Scarlett Johansson sera la nouvelle Fiancée de Frankenstein (ou presque)

Geoffrey Crété | 23 octobre 2020 - MAJ : 23/10/2020 15:26
Geoffrey Crété | 23 octobre 2020 - MAJ : 23/10/2020 15:26

Adieu Marvel et retour aux films d'auteur ? Scarlett Johansson sera l'héroïne de Bride, nouvelle version à peine camouflée de La Fiancée de Frankenstein, réalisée par Sebastián Lelio.

Dans une autre dimension, La Momie a été un carton, et le Dark Universe d'Universal est une machine de guerre portée par Javier Bardem en monstre de Frankenstein, Johnny Depp en Homme invisible, Russell Crowe en Jekyll et Hyde, et Tom Cruise en super-héros - tous castés et annoncés en grande pompe à l'époque. Dans la nôtre, le film d'Alex Kurtzman a été un petit désastre : malgré un score a priori convenable (dans les 410 millions au box-office, pour un budget officiel de 125), le blockbuster a été un four côté américain, et le studio a vite enterré tout le reste.

Le premier film de cet univers étendu après La Momie devait être une nouvelle version de La Fiancée de Frankenstein, réalisée par Bill Condon, écrite par David Koepp, avec Javier Bardem et des rumeurs d'Angelina Jolie. Censé sortir en 2019, il a été repoussé, mis en pause, puis simplement annulé. Et si le succès d'Invisible Man a depuis rallumé la mèche, avec l'envie de revenir à cette fiancée, un autre projet semble clairement y aller en premier : Bride, avec Scarlett Johansson.

 

photo, Scarlett JohanssonCréature de r̶ê̶v̶e̶ cauchemar

 

Bride ne cite pas officiellement Frankenstein, mais c'est tout comme. Ce sera l'histoire d'une femme créée comme l'épouse parfaite, et qui décide de rejeter son inventeur. Elle doit alors fuir et se confronter au monde, qui la considère comme un monstre, tandis qu'elle découvre peu à peu sa propre identité, ses forces, et ses pouvoirs.

Quelques raisons d'y croire, au-delà du pitch intrigant : Bride est produit par Apple et surtout A24, le studio indépendant en vogue, derrière The Witch, Green Room, The Lobster, A Ghost Story, Hérédité, Midsommar... et bien sûr Under the Skin, cette pépite noire où Scarlett Johansson incarnait une créature venue d'ailleurs.

Autre fait notable : Bride sera réalisé par Sebastián Lelio, derrière Gloria, Une femme fantastique, Désobéissance, et le remake de son propre film, Gloria Bell avec Julianne Moore, distribué par A24. Un choix plus qu'intrigant donc, vu l'intérêt du cinéaste pour le féminin, et son profil loin des sirènes hollywoodiennes.

 

photo, Daniela VegaUne femme fantastique, Oscar du meilleur film étranger

 

Pour Scarlett Johansson, c'est un autre bon signal. Sortie de l'océan Marvel où elle baignait et manquait de se noyer depuis Iron Man 2, l'actrice hier associée à Woody Allen et Sofia Coppola était d'abord occupée par les Avengers, des films grand public type Lucy et Ghost in the Shell, et éventuellement de belles et fragiles choses, comme Her.

Hasard ou renaissance : c'est une fois morte et enterrée (hors champ) dans Avengers : Endgame, et avec la dernière cartouche Black Widow, qu'elle a retrouvé de beaux rôles dans Jojo Rabbit et Marriage Story, qui lui ont valu deux nominations aux Oscars (comme second et premier rôle). Ne reste plus qu'à espérer que Bride sera de ce côté de sa filmographie.

Black Widow, qui a été repoussé (encore), sortira en mai 2021.

Et pour comprendre l'incroyable et increvable histoire de Frankenstein, Dracula et autres Universal Monsters, c'est dans ce dossier.

Tout savoir sur Scarlett Johansson

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Ironik
24/10/2020 à 11:53

Enfin de la nouveauté, ça fait plaisir.
Le changement c'est maintenant !

Basty
23/10/2020 à 22:54

@Wood

On me dit dans l'oreillette qu'elle serait Africaine.

Wood
23/10/2020 à 16:14

La Bride en question sera-t-elle japonaise ou transgenre?

votre commentaire