Mulan : la réalisatrice Niki Caro se défend contre les critiques

Déborah Lechner | 1 septembre 2020 - MAJ : 01/09/2020 10:09
Déborah Lechner | 1 septembre 2020 - MAJ : 01/09/2020 10:09

Le public avait émis quelques réticences à voir le premier film Disney au casting majoritairement chinois être réalisé par une cinéaste néo-zélandaise. 

Avant que Mickey fasse un énorme doigt d'honneur à l'industrie atrophiée par la pandémie en abandonnant la sortie en salles de Mulan, grâce à laquelle les exploitants espéraient bien renflouer les caisses, Disney avait déjà quelques casseroles au derrière concernant son remake en live action.

Les fans ont notamment appelé au boycott du film en août 2019 lorsque Yifei Liu, l'interprète de l'héroïne guerrière, a publiquement soutenu les répressions de la police hongkongaise contre les manifestants pro-démocratie du territoire qui réclamaient notamment la suspension du traité d'extradition des criminels vers Taïwan, la Chine continentale et Macau. L'actrice avait ensuite réagi à la polémique en l'éludant, la ramenant à "une situation très délicate" à gérer. 

 

photoÀ chacun sa situation délicate

 

Cette relecture plus mature de la légende de Hua Mulan doit également présenter pour la première fois chez Disney un casting majoritaire chinois, ce qui jusqu'ici paraît logique vu le cadre du récit. Le blockbuster à gros budget (200 millions de dollars, hors frais marketing et coûts supplémentaires pour décaler la sortie) sera également réalisé par Niki Caro, qui vient gonfler les rangs des réalisatrices de la maison-mère et de ses filiales (MCU, Star Wars) et réaffirmer le changement de stratégie du studio concernant la diversité devant et derrière la caméra, même si ce dernier point est souvent remis en question.  

C'est le cas avec Mulan puisqu'une partie du public a regretté que la réalisation revienne à une cinéaste néo-zélandaise et non asiatique. Une controverse à laquelle Niki Caro a répondu dans une récente interview de Film School Rejects en dénonçant une forme de censure :

 

photo, Yifei LiuMode défense activé

 

"C'est une conversation très importante et je suis favorable à ce qu'on l'ait aussi souvent que possible. Pour moi, ça se résume à deux choses. Premièrement, je suis contre l'idée qu'on dise aux gens qui peut raconter quelle histoire. Ça ressemble un peu à de la censure d'après moi. Quand un artiste s'exprime, le poids de la responsabilité repose sur l'art. C'est ce qui sera jugé et devrait être jugé.

L'autre point, c'est que des personnes plus diversifiées doivent être en mesure de raconter des histoires. C'est de ça qu’il s'agit. Les personnes engagées sur toutes sortes de projets doivent être plus diversifiées. On ne peut pas engager que des blancs pour faire des films, quel que soit le sujet. Notre culture sera d'autant plus riche grâce à la diversité, et l'art, les films et la télévision n'en seront que meilleurs. Plus on continuera cette conversation, plus il y aura d'opportunités."

 

photo, Yifei LiuMulan part en guerre

 

La cinéaste pointe ainsi du doigt la tendance des studios à simplement faire concorder le sujet d'un film avec ses équipes de productions sans aller plus loin dans la démarche d'inclusion, à l'image des femmes qui se cantonnent pour l'instant aux films portés par une héroïne (à l'exception de Chloé Zhao pour Eternals) chez Marvel et DC. L'acteur Anthony Mackie, qui campe le Faucon dans le MCU, avait également poussé un coup de gueule sur le fait que seul Black Panther avait eu un casting majoritairement noir et un réalisateur noir, Ryan Coogler, étant donné que le thème du film s'y prêtait. 

Même si Mulan sera disponible dès le 4 septembre sur Disney+ aux États-Unis à un prix de 29,99$, le film sortira gratuitement sur le catalogue français de la plateforme, mais sa date de sortie précise n'a pas encore été annoncée. En attendant, pour revoir la dernière bande-annonce, c'est par là

 

photoMulan arrive en France, mais ça risque de prendre un moment

commentaires

Bob
02/09/2020 à 22:09

Mais je comprends pas.... Le créateur de base de Mulan, chez Disney... Il était chinois ?

