Alita : Battle Angel - entre flop annoncé et suite à espérer, on fait le point sur le box-office

Geoffrey Crété | 19 mars 2019
Geoffrey Crété | 19 mars 2019

Petit point sur la carrière au box-office d'Alita : Battle Angel.

Une date de sortie repoussée, un mauvais démarrage au box-office américain, un bon démarrage en Chine : particulièrement attendue, notamment dans la rédaction depuis qu'on en avait découvert de premières images sensationnelles en juillet 2018, l'adaptation du manga Gunnm de Yukito Kishiro n'a pas eu une carrière facile en salles.

Rêvée par James Cameron depuis des années, finalement réalisée par Robert Rodriguez mais chapeautée par le producteur superstar, Alita : Battle Angel a vite gagné le titre de flop en puissance, avec de gros espoirs fondés sur son succès en Chine.

Alors que la fin de sa carrière en salles approche (il est sorti partout dans le monde depuis son arrivée au Japon fin février), petit point sur les comptes.

 

 

LE BUDGET

Alita : Battle Angel aurait coûté environ entre 150 et 170 millions de dollars. C'est un peu plus cher que Captain Marvel (150-160 millions), et c'est un budget proche de Ready Player One.

Un budget officiel qui ne comprend pas les frais marketing toujours énormes sur ces superproductions. Les studios ne les donnent pas, mais difficile d'imaginer qu'il n'y a pas eu minimum 80-100 millions.

Les dépenses promo ont eu tendance à gonfler de manière affolante ces dernières années, dépassant parfois le coût du film lui-même. Le film Jurassic World : Fallen Kingdom a coûté dans les 170 millions, et sa promo, plus de 180 millions selon Deadline.

Alita : Battle Angel aurait donc coûté au minimum du minimum 200 millions

 

photo Alita Alita a un peu retrouvé le sourire

 

LE BOX-OFFICE DOMESTIQUE

C'est le gros point noir du box-office : les Etats-Unis et le Canada. Au box-office domestique, Alita : Battle Angel devra se contenter d'environ 85 millions. C'est très peu pour un budget d'environ 150-170 millions.

A titre de comparaison, 2018 a vu des films grimper très haut au box-office domestique : 700 millions pour Black Panther, 678 pour Avengers : Infinity War, 608 pour Les Indestructibles 2, ou encore 417 pour Jurassic World : Fallen Kingdom. Dans la zone d'Alita, il y a Green Book : Sur les routes du Sud (qui a coûté environ six fois moins).

Mais comparé à des super-flops comme Mortal Engines (16 millions), Le Roi Arthur : La Légende d'Excalibur (39 millions), Jupiter : le destin de l'univers (47 millions) ou encore John Carter (73 millions), Alita s'en sort relativement bien. Toutefois, ça reste bien peu vu les enjeux.

Le box-office domestique est central dans la carrière d'un film, puisqu'un studio y récupère plus sur les recettes que partout ailleurs dans le monde (environ la moitié, contre 1/3 voire encore moins). C'est donc la douche froide de ce côté.

 

photo Iron CityCe territoire n'est pas pour toi mon enfant



LE BOX-OFFICE CHINOIS

La Chine a vite été perçue comme le grand espoir d'Alita : Battle Angel après son mauvais démarrage américain, et la réalité l'a confirmé. Avec plus de 62 millions encaissés dès sa sortie, le film a égalé en un week-end le score américain de dix jours. C'était même un record pour le studio Fox, devant les 59 millions de La Planète des singes : Suprématie.

Quasiment un mois après sa sortie (il a débarqué le 22 février), Alita : Battle Angel a encaissé plus de 127 millions en Chine. C'est un beau score, proche par exemple d'un Mission : Impossible - Rogue Nation (135 millions), et supérieur à Doctor Strange (109 millions), Spider-Man : Homecoming (116 millions) ou encore Terminator Genisys (113 millions, après s'être lui aussi vautré en Amérique).

Et c'est incontestablement la plus grande victoire du film dans le monde (la France et la Corée du Sud sont loin en deuxièmes positions, avec environ 16 millions chacun).

 

photo, Rosa SalazarElle s'est battue, et n'a pas entièrement perdu

 

Néanmoins, le phénomène massif espéré suite à ce beau démarrage n'a pas eu lieu. Alita n'ira pas beaucoup plus haut en Chine, et devrait terminer sa carrière aux alentours de 130-140 millions, comme prédit par Forbes suite à la chute de fréquentation en deuxième week-end. En Corée du Sud comme en Chine (deux territoires majeurs), la fréquentation a ainsi chuté trop vite, preuve d'un bouche-à-oreille peu enthousiaste.

