Star Wars : Les Derniers Jedi - Frank Oz alias Yoda défend le film et tacle les fans trop énervés

La Rédaction | 12 mars 2019 - MAJ : 09/03/2021 15:58
La Rédaction | 12 mars 2019 - MAJ : 09/03/2021 15:58

L'homme derrière Yoda pense que Star Wars : Les Derniers Jedi a surtout décontenancé les fans, et tant mieux.

Alors que le tournage de Star Wars Episode IX réalisé à nouveau par J.J. Abrams est terminé, pour une sortie le 18 décembre, Star Wars : Les Derniers Jedi continue, encore et toujours, d'alimenter les discussions. Et si Solo : A Star Wars Story gagne lentement un peu d'amour (ou de pitié) suite à son désastre au box-office (plus de détail ici), le film de Rian Johnson divise profondément une partie du public et de la critique.

Peu importe : le réalisateur a continué sa route, entre une toute nouvelle trilogie Star Wars en préparation et le thriller Knives Out actuellement en post-production. Un film encore mystérieux avec un casting quatre étoiles : Daniel CraigChris EvansToni ColletteJamie Lee CurtisChristopher PlummerDon JohnsonMichael ShannonLakeith Stanfield, ou encore Frank Oz.

L'homme derrière Yoda, qui lui prête sa voix depuis Star Wars Épisode V : L'Empire contre-attaque, retrouve ainsi Rian Johnson, et a profité d'une interview au festival SWSW à Austin pour revenir sur Les Derniers Jedi.

 

Photo Yoda, Frank Oz, Star Wars Épisode V : L'Empire contre-attaqueIl y a bien longtemps...

 

Si Frank Oz explique que Rian Johnson lui a proposé un petit rôle et un tournage de deux jours sur Knives Out, il revient surtout sur Star Wars : Les Derniers Jedi. Après avoir expliqué à quel point il trouvait que la marque des Muppets avait été abîmée pour plaire aux enfants, et que Disney en était responsable, il défend l'épisode 8 :

"J'adore le film. Tous ceux qui n'aiment pas, c'est de la connerie. C'est une question d'attente. Le film n'a pas satisfait leurs attentes. Mais en tant que réalisateurs, nous ne sommes pas là pour satisfaire les attentes des gens."

Une déclaration franche et brutale, qui ne va pas calmer ceux qui n'ont de cesse d'exprimer leur mépris et leur colère depuis maintenant plus d'un an.

Mais les paroles de Frank Oz sont intéressantes. Au-delà de ses limites et faiblesses narratives (sur lesquelles on revenait en détail dans un dossier), Star Wars : Les Derniers Jedi a pris des risques avec l'univers. Rey, Kylo Ren, Snoke, Luke, Leia, et même Phasma : le traitement de bien des éléments et personnages a été critiqué, parfois pour des raisons purement cinématographiques, mais souvent dans le cadre d'une mythologie si aimée qu'elle est protégée par ses adeptes comme une religion.

 

photo, Daisy RidleyRey of light

 

Disney est régulièrement accusé d'être une usine qui broie les réalisateurs et les traite comme de simples techniciens, mais Rian Johnson a ici eu une liberté évidente. Au point de ne même pas avoir pris en compte les idées de J.J. Abrams, qui avait apparemment imaginé que les parents de Rey n'étaient pas des gens ordinaires.

La question épineuse des parents de Rey illustre bien le problème : si beaucoup de fans étaient blasés d'avance à l'idée que l'héroïne incarnée par Daisy Ridley puisse être la fille de Luke Skywalker, la réponse totalement opposée a également agacé.

 

photo, Andy SerkisSnoke out

 

Suite au bide de Solo : A Star Wars Story, qui marque de piètres records pour la franchise, Lucasfilm a revu ses plans. Le spin-off sur Boba Fett censé être mené par James Mangold a été abandonné, un autre a été probablement repoussé, et l'énergie est maintenant mise sur Disney+, le service de SVoD de Disney qui sera lancé avec The Mandalorian, une série à 100 millions de dollars.

