Birds of Prey : la réalisatrice réagit enfin au bide du film en salles

Marion Barlet | 25 mars 2020
Marion Barlet | 25 mars 2020

Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn s'est cassé les dents au box-office, et la réalisatrice Cathy Yan assume le résultat - à moitié.

Le film DC n'a pas été à la hauteur des attentes et enjeux au box-office, avec des résultats franchement très médiocres, au point de signer pas mal de tristes records pour le genre. On a détaillé tout ça dans un dossier consacré à ce bide, où l'on vous résume les budgets, les recettes domestiques, internationales et françaises, afin de vous prouver par A+B que c'est la cata côté Harley Quinn. Et ce, peu importe ce qu'on pense du film.

Car le film girl power avec Margot Robbie n'a pourtant pas été un désastre critique. Sur Rotten Tomatoes, le film comptabilise 78% de recommandations presse ET public, et notre avis était plutôt positif. Voilà un petit lot de consolation pour la réalisatrice Cathy Yan, qui encaisse le coup et assume sa part de responsabilité, à moitié.

Lors d'une interview avec The New York Times, où elle a été gentiment interrogée sur ce non-succès, elle est restée positive.

 

photo, Jurnee Smollett, Margot RobbieTu serais pas Batman par hasard ?

 

A propos de son sentiment lors du démarrage du film côté américain, qui a été plutôt catastrophique et a aussitôt indiqué que le gros succès était hors de portée, Cathy Yan répond :

"C'est là que j'ai réalisé que j'avais fait un film différent. Je n'avais jamais ressenti quelque chose de si intense, mais aussi une telle satisfaction émotionelle, et une telle peur. On n'a pas besoin que tout le monde comprenne un film - on espère juste que quelques personnes comprendront. On espère juste qu'elles ont compris ce qu'on faisait. Et je pense que c'est ce dont tout artiste a besoin".

Ensuite, vient la question à mille points : regrette t-elle de ne pas avoir eu (ou voulu) Batman ou le Joker dans Birds of Prey ? Pour rappel, un projet avec Harley Quinn a longtemps été cherché et discuté. Un film centré sur Margot Robbie et Jared Leto a failli voir le jour, avec même des réalisateurs engagés, mais a depuis été oublié. Gotham City Sirens a aussi été annoncé, où l'acolyte du Joker aurait pu être accompagnée de Catwoman et Poison Ivy.

La présence de personnages superstars de DC, comme Batman et le Joker, aurait-elle aidé à attirer le public ?

« Bien sûr qu'on se le demande. Le film est d'une telle ampleur - en tant que réalisatrice, il y a des choses qu'on peut contrôler, et d'autres non, des choses qui étaient définitivement au-delà de mon job. Il faut malheureusement faire sans certaines choses. Je m'y suis plutôt habituée, en essayant de suivre mon instinct dès que je le pouvais, mais aussi en comprenant que c'est un processus extrêment collaboratif de faire un film.»

 

photo, Cathy YanCathy Yan à droite, sur le tournage de Birds of Prey

 

La capitaine du navire n'y peut rien si les moussaillons oublient de baisser les voiles quand la tempête se lève. Sorti avant la pandémie, le film a probablement (un peu) souffert des conséquences du coronavirus en fin de course, entre confinement et salles de cinéma fermées. Mais une seconde vie a commencé pour Birds of Prey, qui est sorti le 24 mars en VOD aux Etats-Unis, initiative qui a réjoui Cathy Yan :

« Je pense quand même que la meilleure expérience de visionnage sera toujours avec du monde, avec le meilleur son et tout ça. J'ai été vraiment inspirée par ce qu'a fait Universal, pour sortir plus rapidement des films en salles au format VOD. J'ai pensé que c'était super. Je n'ai pas vraiment parlé au studio, j'avais juste tweeté sur le sujet - j'ai dit que je ne m'y opposerais pas.»

Cette dynamique de sortie est inédite, et les studios et plateformes ont mis en place des mesures hors-normes pour subvenir aux besoins des confinés, et sauver les meubles. Bad Boys for Life, Bloodshot, Invisible Man, The Hunt ou encore Sonic le film sont sortis plus tôt que prévu en vidéo à la demande, aux Etats-Unis.

Et si vous préférez mater des films tranquillement sur Netflix, on vous a concocté des sélections pour les meilleurs films d'action, SF ou horreur, à voir ou revoir.

 

photo, Margot Robbie, Ella Jay BascoOn est quand même mieux que devant un grand écran !

 

commentaires

Melina
28/03/2020 à 15:52

Pète moi au moins j'essaye de faire revenir les acteur emblématique . Margot Robbie n'aurai jamais été Harley Quinn sans le film suicide squad et en plus elle a une vrai complicité avec Jared Leto

taker46
28/03/2020 à 12:30

perso j'ai bien aimer le film mes ou est batman il se passe de mettre et des combat en pagaille etv aucune trasse de la bat familly

Jérôme
28/03/2020 à 12:14

L'histoire est faiblarde. Voilà pourquoi ça n'a pas Marché. Je l'ai vu en VoD. Je m'en suis embêté comme jamais.

Mr saviuk
26/03/2020 à 22:11

A part Wonder woman et joker... Rien de bien folichon chez DC...