Ready Player One avait encaissé un peu moins qu'Alita à sa sortie en Chine, mais a eu une carrière solide, pour engranger au final plus de 218 millions. La comparaison avec Warcraft, le commencement est, elle aussi, intéressante. Le film de Duncan Jones, dont le budget est similaire à Alita, avait été un véritable four côté américain, avec environ 47 millions. Il avait néanmoins été un succès fou en Chine, avec plus de 213 millions.

En somme : Alita a bien marché en Chine, c'est certain, mais n'a pas décollé aussi haut qu'espéré. 

Et rappelons que sur ces recettes chinoises, le studio ne recupère qu'environ 25%. De quoi relativiser.

 

Affiche chinoiseBelle affiche chinoise

 

LE BOX-OFFICE MONDIAL

Alita : Battle Angel n'a pas encore terminé sa carrière, mais plafonne actuellement à 394 millions dans le monde.

La Fox a annoncé que le seuil de rentabilité se situait vers les 350-400 millions, quand d'autres parlent de 500 millions, en partie parce que le film aurait coûté plus cher qu'annoncé. La vérité est sûrement entre les deux. D'autant que cette fourchette grossière ne prend pas en compte la répartition des recettes (récolter 400 millions principalement aux USA ou principalement en Chine ne rapporte pas autant au studio).

Avec près de 400 millions engrangés dans le monde, le film de Robert Rodriguez semble donc avoir échappé au four absolu.

 

photo, Rosa SalazarTabasser pour gagner (un peu)

 

Reste qu'il est ici question de rentabilité. En d'autres termes : le blockbuster devait atteindre ce palier pour que le studio ne perde pas d'argent et commence à encaisser de vrais dollars.

Le succès d'Alita est donc à relativiser. Quand un studio dépense 200-250 millions pour adapter un manga culte, avec James Cameron à la barre, et une conclusion qui ouvre clairement la perspective d'une suite, ce n'est pas pour rentrer dans ses frais : c'est pour gagner gros, créer une base solide de spectateurs, et construire la franchise à venir avec un minimum de sécurité et confiance.

En d'autres termes, le pire a été évité, et Alita : Battle Angel n'est pas un nouveau John Carter, Valerian et la Cité des mille planètes, Jupiter : le destin de l'universLe Roi Arthur : La Légende d'Excalibur, ou Mortal Engines, de réels échecs pour les studios. Mais il est clairement une déception, en terme d'enjeux et dépenses, vu les recettes en salles.

 

photo Désosser la bête pour comprendre

 

ET LA SUITE ?

La grande question reste donc de savoir si Alita : Battle Angel aura une suite, ou si la fin ouverte sera une frustration éternelle. Robert Rodriguez a déjà évoqué les envies et idées de ce côté. Cameron, lui, a été prudent : il a expliqué en promo qu'ils avaient des plans, mais rien de précis, citant l'exemple de Warcraft comme la preuve d'une trop grande confiance en une saga potentielle.

Qu'est-ce qui peut donc laisser espérer une suite ?

Première chose : le film n'a pas été un succès à la hauteur dans les salles, a limité la casse, mais il a encore une (petite) vie à venir. Le marché du DVD et Blu-ray a beau s'être écroulé, un film peut atteindre son public après coup, et potentiellement devenir un phénomène. Rien qu'aux USA, Pacific Rim avait gagné plus de 50 millions en vidéo (sans compter la VOD ni les ventes aux TV), selon TheNumbers.com

 

photo, Rosa SalazarLa fureur de revivre

 

Deuxième chose : le cas Pacific Rim justement. Le blockbuster de Guillermo del Toro a eu droit à une suite, malgré une carrière tiède. Il avait coûté un peu plus cher qu'Alita (190 millions hors maketing), et a fini sa carrière à 411 millions, dont 101 côté Amérique et 111 côté Chine. Un bilan proche de celui d'Alita, a priori, qui laisse alors espérer un Alita 2.

... sauf que cet exemple est à double tranchant. Pacific Rim : Uprising a bien eu lieu, sur la base d'un succès notable en Chine et d'un fort potentiel à franchise, avec l'espoir que le public allait cette fois être au rendez-vous. Mais la suite a récolté seulement 290 millions, pour un budget d'environ 150. Il est ainsi devenu la preuve que s'abstenir est parfois plus malin.

