sein de la Phase 4 du MCU est encore bien floue.  

Jauge d'attente ? Comme il n’a pas l’air d’être un récit pivot pour la suite du MCU, l’attente semble assez modérée. Cela peut également s’expliquer par le manque de super-pouvoirs surpuissants du héros qui rend la bande-annonce moins impressionnante que celles de certains de ses collègues. Mais le film pourrait malgré tout rameuter les fans de super-héros et ceux de films d’arts martiaux, et ainsi créer une surprise au box-office. Affaire à suivre. 

 

photo, Simu LiuGrosses bastons hyper-chorégraphiées en vue

 

Les Éternels 

Ce que l'on sait ? Appartenant à une ancienne race d'êtres humains, les Éternels, qui peuvent manipuler l'énergie cosmique, ont été créés par les Célestes afin de protéger la Terre contre leurs homologues, les Déviants. On n'en sait pas beaucoup plus sur cette production très ambitieuse, qui a pour programme (comme Les Gardiens de la Galaxie en 2014) d'introduire simultanément tout un groupe de héros. Soit un véritable défi narratif, d'autant plus que comme le rappelle la première bande-annonce dévoilée par Disney, l'intrigue s'étalera sur des siècles, sinon des millénaires.

Pour relever ce défi, le studio a fait un choix inattendu, puisque c'est l'oscarisée Chloé Zhao qui met en scène cette odyssée. Elle a notamment réalisé Les chansons que mes frères m'ont apprisesThe Rider et le récent Nomadland, trois propositions plutôt aux antipodes du canon traditionnel de Marvel. Pour en découvrir plus, il faudra se rendre dans les salles obscures le 3 novembre 2021.

 

photoLes vrais gardiens de la galaxie ?

 

Est-ce que ça a l'air important ?  À la manière d'un grand requin blanc, le MCU doit rester en mouvement pour survivre, et continuer d'attirer à lui un public désormais rompu au rite des sorties super-héroïques abondantes. Après l'apothéose Avengers : Endgame, l'univers partagé des héros Marvel a besoin d'un grand renouveau. Et pour cause, plusieurs de ses héros ont raccroché boucliers, armures et super-collants, il n'y a plus de grande menace générale à l'ordre du jour. Bref, entre éparpillement et besoin de renouveau, Disney doit battre le fer tant qu'il est chaud.

Les Éternels représente un fort potentiel narratif, et ce, pour plusieurs raisons. Ses héros sont dotés de pouvoirs cosmiques, ce qui pourrait nourrir bien des arcs narratifs, leur donner un rôle de passerelle entre différents pans d'univers Marvel encore inexplorés. Ainsi, Disney a choisi de changer très légèrement l'origine de ce groupe de héros, par rapport aux comics. Au cinéma, ils ne seront plus originaires de la Terre. Pour certains fans, cette nuance serait la solution trouvée par Kevin Feige pour pouvoir introduire prochainement les X-Men, dans le giron de Mickey depuis le rachat du studio Fox.

Jauge d'attente ? Une toute nouvelle facette du MCU, un casting extrêmement varié et riche de promesses, une direction artistique relativement singulière, une réalisatrice portée aux nues... Aucun doute, c'est le film qui sera, après la révérence Black Widow, le premier morceau de choix de la Phase 4. Et au vu de la curiosité engendrée par sa récente bande-annonce, gageons que l'attente sera énorme.

 

 

Spider-Man : No Way Home 

Ce que l’on sait ? Après avoir découvert le multivers, Spiderman campé par Tom Holland revient pour une nouvelle aventure, mais cette fois, il ne sera pas tout seul. En effet, l’ouverture des possibles multivers et donc des voyages à travers différentes dimensions va maintenant aider les studios Marvel à imaginer tout un tas de scénarios. Et ce sera plus que jamais le cas dans Spiderman : No Way Home, puisque des personnages d’anciens films, hors MCU, vont se retrouver face à l’homme-araignée.

Si le post-générique de Spiderman : Far from Home avait teasé le retour de J.K. Simmons en Jonas Jomason, en journaliste du Daily Bugle, Spiderman : No Way Home va permettre à Alfred Molina et Jamie Foxx de reprendre leur costume de Docteur Octopus et d’Elektro. Dans l’esprit de Spiderman 3 de Sam Raimi, le héros new-yorkais aura fort à faire, mais sera potentiellement accompagné de deux anciens Spiderman.

 

photo, Spider-Man 2"Hello les amis."

 

En effet, de nombreux bruits nous guident vers un retour des anciens amateurs d’arachnide Tobey Maguire et Andrew Garfield. Toutefois, leur présence au casting n’a pas été confirmée, même si on a bien envie de croire au comeback des deux précédents homme-araignée. À voir si les studios Marvel et Disney confirment cette folle rumeur, tout comme celle qui voit Daredevil épauler Spiderman. Une chose est sûre, Jon Watts a gardé sa casquette de réalisateur après les deux premiers opus.

Est-ce que ça l’air important ? Sorte d’héritier d’Iron Man, le héros cool de New York a été un peu catapulté à la fin de la Phase 3 comme le super-héros de l’avenir. Son jeune âge fait de lui, un futur leader des super-héros de la bande pour les années à venir. Et effectivement, le dévoilement du multivers et de Mysterio (Jake Gyllenhaal), décuple l’attente autour du troisième opus. En espérant que l’esprit teen movie très appréciable des premiers films ne soit pas supplanter par des enjeux trop importants et sans queue, ni tête.

Jauge d'attente ? Elle aurait pu être importante, si Spiderman : Far from Home n'avait pas été décevant sur plusieurs points, mais l'attente est à évaluer par rapport au degré de nostalgie que l'on peut ajouter. Effectivement, le retour des figures de la trilogie de Sam Raimi est assez excitant sur le papier. Le multivers représente une autre très grosse attente des fans. Reste à voir ce que Marvel souhaite bien en faire...

 

photo, Tom Holland, Jake GyllenhaalLa pression est sur vos épaules

 

Doctor Strange in the Multiverse of Madness

Ce que l'on sait ? La suite de Doctor Strange fait partie de ces blockbusters à la genèse quelque peu chaotique. Le réalisateur Scott Derrickson devait rempiler, mais des différends artistiques confirmés par le scénariste C. Robert Cargill l'ont fait quitter la production pour travailler sur son The Black Phone. Derrickson semblait tenir à faire de ce second opus un pur film d'horreur, parti pris refusé par Kevin Feige, ce qui a rendu encore plus ironique la révélation de son successeur : le dieu Sam Raimi.

Si aucun synopsis n'est pour l'instant disponible, les fans y vont de leurs théories les plus élaborées puisque le long-métrage coécrit par Michael Waldron (Loki) sera a priori lié à la série WandaVision. D'ailleurs, Elizabeth Olsen devrait être de la partie et elle a révélé que son personnage pourrait suivre Strange dans ses explorations de différentes réalitésPour l'instant, le rendez-vous est fixé au 23 mars 2022.

 

photo, Elizabeth OlsenWanda, protagoniste ou antagoniste ?

 

Est-ce que ça a l'air important ? Mine de rien, le premier volet avait ouvert bien des possibilités au MCU, aussi bien sur le plan narratif qu'esthétique. En introduisant les univers parallèles, Doctor Strange autorise une exploitation infinie du multivers, jusqu'ici exclusive aux comics. Tout peut désormais arriver, et même si rien n'a été confirmé, nul doute que ces nouvelles aventures du sorcier bouleverseront une Phase 4 aux ambitions démesurées. Et avec un cinéaste rompu aux exercices de style visuels, le film peut même donner le change au cahier des charges calibré de Disney.

Les rumeurs autour de la chose évoquent pêle-mêle un retour de Chris Evans en méchant, un caméo de Jessica Alba, un autre de Bruce Campbell ou même l'intervention d'une version de Spider-Man. Difficile de démêler le faux du faux, mais il est évident que Doctor Strange in the Multiverse of Madness sera l'un des films les plus importants de la Phase 4, comme l'a confirmé Kevin Feige en expliquant que le personnage serait le héros le plus directement confronté au Multivers. 

