Après Halloween, Predator... quels films cultes Hollywood va t-il encore ressusciter et bafouer ?

La Rédaction | 20 octobre 2018
La Rédaction | 20 octobre 2018

Et si on ouvrait les paris sur les prochains films cultes à être remixés par Hollywood ?

The Predator de Shane Black, Halloween de David Gordon Green, Suspiria de Luca Guadagnino, Millenium : Ce qui ne me tue pas de Fede Alvarez, Robin des Bois d'Otto Bathurst, Le Retour de Mary Poppins de Bill Condon... rien qu'en trois mois, l'industrie hollywoodienne illustre sa capacité à remâcher et ressortir des films cultes des tiroirs.

Le processus de remixage n'est pas nouveau, loin de là, mais ne cesse de surprendre et provoquer des hallucinations collectives chez les cinéphiles. Et comme la fin du monde est proche, la rédaction a imaginé quelques unes des pires et probables idées qui doivent flotter dans l'air, du côté de l'oncle Sam.

 

photoMétaphore du scénariste qui ressort d'une réunion avec un studio

  

GREMLINS 

Le retour des Mogwai semble n'être qu'une question de temps. Et la Warner y travaille depuis au moins 2013. Une première tentative en accord avec Amblin (la société de Steven Spielberg) a failli être lancée, avant d'être stoppée en 2015. Le producteur Seth Grahame-Smith expliquait alors que ce n'était une priorité ni pour Spielberg ni pour Chris Columbus (scénariste du premier film).

Joe Dante, réalisateur de Gremlins et Gremlins 2, la nouvelle génération, était le premier à calmer le jeu sur ce projet en déclarant en 2014 à Joblo : "Je ne suis pas impliqué là-dedans. On en entend parler tous les six mois depuis cinq ou dix ans. Je sais qu'il y a eu beaucoup de tentatives. C'est compliqué parce que les droits sont possédés à la fois par Warner Bros. et Amblin.". Il disait aussi que beaucoup d'idées avaient été lancées par beaucoup de personnes, et qu'un scénario était finalement en cours d'écriture. Mais qu'il doutait fortement que l'équipe comprenne réellement le film culte, et la manière dont le studio ne l'a aimé qu'à partir du moment où il a rapporté gros.

 

photoRevenir ou ne pas revenir, telle est la question

 

Les dernières nouvelles viennent par Zach Galligan, héros des deux films. Il affirmait en 2015 que le prochain film serait une suite et pas un reboot, et en 2016 il déclarait que tout était en place : le studio, Spielberg et Chris Columbus. Ce dernier le confirme en 2017 auprès de Slashfilm : Gremlins 3 serait plus noir et tordu, autour de la question d'éliminer Gizmo pour empêcher la naissance d'autres Gremlins. Columbus disait alors son désir de revenir à l'ambiance plus noire du premier film, et confirmait que l'utilisation des CGI serait minime. Puis, en 2018, rebelote : il reparle du projet mais le définit alors comme un reboot. 

Le seul à être constant est Joe Dante. En 2017, il disait être tout sauf impliqué dans cette histoire, qui restait compliquée et peu excitante.

Depuis, rien de sérieux, mais Gremlins 3 a tout d'une occasion en or. La popularité des bestioles n'a cessé de grimper, et l'aspect merchandising de l'opération est un rêve pour le studio. Nul doute qu'à ce stade, jouer sur les retours de Zach Galligan et Phoebe Cates est tout sauf une priorité pour les producteurs.

Et pourquoi pas un reboot où Millie Bobby Brown de Stranger ThingsSophia Lillis de ÇaJacob Tremblay de The Predator, Maisie Williams de Game of Thrones découvriraient le Mogwai dans une petite ville américaine ? Avec James Wan à la production ? Oui, l'imagination des producteurs pourrait encore une fois déferler sur les écrans.

 

Photo Quand le studio retrouve dans les cartons une poule aux oeufs d'or

 

MATRIX 

C'est le projet qui va inévitablement arriver, tout comme Star Wars a pu renaître. Phénomène et marqueur temporel indélébile, Matrix a bouleversé bien des choses à sa sortie en 1999. Et si Matrix Reloaded et Matrix Revolutions n'ont pas été à la hauteur pour beaucoup, la trilogie des Wachowski reste un monument de cinéma hollywoodien contemporain. 

