Spider-Man 3, Morbius, Silk... à quoi va ressembler le Spider-Verse face à Marvel ?

Arnold Petit | 17 mars 2020 - MAJ : 31/03/2020 12:36
Arnold Petit | 17 mars 2020 - MAJ : 31/03/2020 12:36

Alors que Venom 2 arrive bientôt et qu'un nouveau film dans l'univers de Spider-Man a été annoncé, on revient sur tous les projets liés à l'homme-araignée.

MISE A JOUR : Sony a décalé plusieurs films suite au coronavirus, dont Morbius.

Pour comprendre l'histoire de Spider-Man au cinéma et savoir pourquoi les films liés de près ou de loin à l'homme-araignée sont aussi nombreux, un petit historique s'impose. À la fin des années 90, Marvel est au bord de la faillite et doit cèder les droits d'adaptation de plusieurs de ses héros à de gros studios hollywoodiens pour survivre. Si New Line reprend Blade et la Fox récupère les X-Men ainsi que les Quatre Fantastiques ou Daredevil, Sony s'offre la pièce de résistance avec Spider-Man, sans doute le héros le plus connu de l'univers de Marvel à l'époque.

Après la trilogie de Sam Raimi, qui s'est démarquée parmi les autres adaptations des années 2000 et a définitivement ouvert la voie à la nouvelle vague de super-héros au cinéma, Spider-Man a disparu du grand écran et Sony s'est concentré sur d'autres projets. Pendant ce temps, Marvel a sorti la tête de l'eau et en a profité pour poser les fondations de ce qu'est devenu le Marvel Cinematic Universe avec L'Incroyable Hulk, Iron Man, Thor et Captain America : First Avenger.

 

photoLes premiers pas de Spider-Man au cinéma

 

En 2012, alors que Marvel et les Avengers sont sur le point de briser Loki et des records au box-office, Sony décide de relancer son super-héros avec The Amazing Spider-Man, qui décroche un large succès commercial, à défaut d'avoir conquis les fans de l'homme-araignée, surtout à domicile (262 millions de dollars de recettes aux Etats-Unis sur les presque 758 millions, hors inflation).

Le studio annonce aussitôt une suite, The Amazing Spider-Man : Le Destin d'un héros, qui sort deux ans plus tard, mais ne réussit toujours pas à exploser le box-office américain (202 millions de dollars sur les 709 millions de recettes au total, hors inflation), en plus de bénéficier d'une critique peu reluisante.

 

Photo Andrew GarfieldDeux petits films et puis s'en va

 

Après cet échec et le piratage dont le studio a été victime, Sony abandonne ses plans autour du personnage et signe un accord avec Marvel, permettant à l'homme-araignée d'être utilisé à cinq reprises au sein du MCU, avec trois apparitions (Captain America : Civil War, Avengers : Infinity War et Avengers : Endgame) et deux films en solo (Spider-Man : Homecoming et Spider-Man : Far from home). Dans le même temps, Sony prépare l'avenir du héros sous son égide et commence à tisser sa toile de son côté en utilisant des personnages issus de l'univers de Spider-Man. Venom voit le jour fin 2018, décrochant un immense succès (856 millions de dollars de recettes pour 100 millions de budget).

En août 2019, à l'expiration du contrat après Spider-Man : Far from home, plus gros succès de Sony à ce jour, les studios se brouillent et le divorce est acté entre Sony et Marvel... ou presque. À peine un mois plus tard, en septembre, un nouveau contrat est finalement conclu et un troisième film du MCU sur l'homme-araignée est annoncé, tandis que Sony continue d'étendre son Spider-Verse en attendant le retour du personnage à la maison.

À l'heure où un nouveau long-métrage vient s'ajouter à la liste des films autour de Spider-Man, on a décidé de faire le point entre les projets en bonne voie, ceux en suspens et ceux qui ont carrément été oubliés au fond d'un tiroir.

 

Photo Tom HollandInstallez-vous confortablement, on s'occupe de tout

 

CEUX QUI VONT ARRIVER DE FAÇON CERTAINE :

 

SPIDER-MAN 3

Hormis une date de sortie calée pour le 14 juillet 2021 en France et le 16 juillet 2021 aux États-Unis, entre Doctor Strange in the Multiverse of Madness (attendu le 5 mai 2021) et Thor : Love and Thunder (prévu le 3 novembre 2021), peu d'informations ont circulé autour du troisième volet des aventures de Spider-Man au sein du MCU, fruit de la nouvelle union entre Sony et Marvel.