Rendez-vous en salles le 18 décembre pour Star Wars Episode IX, qui permettra de mesurer l'impact réel des Derniers Jedi sur la communauté. Avec une impression encore précoce que la machine à rêver des étoiles continuera à tourner, et que cette fin de trilogie sera un carton naturel après le succès en demi-teinte (mais là aussi naturel, pour un milieu de trilogie) de l'épisode 8.

 

Affiche

Tout savoir sur Star Wars : Les Derniers Jedi

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Lumen
14/03/2019 à 22:53

Et puis je croyais qu’il fallait laisser mourir le passé? Ah ah ah
Ils vont finir par tout faire mourir tout court

Lumen
14/03/2019 à 22:30

Oui je m’en rejouis mon pote, je ne me considère pas fan de cinéma mais fan de Star Wars, et je ne digère toujours comment ont pu être validées autant d’idées de m...... au m2 sur 2h30 du dernier film. C’est une ineptie. Maintenant tu peux toujours continuer à faire comme si c’était le meilleur du monde, ça m’en touche une pour faire bouger l’autre. Et c’est moi qui ait un discours absurde alors que Oz va bientôt se faire embaucher par ce cher Johnson? Ah ah ah
T’es aussi crédible que lui a faire ta pleureuse

MystereK
14/03/2019 à 21:36

Et en plus le gars, au lieu de se désoler, il se réjouit que le film que la saga se casse la gueule (on est très loin là vu le milliard au box office), au lieu de souhaiter qu'ils fasse mieux (ou plutôt à son goûts), c'est pas un fan de cinéma qui peu parler comme ça, un fan de cinéma ne se réjouit pas qu'un film se vautre ou ne soit pas réussi, il s'en désole.

MystereK
14/03/2019 à 21:33

Doom, voilà, Lumen se distingue, c'est ça qui est pas normal, se mettre à insulter et à s'acharner contre les réalisateurs, producteurs, scénariste et spectateurs qui ont aimé. Voilà ce à quoi on à droit depuis al sortie du film, des cas qui croient détenir la vérité parc qu'une chose qu'ils croient qui leur appartient n'a pas pris le chemin qu'ils désiraient... et qui parle comme si tout le monde pensait comme lui mais qui oublie que le film a fait plus 1 milliard au box office. Et il nie êrte arrogant, c'est triste de voir que ce genre de personne irrespectueuse se dise amatrice de cinéma alors qu'elles ne peuvent en supportée la diversité. Mauis au moins Lumen prouve par son discours absurde qu'ils existe bien une base de fan avec des oreilleres qui ne fait rien que du bashing en oubliant que l'oeuvre ne lui appartient pas, il donne totalement raison à Oz. .

Rudy Lako
14/03/2019 à 13:20

Cette saga est morte dès que Lucas l'a vendue à Disney

Farfadet
14/03/2019 à 08:34

Un réalisateur qui possède un contrôle total sur son film peut effectivement se passer de l’avis du public, en n’oubliant cependant jamais pour qui il travaille au final. En tant que réalisateur, scénariste et producteur George Lucas avait toute latitude pour amener son sujet dans la direction souhaitée. La différence avec JJ Abrams et Rian Johnson, c’est que Lucas maîtrisait son sujet, n’était pas fan de Star Wars et était anthropologue de formation. Il disposait donc du recul nécessaire, au contraire de ses émules qui ne parviennent pas à sortir du trauma de la trilogie classique.

Du coup, on comprend mal les déclarations de Franck Oz, compte tenu du contexte dans lequel les films les plus récents ont été envisagés. La promo vintage n’a eu de cesse de flatter le puriste de base, et a permis l’expression décomplexée de propos odieux à l’endroit de Lucas. C’est d’ailleurs la plus éclatante réussite de Disney à l’heure actuelle, qui a réactivé des clivages préexistants au lieu de poursuivre une logique internaliste. Le matériau de base était là : 6 films, 40 ans d’archives, et la possibilité de consulter réellement George Lucas pour éviter de partir en vrille. Il a été décidé de passer outre, pour le meilleur mais surtout pour le pire.

