Netflix veut encore révolutionner Hollywood avec la sortie cinéma d'Army of the Dead

Maeva Antoni | 6 mai 2021
Maeva Antoni | 6 mai 2021

Netflix opère un tournant radical pour la sortie de Army of the Dead de Zack Snyder et peut-être les premiers pas vers une réconciliation avec les salles.  

Depuis son arrivée sur le marché du streaming, Netflix a légèrement écorché les salles de cinéma. Une guerre froide a alors éclaté entre le grand N rouge tout puissant et les professionnels du cinéma, aussi bien les exploitants de salles que les réalisateurs. Netflix se servait des cinémas comme bons lui semblait, ses bénéfices n'étant pas liés à l’achat de billets.  

La pandémie de Covid 19 a un peu plus tendu les relations entre le streaming et le cinéma, notamment avec le pavé dans la mare jeté par Warner avec sa stratégie HBO Max. Toutefois, cela a poussé les cinémas et les distributeurs a trouvé des accords pour l'avenir. Ainsi, Warner a revu sa stratégie et Paramount a, par exemple, promis une exclusivité aux salles.

Et évidemment, voyant chacun se lancer dans les négociations, Netflix semble s’ouvrir un peu hors de sa plateforme. En effet, avec Army of the Dead, le grand manitou de la SVoD va collaborer avec les salles de cinéma américaines à un niveau inédit.  

 

Photo Dave Bautista, Ella PurnellNetflix et les salles de cinéma, le début d'une réconciliation ...

 

En effet, Army of the Dead de Zack Snyder va connaitre une sortie en salles, une vraie. Rien de spécialement inédit pour un film Netflix qui a régulièrement occupé le terrain des salles (environ 100) pour permettre à ses oeuvres de concourir aux cérémonies de récompenses et notamment aux Oscars, à l'image de RomaThe Irishman ou encore Mank récemment.

Cependant, ici, Netflix a conclu un accord avec diverses grosses chaines de salles de cinéma aux États-Unis afin d’offrir aux zombies de Snyder une diffusion sur 600 écrans. Un nombre de salles records pour un film Netflix, que les cinémas pourront diffuser en exclusivité à partir du 14 mai, et ce, jusqu’à l’arrivée du film sur la plateforme le 21 mai. Mais mieux que cela, après le 21 mai, les salles pourront choisir de continuer à diffuser le film si elles le souhaitent. 

Si certes on est loin des 3000 salles qui diffusaient le combat de Godzilla vs. Kong de Warner Bros., c’est une révolution pour Netflix et un changement de position radicale pour les grandes chaines de cinéma pas très fans de la plateforme.

 

Photo... ou d'une nouvelle guerre ? 

 

Effectivement, Netflix s’était mis à dos les gros distributeurs en refusant les 90 jours de diffusion habituels sur grand écran avant une possible sortie en VOD et autres. De fait, les cinémas ne voulaient pas entendre parler du N rouge. Mais avec les accords de Warner pour la simultanéité, les 17 jours d'exclusivité salles pour les films Universal et les 45 jours pour ceux de Paramount, les exploitants semblent désormais prêts à accepter des deals loin des 90 jours d'antan.

Cette grosse sortie peut donc autant signifier une main tendue vers les salles de cinéma qu’un énorme coup de pub pour la plateforme. En effet, en marchant sur les platebandes de HBO Max, Netflix compte bien obtenir le même résultat, à savoir, selon IndieWire, une explosion du visionnage du film sur sa plateforme après son passage en salles et quelques sous récoltés avec l'exploitation au cinéma.  

 

photoQui sortira vainqueur de cette nouvelle collaboration ? 

 

De plus, un tel changement de position semble vouloir crier aux réalisateurs qui étaient réticents à passer au streaming que faire un film pour Netflix n’exclut pas forcément une sortie en salles. Une jolie auto-promotion qui permet à Army of the Dead d’aller à la rencontre du public, sachant que le film est taillé pour être un énorme succès populaire.