Si aucun réalisateur n'a été confirmé pour l'instant, Jon Watts devrait reprendre sa place derrière la caméra après Spider-Man : Homecoming et Spider-Man : Far from home. Au niveau du casting, Tom Holland a récemment déclaré que le tournage avait démarré (même si la production pourrait prendre du retard en raison du coronavirus) et va reprendre son rôle de Peter Parker, avec encore une apparition prévue dans un autre film du MCU selon le nouvel accord entre les deux studios. Zendaya est de retour pour incarner MJ et on peut s'attendre à retrouver Jacob Batalon dans le rôle de Ned Leeds, le meilleur ami de Peter.

Si Sony et Marvel ne renouvellent pas leur contrat, le film devrait apporter une conclusion aux événements de Spider-Man : Far from home, où Spider-Man avait réussi à vaincre Mysterio (Jake Gyllenhaal), mais était tombé dans le piège du super-vilain, qui avait fait passer l'homme-araignée pour un meurtrier et avait permis à J. Jonah Jameson (J.K. Simmons) de révéler l'identité du super-héros au monde entier. Sony semble vouloir continuer l'aventure avec Marvel, mais étant donné les bénéfices générés par chaque film autour de Spider-Man, on peut s'attendre à de nouvelles négociations musclées entres les deux studios pour se disputer la garde du petit Spidey.

 

photo, Zendaya, Tom HollandSpider-Man : Home Sweet Home ?

 

MORBIUS

Avant même l'arrivée de Venom sur les écrans, Sony avait déjà lancé une adaptation de Morbius, un personnage connu surtout pour ses apparitions dans Spider-Man, l'homme araignée. En novembre 2017, Matt Sazama et Burk Sharpless (Dracula Untold, Perdus dans l'espace) proposent un scénario, puis le projet reste dans un coin, à prendre la poussière. En avril 2018, Sony propose la réalisation à Antoine Fuqua, qui refuse, et en mai, le film est finalement confié à Daniel Espinosa, tandis qu'un mois plus tard, la présence de Jared Leto est confirmée dans le rôle principal. La date de sortie est prévue pour le 10 juillet 2020, puis les annonces de casting s'enchaînent les unes après les autres, avec d'abord Adria Arjona, puis Matt Smith ou encore Jared Harris.

D'après les premières images, Morbius devrait se concentrer sur les origines du personnage de Michael Morbius, un scientifique qui se retrouve tranformé malgré lui en une sorte de vampire après s'être injecté un sérum à base d'ADN de chauve-souris dans l'espoir de guérir d'une maladie sanguine incurable. Si Spider-Man ne devrait pas apparaître à l'écran, le film sera quand même lié à Spider-Man : Homecoming, comme le montre l'apparition du Vautour (Michael Keaton) dans les dernières secondes de la bande-annonce. Les différentes affiches de Spider-man taguées d'un « meurtrier » suggèrent également que le film se déroulera après Spider-Man : Far from home.

 

photoHigh five

 

VENOM 2

Le succès retentissant (et incompréhensible pour nous) de Venom au box-office a naturellement conduit Sony à étendre son Spider-Verse en donnant une suite au film de Ruben Fleischer officieusement intitulée Venom 2, réalisée par Andy Serkis, avec une sortie calée pour le 2 octobre 2020. De retour dans le rôle d'Eddie Brock, Tom Hardy sera accompagné une nouvelle fois de Woody Harrelson, introduit dans la scène post-générique de Venom en tant que Cletus Kasady, le meurtrier qui deviendra le symbiote connu sous le nom de Carnage. Mais un autre personnage va faire son apparition : Frances Barrison, alias Shriek. Une narco-traficante devenue folle après avoir reçu une balle dans la tête qui est dotée de pouvoirs surnaturels et forme un couple dévastateur avec Cletus Kasady. Des négociations avec Naomie Harris avaient été entamées pour que l'actrice endosse le rôle, mais rien n'a été confirmé jusqu'à maintenant.

Le scénario reste encore assez vague pour le moment, mais les apparitions de Carnage et Shriek laissent penser que l'histoire va puiser son inspiration dans Maximum Carnage, un arc narratif publié en 1993 dans lequel Carnage fait la rencontre de sa dulcinée, puis s'évade de Ravencroft avant de s'associer avec d'autres super-vilains et d'affrontrer Spider-Man, Venom, Iron Fist ou encore Morbius. Sachant que Tom Hardy a signé un contrat pour trois films, Venom 2 devrait logiquement donner lieu à une autre suite d'ici quelques années. Encore plus si le film atteint le milliard au box-office et que Spider-Man revient définitivement chez Sony.