En mars 2017, le scénariste Zak Penn planchait sans surprise sur un nouveau film Matrix, présenté non pas comme un reboot mais comme une histoire au sein du même univers. Avec un avertissement : absolument rien n'était lancé, le scénario était développé sans qu'aucun film ne soit commandé, ce qui arrive à des centaines de projets chaque année. Le nom de Michael B. Jordan flottait néanmoins dans l'air.

 

Photo Matrix ReloadedNeo en train de fuir (ou arriver à toute vitesse pour stopper l'instoppable)

 

Début 2018, Penn y travaillait toujours, précisant qu'il était passionné et soutenait de tout son coeur le projet pour motiver la Warner. Le studio a récupéré les droits auprès de Joel Silver en 2012, pour 30 millions, et n'a nul besoin de l'autorisation des Wachowski pour se lancer. Reste que leur bénédiction, et un lien clair avec la trilogie portée par Keanu ReevesCarrie-Anne Moss et Laurence Fishburne, serait indéniablement un plus - pas vraiment artistique, mais en terme de communication.

Au-delà du succès des trois films, l'univers Matrix est d'une richesse évidente. La série Animatrix l'a illustré, tout comme les jeux vidéo et les comics. Replonger dans la Matrice serait donc totalement logique pour la Warner, qui a entre les mains une franchise puissante capable d'ouvrir quantité de portes, de prequels, de spin-off - et de merchandising.

 

Photo Keanu ReevesTabasser les sbires des comptables qui veulent t'emmener dans le bureau du patron

 

RETOUR VERS LE FUTUR

Oui, Robert Zemeckis a clairement exprimé son refus catégorique de relancer la trilogie tant aimée. En juillet 2018, le réalisateur a ainsi déclaré à Bad Taste : "Il n'y aura jamais, jamais, de la manière la plus absolue qui soit, de Retour vers le futur 4. Il n'y aura aucun autre Retour vers le futur." C'est donc la bonne nouvelle, puisque Zemeckis se pose en gardien du temple, et que rien ne peut se faire sans lui : le contrat de Bob Gale et lui (scénaristes de la trilogie), passé avec Amblin Entertainment et Universal en 1984, leur donne un droit de veto à vie.

Mais Zemeckis, 66 ans, a donc conscience que tout ceci est éphémère. Une fois que Bob Gale et lui seront morts, plus rien ne stoppera le studio. En 2015, le réalisateur le déplorait et n'était même pas sûr qu'il soit possible de les en empêcher après.

Nul doute donc que les business men guettent l'opportunité, y flairant un potentiel commercial immense, semblable à Jurassic World. La marque Retour vers le futur est plus que célèbre, la nostalgie eighties est plus populaire que jamais, et des succès comme Stranger Things ont permis de rouvrir la voie à de nouvelles générations. Relancer cette histoire de voyage dans le temps serait un jeu d'enfant pour des scénarites paresseux ou bridés, et pourrait donner le tournis aux exécutifs en manque de franchises et spin-off. Prions donc pour que Retour vers le futur avec Steve Carell et Tom Holland, réalisé par Taika Waititi, ne voit pas le jour.

 

Photo Michael J. Fox, Retour vers le futurQuand tu vois le futur et que tu décides de pas y aller 

 

L'EXORCISTE

Certes, Fox a récemment produit et diffusé un remake de L'Exorciste en série, qui aura alterné le meilleur et le moins bon. Pour autant, tous les voyants sont au vert concernant une nouvelle version sur grand écran. En effet, dans l’esprit du public et d’une bonne partie de la critique, il existe encore une véritable différence entre projets sériels et œuvres de cinoche.

Mais ce qui rend un remake de L'Exorciste possible, plausible, imaginable, c’est tout simplement le succès délirant des productions qui le pillent, depuis plus de 40 ans. InsidiousOuijaConjuring on ne compte plus les productions à en reprendre plus ou moins fidèlement les motifs. C’est bien simple, et on l’écrivait ici il y a peu : tout le monde reprend (sans rien y comprendre généralement) les codes mythologiques établis par le film de William Friedkin.

Or, ces productions horrifiques, le plus souvent au rabais, amassent des centaines de millions de dollars, et ce n’est évidemment pas pour rien que le Conjuring Universe en est à son 5e film en salles, alors que deux chapitres supplémentaires sont déjà en production. Annabelle : La Création du Mal, pourtant pas le projet le plus sexy de la saga sur le papier, à rapporté à lui seul plus de 300 millions de dollars.

