Bloodshot et le box-office domestique : victimes du Coronavirus, ils marquent des records de faiblesses

Camille Vignes | 15 mars 2020 - MAJ : 15/03/2020 20:10
Camille Vignes | 15 mars 2020 - MAJ : 15/03/2020 20:10

Les chiffres étaient prévisibles mais sont quand même dévastateurs, et les muscles de Vin Diesel n'y peuvent rien. 

Les premières critiques de Bloodshot n’étaient déjà pas bien glorieuses. Parlant souvent d’un film laborieux, truffé de stéréotypes ou encore maladroit, les quelques beaux mots jetés à son égard ne laissaient pas espérer quoique ce soit de révolutionnaire. Et en fait, l’ensemble des papiers promettaient plus un film oubliable qu'une production qui entrerait dans les annales.

Enfin ça, c’était avant que l’industrie du cinéma ne s’écroule devant le Coronavirus et que ce dernier fasse entrer tristement le film de Dave Wilson dans l'histoire.

 

photo, Lamorne MorrisCette tasse, métaphore du box-office domestique du week-end

 

Alors que la France a annoncé que tous ses cinémas seraient fermés à partir du dimanche 15 mars et jusqu’à nouvel ordre, et que Bloodshot a été repoussé comme beaucoup d'autres films (Mourir peut attendre, Fast & Furious 9, Sans un bruit 2...), les salles américaines restent pour l'heure ouvertes au public.

Mais de plus en plus frileux face à la pandémie, la plupart des cinémas ont réduit leur capacité d’accueil à 50% quand d’autres baissent déjà leurs rideaux. Ce n’est que le début, mais 109 cinémas ont déjà fermé (d'après Deadline), certains dans des grandes villes comme New York, Philadelphia, Washington DC, Boston ou encore Seattle.

Même si la plupart des cinémas sont restés ouverts ce week-end, l’ambiance générale est donc plus à la panique et au confinement qu’à la bonne ambiance et au divertissement. Sans surprise, ce week-end a été une bonne grosse catastrophe pour le box-office domestique global : -45% de recettes par rapport à celui de la semaine dernière, -60% par rapport au même week-end de l’année dernière. Et les experts de Comscore parlent même du week-end au box-office le plus bas depuis celui du 30 octobre - 1er novembre 1998 (58,5 millions).

Avec 55,3 millions de dollars dénombrés dans les caisses à la fin du week-end, ces trois derniers jours auraient même rapporté moins que le week-end d'après les attentats du 11 septembre 2001 où ils en avait encaissés 66,4 millions.

 

photo, Álex Hernández, Vin DieselLa fuite après le massacre 

 

Sorti juste avant que le monde ne s’affole définitivement, Bloodshot s’est donc retrouvé dans les salles américaines le 13 mars dernier, et Sony n'a eu le temps de se retourner pour épargner son film, si ce n’est en repoussant sa sortie internationale à une date ultérieure et inconnue. Laissant du même coup le film se vautrer au box-office domestique.

Projeté sur 2 861 toiles en Amérique du Nord, le film de Sony a donc péniblement encaissé 10,5 millions de dollars au cours de ses trois premiers jours d’exploitation. Son "petit" budget pour un film de ce type (45 millions de dollars hors marketing) lui ôtera une peine trop lourde, mais ne rattrapera pas les graves conséquences de la conjoncture actuelle. 

Côté international, le film a donc été repoussé dans la quasi-totalité des pays. Seuls quelques uns ont eu la chance de le proposer à leurs plus braves cytoyens et c'est 15,1 millions de dollars que le film a réussi à ajouter à son box-office grâce à eux.

 

photo, Vin DieselQuand c'est mort et qu'il faut tout donner 

 

Évidemment ces chiffres sont difficilement comparables avec ceux d'autres productions - toujours compte tenu de la situation et sachant que la Chine est l'un des pays les plus friands de Vin Diesel. 

En 2015 par exemple, Le Dernier Chasseur de sorcières encaissait 10,8 millions de dollars pour son week-end d'ouverture à domicile contre presque autant en Chine - 9,35 millions. Au final, le film a été un bide en Amérique du Nord (27,3 millions de dollars pour un budget hors marketing de 90 millions) mais un carton plein en Chine avec 27,4 millions de dollars encaissés. 

Il y a fort a parier que le box-office domestique ne se relève pas de si tôt de la crise sanitaire mondiale, mais peut-être que, quand la Chine aura réouvert ses cinémas et que le Bloodshot y sortira, elle lui rachètera une dignité. 

 

 

commentaires

Jupas
16/03/2020 à 21:31

Deny je vie au Québec au Canada et j’ai eu la chance ou la malchance d’être invité à l’avant-première il y deux semaines. Donc oui je peux affirmé que ce film est médiocre. C’est pire que Shazam se qui n’est pas rien.

Deny
16/03/2020 à 13:12

"En même temps le film est médiocre" comment on peut dire cela alors que le film n'est pas sortie!

Tom’s
16/03/2020 à 08:05

Évidemment face a une crise comme celle ci et d’avoir Trump au pouvoir à cette heure ci l’espace entre état et ces fameuse zone nature ferait barrage mais allez au cinéma c’est trop de promiscuités vraiment. Un décalage des actions réactions encore une fois .

Jupas
16/03/2020 à 00:13

En même temps le film est vraiment médiocre. Donc bon.

Jupas
16/03/2020 à 00:09

En même temps le film est médiocre. Donc voilà.

votre commentaire