Justice League : Zack Snyder confirme qu'il ne voulait pas d'univers étendu DC, mais sa trilogie Batman

La Rédaction | 31 juillet 2018 - MAJ : 31/07/2018 17:49
La Rédaction | 31 juillet 2018 - MAJ : 31/07/2018 17:49

Si quelqu'un avait encore un doute, Zack Snyder confirme discrètement que la Warner a brisé ses plans.

Zack Snyder sera crédité sur Aquaman et Wonder Woman 1984 comme producteur, et a quitté la production de Justice League pour des raisons personnelles, mais nul doute que le réalisateur de Watchmen a pris ses distances avec l'univers étendu DC lancé par la Warner avec Man of Steel en 2013. Qu'il prépare The Fountainhead, adaptation du livre d'Ayn Rand, semble confirmer qu'il a tourné cette page des super-héros.

Mais si le film Justice League a plus ou moins été oublié par le public (dès sa sortie, qui a été un échec à peu près clair) et même le studio, qui n'évoque plus la suite hier annoncée, quelque chose résiste : la curiosité qui vire à l'obsession quant à la version originale de Zack Snyder, les nombreuses images perdues au cours de la post-production, et tous les plans prévus par le cinéaste pour Superman, Batman et compagnie.

Blâmer Zack Snyder ou Joss Whedon, qui a été engagé pour obéir aux producteurs et n'a pas contrôlé le montage, est une distraction. Le vrai problème est bien du côté du studio et de la division DC Films, qui a d'ailleurs changé de tête pensante avec l'arrivée de Walter Hamada en janvier 2018, à la suite de Geoff Johns.

 

Zack Snyder, Man of SteelZack Snyder sur Man of Steel (Jusque là tout va bien, jusque là tout va bien...)

 

Dans tous les cas, Zack Snyder a discrètement confirmé une chose qui semble évidente : il n'a jamais eu l'intention de gérer un univers étendu. Man of SteelBatman v Superman : L'Aube de la justice et Justice League étaient conçus comme une trilogie, censée se tenir seule, et ouvrir des horizons pour d'autres personnages.

C'est encore une fois via le réseau social Vero que le réalisateur de L'Armée des morts et 300 a communiqué avec le public. John Aaron Garza, un fan assidu de DC, a ainsi partagé une théorie :

"Je pense que Zack partait sur un arc qui ne se préoccupait pas d'avoir des spin-offs et ça aurait été un monde autonome... et j'aime beaucoup ça. Une trilogie The Dark Knight avec Justice League, qui a un début et une fin. Avec différents réalisateurs respectueux. Diriez-vous que je raisonne d'une manière similaire à vous monsieur ?".

Ce à quoi le cinéaste a répondu : "Oui".

 

Photo Gal Gadot, Zack Snyder, Ben AffleckZack Snyder sur Man of Steel ("De quelle couleur est le mur ?... sur lequel on va se crasher")

 

Plus personne ne sera vraiment surpris à ce stade, même si Zack Snyder a été plus muet qu'autre chose face au chaos engendré par Justice League. Il avait néanmoins évoqué les plans prévus pour Superman, qui devait se retourner contre les héros après avoir perdu Lois, et à cause de Darkseid qui aurait récupéré l'Equation Anti-Life. Suffisamment d'éléments pour confirmer que la chose lui a échappé, donc, et a été repris et remodelé par les producteurs.

Lorsque Snyder a commencé le tournage de Man of Steel à l'été 2011, le MCU venait d'être lancé. Iron Man était encore un héros solo, Thor venait de sortir sans faire d'éclats au box-office, et personne ne misait beaucoup sur Captain America : The First Avenger qui a lui aussi eu une carrière discrète cet été-là. Ce n'est qu'en mai 2012 que tout a changé avec Avengers. Et a très certainement donné des idées aux producteurs de DC Films et à la Warner.

Rappelons que Justice League devait au départ être un film en deux parties, le deuxième devant sortir deux ans après. En juin 2016, juste après la sortie compliquée de Batman v Superman : L'Aube de la justice, Zack Snyder a annoncé qu'il n'y aurait finalement qu'un seul film.

