Birds of Prey : la réalisatrice Cathy Yan évoque les problèmes avec Warner et DC

Gael Delachapelle | 4 février 2021 - MAJ : 04/02/2021 10:25
Gael Delachapelle | 4 février 2021 - MAJ : 04/02/2021 10:25

Cathy Yan est revenue sur Birds of Prey et son expérience avec le studio, ainsi que le non-contrôle sur son film.

Au milieu du chaos que représente le DCEU dans le paysage super-héroïque, entre le Justice League charcuté de Zack Snyder qui va connaître enfin sa résurrection avec le Snyder Cut, et Wonder Woman 1984, dont les résultats sur HBO Max amortissent le box-office mitigé à cause de la pandémie de Covid-19, il y a Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn.

Si de notre côté, on trouve que c’est loin d’être aussi catastrophique qu’un Suicide Squad, le film de Cathy Yan, le premier classé R-rated dans le DCEU avant le Snyder Cut, est loin d’avoir fait l’unanimité au box-office, Birds of Prey étant bien un gros échec à ranger aux côtés de Justice League. Et les langues commencent à se délier du côté du film solo centré sur Harley Quinn (Margot Robbie), avec notamment une actrice qui a taclé récemment le film DC pour son humour déplacé envers son personnage.

 

photo, Margot Robbie, Ella Jay BascoQuand ton film rencontre plein de problèmes, mais que tout va bien...

 

Et maintenant, c’est au tour de sa réalisatrice de commencer à faire part de son expérience. En effet, lors d’un épisode du podcast de The Playlist, où elle a notamment évoqué l'arrivée de son film Dead Pigs sur la plateforme de streaming MUBI, Cathy Yan est également revenue sur la production du film DC :

« C’était vraiment difficile. Dead Pigs était une version si singulière et pure de moi-même. Et je pense que lorsque vous avez affaire à un budget comme celui de Birds of Prey et à ce genre de pressions de la part d’un studio, en particulier un studio qui subit beaucoup de changements, vous finissez inévitablement par devoir faire des compromis et vous battre pour des trucs. Et vous en gagnez quelques-uns et vous en perdez beaucoup. C’est un peu comme ça.

J’aurais aimé avoir plus de contrôle sur le montage [de Birds of Prey]. Mais c’est comme ça. Je ne sais pas s’il y a un montage de Cathy Yan là-bas, mais je pense que pour n’importe quel cinéaste, nous sommes tous là-dedans parce que nous voulons nous exprimer le plus possible. Et aussi pour faire correspondre ce que vous voyez à l’écran avec ce que nous avons en tête. »

 

photo, Cathy YanCathy Yan sur le tournage de Birds of Prey

 

Et lorsque la réalisatrice est interrogée sur l’influence que pourrait avoir l’expérience de Birds of Prey sur ses choix de carrière futurs, elle est assez dubitative :

« Oui et non. Je n’ai jamais fait [Birds of Prey] en premier lieu pour pouvoir dire que j’ai fait un gros film ou un film à succès. En fait, je l’ai plus fait parce que je pensais que le scénario était intéressant. Et le fait d'avoir la chance de représenter des femmes, en particulier des super-héroïnes, d’une manière que nous n’avons jamais vraiment vue auparavant, ni parfaite ni faible, vous voyez ? Je pense que c’est [typiquement] ni vraiment l’un ni vraiment l’autre. J’ai apprécié ce défi de pouvoir subvertir un peu le genre. […]

Je ne veux pas me dire que je ne recommencerais jamais. J’essaie de ne pas me demander si je referais ce type de film ou ce type de film. Ou si je travaillerai avec ce studio ou cela. Mais plutôt : ‘Cette histoire est-elle convaincante ?’ Et je suis aussi scénariste/réalisatrice. Donc, dans ce cas, ma grande leçon est que je veux continuer à faire ça et avoir un peu plus de contrôle sur l’histoire que je raconte. »  

 

photoQuand Warner entend que Cathy Yan n'a pas complètement fermé la porte...

 

Au vu de son expérience sur Birds of Prey, Cathy Yan devrait probablement revenir avec un film au budget plus modeste, où elle pourra avoir plus de contrôle sur le montage de son film, même si elle ne ferme pas complètement la porte à un retour à ce genre de production. 

De son côté, Zack Snyder va enfin pouvoir nous montrer son director’s cut, avec le Snyder Cut de Justice League, désormais attendu pour le 18 mars 2021 sur HBO Max aux États-Unis. On attend toujours des informations concernant sa diffusion en France. En attendant, voici les 10 changements que l’on attend dans le Snyder Cut.

Tout savoir sur Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Emynoduesp
07/02/2021 à 15:32

#releasetheyancut

Ca devrait etre systematique pour un film Warner. Des qu ils sortent un film, on sort le #releazemachincut.

Bon...suis mauvaise langue, Warner n est pas la seule boutique a laisser des costards cravate donner les ciseaux a leurs bambins.

Gloss
05/02/2021 à 11:40

Birds of Prey était un bide, mais quand même pas un "gros échec" à la JL comme vous le dites. Tout comme Suicide Squad, c'était un flop, pas catastrophique (objectivement) ^^

Ciné Skope
04/02/2021 à 20:23

Un gros studio qui agit comme un gros studio ? Quelle surprise...

Simon Riaux - Rédaction
04/02/2021 à 15:54

@Ramlus

Version longue qui n'est jamais sortie en salles, et ne peut donc être comparée avec Birds of Prey en termes d'exploitation.

Ramlus
04/02/2021 à 15:51

BvS version longue est classé R, donc Bird of Prey n'est pas le premier film avec ce classement

RobinDesBois
04/02/2021 à 14:32

@Joey ni idiots ni naifs juste hypocrites.

RobinDesBois
04/02/2021 à 14:31

Quelle hypocrisie toujours la même ritournelle.

"mais je pense que pour n’importe quel cinéaste, nous sommes tous là-dedans parce que nous voulons nous exprimer le plus possible. Et aussi pour faire correspondre ce que vous voyez à l’écran avec ce que nous avons en tête. "

Ben oui et le meilleur moyen pour ça c'est précisément de ne pas s'engager sur ce genre de projet et on va pas me dire qu'elle ne le savait pas.

Joey
04/02/2021 à 13:28

Ils vont faire des films pour des écuries comme Marvel ou DC et s'étonnent de ne pas pouvoir faire ce qu'ils veulent. Idiots ou naïfs ?

Zedd
04/02/2021 à 11:26

J'ai vraiment kiffé le film, je me demande ce que ça aurait pu être si Warner n'avait pas encore été débile, une nouvelle fois

Castor
04/02/2021 à 11:23

Le film avec son sujet n'aurait jamais pu être bon. La réalisatrice je n'en parle même pas...

Plus
votre commentaire