Wonder Woman 1984 : Patty Jenkins continue de tacler la Warner sur la sortie de son film

Déborah Lechner | 23 décembre 2020 - MAJ : 23/12/2020 08:56
Déborah Lechner | 23 décembre 2020 - MAJ : 23/12/2020 08:56

Wonder Woman 1984 a été repoussé de nombreuses fois, mais le blockbuster de Patty Jenkins n'a pas attendu la pandémie pour avoir des problèmes de calendrier.

S'il sera bien le "dernier blockbuster de 2020 à sortir en salles" aux États-Unis, il faudra de notre côté attendre janvier prochain pour voir Wonder Woman 1984 au cinéma. Après le succès phénoménal du premier Wonder Woman, le retour de Diana Prince (Gal Gadot) dans l'univers étendu DC de la Warner est attendu de pied ferme, mais ne devrait pas réitérer l'exploit aussi facilement pour autant.

Le démarrage du film à l'international a été plus que décevant, avec des résultats pires que ceux de Tenet, qui avait été une première douche froide pour le studio. À domicile, le blockbuster n'est plus qu'à quelques heures de sa sortie au cinéma, mais aussi en streaming sur HBO Max, une décision qui a été appliquée à l'ensemble des sorties prévues en 2021. Forcément, ce coup de poignard a entraîné une mutinerie de plusieurs acteurs et réalisateurs, à commencer par Christopher Nolan qui n'a pas hésité à qualifier la plateforme de "pire service de streaming".

 

photo, Gal GadotBaston dans les bureaux de la Warner

 

Même si elle a reçu une compensation financière d'une dizaine de millions de dollars, Patty Jenkins semble aussi avoir un compte à régler avec la Warner, et même plusieurs. Depuis quelques semaines, la réalisatrice enchaîne les piques, expliquant par exemple qu'elle a dû batailler pour obtenir un salaire équitable, que la Warner l'a forcée à changer la fin de Wonder Woman ou encore qu'elle hésite à réaliser Wonder Woman 3 si le studio reste sur la même stratégie de distribution. Plus récemment, elle a confié au New York Times qu'elle s'était battue pour éviter une sortie hivernale du deuxième volet, qui devait initialement débarquer à l'affiche en novembre 2019 :

"Je n'ai jamais voulu qu'il [ndlr : Wonder Woman 1984] sorte en hiver. Je me suis battue contre le studio parce qu'on devait le sortir en été 2020, mais ils n'avaient pas de gros film pour 2019. J'étais en train de faire une mini-série [ndlr I Am The Night] , et tout à coup, ils ont annoncé qu'ils avaient avancé la date de sortie de sept mois, ce qui allait me donner beaucoup moins de temps pour faire le film que ce que j'en avais eu pour Wonder Woman. 

 

Photo Gal Gadot, Patty JenkinsGal Gadot et Patty Jenkins

 

On a donc discuté de ça toute l'année, et j'ai dû abandonner toute une série limitée, ne faire que les deux premiers épisodes, et me contenter d'aller à toute allure pour écrire un traitement de 80 pages en même temps que j'essayais de réaliser la série. On a finalement eu de la chance que ça ait été repoussé. Le film aurait été bien pire s'il était sorti à ce moment-là."

En France, le film n'arrivera à l'affiche qu'à partir de la réouverture des salles le 7 janvier prochain (si tout se passe bien). En attendant, notre critique du premier volet est toujours de ce côté. On revient également sur le phénomène de Wonder Woman et ce que le film a changé dans l'industrie par là, tandis que les premières critiques américaines sont à retrouver par ici

Tout savoir sur Wonder Woman 1984

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Alcazar
08/01/2021 à 17:48

Un ultra navet. Plein d’invraisemblances débiles. Ils font même voler WW comme Superman. Les acteurs sont en toc. Mettre autant d’argent là-dedans c’est navrant.