Jauge d'attente ? Qu'importe la marque Marvel, un nouveau blockbuster signé Sam Raimi se hisse instantanément en tête des attentes de l'année.

 

photo, Benedict CumberbatchBenedict Cumberbatch, fidèle au poste

 

Thor : Love and Thunder 

Ce que l'on sait ? Le film devrait marquer le grand retour de Jane Foster (Natalie Portman), compagne du puissant Thor, éjectée du récit bien piteusement à la faveur d'une réplique, qui sera aux prises avec un cancer. Elle devrait être amenée à brandir Mjolnir, le marteau du fils d'Odin. Notre héros pour sa part, aura fort à faire puisqu'il sera confronté à Gorr le boucher des dieux, incarné par rien moins que Christian Bale. Ces prémices sont d'autant plus alléchantes qu'elles soulèvent d'innombrables questions.

Chris Hemsworth pourra se targuer d'être le seul héros de la formation originelle des Avengers à avoir été quatre fois tête d'affiche de sa propre aventure solo. Un défi d'autant plus corsé à relever qu'il était initialement perçu comme le personnage le moins fédérateur à l'international, a fortiori après deux premiers longs-métrages comptant parmi les plus faibles du MCU. Mais depuis l'arrivée de Taika Waititi sur Thor : Ragnarok, le héros a repris de sacrées couleurs.

Après un délire tout droit sorti d'une borne d'arcade des années 80, les premières images de nouvel opus, dévoilées à la fin du tournage, évoquent une direction artistique entre catch à l'ancienne et hard rock des années 90. Une sorte de suite logique pour l'équipe créative qui a réveillé le Dieu du Tonnerre. Programmé en France pour une sortie le 4 mai 2022 au cinéma, Thor : Love and thunder a achevé ses prises de vue, et doit désormais compléter sa post-production.

 

 

 

Est-ce que ça a l'air important ? Il ne faut jamais sous-estimer Thor. Personnage complexe à caractériser, toujours sur la crête de la kitschouillerie, il demeure néanmoins un pilier inoxydable des Avengers, et s'il a été choisi pour muscler la Phase 4, c'est qu'il ne doit pas manquer d'arguments. Et pour cause, Natalie Portman a révélé que le film se baserait entre autres sur l'arc Mighty Thor des comics, qui la voit soulever le marteau divin et recevoir les pouvoirs du dieu du tonnerre. Un changement qui pourrait bouleverser le MCU et faire de Jane la nouvelle Thor.

Pas de la petite bière donc, mais on trouve également de potentiels soubresauts narratifs du côté du méchant en titre. Gorr est une créature qui a fusionné avec une arme mystique, la Necrsword, et s'en sert pour assassiner les dieux entre les galaxies et les différents univers. Et quand on sait que Russell Crowe a révélé incarner Zeus dans le film, on peut raisonnablement imaginer que ce ne sera pas pour rien (ou pas).

Jauge d'attente ? Le personnage appartenant depuis belle lurette au fond de catalogue filmique du MCU, la promotion du film n'ayant pas encore entamé sa phase la plus intense, on ne peut pas dire que son retour annoncé électrise les foules ou soit sur toutes les bouches. Mais attention, rappelons-nous combien la première bande-annonce de Ragnarok avait su instantanément renouveler l'intérêt pour le personnage. 

 

photo Jane FosterLa nouvelle Jane Foster possède quelques arguments de poids

 

Black Panther : Wakanda Forever

Ce que l'on sait ? Marvel s’est retrouvé avec une grosse épine dans le pied après le décès tragique de Chadwick Boseman, l’interprète dBlack Panther aka le roi T’Challa. Alors que le studio a annoncé ne pas vouloir reproduire numériquement l’acteur, les fans des comics savent que l’héritière naturelle de Black Panther est la petite sœur de T’Challa : SuriDéjà apparue sous les traits de Letitia Wright, la princesse pourrait bien être l’héroïne de Black Panther : Wakanda Forever.

On utilise le conditionnel, car le film, de nouveau réalisé par Ryan Coogler, n’a dévoilé qu’un synopsis très vague où il n’est question que d’explorer le pays fictif du Wakanda. Le moulin à rumeurs évoque aussi la possibilité que la série spin-off Wakanda sur Disney+ ne soit en réalité devenue le film afin de combler la perte de l’interprète principal (on parle de cette possible série plus bas). En tout cas, on devrait retrouver Lupita Nyong'o dans la peau de Nakia et Danai Gurira dans celle d’OkoyeLe film est prévu en salles pour le 6 juillet 2022.

 

photoSuri, héritière du Furry de son frère ? 


Est-ce que ça a l'air important ? Si on extrapole, le film pourrait introduire de nouveaux ennemis du Wakanda. Le titre du métrage reprenant le cri de guerre du pays pourrait bien sous-entendre un conflit avec une autre nation. Cela pourrait signifier la découverte de nouveaux pays fictifs ennemis du Wakanda dans les comics et ainsi une flopée de nouveaux méchants. 

Mais quoi que nous réserve l’intrigue du film, la portée sera colossale si on table sur le succès du premier (1,3 milliard de dollars au box-office). Avec un impact culturel important en introduisant le premier super-héros noir et en offrant une voix aux cultures africaines, le film avait fait un raz-de-marée notamment dans l’Amérique de Donald Trump tout en raflant au passage trois Oscars.

 

Photo Angela Bassett, Lupita Nyong'oDes personnages super badass et à côté, celui de Martin Freeman

 

Le second volet porte l’héritage du succès du premier film sur les épaules et la disparition de son interprète risque de fédérer encore plus les fans autour des personnages du Wakanda, devenus des symboles. Sans parler qu’avec la disparition de T’Challa que le film devra expliquer, les têtes d’affiche seront alors féminines avec Nakia, Suri et Okoye, offrant alors un énorme blockbuster porté par des femmes noires super badass

Jauge d'attente ? L’attente est stratosphérique. Les rumeurs et questionnements sur l’avenir du Wakanda et le traitement que réserve Marvel au personnage de T’Challa (mort, en exil, perdu dans le multivers ?) vont bon train et la réponse est attendue de pied ferme. Le succès de ce nouveau volet sera sans aucun doute au moins équivalent au premier, si d’ici là les conditions sanitaires permettent de remplir les salles de cinéma plein pot. 

 

Photo Lupita Nyong'o, Letitia WrightLa relève est assurée

 

The Marvels (alias Captain Marvel 2)

Ce que l'on sait ? Ce qui aurait dû être une simple suite après le succès monstre de Captain Marvel (1,1 milliard au box-office) prendra finalement la forme d'un projet à la croisée des chemins, entre les films et les séries du MCU. The Marvels sera donc la suite du film avec Brie Larson, mais également la continuation des séries WandaVision (avec le personnage de Monica Rambeau, incarné par Teyonah Parris) et Ms. Marvel (avec le personnage de Kamala Khan, interprétée par Iman Vellani). Ou une illustration parfaite de la stratégie de Disney "abonnez-vous à Disney+, puisqu'on vous dit que vous n’avez pas le choix pour suivre l'univers".

Prions pour que le trio inédit au rayon blockbuster (une super-héroïne blanche, une autre afro-américaine, et une autre adolescente musulmane) soit réuni sous le signe d'un girl power moins nul que la scène finale d'Avengers : Endgame, d'autant qu'elles affronteront une super-vilaine, a priori incarnée par Zawe Ashton. Avec également Nia DaCosta (Candyman) à la réalisation, et Megan McDonnell (venue de WandaVision) au scénario.

 

photo, Teyonah ParrisMonica alias Photon alias Pulsar alias Spectrum alors Captain Marvel


Est-ce que ça a l'air important ? Marvel et Disney ont attendu plus de dix ans et 20 films avant de lancer leur premier blockbuster de super-héroïne, et le studio se rattrape depuis avec WandaVision, Black Widow, ou encore She-Hulk. Mais The Marvels a des airs de feu d'artifice féminin, d'autant plus intrigant que les personnages ont des pouvoirs très visuels : Monica peut absorber et utiliser l'énergie, et se déplacer à une vitesse incroyable ; Kamala peut modifier son corps pour changer d'apparence ou de taille ; et Carol peut à peu près tout faire. De quoi promettre un spectacle explosif, qui va peut-être mettre de côté les bastons classiques pour réellement profiter des capacités folles des personnages. Ce qui serait plus que logique vu le titre (Marvels signifiant Merveilles).