Célia
26/03/2020 à 19:47

Bah y a déjà le problème de la fan base.
J'ai vu le film et il était très bien en soi mais il a complètement gâché ce que les Birds of Prey représentent.
Entre l'ablisme pour Barbara et Cassandra (je sais que dans les comics ça fait quelques années qu'ils tiennent absolument à ce que Barbara ne soit pas en fauteuil roulant et que les trouble d'apprentissage/de langue de Cass font du yo-yo mais pourquoi) et le fait que la seule chose qu'ils aient gardé du personnage de Cassandra est que c'est une adolescente asiatique (qui entraîne la question "pourquoi utiliser son personnage ?" et le massacre de l'origine de l'équipe (je suis pas hyper à cheval sur ce genre de trucs mais je déteste l'idée d'utiliser le nom d'une équipe mais de ne pas récupérer ce qui la faisait fonctionner).

Il faut savoir que Cassandra Cain est un personnage très apprécié et sa série Batgirl est considéré comme étant l'une des meilleures Batgirls. Tandis que Barbara a connu un énorme succès en tant qu'Oracle (et notamment sa série Batgirl écrite par Gail Simone).

Donc rien qu'avec ce changement, ils se sont mis à dos une bonne partie de la fan base auquel ce film était destiné.

Pete
26/03/2020 à 18:38

Je crois que Melina cherche du crack... Quelqu'un ??

Greg
26/03/2020 à 18:36

Entre celui qui nous explique que les femmes ont besoin d'être rassurées et de voir des comédies romantiques, et l'autre qui nous dit qu'on est des moutons parce qu'on a pas aimé Birds of Prey... Le débat cinéphilique sur le forum "jv.com 16-25 ans" se porte bien !

Melina
26/03/2020 à 12:28

Margot Robbie doit sauvé le Joker (Jared Leto).Le meilleur film du monde est suicide squad grâce à Margot Robbie (Harley Quinn) et Jared Leto (Joker). Margot Robbie doit sauvé se couple sinon sa ne sert à rien de te regarder seul alors que vous êtes le parfait duos . J'espère que tu (Margot Robbie) vas sauver le plus beau couple et film de tout les temps.????????

Batnoni
26/03/2020 à 10:28

@bijan
Même j'adhère à une partie de l'analyse, je trouve réducteur de dire que les femmes se foutent des super-héros et que les mecs n'aiment pas les femmes qui de prennent pour des hommes. Déjà, en quoi mettre des femmes dans un film d'action revient à les faire se prendre pour des hommes ?
Et il suffit de se rendre à une convention pour voir que les comics book ont un public féminin.
L'erreur comme d'habitude, ce n'est pas le pseudo féminisme qui sert de banderole à ce produit mais encore et toujours cette manie de mépriser les fans et l'univers.
C'est pas compliqué, si un projet Birds of Prey existe, c'est que ces personnages ont un certain niveau de popularité. S'ils ont cette popularité, c'est qu'ils ont des qualités particulières (je pense à Cassandra Cain) et donc qu'il ne faut pas ignorer.
En trahissant l'esprit original des personnages, on méprise l'œuvre, les fans, y compris le public féminin.

Geoffrey Crété - Rédaction
26/03/2020 à 10:06

@Christian B.

La réalisatrice... ou le studio ?
Un tel film n'est à peu près jamais un film de réalisateur. C'est de toute évidence le studio qui a souhaité miser sur un film féminin, forcément inspiré par Wonder Woman, Captain Marvel et les discussions dans l'air du temps.

Et no comment sur "les femmes n'aiment pas les films de super-héros" et "les hommes aiment ceci". On trouve ce genre de portrait très simpliste et caricatural, et il suffit de regarder le pourcentage de spectateur masculin-féminin pour quantité de films en tous genres, pour constater que c'est parfaitement faux comme affirmation, et que l'humain est bien plus complexe que ça.
On peut d'ailleurs commencer dans la rédaction : des rédactrices de notre équipe sont très branchées super-héros (plus que certains rédacteurs) ; l'une est notre experte comics depuis un moment, qui vénère Lovecraft et le gore, et une adore le cinéma d'action type The Raid. On doute être tombés sur des aliens, et on ne vous parle même pas des hommes de l'équipe qui aiment les romances, les femmes badass, le calme, la sécurité et détestent la guerre.........

@Bijan

Comme redit dans l'intro : tout est rappelé dans un article détaillé, où on a pris le temps de décortiquer les chiffres.
Le film n'a pas été rentabilisé si on regarde le BO domestique vs international, avec le pourcentage qui revient au studio.
D'ailleurs, cette phrase de Wikipedia que vous citez renvoie vers deux sources, qui ne disent absolument rien sur la rentabilité : elles donnent les chiffres, point. Et tous les médias sérieux qui analysent les chiffres parlaient bien d'un seuil de rentabilité que le film n'a pas atteint. Sur Wikipedia, c'est donc l'analyse de quelqu'un, qui se base sur les mêmes chiffres, mais avec un calcul qui semble très différent de celui de tous les experts fiables (on ne parle pas de nous, mais de ceux qu'on suit et qui sont respectés et expliquent tout en détail justement).

Sachez qu'on a pendant un moment été accusés d'être trop doux avec Birds of Prey, quand on refusait dès le début de parler de bide. On nous disait "c'est parce que c'est un film féministe". Et là, ce serait parce que c'est un film DC qu'on est si négatifs ?

Aucune exagération, simplement un calcul et une analyse, encore une fois, qu'on détaille clairement dans un dossier. Et on maintient : ce n'est pas une contre-performance (on parle très souvent de ces nuances entre succès et échec), mais un bide, pour le film en lui-même, et pour DC en plus.

https://www.ecranlarge.com/films/dossier/1168323-birds-of-prey-est-bien-un-gros-echec-a-ranger-aux-cotes-de-justice-league

Par ailleurs, étant donné qu'on a aussi dit du bien du film, qu'on a trouvé très sympa : aucun rapport entre notre analyse box-office, et notre avis. Ce sont deux sujets différents.

Plus

votre commentaire