 

photo, Tom Hardy« Quand je suis content, je mange des gens »

 

SPIDER-MAN : NEW GENERATION 2

Avant même la sortie du film de Bob Persichetti, Peter Ramsey et Rodney Rothman, une suite était déjà en développement chez Sony. Largement attendu, Spider-Man : New Generation a ébloui à peu près tout le monde, les fans autant que la presse, puis a ensuite été récompensé par l'Oscar du meilleur film d'animation. Ni une, ni deux, Sony a profité de l'engouement et du succès du film (375,5 millions au box-office pour un budget de 90 millions) pour dévoiler la date de sortie de cette suite, prévue pour le 8 avril 2022.

Après avoir vaincu Wilson Fisk et permis aux différentes versions de Spider-Man de regagner leurs réalités respectives, Miles Morales va vivre une nouvelle aventure, qui impliquera de nouvelles versions alternatives de l'homme-araignée, avec le retour attendu de celles déjà vues à l'écran. Apparu dans la scène post-générique de Spider-Man : New Generation, Spider-Man 2099 devrait être l'un des personnages principaux de cette suite et Supaidâman, la version japonaise de Spider-Man dans la série produite par la Toei à la fin des années 70, devrait elle aussi être présente.

Cette suite sera réalisée par Joaquim Dos Santos, qui s'est déjà illustré sur La Ligue des justiciers, Avatar, le dernier maître de l'air ou plus récemment Voltron, le défenseur légendaire sur Netflix, tandis que le scénario sera écrit par Dave Callaham (Godzilla, Wonder Woman 1984, Shang-Chi and the Legend of the Ten Rings). Célèbre chez Marvel notamment pour avoir dessiné sur des comics comme X-Men, Captain Marvel et avoir offert un nouveau design à une certaine Spider-Woman en 2014, l'artiste Kris Anka a annoncé sur Twitter qu'il travaillait également sur le projet, dont le nom reste encore inconnu.

 

photoDes versions de Spider-Man aussi géniales les unes que les autres

 

CEUX QU'ON ATTEND DE PIED FERME :

 

SILK

Avant même les sorties et les cartons de Venom et de Spider-Man : New Generation, Sony avait déjà montré sa volonté de créer son propre univers étendu avec d'autres films sur des personnages issus des pages de Spider-Man. Parmi les différents projets annoncés par le studio, l'un d'eux pourrait être une nouvelle étape dans la construction du Spider-Verse en s'engouffrant dans la brêche ouverte par Wonder Woman autour de la représentation des femmes au cinéma avec sa propre héroïne, Silk. Une jeune adolescente américano-coréenne qui a été mordue par la même araignée que Peter Parker et développe ainsi les mêmes pouvoirs que lui. Créé par Dan Slott et Humberto Ramos, elle n'a fait son apparition dans les comics que récemment, dans le premier numéro du reboot de The Amazing Spider-Man en 2014, mais a déjà pu être entraperçue à l'écran dans Spider-Man : Homecoming sous les traits de Tiffany Espensen.

Le projet, qui n'a pas encore de titre, n'est rattaché à aucun réalisateur ou aucun scénariste et Tiffany Espensen n'a même pas été confirmée pour reprendre le rôle de Silk. Pour l'instant, le film est en développement, c'est tout ce qu'on sait. Dans les comics, la famille de Cindy Moon est approchée par Ezekiel, qui propose son aide et apprend à la jeune fille à maîtriser ses pouvoirs, puis la séquestre afin de la protéger. Elle sera finalement libérée des années plus tard par Spider-Man et prendra l'identité de Silk pour partir à la recherche de ses parents.

 

photoCindy Moon

 

SPIDER-GWEN

À l'annonce d'une suite pour Spider-Man : New Generation, Sony a également révélé qu'un autre film d'animation était en développement et qu'il serait conçu comme un spin-off autour d'un des personnages féminins qui côtoie Spider-Man. L'occasion pour le studio de s'appuyer un peu plus sur le succès du film de Bob Persichetti, Peter Ramsey et Rodney Rothman, mais aussi d'exploiter la richesse de l'univers de l'homme-araignée.

