The Batman : Ben Affleck explique pourquoi il a quitté le costume du super-héros

Déborah Lechner | 19 février 2020 - MAJ : 19/02/2020 16:04
Déborah Lechner | 19 février 2020 - MAJ : 19/02/2020 16:04

Le retrait de Ben Affleck du DCEU n'était un secret pour personne, mais les raisons qui l'y ont poussé le sont finalement beaucoup plus.

Lorsque Ben Affleck a officiellement abandonné le rôle de Batman dans le DCEU début 2019, après des mois et des mois de rumeurs, l'annonce n'a surpris personne tant l'issue était évidente depuis la production chaotique de Justice League, censé être une nouvelle impulsion de l'univers étendu.

Son crash financier et critique est principalement dû au départ soudain après un drame familial du réalisateur Zack Snyder, qui a posé la première pierre de l'édifice avec Man of SteelJoss Whedon s'est vu confier la réalisation pour les reshoots imposés par le studio, mais le film a en grande partie été refaçonné et repensé, la Warner ayant profité de la situation pour changer la vision de Snyder.

Ce qui devait être le paxorysme de cet univers étendu, avec des projets de suite épique où devaient apparaître de nombreux autres super-héros dans une bataille cosmique en plusieurs parties, a finalement été un carnage à tous les niveaux, qui a poussé la Warner à changer de stratégie depuis.

 

photo, Ben Affleck, Jeremy IronsBen Affleck en Bruce Wayne dans Batman v Superman : L’Aube de la justice

 

Annoncé en 2014, le film The Batman devait quant à lui être réalisé par Ben Affleck, qui devait également enfiler le costume du justicier. En janvier 2017, le cinéaste a quitté le fauteuil de réalisateur qui est maintenant occupé par Matt Reeves, tout en affirmant qu'il tiendrait quand même le rôle vedette. Finalement, il a donc changé d'avis là aussi, et Robert Pattinson a été choisi. Le projet a donc profondément évolué.

Depuis, le réalisateur de The Town et Argo est déjà revenu sur son départ du projet, parlant de son désintérêt pour le personnage après l'échec de Justice League en 2017 et des problèmes de scénario. Il s'est pourtant récemment confié au New York Times sur des raisons beaucoup plus intimes :

« J'ai bu à peu près normalement pendant longtemps, mais j'ai commencé à boire de plus en plus quand mon mariage s'est effondré. C'était en 2015-2016. Bien sûr, ma consommation d'alcool a créé encore plus de problèmes conjugaux. (...) J'ai montré le scénario de The Batman et on m'a dit : "Je pense que le scénario est bon, mais je pense aussi que tu vas boire jusqu'à en mourir si tu revis ce que tu viens de vivre." »

Car, sans surprise, l'expérience Justice League aurait été particulièrement éprouvante pour Ben Affleck. Lui qui avait grandement hésité à accepter le rôle de Bruce Wayne (surtout après avoir survécu à Daredevil en 2003), a finalement revécu un enfer, de la haine de certains fans dès son casting jusqu'à la sortie désastreuse du film.

 

Photo Gal Gadot, Zack Snyder, Ben AffleckZack Snyder sur le tournage de Justice League

 

Sur une note plus positive et encourageante, Ben Affleck semble avoir trouvé le moyen de purifier ce problème d'alcool avec le film The Way Back de Gavin O'Connor, attendu pour le 18 mars, dans lequel l'acteur interprète une star de basketball alcoolique qui a perdu sa femme et sa famille et qui tente de retrouver espoir en devenant le coach d'une équipe de lycée qui n'a jamais remporté une seule victoire. 

The Batman de son côté a révélé un premier aperçu de Robert Pattinson en costume en plus de la musique de Michael Giacchino dans de récents essais caméra. Le film de Matt Reeves est prévu pour le 23 juin 2021, en attendant notre critique de Batman v Superman : L’Aube de la justice est juste ici et celle de Justice League, juste là

 

affiche

commentaires

uskull
21/02/2020 à 09:20

Batman versus Superman était à mon avis la pire daube. Alors que d'habitude, j'adore Jesse Eisenberg, son interprétation de Lex était hermétique. Palme d'or pour la scène où il présente Kent à Wayne en regardant les deux avec un air ébahit, comme s'il présentait Batman à Superman, sauf qu'il ne sait pas qui ils sont. La scène est d'autant plus grotesque que si Bruce Wayne est une célébrité, Clark est un petit journaliste sans envergure. Il n' a donc clairement pas de quoi être époustouflé.

La scène où les deux "gamins" arrêtent de vouloir se tuer parce que leurs vieilles momans chéries ont le même prénom est culcultissime.

Même le costume de Batman est grotesque : c'estt un pyjama avec des dessins de muscles (j'adore les petits rectangles sur les abdos, on dirait une vraie panoplie de Batman pour les gosses.

La fin du film se veut épique, mais se résume à "bienvenue à effetsspéciauxkitschland".

