Mission Impossible 7, Sans un bruit 2... Paramount va finalement miser sur le streaming (ou presque)

Antoine Desrues | 25 février 2021 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Antoine Desrues | 25 février 2021 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Avec l’arrivée de Paramount+, le studio hollywoodien a annoncé une fenêtre de sortie en salles réduite pour Mission : Impossible 7 et Sans un bruit 2.

Disney (Disney+), Warner Bros (HBO Max), Universal (Peacock) : la plupart des gros studios hollywoodiens ont rattrapé le train en marche du streaming, preuve d’une profonde mutation de l’industrie du cinéma et de la télévision. Pour autant, certains se sont montrés très en retard, à l’instar de Paramount.

Lors d’une convention des investisseurs le 24 février 2021, le conglomérat ViacomCBS a enfin détaillé l’arrivée de Paramount+, une plateforme de streaming pensée pour remplacer le service CBS All Access. Mais en plus d’avoir annoncé quelques projets plus ou moins excitants, la firme a lâché une véritable bombe concernant la sortie de ses films les plus attendus.

 

Photo Tom CruiseL'équilibre précaire de l'industrie

 

En effet, si le studio a cherché à défendre le plus possible la salle de cinéma depuis le début de la pandémie mondiale, il ne peut plus retarder indéfiniment ses blockbusters. C’est pourquoi des tentpoles comme Sans un bruit 2 ou encore Mission : Impossible 7 auront bien droit à une exploitation sur grand écran... avant de finir quarante-cinq jours plus tard sur Paramount+.

D’un côté, cette stratégie peut sembler moins grossière que celle de Warner avec la sortie simultanée de ses blockbusters en salles et sur HBO Max. De l’autre, cette fenêtre réduite devrait encore une fois porter atteinte aux exploitants de multiplexe, qui plus est lorsque les films précités seront disponibles en téléchargement illégal.

L’absence de chronologie des médias aux États-Unis a une nouvelle fois montré à quel point le système de l'industrie peut être rapidement démantelé et déséquilibré. En France, cette stratégie devrait avoir un impact sur les sorties en salles des films Paramount. Le PDG du studio, Jim Gianopulos a d’ailleurs précisé que les quarante-cinq jours de délai entre le grand écran et le streaming allait concerner les projets les plus attendus comme Top Gun : Maverick, tandis que les longs-métrages moins porteurs auront droit à une fenêtre encore plus réduite de trente jours.

 

photo, Emily BluntQuand tu pleures pour les salles de ciné ou marches sur un Lego

 

Il est néanmoins bon de rappeler qu’au cœur de la crise sanitaire, cette décision n’a fait que mettre en lumière la panique d’une major contrainte de vendre certaines de ses productions à la concurrence, à commencer par Netflix qui a récupéré les droits du film Les Sept de Chicago d’Aaron Sorkin (gros prétendant aux Oscars) et de la série à succès Emily in Paris.

Pour rappel, Top Gun : Maverick est toujours prévu pour sortir sur grand écran le 14 juillet en France. Il pourrait même s’agir de l’une des sorties les plus importantes de l’été, si la majorité des salles rouvrent à travers le monde. Sans un bruit 2 et Mission : Impossible 7 sont quant à eux respectivement planifiés pour le 8 septembre 2021 et le 17 novembre 2021.

Tout savoir sur Mission : Impossible 7

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Ethan
26/02/2021 à 23:18

Alors autant pour moi :)

Leary
26/02/2021 à 21:34

Ben n'y crois pas. Qu'est ce que tu veux que je te dise. Je suis exploitant, je te dis comment ça fonctionne en France en tous cas. Il me semble pas que ce soit bien différent aux USA.

Ethan
26/02/2021 à 14:23

@Leary
Ok si tu le dis. En es tu si sûr ?
Laisses moi en douter
Déjà un film au ciné reste autant de temps à l'affiche qu'un ciné le souhaite. Si le film n'est pas rentable exit. Il y a aussi différents cinés, tous ne proposent pas le même type de films. Il y a également de plus en plus de films. Ils ne peuvent pas tous passer, autrement dit ils doivent sélectionner toujours dans une logique de rentabilité. Ils sont aussi en concurrence direct avec le streaming.

Enfin c'est tout une organisation qu'il faut penser, prévoir longtemps à l'avance et pas juste à la dernière seconde.

Ce que tu me dis là j'y crois pas trop

Leary
25/02/2021 à 22:47

Ethan, Je te vois répéter encore que des contrats ont été passés avec les cinémas, mais ça ne se passe pas comme ça !! Les distributeurs et les salles ne discutent que quelques semaines avant la sortie pour discuter du nombre de copies, de séances, de semaine d'exploitation, et du pourcentage sur les recettes. Aucune contrepartie financière dans le cas présent, évidemment.

Ethan
25/02/2021 à 12:46

@EL

C'est ce que je dis depuis le début ça porte atteinte aux cinés car des contrats avaient déjà été passés. La Paramount dois peut-être négocier une contrepartie financière avec les cinés. Pas sûr qu'ils acceptent.

C'est clair même si la stratégie de la Paramount avec les 45 jours semble pas mal elle porte atteinte au droit des cinés

votre commentaire