Mourir peut attendre : Daniel Craig justifie le report du prochain James Bond

Déborah Lechner | 7 octobre 2020
Déborah Lechner | 7 octobre 2020

Daniel Craig, l'interprète de James Bond, est revenu sur le nouveau report de son dernier film en tant qu'agent 007.

Après le report de Wonder Woman 1984 au 30 décembre en France (le 25 aux États-Unis), la fuite de Dune vers octobre 2021 et la désertion de Black Widow, qui entamera finalement la Phase 4 du MCU en mai prochain, il restait très peu de doutes sur le fait que Mourir peut attendre allait lui aussi se désolidariser de cette fin d'année 2020.

Comme on s'y attendait, la MGM et Universal ont donc repoussé une nouvelle fois la sortie du 25e James Bond et cinquième volet porté par Daniel Craig, maintenant prévu pour le 2 avril 2021 dans le monde et non plus le 11 novembre prochain, date à laquelle le film s'est accroché un bon moment avant de lâcher prise. Même en voulant y croire très fort, Tenet de Christopher Nolan semble avoir douché les espoirs de carrière sur le long terme avec des résultats très tièdes au box-office mondial qui a encore du mal à repartir à la hausse. 

 

photoSortir peut attendre

 

Une décision frileuse, mais forcément lourde de conséquences pour le marketing du film de Cary Fukunaga qui devra relancer sa promo d'ici plusieurs mois et donc rajouter des billets sur la table, alors qu'on parle déjà d'un blockbuster dans les 250 millions de dollars de budget principal

Daniel Craig, interrogé lors de l'émission The Tonight Show de Jimmy Fallon a ainsi exprimé son soutien concernant le changement de date, alors que certains complexes américains et anglais, Regal et Cineworld, vont refermer leurs portes :

"Cette chose est juste plus grande que nous tous. Nous voulons sortir le film en même temps partout dans le monde et actuellement ce n'est pas le bon moment. Croisons les doigts pour que le 2 avril soit le bon."

 

photo, Daniel CraigDemi-tour pour James Bond

 

 

L'acteur est également revenu sur les raisons qui l'ont poussé à renfiler le costume de l'espion britannique une dernière fois avant de confier son matricule à un autre acteur, alors même qu'il avait déclaré ne plus vouloir revenir dans la franchise après le dernier Spectre de Sam Mendes :

"Je lui ai donné tout ce que je pouvais. Je suis fier d'être revenu et d'avoir fait un dernier film. Nous avions encore beaucoup de choses à régler, l'histoire ne me semblait pas finie. J'ai eu besoin d'une pause, je l'admets. J'ai juste eu besoin de me sortir la tête de ça pendant un moment et une fois que je l'ai fait, nous avons recommencé à parler des scénarios possibles et des choses que nous pourrions faire."

Pour son dernier tour de piste, James Bond devrait être confronté aux secrets de Madeleine (Léa Seydoux) et affrontera Safin, le nouvel antagoniste campé par Rami Malek, qui fait déjà l'objet de théories de la part des fans. En attendant, pour se rafraîchir la mémoire, notre critique de Spectre est toujours disponible de ce côté.

 

Tout savoir sur Mourir peut attendre

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire