Salles fermées, films repoussés... : quand le cinéma français subit l'épidémie de coronavirus

Mathieu Jaborska | 3 mars 2020 - MAJ : 03/03/2020 16:19
Mathieu Jaborska | 3 mars 2020 - MAJ : 03/03/2020 16:19

Jusqu'ici, en Europe, peu de films avaient vraiment été privés temporairement de sortie salles à cause du virus. Miss et Rocks vont ouvrir le bal en France.

L'épidémie qui frappe la Chine et touche parfois durement les autres pays n'en finit plus de faire du mal à l'industrie du 7e art. Dans le pays où tout a commencé, c'est carrément une catastrophe. La période suivant le Nouvel An, généralement très rentable, a vu un certain nombre de salles fermer et pas mal de films se faire reporter, blockbusters américains y compris. Jojo Rabbit et 1917 ont par exemple quitté les salles, alors que Sonic le film n'a même pas eu le temps de voir le jour avant de se faire repousser indéfiniment.

 

photoUne seule solution : la fuite

 

Le virus commence en plus à se propager dans le monde, mettant à mal quelques circuits de distribution, au point que des fans de James Bond ont même demandé publiquement un report de Mourir peut attendre. En France, depuis le samedi 29 février, les rassemblements de plus de 5 000 personnes sont interdits, ce qui ne concerne a priori pas les multiplexes hexagonaux. Néanmoins, cela pourrait ressembler à un signe avant-coureur. En effet, déjà quelques salles françaises ont été fermées dans l'Oise et le Morbihan à la demande des préfectures, à cause de la croissance soudaine du nombre de personnes atteintes du virus dans ces deux départements.

Sont concernées 27 salles dans l'Oise et 37 salles dans le Morbihan, dont par exemple le Magarama de Chambly, le CGR de Beauvais, le Majestic de Compiègne, le CGR de Lorient et les deux cinémas de Vannes, ce qui n'est pourtant pas très drôle. Mais les exploitants ne sont pas les seules victimes de ces mesures. Deux films viennent d'être repoussés par leurs distributeurs, une situation assez originale dans nos contrées.

 

photo, Daniel Craig, Christoph WaltzLes mesures de quarantaine sont drastiques

 

Le premier a déjà largement démarré sa promotion. Miss, réalisé par Ruben Alves et malheureusement pas adapté de la chanson d'Helmut Fritz, étalait déjà ses bandes-annonces sur les écrans français avant que Warner ne prenne la décision de le décaler au 23 septembre 2020 à cause de l'épidémie. C'est un communiqué de presse qui a annoncé la nouvelle : il faudra attendre quelques mois avant d'assister à la quête d'Alex, jeune garçon déterminé à poursuivre son rêve de gosse et devenir Miss France.

 

photo, Alexandre WetterL'épidémie finira-t-elle ? Misstère.

 

Autre victime : Rocks, un film social mis en scène par Sarah Gavron avec Bukky BakrayKosar Ali et D'angelou Osei Kissiedu. Dans ce cas, le communiqué ne précise pas exactement la cause du report, mais il y a peu de chances que ce soit dû à un pic de pollution.

Auparavant prévu pour le 15 avril, le long-métrage est décalé au 17 juin. Les experts parviendront-ils à rapidement enrayer la propagation du virus ? On l'espère. En effet, les semaines à venir sont mine de rien chargées en sorties et on ne voudrait pas que The Hunt se fasse une nouvelle fois reporter. Et on ne parle même pas de l'été qui arrive, plein à craquer de blockbusters très attendus.

 

Affiche

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

J.got
05/03/2020 à 02:56

Raymonde la voyante:

Le gros facho de service

Gugusse
04/03/2020 à 09:13

On peut rêver mais si tous les gens de la planète restaient chez eux confiné pendant 15 jour, adieu le coronavirus

et les belles légendes de l'article alors ?
03/03/2020 à 18:22

N'y a-t-il personne pour souligner la grâce des légendes photos et les solutions futées que propose le rédacteur ?!
Sinon corona signifie "couronne" en latin, quelqu'un a-t-il pensé que le virus avait pour origine les rois ? Louis XVI revient se venger et réussit à nous faire perdre la tête à notre tour.

Tim Lepus
03/03/2020 à 18:19

Je voulais dire *comment* sont comptabilisés les "malades" ? Entre le début de l'épidémie et aujourd'hui, la méthode a changé - qui le sait ?

@Raymonde la voyante : Si Dieu existe, du peu que j'en sais, je n'ai aucun doute qu'il a une honte écrasante à la vue de personnes de votre espèce (j'ai aussi lu des commentaires extrêmement puants sous d'autres articles, ai pas l'énergie de répondre à chaque fois).

Shadow the Hedgehog
03/03/2020 à 18:17

Arrêtez la drogue, les gens.

Tim Lepus
03/03/2020 à 18:11

Le coronavirus "covid19", ce virus fabriqué par l'homme dans une des villes pilotes du déploiement de la 5G (bonjour, affaiblissement du système immunitaire !) et dont on ne sait rien - plus de 20 versions officielles pour expliquer son "origine" ? Une panique théorique, sans réflexion ni argumentaire scientifique - c'est quoi, exactement, le rôle d'un virus ? ils sont comptabilisés, les "malades", depuis le début de cette histoire ? Une épidémie, après que l'OMS ait reçu les pleins pouvoirs pour mobiliser l'armée pour contraindre les populations à la vaccination ? Sachant que, dans l'histoire de la médecine "officielle", il y a plus de morts par vaccins que par pandémies ? Et en France, ce pays au président élu notamment avec la bénédiction des labos pharmaceutiques (une de ses 1ères mesures : augmenter le nombre de de vaccins obligatoires), et dont le parti a, peu après son élection, soumis un projet de loi prévoyant l'isolement à domicile en cas d'épidémie / pandémie ? J'invite les populations à se renseigner sur ce qui se passe, avec un point de vue le plus global possible, les réalités scientifiques et les contresens marketing (ils annulent des marathons et ferment des marchés plein air mais laissent ouverts des gares, des aéroports, des parcs d'attraction et des centres commerciaux ?) avant de paniquer. Je ne serais pas surpris si j'apprenais que des consignes sont passées auprès d'officiels du marché pour alimenter le climat de peur, illégitime quand on prend conscience de la réalité de la situation. Comme on dit : un peu de sérieux.

Raymonde la voyante
03/03/2020 à 16:59

C'est en fait une plutôt bonne nouvelle ce Coronavirus : les pétroliers et autres tankers sensés nous apporter les produits de très loin sont arrêtés au port, donc c'est bon pour l'écologie, l'empreinte carbone et la planète mais en plus ça prive nos élites d'aller ramper au Diner du Crif et aux braves gens d'adret d'être sommé par les tenants du changement sociétal qui voudraient féminiser les hommes et masculiniser les femmes en détruisant les différences sexuelles (le film "Miss") et donc participe à l'écologie humaine.
A croire que Dieu met un coup de frein aux projets de l'adversaire, histoire de ralentir cette fin des temps/fin de cycle, dopée à l'hybris démesuré (hybris :on peut tout faire sans se préoccuper d'un ordre naturel : des fraises en hiver ou changer de sexe grâce à vos impôts)

votre commentaire