Plusieurs rumeurs ont circulé autour du personnage principal, notamment à propos de Spider-Gwen qui bénéficie déjà d'une certaine popularité depuis sa naissance dans les comics en 2014, au point d'avoir son propre titre. En décembre 2018, la productrice Amy Pascal a finalement dévoilé que le film se focalisera bien sur Spider-Gwen, mais pas seulement, puisque la version alternative de Gwen Stacy sera accompagnée de deux autres héroïnes, Cindy Moon, alias Silk, et Jessica Drew, la première femme à avoir porté le costume de Spider-Woman. Amy Pascal a également confirmé que la réalisation sera assurée par Lauren Montgomery, qui a également travaillé sur Voltron, le défenseur légendaire, et que le scénario sera écrit par Bek Smith.

Si aucun détail n'a été révélé ne serait-ce que sur le titre, le film devrait s'inspirer des comics et notamment du crossover Spider-Women dans lequel Jessica Drew et Cindy Moon se retrouvent coincées dans la réalité de Gwen Stacy, sur Terre-65. Alors que Spider-Woman décide de prendre Silk et Spider-Gwen sous son aile, les trois héroïnes se retrouvent confrontées à la Cindy Moon et au Jesse Drew de Terre-65, qui sont à la tête d'une redoutable organisation terroriste, S.I.L.K.

 

photoSilk, Spider-Woman et Spider-Gwen

 

SILVER & BLACK

L'idée d'adapter Silver Sable et Black Cat au cinéma remonte à 2014. À l'époque, Variety déclare que Sony serait en train de développer un spin-off autour de deux héroïnes de l'univers de Spider-Man, avec une date de sortie aux alentours de 2017. Finalement, le projet reste à l'abandon alors que Lisa Joy (Westworld) devait se charger du scénario. En mars 2017, le film reprend vie et recrute Christopher Yost pour l'écriture, un scénariste qui a travaillé sur de nombreux titres chez Marvel, mais aussi sur Thor : Le Monde des ténèbres et Thor : Ragnarok.

Quelques mois plus tard, en juin, le projet trouve sa réalisatrice en la personne de Gina Prince-Bythewood, qui a notamment réalisé le pilote de la série Cloak and Dagger estampillée Marvel. Mais alors que le film semblait enfin sur la bonne voie, Deadline rapporte en juin 2018 que Sony a demandé aux scénaristes de reprendre l'histoire, qui ne serait pas à la hauteur. Puis, au mois d'août, Variety publie un article dans lequel plusieurs projets sont annoncés par Sony, qui précise que le spin-off connu sous le nom de Silver & Black a été scindé en deux films distincts, avec une priorité mise sur Black Cat, plus intéressante selon Sanford Panitch, président de Columbia Pictures depuis 2014.

Depuis, plus aucune nouvelle, que ce soit pour le film sur Black Cat ou celui sur Silver Sable. Et quand on sait ce que les deux personnages pourraient apporter au Spider-Verse que Sony est en train de bâtir, on ne peut que verser une larme de dépit et attendre sagement que notre voeu soit exaucé.

 

Photo Black Cat & Silver SableDeux femmes qui ont donné du fil à retordre à Spider-Man

 

MADAME WEB

Si Sony s'est d'abord concentré sur les ennemis les plus connus de Spider-Man, avec Venom ou Morbius, le studio semble également décidé à présenter les personnages les moins connus de l'univers de l'homme-araignée, comme le prouve ce projet autour de Madame Web, annoncé avant la réconciliation entre Sony et Marvel. Un choix surprenant puisque Cassandra Webb est, à l'origine, paralysée et aveugle.

Créée par Denny O'Neill et John Romita Jr. et apparue pour la première fois dans les cases du numéro 210 de The Amazing Spider-Man en 1980, Madame Web est une mutante qui possède des pouvoirs télépathiques et de clairvoyance, souvent représentée comme une vieille dame, connectée à un appareil de survie formé de plusieurs tubes formant une espèce de toile. Cette super-héroïne hors-du-commun est la grand-mère de la quatrième version de Spider-Woman, Charlotte Witter, mais aussi la gardienne psychique de la Toile de la Vie et du Destin, qui relie toutes les versions de Spider-Man à travers le Multiverse. Grâce à ses pouvoirs qui lui permettent de lire l'avenir, elle a aidé Peter Parker à différentes reprises au cours de ses aventures.

