Invisible Man, The Hunt, Birds of Prey... vont sortir en VOD plus vite que prévu à cause du coronavirus

Déborah Lechner | 17 mars 2020
Déborah Lechner | 17 mars 2020

Alors qu'Hollywood subit de plein fouet la crise sanitaire mondiale liée au Covid-19, Universal Pictures ne compte pas se prendre des coups sans riposter.

On doit encore s'attendre à faire couler beaucoup d'encre sur la pandémie qui paralyse de nombreux pays et plusieurs économies, notamment celle de l'industrie audiovisuelle. Pour enrayer la propagation, de nombreux débuts de productions de séries ou de films ont été reportés, comme ceux de la Warner très récemment (The Matrix 4, Les Animaux fantastiques 3The Batman) et les salles de cinéma françaises ont déjà temporairement fermées leurs portes, comme ailleurs en Europe, à Los Angeles et à New York.

Pour ne pas arriver à l'affiche dans un contexte aussi défavorable, voire impossible à assumer financièrement, beaucoup de films (la liste entière est ici) voient aussi leur date de sortie reportée, parfois même sans nouvelle date. Une situation qu'on pourrait considérer d'inédite et chaotique, qui pousse les studios à réfléchir à des solutions pour ne pas priver le public de leurs divertissements dans cette période où on ne demande qu'à penser à autre chose.

 

photo, Elisabeth MossInvisible Man

 

Universal Pictures a donc décidé de ne pas rester les bras croisés devant les dizaines de milliards de pertes possibles pour le cinéma et a préféré délocaliser certains de ses films sur petit écran. Alors que le débat autour du streaming et de l'expérience cinématographique en salles est toujours d'actualité, la vidéo à la demande pourrait bien être une solution bénie des dieux dans ce genre de crise. Le premier à faire une sortie numérique sera Les Trolls 2 : Tournée mondiale de Dreamworks, qui devait normalement arriver le 1er avril en France et le 10 aux États-Unis.

Le film d'animation a déjà lancé son exploitation à Singapour et en Malaisie le week-end dernier avec des recettes très modestes à seulement 200 000 dollars. Viendront ensuite, Invisible Man qui a ouvert le 26 février en France et le 28 à domicile (avec pour l'instant 122 millions de recettes mondiales), et le controversé The Hunt, qui avait déjà vu sa sortie décalée en raison de plusieurs polémiques. Le film de Craig Zobel doit normalement arriver le 24 avril dans l'Hexagone et a déjà fait son entrée le 13 mars dernier à domicile. 

Bien qu'il soit à l'affiche depuis début février, Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn arrivera également dans les foyers à partir du 24 mars par le biais d'Amazon, Itunes et d'autres plateformes a indiqué Warner. Comme pour les autres films, le système fonctionnera par location de 48 heures, pour un montant de 19,99 dollars aux États-Unis et un prix équivalent sur les marchés internationaux disponibles, bien qu'on ne sache pas encore exactement quand la France sera concernée par cette initiative.

En attendant, on a déjà pu voir Invisible Man de Leigh Whannell, dont la critique est juste ici, et pareil pour le film avec Margot Robbie dont la critique est .

 

Affiche française

commentaires

Hum
18/03/2020 à 15:37

20 euros ???

Geoffrey Crété - Rédaction
17/03/2020 à 20:11

@MystereK

Oh bah aucune raison de s'excuser, c'était juste pour dire que c'était un sujet abordé si vous vouliez en lire plus, au cas où vous aviez le temps de repasser lire ma réponse

Et courage, on a tous pas mal de défis professionnels à affronter là !

MystereK
17/03/2020 à 19:31

Désolé Geoffrey, m'occupant de la planification catastrophe de mon entreprise, je n'ai pas le temps de lire toutes vos news.

Geoffrey Crété - Rédaction
17/03/2020 à 11:22

@MysteryK

Même qu'on en a parlé hier pour la France :

https://www.ecranlarge.com/series/news/1168966-netflix-amazon-les-services-de-streaming-seront-ils-limites-a-cause-du-coronavirus

MystereK
17/03/2020 à 11:10

Des pays envisagent de diminuer, voir interdire, la bande passante attribuée aux services de VOD ou des plateformes de jeux car elles sature le réseaux et perturbe le télétravail nécessaire dans plusieurs services critiques.

MystereK
17/03/2020 à 11:02

Certains pays pense déjà à limiter, voir interdire, la bande passante pour la VOD et les plateformes de jeux, car cela sature les réseaux et perturbe le téléravail.

votre commentaire