 

Henry CavillMan of Steel

 

Si l'univers étendu DC a dans les tuyaux une quinzaine de projets plus ou moins probables, le futur se fera avec Joker, porté par Joaquin Phoenix et qui augure une marque DC alternative (moins chère, plus décalée), et Birds of Prey avec Margot Robbie de retour en Harley Quinn.

D'ici là, Aquaman le 19 décembre, Wonder Woman 1984 le 30 octobre 2019 et Shazam quelque part entre les deux (il sortira le 5 avril 2019 aux USA mais n'a pas de date officielle en France), donneront certainement plus d'indices sur le futur de DC au cinéma.

 

Affiche

commentaires

el
24/05/2020 à 02:11

Je pense que dc est très capricieux, tout ce résume autour de l'argent cert! Mais sans fondement... zack apportais une autre dimension de par sont raisonnement... Je craint que la routine soit sans lui

Emman
12/11/2018 à 07:57

Les films DC MoS BvsS et justice league sont bien meilleur que tout se que Marvel a fait jusqu'ici et les films de DC de Zack Snyder sont des chef d'oeuvres j'ai toujours aimé le côté réel et dark de DC comparativement au Avengers et Black Panther qui récolte des milliards au box office sa c'est n'importe quoi j'en suis venu à la conclusion que les gens du monde sont des amateur .Thath it !

Vitalth
13/10/2018 à 22:53

Je ne suis pas lecteur de Comics. Je vois le problème plus simplement : le vrai problème c'est Superman. Que Snyder ait fait une réussite avec MoS et qu'Henry Cavill l'incarne à la perfection n'enlevera pas le problème fondamental : Superman est inintéressant à l'écran et d'avoir pose de socle de World of DC sur ce personnage est une bêtise.
Superman est superpuissant, parfait et fondamentalement désagréable pour nous petite merde d'être humain. (Filon pas assez exploité dans BVS mais on aurait crie au loup alors...). Résultat : on n'a pas besoin d'une ligue de justices. Juste de Superman. Les autres personnages n'ont plus du tout d'intérêt En plus avec son côté superpuissant, seul des êtres encore plus puissant sont intéressant (Zod, Domsday.. ) mais nous pauvre merde d'être humain, devant ce degueulement d'effets spéciaux, on est bien incapable d'évaluer les capacités des héros ou des gentils. Résultat on ne va se fier qu'à la seule conclusion logique qui s'impose : Superman va gagner parce que c'est le gentil.
Il suffit de voir et de comparer les réussites cinématographiques des Batman (Nolan/Burton) comparés aux daubes de Supermans dont on ne se rappelle même plus des histoires.
Warner l'a compris mais trop tard en arrêtant Superman et Batman mais ça signifie maintenant l'arrêt de mort de la franchise

Hito
04/08/2018 à 19:07

@ Mouai, Ok restons sur ta ligne de lecture, c'est vrai une film "mature" ou "adulte", du coup je ne sais plus comment l'appeler, est un film avec un bon scénario, j'en vois deux déclinaisons possibles, ceux avec un rebondissement renversant, et les autres avec une histoire peut être un peu simple mais avec une très bonne écriture,; j'apprécie vraiment l’écriture de BVS, honetement que pouvait on faire avec le cahier des charges avec de débuter BVS? je regarde les Marvel et j'ai l'impression que le scénario cherche des excuses pour que les heros se mettent sur la gueule entre deux vannes (sauf pour quelques rares épisode comme le dernier avenger), je fini le film sans aucun frisson, je ne ressent aucune tension; en voyant BVS (la director's cut) j'admirais chaque ligne du scripte, j'avais le sentiment que chaque seconde du film était travaillée; catégorise ça comme tu le souhaite, j'y collerais l'étiquette "pas pour les gosses", et ce qui est dommage c'est qu'on en verra plus des films comme ça maintenant

Mouai
04/08/2018 à 15:46

@Hito, Le géant de Fer, Indestructibles 1 et 2, Dragon, ou même Happy Feet, sont plus adulte que cette bouillie qu'est BVS, peu importe la version. Et pourtant il s'agit de films officiellement pour enfants. Ce que tu semble appeler "adulte" c'est sombre et chiant.