Étant donné que le projet est l'un des derniers annoncés par Sony, peu d'informations ont circulées pour l'instant. On sait seulement que les scénaristes de Morbius, Matt Sazama et Burk Sharpless, ont été engagés pour l'écriture du script. Est-ce que ce sera un film d'animation en rapport avec les Spider-Women ou un film en live-action, comme Silk ? L'avenir nous le dira.

 

photoGrand-mère aussi sait tisser sa toile

 

LES SÉRIES

Après l'excitation déclenchée par Spider-Man : New Generation, Sony a clairement montré que ses ambitions ne se limitaient pas à un film en annonçant d'abord une suite, puis un spin-off, mais aussi plusieurs séries sur les différentes versions de Spider-Man présentes dans le film de Bob Persichetti, Peter Ramsey et Rodney Rothman.

En août 2019, Chris Miller a déclaré que Sony développait plusieurs séries autour des quelque 900 personnages Marvel de son catalogue. Lui et son collègue Phil Lord, avec qui il a réalisé 21 Jump Street ou La Grande Aventure LEGO, ont déjà fait part de leur envie de créer une série de court-métrages sur Spider-Ham. Invité lors d'un panel organisé par Variety en septembre après le divorce avec Marvel, Tony Vinciquerra, le patron de Sony Pictures, a affirmé que le studio aurait déjà « 5 ou 6 séries télé » sur lesquelles il est en train de travailler.

Quand on voit que les séries Marvel vont désormais être liées aux films du MCU, Sony pourrait bien suivre le même modèle et permettre à certains personnages comme Mysterio ou Le Scorpion de continuer leur parcours à la télévision ou sur une plateforme de SVoD après avoir été introduit au cinéma.

 

photoLe Scorpion, incarné par Michael Mando dans Spider-Man : Homecoming

 

CEUX DANS LES TRÉFONDS DE L'OUBLI :

 

JACKPOT

Au moment où Sony avait la folie des grandeurs et imaginait une myriade d'adaptations de personnages de l'univers de Spider-Man, le studio a annoncé l'arrivée de Morbius, Silk, mais aussi d'un film centrée sur Jackpot, une super-héroïne qui est également une mère de famille, apparue pour la première fois en 2007 dans le numéro spécial Spider-Man: Swing Shift publié pendant le Free Comic Book Day.

Sara Ehret était une scientifique employée dans une filiale d'Osborn Industries, spécialisée dans la recherche de traitements génétiques pour la maladie de Parkinson. Alors qu'elle était enceinte de cinq mois, elle est exposée par accident à un virus expérimental, qui la plonge dans le coma. Sara se réveille finalement et accouche quatre mois plus tard, mais elle découvre que le virus lui a octroyé une force, une agilité et une vitesse surhumaine qu'elle choisit de mettre à profit sous le nom de Jackpot. Sara n'a jamais souhaité devenir une super-héroïne et, lorsqu'elle croise une certaine Alana Jobson qui lui propose de la payer pour reprendre son nom et son costume, elle prend finalement sa retraite afin de passer plus de temps avec sa famille. De son côté, Alana prend un cocktail de médicaments expérimentaux afin d'acquérir à son tour les pouvoirs de Jackpot.

Sony n'a pas précisé si le film s'intéressera à la version de Sara Ehret, à celle d'Alana Jobson ou les deux. Personne n'est rattaché de près ou de loin au projet, du scénario à la réalisation en passant par le casting, et on ne sait pas si le film est toujours d'actualité.

 

photoBanqueroute

 

KRAVEN LE CHASSEUR

Parmi les nombreux ennemis que compte Spider-Man, Kraven le Chasseur est sans doute l'un des plus charismatiques et des plus connus, notamment grâce à ses nombreuses apparitions aussi bien dans les cases des comics que dans les séries d'animation Spider-Man, l'homme-araignée et Ultimate Spider-Man. Sergei Kravinoff, de son vrai nom, est un fou furieux qui ne vit que pour montrer qu'il est le plus grand chasseur de tous les temps. Convaincu que Spider-Man est une proie comme les autres, il cherche à le tuer à tout prix et utilise un sérum afin de ralentir son vieillissement et obtenir une force surhumaine lui permettant de rivaliser avec le Tisseur.