Mais The Marvels ne saurait cacher l'importance de Captain Marvel, désignée par Kevin Feige comme celle qui prendra la tête des Avengers et du MCU. Il s'agit donc probablement de préparer le terrain pour la puissante super-héroïne, sachant qu'il n'y aura pas de film Avengers avant la Phase 5 au moins. Cette vraie-fausse suite sera donc de toute évidence une étape majeure pour l'installer au centre de l'échiquier du MCU, tout en ouvrant des portes pour d'autres super-héroïnes.

Jauge d'attente ? Si on a en tête la mollesse du premier Captain Marvel, bof. Si on est de bonne humeur et qu'on imagine les possibilités cosmiques des personnages, c'est déjà plus excitant.

 

photo, Brie LarsonVivement le retour de la haine contre Brie Larson (non)

 

Ant-Man and the Wasp : Quantumania 

Ce que l’on sait ? Tout comme Jon Watts et James Gunn, Peyton Reed va faire partie des réalisateurs de l’écurie Marvel qui vont pouvoir conclure la réalisation de leur trilogie. Déjà aux commandes d’Ant-Man et d’Ant-Man et la Guêpe, le réalisateur va retrouver les ingrédients de sa recette puisque pour Ant-Man and the Wasp: Quantumania, il retrouvera Paul Rudd en Ant-Man, Evangeline Lilly en Guêpe, mais également Michael Douglas et Michelle Pfeiffer revenue de la dimension quantique dans le second opus.

Du côté des nouveautés, on trouvera Kathryn Newton (Pokémon : Détective Pikachu, Freaky) à la place d’Abby Ryder Fortson dans le rôle de Cassie Lang, la fille de Scott. Pour incarner le nouveau grand méchant : Kang le Conquérant, Marvel est allé chercher Jonathan Majors (Lovecraft Country, Da 5 Bloods : Frères de sang).

 

photo, Paul RuddUn petit tour au sauna pour Ant-Man

 

Le date de sortie du long-métrage est pour l’instant fixée au 15 février 2023 en France et le tournage a, semble-t-il, débuté depuis le 31 mai 2021, en même temps que The Marvels réalisé par Nia DaCosta. Et malgré l’absence d’information sur l’intrigue du film, le titre Quantumania, qui fait penser à Quantum Realm (dimension quantique), suppose que l’exploration des dimensions sera à l’ordre du jour.

Est-ce que ça a l’air important ? À la différence des têtes d’affiche du MCU tels Captain America ou Iron Man, Ant-Man a toujours semblé être un héros marginal, opérant en solitaire ou accompagné de La Guêpe. S’il a parfois répondu à l’appel des Avengers, le petit insecte a d’abord accompli la réunification de la famille Pym et récupéré l’estime de sa fille Cassie.

 

photoL'entrée de Kang le conquérant

 

Malgré tout, le basculement total de Marvel vers un univers magique, du voyage dans le temps et les dimensions, pourraient aider Ant-Man à devenir un héros majeur de la Phase 4. C’est d’autant plus probable que l’apparition de Kang le Conquérant irait dans ce sens puisque ce personnage très puissant vient d'un ailleurs et qu’il est capable de voyager par delà les univers, et plus intéressant encore, il peut se dédoubler dans le multivers. Des arguments supplémentaires en la faveur du retour d’Ant-Man au premier plan.

Jauge d’attente ? Ant-Man and The Wasp : Quantumania n’est pas forcément le plus attendu dans le vaste programme de la Phase 4, mais pourrait néanmoins créer la surprise.

 

photo, Evangeline Lilly, Paul Rudd"Il ne faut pas arriver en retard au cinéma."

 

Les Gardiens de la galaxie Vol. 3

Ce que l'on sait ? Après avoir été viré quelques mois à cause de malheureux tweets exhumés, James Gunn a bénéficié du rétropédalage royal de Disney et est revenu à la barre du troisième opus des Gardiens de la Galaxie. Suite à son escapade sur Terre dans Avengers : Endgame, l'équipe de bras cassés risque de plus s'intégrer au reste de l'univers du MCU, bien que la présence de Thor, pourtant promise par un des cliffhangers du crossover, soit assez peu probable (Thor 4 passe avant), mais pas impossible.

Les réponses de Gunn sur son réseau social préféré continuent à titiller les fans. Le réalisateur a déjà confirmé des morts (quelle surprise), le retour du personnage de Sean Gunn (qui devrait gagner en importance) et l'exploration du passé bien sombre de Rocket. Reste également la question du destin de Drax. Récemment, Dave Bautista a annoncé se trouver un peu trop vieux pour le rôle, tandis que le cinéaste se refuserait à le remplacer. Les Gardiens de la Galaxie 3 pourrait donc bien être son dernier tour de piste.

 

Photo Dave BautistaIl est temps de changer les Drax

 

Est-ce que ça a l'air important ? Difficile à dire. Jusqu'ici, les Gardiens vivaient leurs aventures dans leur coin, ce qui marquait leur singularité et faisait de la saga la petite pépite du MCU. Vont-ils continuer sur cette lancée, ou s'astreindre au cahier des charges de Disney ? Aucune réponse n'a été apportée, même si on les voit bien rester dans cet entre-deux.

Cela risque aussi de dépendre du méchant. Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2 annonçait dans sa scène post-générique la naissance d'Adam Warlock. Si plusieurs médias pas toujours fiables ont souvent tablé sur cette hypothèse, sa présence n'est pas confirmée. Néanmoins, il est un des personnages les plus balèzes de l'univers Marvel et son invocation pourrait bien le bouleverser, d'autant qu'il est né dans les pages des... Fantastic Four et de Thor. Coïncidence ? On ne pense pas !

Jauge d'attente ? Si les quelques concessions attendues au modèle classique Marvel ont de quoi refroidir, les deux premiers volets restent les plus attachants des films de la franchise et la présence de James Gunn rassure toujours.

 

photoAdam Warlock dans ses bonnes oeuvres

 

Fantastic Four 

Ce que l’on sait ? Un vaste mystère entoure pour l’instant le retour des Quatre Fantastiques au cinéma. Bon, il y a bien eu la rumeur de Jennifer Lawrence en femme invisible, rapidement démentie par un journaliste de Deadline, mais le casting est encore inconnu et seule la place de réalisateur a été décidée. Et ce sera Jon Watts qui se chargera des nouveaux membres du cercle du MCU. Même si le début de la production n'a pas été confirmé, la fin du tournage de Spiderman : No Way Home depuis fin mars dernier, a sans doute accéléré l'écriture du scénario et la préparation du tournage de Fantastic Four.

 

photoN'oubliez pas qu'ils existent

 

Est-ce que ça a l’air important ? La difficulté pour les Quatre Fantastiques est de s’intégrer à un univers déjà bien garni par différents héros bien connus tels que Thor ou Doctor Strange. En tout cas, Disney compte bien sur nos quatre héros en costume bleu, puisque lors du rachat du catalogue de la Fox, le studio en a profité pour récupérer les droits de la franchise (et ceux des X-Men). En revanche, l’absence de date de sortie du long-métrage fait que l’on ne sait toujours pas si Fantastic Four fera partie de la Phase 4 ou s’il devra attendre la Phase 5 pour être dévoilé au public.

Jauge d’attente ? Si le cinéma n’a pas gâté les Quatre Fantastiques avec des adaptations ratées, dont Les 4 Fantastiques réalisé par Josh Trank, Fantastic Four pourrait enfin être une adaptation réussie des créations de Stan Lee et du dessinateur Jack Kirby. Toutefois, il est encore un peu tôt pour le dire et avec Marvel, on ne sait jamais...