Au jeu de la licence fantastique, L'Exorciste ferait instantanément figure de super-poids lourd, au marketing extrêmement facile. Difficile d’imaginer donc que personne ne réfléchisse en ce moment à donner une suite (ou autre) au chef d’œuvre de William Friedkin.

 

Image 663398Croix de bois, croix de fer, si je te remake je vais en enfer

 

SCREAM 

Certes, la saga de Ghostface n'est pas morte. En 2011, Scream 4 a essayé de relancer la machine, en ramenant Wes CravenNeve CampbellCourteney Cox et David Arquette, autour d'une nouvelle génération de geeks. En 2015, c'est une série Scream qui s'est inspirée des films cultes, en y puisant plein de clichés, mais sans réutiliser le fameux masque. Et alors que la saison 3 sera un reboot complet avec une nouvelle équipe, plus grand chose ne mérite le titre Scream de ce côté.

A l'époque du quatrième opus, Wes Craven disait être contractuellement lié à deux suites, tout comme le scénariste Kevin Williamson. Et Harvey Weinstein, derrière la saga via Dimension Films, affirmait que malgré le score moindre de Scream 4 (environ 97 millions au box-office, loin des 172 et 161 de Scream 2 et Scream 3), une suite devait clore toute cette histoire. La création de la série Scream changera la donne, et les frères Weinstein expliqueront alors que tout projet de film était enterré : pour toucher le public ado visé par cette histoire, MTV était l'endroit parfait. Depuis, le cinéaste est mort et Weinstein, symboliquement aussi.

Le tueur de Woodsboro pourrait néanmoins parfaitement revenir dans les pensées des producteurs, pour une raison simple : la marque Scream est très, très populaire, et a tout d'un coup sûr sur le papier. Le succès de Scream 4 ayant été tiède, pas sûr que ramener l'équipe d'origine soit indispensable. Une renaissance totale, voire un reboot pur et simple, serait donc possible. Une formule à la Blumhouse (petit budget) serait idéale pour minimiser les risques.

Neve Campbell, elle, n'a pas fermé la porte à un éventuel retour. De son côté, Kevin Williamson ne voyait pas de raison d'y revenir sans Wes Craven. Et dans la même idée, les Souviens-toi... l'été dernier et autres Urban Legend pourraient eux aussi avoir droit à une seconde vie.

 

Image 544403Ca va rebooter chéri

 

K 2000

Emblématique des divertissements produits durant les années 80, K 2000 est de ces shows dont la renaissance est perpétuellement annoncée. Depuis plus de 10 ans, les rumeurs, bruits de couloir et annonces se multiplient, souvent contradictoires, comme si tout le monde y allait de son impression au doigt mouillé, dans une relative anarchie.

On notera d’ailleurs que la série a déjà connu une continuation bizarroïde : le téléfilm K 2000 : La Nouvelle Arme produit et diffusé par NBC en 1991, qui déplaçait l’intrigue et les personnages dans un lointain futur (l’an 2000 !), avec David Hasselhoff et un résultat… gentiment abominable.

Enfin, devoir de mémoire oblige, il faut se souvenir de l’affreuse version de 2008,Le Retour de K 2000Michael Knight refilait une nouvelle voiture vraiment trop trop cool (non) à son fils caché, pauvre enfant de la balle, très malheureux depuis une violente amputation du charisme.

 

photo Voilà pourquoi vous avez oublié Le Retour de K 2000

 

Bref, tous les ingrédients sont réunis pour qu’Hollywood nous offre un remake et les possibilités sont infinies. Il y a un peu plus d’un an, des rumeurs évoquaient le lobbying de David Hasselhoff auprès de James Gunn et Robert Rodriguez, l’acteur souhaitant s’offrir une suite « à la Logan » (ne riez pas). Parallèlement, la Weinstein Company aurait été intéressée pour confier à Kevin Hart et John Cena les clefs d’un remake influencé par celui de 21 Jump Street. En 2017, c'est un reboot de la série par Justin Lin (passé sur la saga Fast & Furious) qui était annoncé.

Aucune de ces options n’a vu le jour bien évidemment, mais on a un peu le sentiment qu’il ne s’agit là que d’une question de temps.