Dès 2017, après Spider-Man : Homecoming, The Hollywood Reporter note dans un article que Sony est bien décidé à adapter Kraven et Mysterio à l'écran. À la base, les deux personnages devaient constituer deux des membres des Sinister Six que Sony voulait adapter et si le premier a finalement été utilisé dans Spider-Man : Far From Home, l'autre attend toujours son heure de gloire. En août 2018, Richard Wenk est engagé par Sony pour plancher sur l'intrigue et le scénariste d'Equalizer déclare en novembre lors d'une interview pour Discussing Film qu'il pourrait adapter La Dernière Chasse de Kraven. Un arc narratif où Kraven capture Spider-Man, l'enterre vivant et enfile son costume pour aller affronter Vermine afin de prouver sa supériorité sur le héros. Après avoir capturé Vermine et montré à Peter Parker qu'il avait réussi là où lui avait échoué, il relâche son prisonnier, laisse Spider-Man partir à sa poursuite et se tire une balle de fusil dans la bouche.

Sauf que depuis, silence radio. Pas de réalisateur ou de casting à l'horizon pour l'instant et Kraven attend sagement de pouvoir accrocher la tête de Spidey au-dessus de sa cheminée.

 

photoIl y a de quoi être énervé

 

NIGHTWATCH

Si Venom ou Kraven sont deux des personnages les plus célèbres dans l'univers de Spider-Man, à l'inverse, Nightwatch est certainement l'un des moins connus et ne peut vraiment compter que sur sa ressemblance avec Spawn pour tirer un peu de notoriété. Apparu pour la première fois en 1993 dans le numéro 97 de Web of Spider-Man, le Dr. Kevin Trench est attaqué par des terroristes armés de mystérieux appareils. Un héros costumé apparaît et repousse les assaillants à travers un portail temporel avant de mourir, mais en soulevant le masque du justicier, Kevin découvre que Nightwatch était en fait une version plus âgée de lui-même. Pris de panique, il récupère le costume de l'inconnu et décide d'utiliser les pouvoirs qu'il offre pour venir en aide à ses amis ainsi qu'à Spider-Man.

Nightwatch n'est pas un des principaux alliés de l'homme-araignée et ne possède pas une histoire particulièrement intéressante. Après des rumeurs courant 2017, le projet est annoncé comme un des premiers films à constituer le Spider-Verse de Sony aux côtés de Morbius et Silk, puis stagne dans un coin jusqu'en mars 2018. L'incroyable succès de Black Panther au box-office a sans doute poussé Sony à se concentrer à nouveau sur leur super-héros afro-américain.

Spike Lee a ensuite été approché par le studio pour réaliser le film, avec un scénario qui serait écrit par Cheo Hodari Coker (Luke Cage), mais la dernière fois que Nightwatch a donné des nouvelles, c'était quand Spike Lee affirmait qu'il n'avait rien à voir avec le film. Autant dire qu'on attend plus grand chose de ce projet, encore plus si les autres dont on a parlé finissent par arriver sur les écran un jour ou l'autre.

 

photoUn personnage que plus personne n'attend sur les écrans

 

Les films et séries centrées sur Spider-Man et son univers se sont multipliées à mesure que Sony accumulait les succès, avec ou sans Marvel. Sans dévoiler de date de sortie, un nouveau projet a été annoncé parmi tous les autres, écrit par Roberto Orci (Star Trek, Transformers, The Amazing Spider-Man : Le Destin d'un héros). Les premiers détails ne permettent pas de savoir si ce sera un nouveau film ou si le scénariste a repris Jackpot, Silk, Kraven Le Chasseur ou une des autres adaptations attendues depuis que le studio a commencé à bâtir son Spider-Verse.

Sony a déjà prouvé qu'il était capable d'atteindre des sommets au box-office et conquérir les fans sans l'aide de Marvel. Les chiffres de Morbius et Venom 2 permettront de prendre la température afin de savoir si le studio doit faire cavalier seul avec Spider-Man ou s'il doit encore utiliser la notoriété et l'expérience de Marvel pour pleinement exploiter le personnage.

Dans tous les cas, Sony est bien destiné à récupérer Spidey et à l'accueillir en déroulant le tapis rouge, avec un accent porté sur les personnages féminins et les ennemis de l'homme-araignée. Une méthode qui laisse penser que le fameux film autour des Sinister Six serait l'objectif à long-terme du studio, encore plus depuis qu'Amy Pascal a relancé l'idée dans les bonus disponibles sur le Blu-ray de Spider-Man : Far from home. À moins que ce ne soit qu'un projet de plus parmi les nombreux autres.

 

photo

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire