Mulan : le report de la sortie a coûté des millions à Disney

Mathias Penguilly | 19 juin 2020
Mathias Penguilly | 19 juin 2020

La pandémie de Covid-19 a touché la machine hollywoodienne, provoquant de nombreux arrêts de tournages et reports de sortie. Mulan en est un exemple coûteux.

Réalisée par la Néo-Zélandaise Niki Caro, la nouvelle adaptation des dessins-animés Disney en live action est pourtant sous une pression énorme. Le Roi Lion, Le Livre de la JungleAladdin ou encore La Belle et la Bête, ses prédécesseurs, ont tous cartonnés au box-office (seul Dumbo a réalisé un résultat décevant). Beaucoup d'attentes ont donc été placées dans la réécriture du film de 1998 et ça se voit !

Le film a coûté dans les 200 millions de dollars hors marketing, ce qui implique selon The Wrap que le double a probablement été dépensé avec la promotion du film, en marge de sa sortie initiale prévue en mars dernier. Effectivement, l'avant-première mondiale du long-métrage a été organisée le 9 mars, à quelques jours de la fermeture des cinémas dans le monde entier et sa campagne commerciale était dans sa dernière ligne droite.

 

photo, Yifei LiuAttaquons l'exercice... Pour défaire, les HUNS !

 

Le long-métrage Disney jouissait alors d'une visibilité impressionnante grâce à plusieurs bandes-annonces, un affichage important (notamment dans les transports en commun) et plusieurs campagnes publicitaires télévisuelles, notamment aux États-Unis où un clip avait été diffusé à la mi-temps du Superbowl LIV. Cet emplacement publicitaire, réputé pour être le plus cher qui soit, donnait le ton pour les ambitions de Mulan au box-office, obligée de réussir coûte que coûte.

Malheureusement pour lui, le report de la sortie à cause du Covid-19 l'a stoppé dans sa lancée et impliqué de nouvelles dépenses pour les studios Disney (même si on est d'accord, on ne va pas pleurer sur le manque d'argent du géant aux grandes oreilles !). The Playlist a estimé ainsi que le film devait faire un gros minimum de 400 millions de dollars de recettes pour être seulement rentable (même si on peut plutôt estimer qu'il faudrait viser les 600 millions à cause des coûts supplémentaires), et évidemment beaucoup plus pour être considéré comme un succès au box-office.

 

photo, Gong LiLa méchante sorcière de Bla... Mulan, of course

 

Par ailleurs, Mickey a misé sur une adaptation légèrement altérée et plus mature du dessin animé (il ne faut donc pas s'attendre à un copier-coller "bête et méchant" comme l'a été Le Roi Lion). Par exemple, Fa Mulan sera désormais Hua Mulan, et elle ne combattra pas les Huns, mais une mystérieuse sorcière campée par Gong Li (Hannibal Lecter : Les Origines du malComing homeMiami Vice). On saura bientôt si ces altérations mineures de l'univers de Mulan sont parvenus à convaincre les fans.

Ajoutez à cela un gros bad buzz en pleine révolte à Hong-Kong, de la part de Yifei Liu, son interprète principale (un bad buzz qui a sûrement coûté quelques milliers de dollars en relations-presse), et on se dit que Disney a dû prendre plus de risques que ce qu'on pouvait imaginer.

Finalement, le film sortira le 22 juillet : c'est d'ailleurs le dernier énorme blockbuster à s'être maintenu pour l'été avec le très attendu Tenet de Christopher Nolan, attendu pour le 31 juillet en France. Effectivement, les studios Warner ont préféré décaler la sortie de Wonder Woman 1984, laissant la pauvre Mulan bien seule pour essayer de concurrencer le film d'action pour la course au box-office.

 

photo, Yifei LiuMulan essayant de dézinguer Nolan

Tout savoir sur Mulan

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Batsy
20/06/2020 à 10:03

Non, je ne pleurait toujours pas en apprenant que Disney a perdu des millions, bien au contraire.

Blue walker
20/06/2020 à 09:14

mdr en revoyant la BA, je me suis rappelé que la censure avait détruit un stock de livres sur ctulluh qui se passait en chine, il a été détruit pour motif de sorcellerie et d'injure à l'histoire chinoise qui ne doit être traité que manière réaliste.
haha ça sent tellement la soupape de sécurité, à la 1er remontée de la guerre commerciale, la censure invoquera la présence de la sorcière et de la sorcellerie pour interdire leur film.
Et franchement la ba fait tellement film de propa chinoise que je doute que ça ait un gros succès en occident, déjà que l'ultra patriotisme américain c'est fatiguant ...
Et en plus le père ressemble à Winnie l'ourson ^^

lepen
20/06/2020 à 05:18

Une histoire avec une sorcière serait plus mature... n'importe quoi.

keke
19/06/2020 à 22:59

petite erreur :
C'est le nom de famille qui est 花 (hua ou fa)
Et le prénom qui est Mulan (qui est mandarin.. en cantonnais moins "jolie" -Moklan"

https://fr.forvo.com/word/%E8%8A%B1%E6%9C%A8%E5%85%B0/#zh

keke
19/06/2020 à 22:49

pour info : en caractère chinois il n'y a pas de changement pour le prénom de Mulan : "Fa" ou "Hua".
Il s'agit du meme caractère 花 qui veut dire "fleur".
"Fa" est la prononciation en cantonnais (parlé plutot dans le sud -dont hong kong et macao- ainsi que dans le sud est de l'asie).
"Hua" est en mandarin (langue officielle en chine).

Blue Walker
19/06/2020 à 17:21

Ce qui serait drôle, c'est qu'après s'être plié devant la censure chinoise et son cahier des charges interminable, que le film de disney se fasse interdire par le gouvernement ou boycotté par le public chinois pour cause de guerre commerciale mdr.

votre commentaire