 

Photo david hasselhoffLe cool dans les années 80

 

LES GOONIES 

Là encore, l'idée traîne depuis des années. Le réalisateur Richard Donner disait avoir une idée, validée par Steven Spielberg, mais Jeff Cohen alias Chunk a déclaré en 2004 que la Warner Bros. n'était pas intéressée, et n'avait aucune envie de céder les droits à d'autres. En 2006, Donner disait à IGN que Spielberg et lui avaient essayé de trouver des idées et réunir les acteurs, sans y parvenir. Sean Astin alias Mikey disait qu'une suite était évidente et inévitable en 2007. En 2008, Corey Feldman affirmait qu'il n'y aurait pas de Goonies 2. Puis, en 2010, Richard Donner revient à la charge : il clame que la suite se fera, ce qu'il continuait à dire en 2014.

Rien de plus solide néanmoins. Les rumeurs de série animée et de comédie musicale à Broadway se sont multipliées. Reste que la base des Gonnies est plus que jamais d'actualité : Stranger Things a largement puisé dans le film culte pour former la bande de Hawkins, et le casting de Sean Astin dans la saison 2 a même été un clin d'oeil assumé. Un film récent comme Summer of '84 lorgne lui aussi de ce côté. 

Avec le renouveau des années 80 et le parfum de nostalgie qui embaume tous les coins de rue, le retour des Goonies, en suite directe ou en remake, n'aurait donc rien d'incroyable.

 

photo, Jonathan Ke Quan, Sean Astin, Corey FeldmanFuir face au bulldozer des reboots et remakes

 

FLASH GORDON 

Le remake de Flash Gordon aura lieu, ce n’est qu’une question de temps. Et pour cause, la licence s’inscrit parfaitement dans le type de produit que Hollywood cherche actuellement à fabriquer. À la base il y a un comics, Flash Gordon donc, qui fut publié en France sous le titre de Guy L’Eclair. Son univers deviendra un des plus populaires et riches des années 60. Le personnage est un totem, célébré dans le monde entier.

C’est la raison pour laquelle le légendaire Dino De Laurentiis produisit l’adaptation ultra ambitieuse que devait réaliser Mike Hodges. Le blockbuster est pensé pour tailler des croupières à Star Wars, mais ses moyens pharaoniques, ses décors et sa direction artistique n’y pourront rien : kitscherie démente, ce Flash Gordon devient un classique instantané du grand n’importe quoi sous acides.

 

photoLa série Flash Gordon, renaissance ratée en 2007

 

L’œuvre ne disparaît pas des mémoires pour autant et comme le prouve le reboot en série Flash Gordon en 2007 et le fétichisme bourrin d’un Ted, la licence comme le long-métrage ont toujours des fans prêts à tout. Hollywood le sait, et le sait tellement bien que le remake était sur le point d’advenir, juste après que Matthew Vaughn ait signé pour le prendre en charge, en 2015. Mais la sortie des Gardiens de la Galaxie a poussé les producteurs à mettre le projet en attente, craignant que les deux approches soient trop voisines.

Lors de la promo de Kingsman : Le Cercle d'or, le metteur en scène a fait savoir qu’il n’avait pas lâché l’affaire, et on ne serait pas surpris que le chaos causé par le renvoi de James Gunn de chez Disney ouvre à nouveau la porte à Flash Gordon.

 

Image 596948

 

CRITTERS 

Concurrents cheap et rigolards des Gremlins, les Critters sont des boules de poils et de dents venues de l’espace qui ont le don de limiter drastiquement l’espérance de vie des mauvais acteurs qu’elles croisent. Certes, les puristes nous feront remarquer qu’il existe déjà (en plus de plusieurs suites) un remake de la saga bel et bien en route. Ils n’ont pas tout à fait tort, puisque la série Critters : The New Binge serait actuellement en production, pour le compte de la filière digitale de Warner : Blue Ribbon.

On leur rétorquera avec toute la morgue qui nous caractérise qu’une poignée d’épisodes de web-série, c’est plus un ballon d’essai qu’une nouvelle version en bonne et due forme. Sans compter qu’on a toujours bien peu d’infos sur ce projet.

En réalité, c’est évidemment un nouveau film qui pourrait se profiler, et pour cause : œuvre à la tendance parodique très poussée, elle ne réclamerait pas un budget délirant pour être relancée. D’ailleurs, il y a déjà quelqu’un sur le créneau.

