Tenet marque un triste record, et continue sa galère au box-office

Gael Delachapelle | 29 septembre 2020 - MAJ : 29/09/2020 14:53
Gael Delachapelle | 29 septembre 2020 - MAJ : 29/09/2020 14:53

Le film de Christopher Nolan approche des 300 millions au box-office mondial, et c'est toujours très maigre pour un tel blockbuster.

Tenet approche des 2 millions d'entrées en France, et des 300 millions de dollars au box-office mondial. Mais le film de Christopher Nolan au budget de plus de 200 millions (hors marketing) lutte toujours pour être un véritable succès. Peu importe au fond si c'est la faute de la pandémie ou du film lui-même, qui a profondément divisé public et critique : le bilan risque d'être compliqué pour Warner Bros.

Sans surprise, Tenet est encore loin des deux précédents films de Nolan au box-office mondial, Interstellar (690 millions de dollars en 2014) et Dunkerque (520 millions en fin de parcours). La comparaison avec la trilogie Batman est encore pire, puisque The Dark Knight et The Dark Knight Rises avaient atteint le milliard.

Et s'il est difficile de simplement parler d'échec sans prendre en compte le contexte extraordinaire, et sans saluer l'effort du studio (en face, Disney a préféré annuler la sortie cinéma de Mulan), Tenet est loin d'être le sauveur des salles. Il marque même un triste record au box-office domestique, signe d'une situation plus que compliquée.

 

photoL'effet que Tenet aurait dû avoir au box-office mondial, en temps normal... 

 

C'est Forbes qui pointe du doigt ce triste record. En restant premier du box-office américain avec 3,4 millions encaissés, pour sa quatrième semaine à l'affiche, Tenet devient le pire leader du box-office domestique sur un week-end depuis 1988, soit 32 ans. L'article compare notamment ce score à celui du Dark Knight, qui avait engrangé 26 millions à ce stade de son exploitation.

À titre de comparaison, les précédents films du cinéaste étaient à ce stade de leur exploitation bien plus haut dans le box-office domestique : 18 millions pour Inception, 15 millions pour Interstellar, 10 millions pour Dunkerque. Et évidemment, au vu de la popularité du personnage, The Dark Knight et The Dark Knight Rises avaient à ce stade engendré respectivement 26 millions et 18 millions de dollars. Des scores inégalés à ce jour dans la filmographie de Christopher Nolan.   

Tenet domine certes le box-office depuis quatre semaines... mais parce qu'il n'y a pas d'autres blockbusters qui peuvent lui tenir tête, contrairement à un été comme celui du Dark Knight, où le film se retrouvait en concurrence avec par exemple L'Incroyable HulkHellboy II : Les Légions d'or maudites, ou encore La Momie : La tombe de l'empereur Dragon.

 

photo, John David Washington, Robert PattinsonLes producteurs chez Warner qui attendent le retour du milliard de Dark Knight...  

 

Forbes explique que ce score très bas pour la première place du box-office renvoie 32 ans en arrière, à un film inattendu : Gorilles dans la brume, un biopic de Dian Fossey avec Sigourney Weaver, qui avait été nommée à l'Oscar de la meilleure actrice. Le film de Michael Apted avait encaissé dans les 3,4 millions pour sa deuxième semaine, pour une distribution dans plus de 500 salles. Là où Tenet est actuellement distribué dans plus de 2000 salles aux États-Unis, sans aucune concurrence et en pleine pandémie, donc un contexte bien différent de celui de 1988.

Un constat qui fait réfléchir quand on voit que le score du film de Nolan est proche de celui de Gorilles dans la brume, un film bien moins cher, distribué dans quatre fois moins de salles à sa sortie, et face à plus de concurrence.

 

photo, John David WashingtonTenet qui stagne dans son envol au box-office... 

 

Seule lueur d'espoir pour Warner Bros. avec Tenet : il n'y a rien à l'horizon pour se mesurer à lui. Le studio a décalé Wonder Woman 1984 à décembre, Disney a repoussé Black Widow à mai 2021, et seul James Bond reste programmé fin novembre avec Mourir peut attendre. D'ici là, d'autres films sortiront bien sûr, mais rien au rayon blockbuster. Warner ayant répété que l'exploitation de Tenet serait une course de fond et pas un sprint, ce boulevard est la seule option pour que le film de Christopher Nolan se rattrape.

Tenet en est actuellement à 283 millions dans le monde, et il suffit de comparer à d'autres superproductions pour réaliser que c'est loin d'être un succès satisfaisant à l'échelle mondiale. Le film vient de dépasser Blade Runner 2049 de Denis Villeneuve (242 millions de dollars en 2017), À la poursuite de demain de Brad Bird (209 millions en 2015), Lone Ranger, naissance d'un héros de Gore Verbinski, (261 millions en 2013), et John Carter d'Andrew Stanton (284 millions en 2012)... soit des blockbusters tous considérés comme des échecs plus ou moins énormes, et dotés de budgets comparables à Tenet.