Bear
06/01/2021 à 17:02

WW1984 est une fantastique bouse, désolé du terme.
Le premier n'était pas trop mal même si plein de défauts. Le méchant était déjà pas terrible et l'ensemble quand même assez kitch.
Mais là, ils ont réussi à mettre la barre encore plus haut. Le scénario est abyssal de nullité, le méchant et ses motivations sont pourris à souhait. C'est d'une tristesse sans nom.
Le contexte des années 80 pouvait être sympa mais ils n'en font pas grand chose au final.
La scène d'intro dans le centre commercial où WW déploie des tonnes de cabrioles et autres coups de lassos pour arrêter 3 pauvres gus ridiculement nuls donne bien la tendance.
Non vraiment il y a rien qui sauve ce film.
Du coup ça fait bien flipper pour le Rogue Squadron que réalisera Patty Jenkins.

Wolf
27/12/2020 à 15:56

@Bzh29 d'accord avec toi et le termine pas le climax est nul au pas possible ça se termine d'un claquement de doigt en mode "aaah tout est bien qui fini bien :)" film inutile vraiment ça apporte rien ni au personnage ni a la franchise, je pensais qu'au moins ça introduirai Cheetah en grande rivale mais que dalle... Patty Jenkins est clairement paumé et les gens lui donne tout pouvoir parce qu'ils pensent que ça aide la cause féministe, et le pire c'est que les critiques vont encenser le film parce que sinon ce serait pas être "woke"

Bzh29
27/12/2020 à 05:33

Ah j'avais zappé la phase " le film aurait été bien pire si..." Ouch j'imagine pas tout est dit !

Bzh29
27/12/2020 à 05:27

Vu en VOD vo aujourd'hui et... tout ça pour ça ?!? Quel navet sérieux. Douche froide. Le 1er était correct sans plus, féminisme assumé et passable mais là ! Clairement un film de meuf pour des meufs ! Je me suis endormi au bout d'une heure 15 lol. Pas une scène d'action en 1h10 après l'introduction pour un film de super-héros faut le faire chapeau !
Passé l'intro correcte on a :
Dialogues risibles ou abscons, Gal définitivement pas une actrice... Kristen sauve la mise mais toutes les 10 secondes c'est " wow la meuf elle est canon" alors que...non dsl.
Le retour de Steeve justifié d'une manière débile et...pas d'action quoi. Je vais essayer de reprendre mais pas pressé !
PS: ils sont où les 200 millions ? Pas ds les cgi en tout cas. Pfff

The insider
26/12/2020 à 19:50

Marre de toutes ces salades, tant pis pour le studio et pour tout le monde.
Le film est sur mon disque dur depuis ce matin, ça en calmera certains:
Oui télécharger c est mal. Mais ras le bol d’attendre, pareil pour fast and furious9 et James bond

Ali
25/12/2020 à 08:36

Marre de cette impérialisme culturel
américainn, qui ne cherche que le fric, si dans Wonder nana elle défends les palestiniens, j'irai le voir.

Diddle
24/12/2020 à 10:57

Hello , peut importe le film ou le studio .Y en a marre de cette nostalgies années 80 point.

Neodraken
23/12/2020 à 19:09

Le film aurait été bien pire s'il était sorti à ce moment-là. Le film aurait été bien pire s'il était sorti à ce moment-là. Le film aurait été bien pire s'il était sorti à ce moment-là.

Comprends pas: ça veut dire qu'elle sait que son film est pas top, ou c'est la traduction qui ne l'ai pas?

Altair
23/12/2020 à 17:56

@trashyboy

Sachant qu'un acteur est dirigé par un réalisateur ou une réalisatrice, et que la réputation ici est surtout du fait d'un Oscar très flamboyant (vs le nombre de gens qui ont vu le film et pas juste la photo de Charlize Theron transformée)... ça ne veut pas dire grand-chose. Monster est très bien fichu, l'histoire est forte, et il a été fait dans un circuit indé, donc il mérite d'être (re)vu.

Plus

votre commentaire