Wonder Woman 1984 : Patty Jenkins explique pourquoi elle a failli quitter le film et Warner

Maya Boukella | 18 décembre 2020 - MAJ : 18/12/2020 14:02
Maya Boukella | 18 décembre 2020 - MAJ : 18/12/2020 14:02

Patty Jenkins a révélé les raisons pour lesquelles elle a failli quitter Warner Bros et le projet Wonder Woman 1984.

Tous les chiffres, toutes les recherches, toutes les données sont sans appel et Hollywood ne fait pas figure d'exception : les disparités salariales entre hommes et femmes sont gigantesques. On aurait pu penser que les bulldozers financiers que constituent les blockbusters dissolvent le problème, que "peu importe que le film soit réalisé par un homme ou par une femme s'il rapporte des millions". Et pourtant, il s'agit bien là d'une vue de l'esprit.

 

photo, Gal GadotRends l'argent 

 

Lors d'une grande conférence sur le podcast Happy Sad Confused, Patty Jenkins a eu l'occasion d'ouvrir la voie pour continuer à dénoncer les immenses disparités qui structurent les coulisses d'Hollywood. Pour rappel, son Wonder Woman a empoché 882 millions de dollars et est devenu le film le plus regardé de l'Univers Cinématographique DC. Pourtant, cela n'a pas empêché Warner Bros. de n'embaucher la réalisatrice pour le second volet qu'au terme de négociations ayant duré plusieurs semaines. Mais dans le podcast, Jenkins a expliqué que ces pourparlers ont bien failli échouer.

« J’ai commencé à m’éloigner. J’ai même dit que je serais heureuse d’aller dans un autre studio et de gagner un quart de mon salaire parce que ce n’est pas une suite, en principe, pas de problème. C'est intéressant pour quelqu'un qui n'a jamais fait de profit dans sa carrière avant Wonder Woman, que j'ai toujours été en paix avec ça. (...) Mais maintenant je me dis : "Écoutez, je n'ai jamais fait d'argent dans ma carrière parce que vous avez toujours eu un moyen de pression et pas moi." Aujourd'hui, les cartes sont redistribuées et il est temps de changer le rapport de force.

 

Photo Gal Gadot, Patty JenkinsPatty Jenkins sur le tournage de Wonder Woman

 

On trouve facilement les données qui montrent que tous les hommes qui ont fait un film indépendant puis un film de super-héros sont payés sept fois plus que moi pour ce film de super-héros. Puis pour le deuxième, ils sont de nouveau payés plus que moi, et ainsi de suite. C'était facile de se battre pour dire : "C'est impossible". Ce n'est pas possible, ce n'est pas possible. Et ça ne peut vraiment pas être le cas pour Wonder Woman... Ça a été facile à faire pour moi parce que j'étais extrêmement sérieuse. J'ai dit : "Si je ne peux pas gagner cette lutte, alors je laisse tomber tout le monde." Si ce n'est pas moi, qui ? »

La pugnacité de la réalisatrice de Monster aura fini par payer. Au terme de négociations musclées, Warner Bros. lui a finalement cédé un salaire de 10 millions de dollars. Une somme gigantesque, mais dont il est toujours bon de rappeler qu'elle est tout à fait dans la norme des salaires hollywoodiens, et qu'elle reste infèrieurer à ceux de ses confrères à la carrière comparable. 

En ce qui concerne Wonder Woman 1984, sa nouvelle date de sortie en France n'a pas encore été annoncée. Mais les premières critiques du film sont arrivées, et on en fait un bilan écrit ici, et un bilan vidéo là.

 

Tout savoir sur Wonder Woman 1984

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

MagMag
21/12/2020 à 08:01

Le soucis de l'équité des salaires c'est quand même un problème de riche.
J'exagère, c'est vrai.
Mais il ne se présente tout de même qu'à un certain niveau de salaire.
Autant je suis d'accord que, équité il doit y avoir, même dans les hautes sphères. Autant, aller en parler dans les salaires des gens normaux et on verra si différence de salaire il y a et on rigolera bien.

Bran
20/12/2020 à 13:45

Un film Wonder woman ça m'intéresse. Un film de Patty jenkins je m'en cogne


20/12/2020 à 08:36

@Jay, je tabasse des mecs dans ton genre pour moins que ça.

Grift
19/12/2020 à 14:02

Elle était bourrée quand elle a fait sa déclaration ou c'est la trad qui est foireuse ?

Jay
19/12/2020 à 14:00

On connaît tous le résultat final : ce sera un film de gogols vu qu'ils représentent la majorité de la population,avec des blagues toutes les 3:30 entrecoupés d'effets spéciaux.La partie la plus intéressante se situera au tout début,viendra un gros creux,et le Grand finale pour en mettre plein les yeux.Film d'avance inintéressant ,vendu comme le contraire seulement parce-que Gal Gadot est Israélienne

Emynoduesp
19/12/2020 à 04:17

10 millions quand meme...eh ben...
Mais si c est le tarif et qu elle est encore sous payee par rapport a ses homologues masculins, elle a tout a fait raison.

Et'dans cette epoque c est quand meme triste que l equite salariale ne soit pas de mise pour un grand studio. En gros qui que tu sois et c est egal pour quel employeur, si t ouvres pas ta gueule, t es paye au lance pierres pour ne plus revenir quemander. Bravo Warner, et les autres aussi qui a n en pas douter sont les memes, mais bon...presomption d innocence toussssssaaaaaaahhhhh...

Birdy bourré
19/12/2020 à 01:40

@ lol64 : tu trolles ou tu fais réellement exprès de rien comprendre au sujet à chaque fois ?

Tuk
18/12/2020 à 20:02

10 Millions....Elle est belle, le reste de aa vie !
Et je ne parle pas de ceux qui touchent pkus....(Footballeur et Cie...)

lol67
18/12/2020 à 18:50

Une millionnaire qui réclame plus de sous ... Et on l'applaudi ...

Le communisme c'était mieux avant quand même, elle ne veut pas se battre pour que la warner diffuse ses films au cinéma surtout ?

WonderMan 33
18/12/2020 à 15:35

les 2 Wonderwoman,: que ce soit realise par une femme, ou un homme ne change rien à l'affaire,totalement nul dans le fond et parfois kitsch sur la forme,c'est un film industriel, formate comme tout,
le deuxieme risque d'être encore plus foutraque que le premier, et la crise du covid va l'ecremer, car je doute que les cinema rouvre aux dates indiquées

Plus

votre commentaire