Il s’agit de David F. Sandberg, le réalisateur de Dans le noir et de Annabelle : La Création du Mal. qui peaufine actuellement Shazam pour DC/Warner. Soit un technicien qui a déjà fait ses preuves au box-office (c’est le moins que l’on puisse dire) et qui sait se débrouiller avec un budget inférieur à celui de votre tante manchote quand elle fait les courses. Reste à savoir si Warner peut et veut donner un projet de ce type au cinéaste.

 

photoRira bien qui rira le dernier à y croire

 

BREAKFAST CLUB 

Si John Hughes est considéré comme l'un des pères du teen movie, Breakfast Club est l'un de ses films les plus emblématiques. Enorme succès critique et public en 1984, avec 1 million de budget et plus de 50 millions récoltés au box-office, il est entré dans l'inconscient collectif, a été cité, parodié, et remis en scène dans tous les sens, de The Hit Girls (Pitch Perfect) au casting de Wonder Woman 2. Sans oublier la popularité extraordinaire de Don't You (Forget About Me), de Simple Minds, devenue indissociable du film.

Archétype absolu du genre, Breakfast Club raconte le samedi en retenue de cinq clichés (un surdoué, un sportif, une fille à papa, une rebelle, un délinquant), qui vont apprendre à se découvrir et se révéler. Alors que le genre du teen movie en est à se retourner sur sa propre identité (Love, SimonLa Face cachée de Margo), et que même un Dirty Dancing a eu droit à un remakeBreakfast Club pourrait parfaitement revenir. D'autant que la popularité de John Hughes est toujours très forte, et que là encore, il suffirait de réunir des visages avec plein de followers sur Instagram et leur coller des vêtements des années 80 pour y voir un succès évident - du moins pour des producteurs "malins". 

 

Image 316949

 

commentaires

Piterdevries
30/10/2018 à 18:02

Merci pour la réponse. Je pense que vous pourriez faire un numéro 2 de cet article.
Comme vous le dites, il y en a tant
Et ça comble parfois une frustration. On entend parler d'un projet et puis plus rien !!

Par exemple j'attends le remake de l'age de cristal depuis longtemps. Le film était bien mais a vieilli et l'histoire doit être racontée à nouveau à mon avis. Avec talent si possible.

Pas fan des remakes mais parfois une histoire vaut le coup d'être réinterprétée.
Un nouveau film "soleil vert" pour la jeune génération serait plutôt pertinent à mon avis.

Geoffrey Crété - Rédaction
30/10/2018 à 17:51

@Piterdevries

Parce que le remake (ou plutôt : la nouvelle adaptation) n'est plus un projet : c'est un fait. Il est en pré-production.
Ce dossier s'intéresse soit à des projets qui sont en development hell depuis des années, soit des projets qui ne sont pas (encore) existants. On ne pouvait pas tout citer bien sûr.

Barbarella : aucune idée. Nicolas Winding Refn a un temps commencé à travailler sur une adaptation en série, mais depuis les annonces en 2013, rien. Mais oui, ça pourrait revenir, surtout avec Red Sonja apparemment relancé avec Bryan Singer.

Piterdevries
30/10/2018 à 17:28

Bonjour à tous

Vous n'avez pas parlé du remake de DUNE.

Et avez-vous des nouvelles du remake de BARBARELLA ? Des années qu'on en parle. Avec le succès de Wonder Woman, j'avais imaginé qu'il serait relancé.

Et les Maîtres de l'univers ? Et Hellraiser ?

Poncho
23/10/2018 à 17:00

Et le remake de The predator 2018

prestos
22/10/2018 à 17:55

Pour moi "ULYSSE 31" est un candidat idéal pour une nouvelle adaptation

sylvinception
22/10/2018 à 17:16

"un remake de "Basic Instinct" qui se déroulerait au Yémen :) Là-bas, ils ont pas besoin de pics à glace !"

Non, mais par contre vu les températures, pas question de se passer de petite culotte!!

Sergio Léone
22/10/2018 à 00:46

Chris tu as mauvais gôut

marathon
21/10/2018 à 21:27

Les 3 sont top et pis c'est tout.

Alex
21/10/2018 à 19:27

Dsl chris mais Retor vers le futur II est egal sinon meilleur que le premier

RiffRaff
21/10/2018 à 11:47

Pour K2000 vous avez oublié l'abominable suite des années 90 sans Hasselhoff: nom de code TKR, pour Team Knight Rider et son équipe cheapos de simili KITT.

Plus

votre commentaire