La plupart des réalisateurs embauchés par Disney s’inscrivent dans cette logique revivaliste et nihiliste, qui entérine une rupture violente avec le travail d’écriture sur les 6 films. Voilà sans doute ce qui pose un problème au public au final : l’impression d’avoir affaire à une adaptation paresseuse et opportuniste d’une portion de l’œuvre, avec son lot de caricatures, de raccourcis idéologiques et de préjugés faciles. Le film de Rian Johnson, aussi beau soit-il, n’échappe malheureusement pas à ce jugement. Tout se résume finalement à cette Bataille de Hoth bis, mise à la fin du film pour donner le change.

Dark Vas Dehors
14/03/2019 à 07:28

"Le film n'a pas satisfait les attentes des fans. Mais en tant que réalisateurs, nous ne sommes pas là pour satisfaire les attentes des gens.". Propos extrêmement censés et salutaires pour le cinéma blockbuster. Un film c'est une vision que propose un artiste. Les spectateurs aiment ou non mais le film ne leur appartient pas. L'épisode 8 ressemble a un film de cinéma contrairement au 7.

Lumen
13/03/2019 à 22:09

Critique méchante? Arrogant? C’est Johnson et Kennedy les arrogants dans l’histoire mon canard, même Abrahms n’est pas exempt de reproches. S’ils avaient eu un tant soit peu de recul par rapport à ce qu’ils allaient faire on en serait pas arrivés là. Ils ont sciemment atomisé la fanbase et abandonné l’univers étendu pour nous sortir ce « truc ». Une histoire dépressive, bancale et pas interessante pour deux sous.
Et non les mots que tu cites c’est pas suffisant pour créer des enjeux, on se contrefout désormais du sort de la « résistance » et de tous ces pieds nickelés, il n’y a plus de méchant, plus de jedi, plus de savoir, plus de politique, plus de combat de sabre, plus de vaisseaux, plus d’apprentissage, plus de musique épique, plus rien.
Qu’ils continuent à se gargariser avec leur médiocrité, leur chute n’en sera que plus savoureuse.

MystereK
13/03/2019 à 20:01

Doom : exemple de citrique méchantes juste en dessous : Ce film ne raconte absolument rien, et encore moins les enjeux ou des développements quelconques de personnages..

Il y a bien une histoire dans le film, les développement de certains personnages sont intéressants (Luke désabusé, Kylo psychopathe). Comme beaucoup de films, l’enjeu est la survie d'un petit groupe pour renverser un pouvoir. Si cela n'est pas un enjeu, il y a des milliers de films ou séries à jeter à la poubelle.

Voilà, tout cela n'est peut être pas du Lumen, mais le fait qu'il n'aime pas ça ne veut pas dire que le film est mauvais, juste que ce n'est pas de son gout et donc s'acharner et dire "Comment on peut ne serait-ce que parler de scénario concernant SW8?" c'est absurde et arrogant,comme s0il disait : moi ja'i tout compris, pas vous parce que vous êtes idiots.

MystereK
13/03/2019 à 19:52

Doom

"Du coup c'est quoi la logique ? tous les films ne doivent avoir que des avis positifs ?"

La logique c'est qu'on dit et on argumente les raisons pour lesquelles on n'aiment pas (ou on aime), qu'on ne dit pas que c'est de la merde parce qu'on aime pas, parce que le gout ne signifie pas la qualité du film, et surtout, on ne s'acharne pas. on passe à autre chose, pas de bashing idiot et irrespectueux. Pareil quand on aime, on défend, mais on respecte ceux qui n'ont pas aimés du moment que ceux ci ne sont pas agressifs. Ce que j'ai constaté sur EL c'est que la première salve a été lancée de manière aggressive par ceux qui n'aiment pas et se sont moqué de ceux qui aimaient et ceux ci (dont moi parfois) ont répondu bêtement sur le même ton.

ON aime le cinéma, il faut ddonner envie d'aller au cinéma, pas de le fuir...

Plus
votre commentaire