 

photoN'oubliez pas que ça aussi, ça existe

 

Blade

Ce que l'on sait ? À l'origine pensé comme une série, au grand dam de son nouvel interprète Mahershala Ali (MoonlightGreen Book : Sur les routes du Sud, Alita : Battle Angel), le reboot de Blade aura bien lieu via un long-métrage. Cela fait bien longtemps que Marvel rêve de ressusciter son tueur de vampires, dans l'ombre de la prestation de Wesley Snipes et du génie des deux premiers opus au cinéma. Le comédien récemment engagé est très impliqué dans la genèse de ce nouveau film, passionné par le personnage.

Nul metteur en scène n'est pour l'instant affrété au projet, même si Chad Stahelski, créateur de la saga John Wick, a confié à Comicbook.com être potentiellement intéressé si l'occasion se présentait. Au scénario, on devrait retrouver Stacy Osei-Kuffour, déjà auteure sur la série Watchmen. Aucune date de sortie n'a été avancée (bien qu'il soit a priori prévu pour 2022), donc on plancherait plutôt sur la Phase 5.

 

photo, Alita : Battle AngelIl a déjà presque le look

 

Est-ce que ça a l'air important ? Cette question dépend d'une autre : à quel point le film sera incorporé au canon du MCU ? Aucun vampire n'a pour l'instant pointé le bout de ses dents dans cet univers, et le super-héros est si brutal qu'on voit mal une adaptation rentrer dans le carcan PG-13. Dans un premier temps, Blade pourrait donc se la jouer solo, même si les crossovers ne manquent pas sur papier.

Dans tous les cas, le film pourrait être important pour Marvel. Shang-Chi prétend déjà enfin incorporer une action plus chorégraphiée, mais ce Blade pourrait pousser le bouchon encore plus loin, en y ajoutant une touche horrifique inédite et surtout un déferlement de violence moins timide que dans Deadpool. Oui, on a le droit de rêver.

Jauge d'attente ? Tout dépendra du réalisateur et de la tournure générale du projet, mais difficile de résister aux charmes du vampire diurnambule.

 

photoUn peu la pression quand même

 

Captain America 4

Ce que l'on sait ? Le film sera la continuité de la série Disney+ Falcon et le Soldat de l'Hiver qui a vu Anthony Mackie aka Sam Wilson aka Le Falcon devenir le nouveau Captain America. Cela mis à part, l’intrigue du film n’a pas été dévoilée et les nouvelles embuches que va connaitre le Captain volant sont inconnues. En revanche, on imagine volontiers que son pote Bucky plus connu sous le sobriquet du Soldat de l’Hiver et campé par Sebastian Stan sera de retour au côté du nouveau Captain America.

Il en va de même pour Sharon Carter (Emily VanCamp) qui sera probablement de la partie. Si on ne sait pas qui sera derrière la réalisation de ce film, la rumeur veut que Malcolm Spellman, le showrunner de Falcon et le Soldat dl’Hiver, se cache au scénario. Si rien n’a été confirmé ou infirmé par le principal intéressé ou Marvel, cette idée n’est pas folle quand on pense que c’est lui qui a construit ce nouveau Captain America à travers la série. Aucune date officielle de sortie pour le moment. 

 

photo, Anthony MackieQu'est-ce qui est bleu, blanc et rouge et qui vole ? 

 

Est-ce que ça a l'air important ? L’impact de ce film sur le reste du MCU sera non négligeable et on peut même déjà quasi assurer qu'il n'arrivera finalement pas avant la Phase 5. Si les autres Avengers ne pointeront probablement pas le bout de leur nez afin de laisser le temps à Sam Wilson d’intégrer parfaitement l’héritage de feu Captain America, le film va permettre la création d’un nouveau personnage majeur du MCU. Un passage de flambeau capital qui va certainement apporter un nouveau leader naturel aux Avengers pour Avengers 5 après la disparition d’Iron Man et du précédent Captain dans Avengers : Endgame (sauf s'il est doublé par Captain Marvel)

Cela sera peut-être également l’occasion de transformer le Soldat de l’Hiver en son nouvel alter-ego Le Loup Blanc et ainsi définitivement détacher Bucky de ses crimes passés. De plus, ce sera le bon crash-test pour Marvel qui verra si la transition cinéma-série-cinéma arrive vraiment à prendre. Mais également, d’un point de vue culturel, cela sera le film qui mettra en scène le héros ultime de l’Amérique, Captain America, campé par un acteur noir. Une diversification des héros Marvel qui résonne mieux avec la réalité d’une Amérique multiculturelle

 

photo, Anthony MackieLa mise à jour Captain America est terminée, veuillez redémarrer votre Avenger

 

Jauge d'attente ? L’attente est mitigée. La série Falcon et le Soldat de l’Hiver a eu de bonnes audiences (selon Disney) mais n'a pas déchaîné les passions. Ce Captain America 4 risque de subir un traitement égal. Cependant, il s’agit de l’arrivée d’un nouveau personnage majeur, ce qui pourrait (devrait ?) attirer les foules sans compter l’arrivée d’un nouveau super-héros noir. Le succès ne sera sûrement pas à la hauteur de Black Panther et du tout premier héros noir, mais le nouveau visage du héros de l’Amérique pourrait bien en intriguer plus d’un.

 

photo, Falcon et le Soldat de l'HiverPrêt pour aller casser du méchant

 

Deadpool 3 

Ce que l'on sait ? En 2020, les soeurs Molyneux, scénariste de la série Bob's Burgersavaient été engagées pour rédiger le script des prochaines aventures du briseur de quatrième mur le plus increvable. En janvier 2021, Ryan Reynolds avait annoncé au détour d'un tweet, qu'avant le rachat de la Twentieth Century Fox par Disney, Deadpool 3 devait être un road trip entre Logan aka Wolverine et son personnage dans un style très Rashômon (multiplication des points de vue sur une même situation...).

Malgré son passage sous la bannière Disney, la tête brûlée en pièces détachées devrait rester classé Rated-R, échappant à l'édulcoration du PG-13. On n’a pas plus d'éléments sur le projet pour l'instant, à part une certitude : le film ne devrait pas sortir avant l'horizon 2023 puisque Ryan Reynolds a beaucoup de projets sur le feu (Red NoticeThe Adam Project) et le tournage ne devrait pas se faire avant 2022. 

 

Hugh JackmanSans doute le seul vrai crossover qu'on aura

 

Est-ce que ça a l'air important ? Allez savoirDeadpool était auparavant rattaché au catalogue de la Fox, donc plus susceptible de réaliser des incursions chez les X-Men. Mais, en janvier 2021, Kevin Feige, le président des studios Marvel, avait annoncé que Deadpool faisait désormais parti du Marvel Cinematic Universe.

Si Deadpool 3 ne devrait pas sortir avant 2023, rien ne l'interdit de multiplier les apparitions dans les films, mais également toutes les séries de la Phase 4 du MCU. Mais vu que notre tumeur à taille humaine ne prend rien au sérieux, il paraît probable que les scénaristes le traitent plus comme un guest humoristique de luxe que comme un protagoniste impactant réellement l'histoire. Avec 2023 à l'horizon, on se dit aussi que ce serait peut-être le moyen (avec Blade) de lancer la Phase 5 plus facilement, notamment avec le possible retour des X-Men sous une nouvelle forme.

Jauge d'attente ? Deadpool 2 nous avait laissé une impression très mitigée par son humour régressif tentant de masquer le vide abyssal de l'entreprise. Son arrivée dans le giron Disney ne donne pas spécialement envie et même l'abattage de Ryan Reynolds risque de ne pas suffire.

 

Photo, Ryan ReynoldsEspérons que l'esprit du héros ne se perde pas en route

 

LES SÉRIES

What If...?

Ce que l'on sait ? T'Challa en Starlord, Peggy Carter en Captain Britain, Bucky Barnes qui affronte une version zombifiée de Captain America... What if...? a dévoilé de curieuses images dans sa bande-annonce en décembre 2020.

Sous les yeux du Watcher, chargé de surveiller la réalité où se déroulent les aventures du MCU, le spectateur plonge dans des réalités plus alternatives les unes que les autres. La série animée a déjà une saison 1 de dix épisodes dont la sortie est planifiée sur Disney+ pour août 2021, et une saison 2 serait déjà prévue.