On ne saura probablement pas tout de suite si cette stratégie a été un succès vu comment Netflix garde tous ses chiffres sous clés, mais les décisions de la plateforme à l'avenir donneront des pistes. Évidemment, ce deal ne concerne que les États-Unis et pas la France (chronologie des médias oblige), mais on pourra voir Dave Bautista dézinguer du zombie sur Netflix à partir du 21 mai. En attendant, vous pouvez découvrir le prochain projet de Zack Snyder sur Napoléon.

Tout savoir sur Army of the Dead

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Squoal
07/05/2021 à 12:35

Je préfère regarder un film chez moi, que d'aller dans un complexe cinéma où les gens ne respectent rien et te bouffe leur popcorn jusque dans les oreilles, qui font le commentaire du film à voix haute et sans compter celui qui répond au téléphone ou le consulte à côté en pleine séance .. Je regrette les petites salles, mais alors alors c'est complexes high tech sûrement pas. Et j'espère que a l'avenir que l'on pourra aussi choisir de voir la sortie d'un film chez soit .. Et je dis ça un peu à contre cœur.

RETH
07/05/2021 à 08:17

@mysterek et @kyle Reese tout a fait d'accord avec vous. Jolie coup de netflix. Rien a redire...Un exemple. Adaptation a la concurrence.

Rayan
06/05/2021 à 23:51

@Yes

Non mais je te jure ces mecs vivent dans une autre réalité, les studios ne veulent plus lui financer des films et ce gars nous parle d un des réalisateurs les plus influents haha, surtout le plus indésirable oui

Kyle Reese
06/05/2021 à 22:15

@Yes

Je rejoins MystereK, et je rajoute juste que je ne ferai cela que pour certains films qui je pense devrai valoir le coup sur grand écran, ça resterai une exception je pense et puis pour celui-ci j'irai seul de toute façon.

MystereK
06/05/2021 à 19:51

@YES j'ai Netflix et j'ai pourtant vu des films Netflix au cinéma (oui en Suisse, c'est possible en simultanéité avec la plateforme) parce que si je ne regarde pas Mank sur Netflix, je regarde autre chose (hé ou il y a beaucoup de choix), parce que si Netfliy c'est génial, l'expérience du cinéma, c'est génial aussi, parce que si j'ai aimé le film, je peux le revoir sur Netflix dans la foulée ou presque... parce qu'il y a plein de raisons de varier les expérience. Et le bruit des pop-corn c'est surtout avant le film, voir un peu au début du film, mais les spectateurs ne mettent pas deux heures à les manger (et ça fait partie du l'ambiance).

Yes
06/05/2021 à 18:00

@Kyle Reese

Perso pour moi c'est l'inverse, je paye un abo Netflix donc je ne vais pas payer plusieurs places de ciné en plus pour voir un film dispo sur Netflix 6j après

Si on suit mon raisonnement :

15€ abo mensuel Netflix
Environ 40€ pour 4 places au ciné

55€ sur le même mois juste pour voir le film sur grand écran et le bruit du pop corn, les blabla et autres trucs stressant de la salle....

Je préfère largement faire une sortie au parc ou dans la nature avec les enfants, leur payer une glace de ouf et regarder le film le soir posé à la maison dans mon confort et tranquillité

Kyle Reese
06/05/2021 à 17:28

Gros coup de pub à mon humble avis, mais c'est du gagnant gagnant car le film gagne du coup en visibilité et cette sortie aux US satisfera tout le monde. Ca se passerait de part chez nous, clair que j'irai le voir au ciné même si j'ai Netflix. Donc une bonne idée à saluer.

Numberz
06/05/2021 à 16:46

Je ne sais pas si Snyder a du poids à Hollywood, mais ce qu'il fait pour le cinéma, que ça plaise ou non, il le fait avec cœur et passion. Pour moi, c'est signe d'un réal qui a encore pour vocation de se faire en faisant du cinéma, pour le cinéma.

Pote
06/05/2021 à 15:28

Dans l'idéal, on devrait pouvoir profiter des films dès leur sortie sur tous les supports (salles, SVOD et disque). Tout doucement, on tend vers ça.

Cinégood
06/05/2021 à 14:40

L'important c'est que ça prouve à ceux qui prédisent la mort du cinéma pour l'avènement du streaming à la maison qu'ils ont tort.

Plus
votre commentaire