Donnée importante également : Disney va concrètement reprendre le contrôle du catalogue de la Fox dans les prochains mois, avec un flou assez total sur la suite des opérations. L'avenir d'Alita sera donc mis sur la table, par de nouvelles personnes, dans des perspectives nouvelles, avec un sens des priorités naturellement différent vu la masse des marques assimilées (X-Men, Les 4 Fantastiques, Alien...). A vue de nez, une suite semble donc loin d'être en tête des projets dans cette restructuration.

 

photo, Rosa Salazar, James Cameron, Robert RodriguezAvenir très incertain sur la piste hollywoodienne

 

Avatar 2 pourrait aussi peser dans la balance. Tout le monde s'imagine qu'en cas de nouveau succès monstrueux, James Cameron pourrait remettre la suite d'Alita sur la table de Disney, qui tient certainement avec la saga bleue-spatiale une franchise absolue. Avatar 3 a aussi été tourné, mais le cinéaste a prévenu qu'Avatar 4 et Avatar 5 n'étaient pas encore officiellement lancés : tout dépendra du succès des premières suites. Il y a donc bien quelque chose en attente, qui deviendra plus concret dès décembre 2020, quand Avatar 2 sortira.

Enfin, dans le schéma actuel du business, l'option de mettre en place une coproduction avec une société chinoise devient de plus en plus intelligente. Cela avait grandement aidé Venom et En eaux troubles à s'imposer sur le marché chinois, en contournant quelques limites imposées aux films totalement étrangers, et à partager les coûts. Vu sa popularité en Chine, Alita ferait donc bien de chercher des alliés sur place. Reste à savoir si Disney, qui a bâti un empire avec une volonté de contrôler la chaîne de A à Z, aurait envie de ce coup de main.

Rendez-vous prochainement pour un bilan définitif du box-office d'Alita : Battle Angel.

En attendant, retrouvez notre critique du film par ici, et notre dossier complet sur l'adaptation de ce côté.

 

Affiche française

commentaires

Celgis
17/07/2019 à 12:18

J'ai aussi adoree de film mais a la fin quand hugo est tomber dans le vide j'en avais les larmes au yeus vivement la suite !!!!!

Johnjo
16/07/2019 à 22:46

pour ma part je trouve que c'est le film le plus magnifique que j'ai jamais vu en science-fiction je suis fan archi fan

samas
14/07/2019 à 06:26

pas vraiment fidèle au manga, dommage

Manticore
11/07/2019 à 17:16

Bon film. Bien que cette adaptation soit bien trop américanisée à mon goût on oublie tout le background de l'histoire du pourquoi Jeru et Zalem sont divisées et de l'univers trash du manga j'espère que la suite si il y en à une soit plus proche ....

jbili
07/07/2019 à 18:50

VIIIVEMENT LA SUITE
wttff , c'était quoi cette fin , elle n'a meme pas tué NOVA....
ALOORS IL FAUT UNE SUITE :(
je croiyais que film aura pas de suite , puisqu'elle aurait tué NOVA , mtn faut attendre encore des années...
faiit chiier :(

Bahamut 32
06/07/2019 à 22:20

Super bon film à voir J`espère une suite.

Da_86194
30/06/2019 à 12:47

Ils n'ont pas respecté l'oeuvre original, trop propre trop lisse, ils en ont fait un tout publique alors que le monde d'origine est extrêmement violant, violence gratuite, violent dans les dialogues, remplis de combats gore, un monde plus proche des anciens Mad Max que de l'univers Marvel
De plus, le motorball n'arrive que dans le 3 eme livre, ils ont sabré une bonne partie de l'histoire des 2 premiers livre pour forcer l'entrée du 3 eme et supprimer toute l'histoire qui tourne autour du motorball qui n'est pas qu'une simple histoire d’arène de combat.
Pour un fan comme moi qui a lu le manga, c'est beau c'est bien fait, mais ça reste décevant, le trop politiquement correct, le fait de l'avoir fait tout public, coupes franche dans l'histoire pour y faire rentrer le motorball, l'a vidé d'une partie de sa substance.
En conclusion, décevant pour les fans, et un film en CGI de plus pour les autres qui n'a rien de vraiment exceptionnel comparé aux autres blockbusters, vu les moyens mis en oeuvre et le jeu de l'actrice principale, c'est bien dommage d'en avoir fait un film aussi lissé.

lelivredeZabok
16/06/2019 à 16:50

Un film qui deviendra culte... pas le genre qui se laisse oublier à mon avis...

vinssaye
12/06/2019 à 23:38

Bel article tout de même et j'ai franchement bien aimé le film. On croise les doigts pour la suite!

vinssaye
12/06/2019 à 23:35

Youki tu m'as crevé les yeux! ????

Plus

votre commentaire