Est-ce que ça a l'air important ? Visiblement, What if...? aspire à jouer avec la (très jeune) mythologie Marvel sans conséquence sur le déroulé général des phases du MCU. Il s'agira autant de donner vie aux fantasmes des fans (les plus softs du moins) que d'inviter les non-initiés à rentrer dans l'univers Marvel par une porte dérobée. 

Jauge d'attente ? Les premières images laissent imaginer plus qu'une simple redite conçue pour du fan service, une revisite de moments clés de l'histoire de Marvel sous un tout nouveau jour. À voir si cette succession de petites uchronies se permet d'explorer de nouveaux thèmes et des ambiances inédites dans l'univers Marvel ou s'il ne s'agit que d'un pâle décalque pour faire sauter le tiroir-caisse et justifier l'abonnement Disney +. 

 

photoCaptain America sous l'ère Trump 

Hawkeye

Ce que l'on sait ? Jonathan Igla, producteur de La Chronique des Bridgerton, tient les rênes de la production, tandis que derrière la caméra, on retrouve Amber Finlayson et Katie Ellwood, deux cinéastes indépendantes notamment connues pour Troop Zero avec Viola DavisDisney confie donc son bébé à une équipe jeune et relativement inconnue auprès du grand public, ce qui est moins le cas pour le casting devant la caméra. Ainsi, si Jeremy Renner reprend le costume de Clint Barton, Hailee Steinfeld (True GritBumblebee) devrait le rejoindre dans le rôle de Kate Bishop, celle qui reprendra le flambeau d'Hawkeye

Vera Farmiga joue la mère de Kate Bishop, Tony Dalton (Better Call Saul) incarne vraisemblablement l'antagoniste de la première saison et est l'ancien mentor de Barton (c'est pratique), tandis que Fra Fee jouera un certain Kazi. Enfin, l'héroïne Echo, sourde, mais dotée d'un pouvoir de mimétisme qui lui permet de copier et de reproduire les mouvements et attaques qu'elle voit (on en parle plus bas), sera jouée par l'inconnue Alaqua Cox et son père sera interprété par Zahn McClarnon

 

Concept artQuand tu refuses les bouchons 

 

Est-ce que ça a l'air important ? Avec Black Widow, Hawkeye est l'un des personnages les plus moqués si ce n'est déconsidéré parmi les Avengers. La série devrait lui rendre justice, en mettant la lumière plus sur ce dernier, mais également dans le passage de flambeau avec Kate Bishop. D'ailleurs, la série devrait accueillir un certain nombre de figures féminines de l'univers Marvel, avec notamment Yelena Belova (Florence Pugh) la future Black Widow, mais également Echo, première super-héroïne amérindienne, Madame Masque, Mockingbird, etc.

On en parlait plus en détail en septembre 2020 et au-delà de ses éléments, on ignore encore comment Hawkeye va s'inscrire dans la Phase 4 de Marvel et la manière dont la série va se recouper avec les autres shows comme les futurs films. 

Jauge d'attente ? Les séries Marvel de Disney+ laissent un premier bilan en demi-teinte, Hawkeye est un personnage sous-exploité, mais peu plébiscité et ses atouts-pouvoirs se prêtent autant aux fulgurances visuelles qu'au pseudo-soap comme Arrow. On reste attentif, curieux, mais franchement sceptique. 

 

Photo, Jeremy Renner, Hailee SteinfeldQuand tu penses à ta retraite en formant la stagiaire

 

Ms. Marvel

Ce que l'on sait ? Que la showrunneuse de Ms. Marvel, Bisha K. Ali a assez peu d'expériences. Si elle a participé à l'écriture de quelques éléments de Sex Educationelle a surtout leadé la mini-série Quatre mariages et un enterrement avec Mindy Kaling (mais on ne peut pas dire que c'était mémorable). Du coup, on peut imaginer qu'elle a sûrement été remarquée pour ses idées sur le scénario de Loki, auquel elle a également participé.

Et, a priori, c'était plutôt de la bonne pour que le studio lui confie cette série sur la jeune héroïne incarnée par Iman Vellani. Tirée du comics éponyme, Ms. Marvel racontera l'histoire de cette jeune americano-pakistanaise qui se découvre un jour des pouvoirs surhumains. Si on ne sait pas encore combien d'épisodes comptera la série (normalement six), on sait qu'ils seront réalisés par le duo Adil El Arbi-Bilall Fallah (Bad Boys for Life), Sharmeen Obaid-Chinoy et Meera Menon. Par ailleurs, la série ne va pas tarder puisqu'elle a été annoncée pour l'automne 2021 et que son tournage est terminé depuis début mai 2021 et son passage en Thaïlande.

 

 

Est-ce que ça a l'air important ? Plus qu'on ne pourrait l'imaginer. Après tout, le personnage de Ms. Marvel, aka Kamala Khan, faisait parti du jeu Marvel's Avengers aux côtés des fameux Thor, Iron Man et compagnie. Et même si le jeu vidéo n'est pas lié au MCU directement, difficile d'imaginer que Marvel ne l'ait pas choisi de manière intentionnelle.

La jeune super-héroïne est d'ailleurs l'une des seules nouvelles dont on sait qu'elle reviendra très vite dans l'univers après sa série dédiée. Elle sera en effet liée au destin de Captain Marvel en étant l'une des protagonistes (avec Captain Marvel alias Carol Danvers et Photon alias Monica Rambeau ; on en parlait plus haut) de The Marvels. Avec ses origines pakistanaises et sa religion musulmane, l'héroïne sera aussi le moyen pour Marvel de continuer à augmenter la diversité de ses personnages et de son univers.

Jauge d'attente ? Beaucoup de curiosité. Ms. Marvel a la capacité de changer de taille son corps ou de certains de ses membres, a également un pouvoir d'auto-guérison et peut surtout prendre l'apparence de quelqu'un d'autre. À l'heure où la guerre de Secret Invasion se prépare, ce dernier pouvoir pourrait avoir une importance cruciale. Impossible de passer à côté de sa série donc.

 

ComicsÇa va cogner

 

Marvel's Moon Knight 

Ce que l’on sait ? Marvel et Disney ont confié leur introduction de Moon Knight à Jeremy Slater, showrunner de la saison 1 d’Umbrella Academy et surtout, scénariste des 4 Fantastiques version Josh Trank. Les deux studios ont choisi de faire confiance à Mohamed Diab (Les femmes du bus 678), figure du cinéma indépendant international, mais aussi au duo du cinéma fantastique Aaron Moorhead et Justin Benson (tous les deux réalisateurs de Synchronic) pour la réalisation.

Pour son acteur principal, Marvel a misé sur Poe Dameron de la troisième trilogie Star Wars ou plutôt Oscar Isaac. Attendu pour Dune version Denis Villeneuve, l’acteur de 42 ans est en pleine forme et s’entraîne d’arrache-pied, afin d’incarner Marc Spector, alias Moon Knight.

Celui-ci est un fils de rabbin qui a grandi avec l'objectif de devenir boxeur poids lourd et militaire de l'armée américaine. Laissé pour mort après une mission en Égypte, il est conduit dans le temple de Khonsou, Dieu de la Lune, et accepte de devenir son avatar sur Terre : Moon Knight. Pour le reste, on sait que la série est prévue sur la plateforme Disney+ en 2022, sans plus de précisions et que l'actrice May El Calamawy et Ethan Hawke, en grand méchant de la série dont l'identité reste à découvrir, seront tous les deux de la partie.

 

photo"J'aime la classe."

 

Est-ce que ça a l’air important ? A priori, la qualité première que pourrait offrir la série est l’univers sombre de son matériau d’origine. En effet, Moon Knight a la réputation d’être le Batman de l’écurie Marvel. Même s’il n’a pas de batcave, Moon Knight sait servir de son couteau et n’hésite jamais à casser les cous de ses adversaires. Et les nombreux entraînements des techniques de combat, dévoilées par Oscar Isaac, donnent envie de croire à un contenu Marvel plus violent qu’à l’accoutumée.