A priori, Tenet aurait besoin d'atteindre les 500 ou 600 millions pour être dans la zone de rentabilité sur l'exploitation en salles, des revenus annexes étant toujours là pour un tel film (ventes TV et vidéo, notamment).

 

Harrison Ford Ryan GoslingQuand Ryan Gosling apprend que Tenet a dépassé Blade Runner 2049 au box-office mondial... 

 

Cette première manche est donc un échec ou semi-échec pour la Warner, qui pensait de toute évidence que Tenet allait être plus porteur que ça, et que la situation allait s'améliorer dans le monde. Mais la partie n'est pas terminée. Sauf nouveaux bouleversements dans les agendas ou les territoires, Tenet sera le seul blockbuster en salles pendant presque deux mois ; et la réouverture des salles dans de grandes villes comme Los Angeles et New York est majeure pour booster le score. Reste donc à voir comment se déroulera octobre, notamment aux États-Unis.

En attendant, vous pouvez retrouver notre critique du dernier film de Christopher Nolan, disponible par ici. Et notre décryptage en vidéo, par là.

commentaires

NevaKee
05/10/2020 à 21:09

Je suis pas étonné pour un film complètement incompréhensible et plein de contradiction.
Même en le voyant 10 fois je ne suis pas sure qu'on peut le comprendre.

Un mec
01/10/2020 à 18:05

Ça fait +2ans que j'étais plus ''film'' mais TENET a signé mon retour, et contrairement à ces critiques et statistiques (qui m'ont grave surpris) j'ai surkiffé !!!
Je vais y retourner au ciné pour me le refaire encore et si c'est pas suffisant je continue à me le refaire !!!

Jean-Mi
01/10/2020 à 15:29

Même si les scores au box office sont probablement une déception pour la Warner, n'oublions pas que Tenet n'aura pas non plus de block buster concurrent pour la sortie en vod, en vidéo, et pour la vente des droits aux televisions payantes, puis par câble. Tous des domaines beaucoup moins impactés par la crise. Je pense qu'au final, cette sortie sera loin du crash que les premiers chiffres semblent suggérer.

Julien
01/10/2020 à 09:19

Pour mou la seule raison au "petit" score de tenet c'est la crise sanitaire car on va voir un Nolan comme on va voir un Di Caprio où un Tarantino, le nom à lui-seul suffit pour attirer les foules.

Christobal
01/10/2020 à 08:05

Mouais ,et les projections test ?

Simon Riaux - Rédaction
30/09/2020 à 17:12

@Bonisseur de la Bath

Deux éléments de réponse.

- Tout d'abord, ces films, les giga-blockbusters ne sont pas des produits ayant pour simple but d'être rentables, ou de ne pas perdre d'argent. Ils doivent engranger de maxi-bénéfices, pour permettre de nouveaux investissements équivalents ou supérieur. Si au moment du bilan, un investissement aussi massif n'a seulement "pas perdu d'argent", c'est un échec, et un échec d'autant plus problématique qu'il menace le modèle économique global du studio.

- Ensuite, quand on dit que tel film rapporte tant de centaines de millions, le film, ou plutôt le studio, n'en touche qu'une fraction. Sur son territoire domestique, les recettes se répartissent entre le studio, l'éventuel distributeur, et l'exploitant. Au maximum, le studio repart avec 55% des gains. Hors USA, ce pourcentage baisse encore, et encore plus en Chine.

Geoffrey Crété - Rédaction
30/09/2020 à 17:10

@Bonisseur de la Bath

Parce qu'une grosse partie des recettes du box-office va aux exploitations, par exemple, qui sont importants dans le cycle de la vie d'un film. Cette part dépend des territoires (aux USA, c'est en gros la moitié des recettes, alors qu'en Chine, ça peut être 1/4 seulement).

C'est pour ça qu'un film qui coûte 200 millions à faire, et 100 supplémentaires en marketing, doit plutôt atteindre les 500 ou 600 pour que le studio-distributeur s'en sorte.

Bonisseur de la Bath
30/09/2020 à 16:52

Pourquoi un film aurait-il besoin de de rapporter 3 fois son budget pour être rentable ? Ok 200 M sans les frais commerciaux, mais ils n'ont quand même pas mis 400 M dans le marketing, non ? Pour moi dans l'industrie, à partir du moment où l'on dépasse ses coûts, on fait du bénéfice...

Drake 666
30/09/2020 à 15:29

Logique et prévisible...
Sortir au cinéma un film de cette envergure, d'un budget monstrueux, en pleine période de pandémie c'était du suicide.
Seul truc que je verrai pour le sauver ça serait une sortie sur plateforme VOD (Netflix pour une plus grande visibilité peut-etre ?)

Geoffrey Crété - Rédaction
30/09/2020 à 14:22

@T-Rex

C'est pour ça qu'on répète depuis le début que Tenet est un cas exceptionnel, et qu'il faut être prudent - et certains nous reprochent du coup d'être trop bienveillant depuis le début...

La comparaison sert non pas à enfoncer Tenet, mais à permettre de voir plus concrètement la situation, en illustrant le gouffre énorme entre ce que le film aurait dû/pu faire, et la réalité.

Plus

votre commentaire