La ligue est à mon avis un cran moins mauvaise, de par la présence du duo Aqua/wonder.

Mais le film garde les mêmes faiblesses scénaristiques : Superman revit mais a perdu la mémoire. Que fait-on quand on a perdu la mémoire: dans le doute on veut tuer tout le monde. Heureusement on retrouve tout sa tête quand on voit sa petite copine... C'est pas mignon ? On dirait une des séries de CW pour ado prépubères, Il ne manque plus qu'un couple homosexuel pour compléter le tableau.

L'univers DC n'arrive pas à se créer. Aucun des personnages n'est charismatique. La belle Gal Gadot tire son épingle du jeu en solo. Idem Jason momoa, qui est parvenu a rendre tout à fait regardable un personnage pourtant sur le fil du ridicule. Mais a défaut de scénario qui tienne la route le reste tourne à l'auto-parodie.

Emynoduesp
20/02/2020 à 13:52

Bien dommage, j esperais qu il laisse Battinson s amuser en version jeune pour sa trilogie et que Batfleck revienne jouer Batman dans son propre film avant de mourir en beaute dans Justice League 2.

Je l ai trouve tres bon dans son role facon Dark Knight Returns, manque juste la fin en apotheose.

Rien ne dit qu il ne reviendra pas d ailleurs. Confucius a dit que la verite d un jour n est pas celle du lendemain. Nan, en fait je ne sais pas si ca vient de Confucius, m en fiche...

Snyder rehabilite, un petit Snyder cut de JL, un gros chequos avec caisse de gnole offerte et on repart pour un dernier tour, voir plus si affinites.

Baretta
19/02/2020 à 18:08

@M1pats
Batman vieux ça existe c'est The Dark Knight Returns ou il passe le flambeau a un nouveau Batman.

Geoffrey Crété - Rédaction
19/02/2020 à 17:44

@Beerus

Joss Whedon n'est arrivé qu'une fois que la Warner avait décidé de reprendre le projet en main. Il a été un exécutant, avec des délais à tenir, un budget serré, et il a été dit depuis par des gens présents sur les reshoots, que ses scènes ont elles aussi été modifiées en post-prod.
Si Zack Snyder n'a pas eu de contrôle sur ce film après plusieurs années dans le DCEU et un budget entier, Whedon ne l'a certainement pas eu en quelques mois et dizaines de millions, avec une date de sortie inchangée.

Beerus
19/02/2020 à 16:27

Il est "parti" car il n'a pas eu le contrôle total sur le projet et le fait que Warner et Joss Whedon interfèrent sur Justice League n'a pas du arranger les choses.

Pulsion73
19/02/2020 à 16:02

Il prenait de la bouteille Ben Affleck au sens propre. ^^. Alors je ne sais pas si cela avait un rapport avec l'alcool mais je trouvais qu'il avait grossi dans League of justice, l'armure n'aidant pas, et ça se voyait également dans triple frontière même si c'était peut-être justifié pa rle rôle, en tout cas ça tombait bien.

Adam
19/02/2020 à 15:53

Je vais pas mentir. Je fais parti de ceux qui ont ralé dans les commentaire d'articles (mais pas sur les reseaux sociaux ki même) quand j'ai appris son cast car je voulais josh brolin. Et je n'ai pas peur de dire que je me suis pris claque devant son interpretaion dans BVS car il a campé un batman different de ses prédécesseurs.

A present je suis vraiment triste que son batman n'ait pas abouti car il m'a vraiment hypé mais je ne voix pas le lien entre porter la cape et boire. Il aurait du dire entre contnuer son metier et boire

Flo
19/02/2020 à 14:42

Le Batman complètement à côté de la plaque, impulsif, probablement alcoolo et ne sachant pas se contrôler... Tout l'inverse du personnage originel, toujours dans l'Over Contrôle... y compris le contrôle du Monde, quand il va un peu trop loin.
Faut connaître, mais c'est encore plus tortueux que l'espèce de héros Marvelien qu'ils nous ont donné au cinéma (bataille d'ados bourrine entre héros et pas beaucoup de réflexion de sa part).
Et on peut supposer que au fond de lui, Affleck savait qu'on l'emmenait là où il ne fallait pas.
Fallait pas signer pour ça, surtout pour ne Pas nous donner vraiment le vieux Dark Knight de Miller, épuisé et brutal, mais ayant encore plein d'espoir (Carrie Kelly).

the riddler
19/02/2020 à 13:44

J'ai aimé ce Batman. Amer, désespéré, désabusé et jusqu'au boutsite. Alcoolique et furieux, Wayne ne m'a jamais paru aussi bien interprété. Pessimiste à outrance, un Batman lucide qui sait que la société ne peut être sauvée...

RobinDesBois
19/02/2020 à 13:32

Un magnifique Batman. Et le film sur Batman qu'il devait écrire et réaliser avait un potentiel incroyable, ça m'intéressait en tout cas beaucoup plus que le projet de Reeves dont je ne suis vraiment pas fan.

Plus

votre commentaire