La série Moon Knight pourrait être aussi l'occasion pour Marvel de faire intervenir d'autres héros de son catalogue, puisque Marc Spector vit à New York, la même ville que Daredevil et Spiderman. Reste à savoir si le studio décide de faire intervenir les deux autres représentants de la grosse pomme, dans la perspective d'une collaboration (ou pas) avec notre ténébreux héros.

Jauge d'attente ? Il est encore assez tôt pour évaluer l'intérêt du projet. Malgré cette absence d'images, la série a des cartes à jouer en fonction des intentions du studio Marvel. Vaut mieux prévenir que guérir. La décision la plus sage est donc de patienter et être attentif aux nouvelles informations.

 

photo, Oscar IsaacOscar Isaac attend son heure

 

She-Hulk

Ce que l'on sait ? Pas grand-chose. La série créée par Jessica Gao (Rick et Morty) suivra Jennifer Walters, cousine de Bruce Banner alias Hulk, qui est une avocate spécialisée dans les affaires concernant des super-héros. Accessoirement, elle se transforme en Miss Hulk (le joli nom VF de She-Hulk, digne de Ms. Pac-Man).

Mark Ruffalo reprendra son rôle de Hulk, et Tim Roth celui de Blonsky alias Abomination du film L'Incroyable Hulk (on le voit d'ailleurs déjà dans la bande-annonce de Shang-Chiconfirmant son retour imminent). Autre antagoniste : Titania, une vilaine très puissante, incarnée par Jameela Jamil (The Good Place).

 

photoL'abominable retour

 

Est-ce que ça a l'air important ? A priori, pas plus que ça, sauf si c'est une pirouette pour régler le problème de Hulk, que Marvel Studios traîne depuis des années. Non seulement le personnage a été recasté en cours de route après un film quasi mis de côté (L'Incroyable Hulk, avec Edward Norton et Liv Tyler, elle aussi éjectée du MCU), mais le géant vert est en partie bloqué par des questions de droit : Universal détient les droits de distribution et doit valider tout film solo, mais Marvel peut l'utiliser librement en second rôle. Une situation complexe, qui n'a pas trouvé d'issue, contrairement à Spiderman avec Sony.

Le personnage de She-Hulk obéit-il aux mêmes règles ? Marvel Studios a-t-il trouvé une parade pour enfin avoir accès à un personnage vert sans devoir rendre trop de comptes à Universal ? Est-ce uniquement pour le royaume des séries, ou également celui des films ? Dans tous les cas, She-Hulk marquera le retour d'un monstre vert sur le petit écran (mais au féminin cette fois), une quarantaine d'années après la série à succès L'Incroyable Hulk avec Lou Ferrigno.

Jauge d'attente ? Vu la réussite très, très relative des adaptations de Hulk, la jauge est sur "prudence".

 

Photo Orphan BlackLes fans d'Orphan Black sont joie

 

Secret Invasion

Ce que l'on sait ? Secret Invasion a été teasé dans le film Captain Marvel (qui présentait les aliens Skrulls, capables de changer d'apparence), Spiderman : Far From Home (avec une scène post-générique révélant que les Skrulls Talos et Soren avaient pris l'apparence de Fury et Hill sur Terre, tandis que le vrai Fury dirigeait tout ça depuis un vaisseau Skrull) et même Wandavision dans une scène post-générique. Le rendez-vous est donc pris depuis quelques années.

Samuel L. Jackson et Ben Mendelsohn reprendront leurs rôles, avec également Olivia Colman, Emilia Clarke ou encore Carmen Ejogo à leurs côtés. Composée de six épisodes, avec Kyle Bradstreet (Mr. Robot) en showrunner, la série sera diffusée en 2022.

Est-ce que ça a l'air important ? Oh que oui. Secret Invasion est un célèbre crossover des comics, publié en 2008, et écrit par Brian Michael Bendis. Événement à part dans la galaxie Marvel, l'histoire était l'apothéose de diverses intrigues (notamment House of M avec Wanda, et Civil War) autour de l'invasion de la Terre par les Skrulls, camouflés parmi les humains depuis des années.

Un cauchemar teinté de manipulations et paranoïa, où tout le monde était soupçonné d'être un envahisseur déguisé, particulièrement chez les super-héros. Tout ça se terminait dans une super-bataille réunissant à peu près tous les héros et héroïnes (des X-Men aux New Avengers, en passant par Les 4 Fantastiques). Vu l'état actuel du MCU, tout le monde ne sera pas de la partie, mais c'est un boulevard pour ouvrir l'univers.

 

photoMoment de gloire en perspective pour Nick Fury

 

La grande question reste de savoir pourquoi Secret Invasion est une série Disney+, et pas le prochain film Avengers, qui aurait pu être préparé durant les Phases 4 et 5. La réponse de Kevin Feige était suffisamment vague pour laisser penser que c'était une simple décision stratégique pour offrir un contenu digne de ce nom en SVoD... mais également le premier mouvement d'une future bataille connectée aux films. Vu le casting et la matière adaptée, il y a de quoi imaginer beaucoup de choses.

Jauge d'attente ? Forcément élevée vu l'importance des comics, et le potentiel impact sur l'univers.

 

photoThe Thing : Green Edition

 

Ironheart

Ce que l'on sait ? Pas grand-chose à ce stade. Ironheart racontera l'histoire de Riri Williams, une inventrice de génie qui a réussi à créer une armure encore plus sophistiquée que celle de Tony Stark, ce qui l'amènera à devenir une super-héroïne. Elle sera incarnée par la talentueuse Dominique Thorne aperçue seulement deux fois pour le moment dans les remarqués Si Beale Street pouvait parler et Judas and the Black Messiah.

La série sera normalement leadée par la scénariste Chinaka Hodge qui a notamment participé à l'écriture des séries Amazing Stories version Apple TV+ et SnowpiercerLa série n'est pas attendue avant 2023.

 

photo qui bugMais... c'est la Guêpe ?

 

Est-ce que ça a l'air important ? Si on réfléchit un peu, la série pourrait avoir un certain impact sur l'avenir puisque Riri Williams aka Ironheart pourrait finalement être la successeure de Iron Man dans la nouvelle génération des Avengers. Kevin Feige a d'ailleurs déjà confirmé que la série serait liée aux films du MCU à l'avenir.

Et en effet, d'après les aventures de Ironheart dans les comics, elle pourrait être évoquée dans Shang Chi puisqu'elle affronte les Dix Anneaux dans ses propres aventures. Elle pourrait surtout aider War Machine à protéger l'héritage d'Iron Man dans Armor Wars (on en parle juste en dessous). Pas d'impact absolu sur le papier, mais l'avenir pourrait nous réserver des surprises.

Jauge d'attente ? À peu près à zéro puisque le personnage est quasi-inconnue de tous (il a été créé en 2016 dans les comics sous l'impulsion de Brian Michael Bendis). Sauf que comme l'héroïne rencontre Iron Man dans les comics, on pourrait imaginer un retour de Robert Downey Jr. le temps de quelques minutes ou au doublage d'une intelligence artificielle. Marvel a donc largement de quoi faire monter la hype d'ici 2023.

 

photoIronheart, la nouvelle Iron Man ?

 

Armor Wars

Ce que l'on sait ? Figurant de luxe (au mieux) dans le MCU, d'Iron Man 2 jusqu'à Avengers : Endgame, Don Cheadle reprend son rôle de James Rhodes alias War Machine. L'acolyte de Tony Stark va devoir gérer l'héritage de son copain lorsque ses joujoux technologiques tombent entre de mauvaises mains.

Est-ce que ça a l'air important ? Armor Wars est le nom d'un comics en sept parties, écrit par David Michelinie et Bob Layton. Dans cette aventure publiée à la fin des années 80, Tony Stark découvrait que ses ennemis utilisaient sa technologie comme des vilains, et partait en croisade contre tous ces méchants. Stark était le héros, et Rhodes lui prêtait main-forte. Le voilà promu au rang de premier rôle vu la mort de son copain, et l'héritage qu'il lui a probablement laissé vu que Gwyneth Paltrow a mieux à faire.