Quand ce genre de débat touche les acteurs franchement je suis au taquet, why the fuck prendre une européenne pour jouer un personnage tout ce qu'il y a de plus asiatique. Mais pour l'équipe de prod ou les auteurs et compagnie....Quand même c'est pas comme si les mecs adaptaient un produit asiarique. C'est des américains qui adaptent un dessin animé américain faut pas déconner.

RobinDesBois
02/09/2020 à 12:00

Si elle avait « juste » été asiatique cela n’aurait pas suffit il aurait fallu qu’elle soit Chinoise. Et Chinoise cela n’aurait pas suffit non plus il aurait fallu qu’elle vienne de la même contrée que Mulan et qu’elle ai les même haplogroupes.

Remarquez qu’a évité l’offense ultime : ça aurait pu être un homme !

coco
01/09/2020 à 14:21

@Jpp : Ah oui tout à fait, si Mulan cartonne sur Disney + en effet, cela pourrait changer leurs méthodes de diffusion. Mais pour Mulan, les salles de cinés ne compteront pas trop la dessus.

"Je ne comprend vraiment pas cette "polémique" avec le fait que l'équipe de production DOIT être de la même origine que les acteurs et le thème du film..."

Tout à fait, mais c'est surtout pour ma part de souligner l’hypocrisie américaine.

mwaiman
01/09/2020 à 12:48

Encore un article qui oublie ce qu'est la chine et les chinois.
Les chinois continentaux sont contre la démocratie occidentale, y'a eu tout un doc arte pour le montrer, et la moitié du monde occidental se fiche de hong kong, et l'afrique et le moyen orient dans leur totalité sont pour le gouvernement chinois à en croire leurs forums. Y'a donc pas vraiment de polémique sur la 1er.
Pour la 2e, perso moi je veux bien un réa chinois, mais faut savoir que sur un film comme ça et j'ai vu pas mal de truc chinois, on risque d'avoir à chaque plan, un plan made in propagande chinoise super lourdingue façon america great des années 80/90 en pire, donc faites vos choix.

TaMa
01/09/2020 à 11:57

Je ne comprend vraiment pas cette "polémique" avec le fait que l'équipe de production DOIT être de la même origine que les acteurs et le thème du film...

Chaques réalisateurs ont leurs propres façon de faire un film et l'important c'est d'aimer ou non sa manière de filmer. On s'en fiche de l'origine ethnique du réal du moment qu'il filmé bien.
"Mais une personne qui est chinoise connais mieux comment faire un film chinois" le problème c'est que la polémique implique qu'un réalisateur chinois serais obligatoirement mieux qu'un non chinois. C'est de la généralisation et c'est raciste de penser ça (c'est comme dire : tu est asiat du coup tu est bon en math).

Si le problème est là diversité des realisateurs, alors on devrait pousser des reals de différentes ethnies sur tout les films, pas seulement ceux qui leurs sont soi-disant proche.

Si le problème viens de la façon de filmer, alors on devrait discuter de personnes en particulier. Pas de "ils ont choisis ou non un réal asiatique". Mais plutôt "ils ont choisis un réal qui a cette vision de l'Asie et j'aurai préféré cet autre réal qui a cette vision là"...

Jpp
01/09/2020 à 11:30

@pseudo 1 et coco
Le problème reste que si Mulan cartonne sur Disney + il y a de grande chance pour que les modes de diffusion de film se voient chamboulé.

coco
01/09/2020 à 11:10

@Jpp : Disney ayant décidé de le sortir dans les cinés ou y'a des profits à se faire (la Chine) , je pense qu'on ne peut plus trop compter sur Mulan pour "sauver les salles"

Etonnant je pensais que Disney allait respecter le code "réalisateur correspondant aux éthnies des acteurs"

Pseudo1
01/09/2020 à 11:08

@Jpp

Heureusement que non, vu que ce film ne sortira pas en salles :D

Deadgobb
01/09/2020 à 11:01

Mackie ne s'était pas également plaint du manque de diversité dans les équipes derrière les caméras (et regretter que pour Black Panther là encore cela avait surtout été des noirs qui avaient été engagés pour l'occasion mais pas pour les autres films)

Jpp
01/09/2020 à 11:00

Non mais sérieux c'est un gag l'histoire autour de ce film... Et dire que l'avenir des salles se joue, entre autres, avec ce film.

votre commentaire