Non ça c'est plus pour les ado émo, mais le cinéma adulte, mature, peu très bien se fendre de touches d'humour, et surtout le plus important c'est le scénario. Un film adulte c'est un film qui ne prend pas son public pour des débiles, qui fais confiance à leur sens de la compréhension et de l'observation. Ca pleins e films "pour enfant" le font mieux que BVS.

Hito
03/08/2018 à 19:07

Vous voulez faire le film à 01 milliard? il vous faut alors faire un film pour les adultes et les gamins, c'est maintenant évident,
BVS n'est pas un film pour les gosses, c'est normal qu'il ne fasse pas son milliard, le studio à déjà bien flinguer le film avec la theatrical cut, vraiment flingué, si on voit la Snyder cut de BVS je trouve que le film frise la perfection malgrès tous les handicaps avec lesquels il partait,
Voilà le problème : je ne suis pas un gosse, et je veux pourtant un film qui ne soit pas fait pour des gosses, snyder viré on n'aura malheureusement plus ce genre de film : une adaptation comic mais mature
Du coup je fait avec ce que j'ai, je regarde du marvel, et j'essaye de faire fermer sa gueule à mon cerveau quand je regarde.

Mouai
01/08/2018 à 20:56

Superman EST lumineux et positif, il est pensé comme tel, et sa part d'ombre n'en a que plus de valeur justement. Faire un film Superman en noir et blanc comme l'a fait Snyder est une faute de style et un hors sujet. Qu'il déssature la fin aurait pu se comprendre vu la dramaturgie, mais là on a un film sans couleur, et sans saveur...

Je suis en revanche d'accord, il est difficile de décrotter du cerveau d'un grand public figé, l'idée d'un superman boyscout, un peu nulle. Snyder montre dans son film justement qu'il aurait pu très bien faire. Nous montrer l'aspect sauveur, messie qu'il peut incarner, ainsi que le danger d'une telle source de pouvoir.

A bien savoir que Kal El, est tellement surpuissant, mais si responsable vis à vis de sa force qu'il vit finalement assez mal son rapport avec les terriens, qui sont impulsifs, et destructeurs, il y voit tout les mauvais coté des kryptoniens qui ont d'ailleurs causé la perte de sa planète. Mais fait tout, puisqu'il peut tout faire, pour à chaque fois que l'humain ne sombre pas.

On voit donc qu'il a fait un batman à partir de superman, et que même si le film a plutôt fonctionné, dés le début il avait faux, puisque ça posait de fausse bases pour la suite.

Totempkof
01/08/2018 à 19:06

@Andarioch

Watchmen est tellement adapté "à la case près" que la fin a été profondément changée (bye bye les tentacules : un choix qui aurait pu hérisser le poil des fans purs et durs en théorie), et que le film repose en grande partie sur sa BO très assumée (chose qu'on avait naturellement aucune chance de sentir dans le comic). Pour citer deux éléments significatifs.

Je suis ni pro "Snyder est le messie abattez Warner d'avoir empêché la prophétie", ni "Snyder est une plaisanterie absolue", mais je trouve ce discours sur l'adaptation de Watchmen bien simpliste.

Andarioch
01/08/2018 à 16:41

300 et watchmen sont effectivement de bons films. Il est à noter que les deux sont tiré de BD que Snyder adapte quasiment au plan près (j'exagère à peine).
Ce qui conforte mon idée d'un bon technicien avec un vrai style et... c'est tout.

Marie
01/08/2018 à 16:06

@prometheus56,
"Superman, un personnage lumineux, positif", Superman n'est pas toujours comme ça, il est parfois encore plus sombre que Batman, à cause de ses capacités et de ses pouvoirs, il se remet souvent en questions. Superman est un symbole d'espoir, il croit en l'Homme même s'il n'en est pas un, mais il est parfois très dur envers lui-même. Il faut cesser de voir Superman comme on le montre dans les animés. La version de Superman dans Man Of Steel et dans Batman V Superman est très représentatif de qui est vraiment Superman, du Superman des comics.

Plus

votre commentaire