 

photoIl va falloir une autre tête sur cette combi

 

Difficile de ne pas voir dans Armor Wars une simple et molle tentative d'exploiter l'univers d'Iron Man sans Iron Man (la présentation de la série parle d'abord de Tony Stark), en tirant sur la corde avec un personnage particulièrement fade jusque là. D'autant que l'idée de technologie Stark qui se retourne contre le camp des gentils a déjà été exploitée, dans le premier Iron Man ou avec Ultron. Si on était méchants, on dirait que cette série est le parfait exemple de Disney cherchant désespérément à trouver la moindre miette à bouffer en SVoD.

Jauge d'attente ? Si on est honnête : à peu près zéro. Même si on aime bien Don Cheadle.

 

Photo Iron Man 3Quand t'as enfin ta série, mais que c'est ça

 

Wakanda

Ce que l'on sait ? On sait surtout qu'on ne sait pas, tant les informations officielles concernant la série demeurent floues. Tout au plus dispose-t-on d'un communiqué de presse de Ryan Coogler, réalisateur de Black Panther, sous contrat pour cinq ans avec Marvel, indiquant que sa société de production développerait une série. Cette dernière sera bien entendu destinée à Disney+, et devrait traiter des origines du Wakanda. Attention toutefois, le projet n'a pas encore de titre définitif, son équipe technique est inconnue, on ignore quel sera l'investissement exact de Coogler (toujours attaché à l'écriture et la mise en scène du prochain Black Panther

Certaines rumeurs vont même jusqu'à faire de cette série le véritable Black Panther 2, le format permettant au studio de faire évoluer son univers suite au décès de Chadwick Boseman. Des supputations plutôt logiques et cohérentes au vu de l'actuelle gestion de ses licences par la firme, qui ne repose sur aucune donnée concrète.

 

Photo Chadwick BosemanUne série encore tapie dans l'ombre

 

Est-ce que ça a l'air important ? Il est bien trop tôt pour l'affirmer, mais le développement de la mythologie Wakandaise offre énormément de possibilités à Disney+, tant son univers paraît dense, et riche de promesses pour le futur de Marvel. Donner plus de place aux tribus qui peuplent le pays pourrait ouvrir autant d'univers et de sous-intrigues susceptibles de nourrir les rangs des super-héros en personnages iconiques, à l'image de M'Baku, que joue l'excellent Winston Duke, qui pourrait prendre bien plus de place à l'avenir.

La série pourrait également prendre un tour plus politique, Disney travaillant depuis des années son image de studio "progressistes", ou à tout le moins engagé en faveur de la diversité et des représentations (non sans un certain opportunisme). Et quoi de mieux pour travailler cette question que de se pencher sur l'histoire d'un pays afro-futuriste fictionnel ? Parallèlement, la série pourrait aussi lever le voile sur les autres royaumes fictionnels de l'univers Marvel. Notamment celui de Namor, déjà teasé dans Endgame, via la mention d'une étrange activité sismique au large de l'Afrique. 

Jauge d'attente ? Inexistante pour le moment, le grand public n'ayant pas encore identifié la nature du projet, et personne n'en connaissant l'orientation. Mais ne nous leurrons pas, l'immense popularité de Black Panther et la science promotionnelle de Marvel en feront un évènement d'ampleur international.

 

Photo Michael B. JordanVous me ressuscitez quand vous voulez les gars, hein

 

Echo

Ce que l'on sait ? Hawkeye n'est même pas encore disponible sur Disney+ que Marvel a déjà prévu son spin-off. Il s'agira de Echo,  scénarisée par Etan Cohen (scénariste de Tonnerre sous les tropiques et Idiocracy entre autres) et Emily Cohen. Elle racontera les aventures de Echo, aka Maya Lopez, une nouvelle héroïne qui va rencontrer Clint Barton et Kate Bishop dans la série sur l'archer et incarnée par Alaqua Cox (inconnue au bataillon).

Maya Lopez est une jeune femme d'origine amérindienne et a la capacité de reproduire le style de combat des autres (soit le même pouvoir que Taskmaster, l'antagoniste de Black Widow). Mais elle est aussi capable d'acquérir simplement les mouvements des personnes qu'elle observe, ainsi dans les comics elle est aussi pianiste, ballerine ou pilote d'avion le temps de quelques minutes.

Toutefois, elle a un gros désavantage : Echo est sourde et a donc beaucoup de mal à se repérer sans son et aussi la nuit. Elle a aussi du mal à comprendre les autres, notamment ceux masqués, puisqu'incapable de lire sur leur lèvre.

 

photo, HawkeyeEcho dans les comics

 

Est-ce que ça a l'air important ? A priori, ça a l'air aussi important que The Book of Boba Fett vis-à-vis de The MandalorianEt comme on ne sait pas à quel point la série sur Boba Fett le sera, le mystère reste entier pour Echo. 

On peut sûrement supposer qu'il s'agira d'une petite pastille supplémentaire dans l'univers Marvel un peu anodine. Reste que le personnage intervient dans Secret Invasion et Moon Knight dans les comics et pourrait donc être important dans la suite des aventures du MCU (notamment pour le possible retour des héros Marvel passés par Netflix comme Daredevil).

Ce sera le moyen aussi de mettre en avant un deuxième personnage handicapé dans le MCU, après celui de Makkari dans Les Éternels.

Jauge d'attente ? Absolument zéro puisque presque personne ne sait que cette série est en préparation. Sa réception dans Hawkeye sera sûrement le meilleur indicateur pour savoir si tout le monde a envie de la revoir ou si tout le monde s'en tape.

 

photoElle a l'air sacrément badass

 

Bonus : I Am Groot + The Guardians of the Galaxy Holiday Special

Ce que l'on sait ? Vous reprendez bien un peu de Gardiens de la Galaxie ? Marvel continue d'investir Disney+ avec des petites friandises mineures, tirant leur légèreté de la franchise dont elles sont les appendices. Lors du Disney Investor Day, Mickey avait annoncé deux programmes inspirés de cet univers de Space opera : un téléfilm de Noël, dans la plus pure tradition américaine, et une série de courts-métrages animés autour du personnage de Groot.

Le premier semble faire particulièrement plaisir au réalisateur James Gunn, qui a avoué sur Twitter avoir apprécié sans ironie le célèbre Au temps de la guerre des étoiles (The Star Wars Holiday Special) lors de sa jeunesse (ce qui explique beaucoup de choses). Il débarquera sur la plateforme pour Noël 2022. La seconde devrait introduire quelques personnages inédits et risque bien de s'adresser en priorité aux marmots. Aucune date n'a été annoncée.

 

photo trailerPas grand, mais vaillant

 

Est-ce que ça a l'air important ? Probablement pas. On voit mal un téléfilm de Noël marchant volontairement dans les traces d'un des nanars les plus savoureux de l'histoire de la pop culture et une anecdotique série animée bouleverser en profondeur le MCU. Néanmoins, la simplicité du diptyque est une première dans cet univers si contraint par ses propres velléités narratives.

Jauge d'attente ? Bien plus élevée qu'on pourrait le croire.

Tout savoir sur Shang-Chi et la légende des Dix Anneaux

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
sylvinception
29/06/2021 à 12:31

Vivement la suite... et surtout : vive le grand cinéma!!

Morcar
29/06/2021 à 10:21

Cette page est incroyablement longue... Même pour une série TV de 10 saisons on n'en ferait pas une aussi longue... Mais a priori de nombreux spectateurs trouvent leur compte dans toute cette franchise encore aujourd'hui, donc tant mieux pour eux.
Pour ma part, j'ai été tant bien que mal jusqu'au bout de la phase se terminant par "Endgame", et aujourd'hui les seuls films du MCU qui pourraient attirer mon attention sont peut-être bien ceux qui sont les moins attendus par la plupart des gens ^^ : Spiderman 3, car je suis curieux de voir ce qu'ils feront s'ils réunissent effectivement les trois acteurs, et Ant-Man 3, car les deux premiers m'ont amusé. En dehors de ça, je ne m'impliquerai plus dans cette franchise, car je n'aime pas suivre une telle franchise à moitié, et je n'ai pas envie de suivre tout ce qui sort, beaucoup trop nombreux, en témoigne en premier lieu le prochain Captain America qui nécessite de voir la série Disney+.

Marc
29/06/2021 à 09:13

@Robin des bois: en fait on est pas tant en désaccord.

Ce que tu dis rejoins mon idée: la transition délicate après les départs d'Iron Man, De Captain America, Black Widow et, par la force des choses de black panther, sans compter la complexité autours de Spiderman (voir Hulk qui appartient à Universal) et les désamour (légitime) pour Captain Marvel. Enfin, il faut voir les desiderata de Thor, bien que Chris Hensworth n'ait pas fait grand chose à côté (Bon Tyler Rake...). Enfin, Cumberbatch, Brie Larson, Ruffalo, voir Holland, ont également un background de films d'auteurs qui ne les rendent pas à 100% disponibles pour le MCU. Pour couronner le tout, il devrait y avoir des dégats dans les gardiens de la galaxie.

Il est clair qu'une des forces du MCU réside dans ses personnages et si certains critiquent plus ou moins légitimement et de manière absolue le MCU, moins de monde se demande pourquoi cet univers marche.

Il y a une transition complexe, c'est certains.

Reste que DOctor Strange a sans doute déjà gagné le coeur du public (plus en raison d'infinity War que pour son film solo), qu'Hensworth n'a pas donné signe d'une volonté d'arrêter (qu'il avait manifesté après Thor 2, avant d'être content du résultat de Thor Ragnarok).
Pour le reste, je ne sais pas ou le public en est par rapport à Wanda (sa série plaide pour elle, mais elle n'y fait pas que de belles choses....point que je trouve intéressant, mais pas forcément populaire), par rapport à Sam Wilson et ce qu'il pensera de Shang Shi, des Eternals, des 4 fantastiques ...
Ce sera sans doute décisif.

Mais pour conclure, je pense qu'Eternals , SPiderman 3, et Doctor Strange 2, vont sans doute constituer des tournants déterminants pour la franchise. L'ambition de ces films est censée redonner un premier souffle. Le second reposera sur Thor 4,, Black Panther 2, Gardiens de la Galaxie 3, les 4 fantastiques, ou encore The Marvels... Bref, à l'issue de ces 8 films ont saura si l'édifice s'écroule ou non.
Je pense que l'on peut faire confiance à Feige, qu'il existe une base nombreuse et solide de public qui se déplacera pour ces films et que l'univers attire encore des acteurs connus ou à fort potentiel, mais tout peut s'écrouler comme un château de cartes.

Cyrs
29/06/2021 à 05:12

Faut absolument qu ils fassent une troisieme serie d agent carter en incluant le captain america dedans, quelle serie fantastique ca ferait. Premierement ca mal finit, deuxiement vu que captain a ete retrouver peggy la serie pourrait meme s etaler sur plusieurs annees.

RobinDesBois
29/06/2021 à 00:13

@Marc J'ai pas dit qu'ils allaient abandonner les films. Je pense surtout qu'on va avoir droit à des sorties simultanées ciné/plateforme et que plus rapidement qu'on ne l'imagine les films ne sortiront plus que sur Disney+. Ceux qui ne sont pas abonnés à la plateforme ou qui ne se sont pas tapés toutes les séries ne seront pas aussi enthousiastes à aller voir des super héros moins attachants que ceux des premières phases affronter des villains ou des enjeux qu'ils ne connaissent pas. Ce qui faisait la force du MCU c'était avant tout le noyau de base et les fortes personnalités qu'on retrouvait dans Avengers 1. Beaucoup ont suivi la dizaine de films pour savoir comment tout ça se terminerait pour eux. Si faut recommencer presque à zéro avec des intrigues bordéliques (multivers et cie) et des personnages lisses et trop parfaits ça va en décourager plus d'un. Je parle même pas de la lassitude générale qui risque aussi de se former vis à vis des films super héroiques.

Marc
28/06/2021 à 22:42

@robin des bois : abandonner vite? Je ne pense pas. Il y a déjà 8 films de prévus à coup sûr . Ensuite le MCU c est du teasing constant ( bien que fan, je leur reproche cet aspect là notamment). Pour autant qu ils développent des lignes directrices, un grand antagoniste , l univers continuera au cinéma.
La seule chose que l on peut, il est vrai, concéder , c est qu à force d étendre leurs univers et développer des personnages, le MCU se complexifie .... désormais il faut un doctorat en MCU pour tout suivre. Peut être qu une partie du public sera largué, alors qu une base de spectateur seront encore plus impliqués en tant que connaisseur de cet univers.

RobinDesBois
28/06/2021 à 21:08

Moi je pense que le MCU est surtout en danger au ciné.

Trop de projets, super héros moins attachants que ceux du premier avengers, obligé d'être abonné à une plateforme pour tout suivre, bordel avec le multivers, forcing hypocrite avec le délire inclusif, je vois difficilement comment ils réaliseront des scores d'audiences aussi important que sur le MCU jusqu'à Endgames. Beaucoup vont lâcher l'affaire découragés à cause de toutes ces barrières. Je pense qu'ils vont abandonner les sorties ciné plus rapidement qu'on ne l'imagine.

Nyl
28/06/2021 à 18:16

"Aspect teen movie des deux premiers films appréciable "

Je ne sais pas pour le 1, mais j'ai trouvé cet aspect lourdingue dans le 2 et cela l´a bien plombé. Ca me donne encore moins envie de voir le 3e, si on part ainsi....

Pulsion73
28/06/2021 à 17:47

Un Captain America volant j'adhère moyen. Falcon c'est Falcon, point. Et il n'a pas l'endurance et la force d'un Captain dopé au sérum de super soldat. Qu'il soit noir ou blanc ce n'est pas le problème, il est falcon et Captain.....mouais. Et le costume bof bof .

Marc
28/06/2021 à 17:20

Le MCU est en "danger" en raison de la difficile succession de super héros emblématiques disparus après Endgame et de la clôture des arcs qu'a constitué ce final dantesque et plein d'émotion, dans son dernier tiers. Par ailleurs, récemment la légitimité artistique du MCU a été remise en cause sans nuance, parfois par ignorance des films, mais surtout parce que le succès du MCU continue un peu de déranger. il est vrai que le MCU prend une place très excessive dans les médias et vampirise quelque peu l'attention.

Néanmoins, je pense que l'histoire nous montre qu'il ne faut pas sous estimer notre ami Feige dans la construction de son univers, dans son aptitude à le faire vivre, à le faire évoluer. Il a "senti" les bons coups Gardiens de la Galaxie ou Black Panther, et misé sur des mecs commes Coogler, Gunn, ou Waititi, ce qui a permis au MCU d'obtenir d'autres succès que celui des Avengers et autres crossovers.

Pour l'instant, le MCU reprend timidement, Wandavison et Falcon et the Winter Soldier, n'ont pas été des échecs et Wandavision garde une part d'originalité, mais n'ont pas été des succès quasi incontestables non plus. La série Loki se présente déjà un cran au dessus, à voir si elle ne s'écroule pas, déjà que l'épisode 3 avait un côté un peu plus "filler" que les autres.
Black Widow s'annonce comme une consolidation du passé, alors que Shang SHi reste une origin Story sans doute assez convenu et relativement modeste.

Néanmoins, Doctor Strange 2, Spiderman 3 et Eternals, visent clairement à passer la seconde et rajouter un ou deux niveaux d'ambition. Le tout se situant dans le cadre du multivers, qui reste un exercice extrêmement risqué, vu l'impact sur la lisibilité qu'il peut avoir.
On en saura alors plus, sur le retour de Marvel Studio au premier plan, mais il m'est d'avis qu'au moins deux de ces trois productions seront milliardaires au Box Office, avec un succès populaire analogue avengers.
Si ces trois films marchent, on pourra constater que le moteur redémarre bien pour 10 ans.

Et personnellement, j'ai hâte.

Plus
votre commentaire