Black Lives Matter : Michael B. Jordan, acteur de Creed et Black Panther, veut plus de diversité

Mathieu Jaborska | 10 juin 2020 - MAJ : 10/06/2020 11:26
Mathieu Jaborska | 10 juin 2020 - MAJ : 10/06/2020 11:26

Il est l'une des étoiles montantes hollywoodiennes, présent à l'affiche de nombreux films ces dernières années, et il demande plus de diversité.

Le nom et le visage de Michael B. Jordan parlent forcément aux coutumiers des salles obscures. Révélé avec la série Sur écoute, il a marqué les cinéphiles dans le found-footage super-héroïque Chronicle, puis a enchainé quelques blockbusters à la qualité très variable, parmi lesquels Creed, mais aussi Les 4 Fantastiques et Black Panther.

Mine de rien, il peut se targuer de ne pas se limiter aux grosses productions et apparaitre dans des films plus politiques tels que la dernière adaptation de Fahrenheit 451 ou plus récemment La Voie de la justice.

 

photo, Jamie Foxx, Michael B. JordanAvec Jamie Foxx

 

L'acteur est donc plutôt engagé, et sa société de production, Outlier Society Productions, est l'étendard de ses convictions. Fondée en 2016, elle est l'une des premières à inclure une clause d'inclusion dans ses contrats, clause exigeant une diversité de l'équipe du film, devant et derrière la caméra. Comme Spike Lee ou Jordan Peele, le comédien est décidé à faire bouger l'industrie.

C'est une des raisons qui l'a fait prendre le micro lors d'un rassemblement à Los Angeles. Il s'est donc ainsi exprimé sur le mouvement Black Lives Matter, mais aussi plus largement sur le cinéma américain.

 

 

Dans son discours, il parle de ses personnages importants et de ce qu'ils lui ont appris. Selon lui, Hollywood doit jouer un rôle dans les changements induits par cette prise de conscience mondiale, en tant que vecteur culturel majeur.

"J'utilise mon pouvoir pour exiger de la diversité, mais il est temps que les studios et les agences et tous ces immeubles devant lesquels on se tient fassent la même chose. Vous vous êtes engagés à une parité de 50/50 entre les genres en 2020. Où est le défi de s'engager pour embaucher des personnes noires ? Du contenu noir mené par des exécutifs noirs, des consultants noirs. Vous contrôlez aussi nos fictions ? Laissez nous apporter notre obscurité à la lumière.

 

photo, Michael B. JordanGrosse tatane dans la tronche des injustices

 

De la culture noire : les baskets, le sport, la culture comique que vous aimez si fort. Nous avons rencontré la discrimination à chaque tournant. Pouvez-vous aider à fonder des marques, des compagnies, des leaders culturels, des organisations noires ?"

Si l'égalité est loin d'être atteinte, Hollywood s'est récemment engagé en masse dans le mouvement, avec la dévotion parfois publicitaire qu'on lui connait. Plus concrètement, d'autres acteurs ont clamé leur colère, dont John Boyega par exemple, qui a fait le tour des médias.

Vous pouvez également retrouver notre critique de La Voie de la justice, film qui raisonne forcément avec l'actualité.

 

Affiche

commentaires

Jed
15/06/2020 à 01:59

@Nick Tamer bienvenue au 21e siècle.

Tom’s
11/06/2020 à 12:36

Je lis des com’s la, vous avez un soucis.. Bjordan est dans l’industrie, plus a même d’en parler que nous ! Il as tourné dans le film Fruitvale Station qui parle d’une bavure policière et je crois histoire vraie, et était dans the Wire la série qui explique très bien prquoi une énorme différence de traitement existe selon tes origines et statut social, ce qui fait et maintient cet ordre établi, ce n’est pas parce que d’énorme stars sont afro us qu’un changement fondamental as eu lieu, la preuve avec les explications avec la mort de GFloyd, je trouve dommage que ça dérange certains des que la communauté entreprend des choses pr elle mme, oui il y’a une culture noire us, mais on parle de droits les mme pr tous. Ce qui est loinnnnn d’être le cas, donc je vois pas ce qui vous dérange à ce sujet sinon pr d’obscurs raisons...

Opale
11/06/2020 à 10:25

@pseudo, tu sais Jojo a raison, c'est avec des réactions comme les tiennes que les choses n'avancent pas. Relis donc les messages, c'est beaucoup plus nuancé que ce que tu penses, tes raccourcis faciles (et racistes) ne font pas avancer le débat...

Jojo
11/06/2020 à 09:02

@Pseudo parce que certains sont pas d'accord avec l'acteur se sont forcément des blancs et des racistes en plus...bravo pour les raccourcis !

Pseudo
11/06/2020 à 07:45

Toujours les blancs qui se plaignent dans les commentaires et qu'on entendait jamais AVANT. Ils nient le problème et râlent des qu'ils voient de la couleur. Avec vous on en serait encore au black de service et basta. RIEN n'aurait changé avec les racistes des forums, à part gueuler vous servez à R.

Jacques
11/06/2020 à 00:24

Il crie au racisme mais doit sa carrière à Stallone pour lui avoir offert le 1er rôle dans Creed.

D'ailleurs avec cette connerie de discrimination positive on en est à mettre des acteurs black dans The Witcher et tant d'autre séries ou films.
The Witcher pour rappel et selon son auteur se passe certes dans un monde d'heroic fantasy mais clairement dans l'Europe médiévale et de culture polonaise.

Nick Tamer
10/06/2020 à 17:16

C'est étrange, je croyais que l'on engageait des personnes pour leur talent et non en fonction de leur couleur de peau, leur orientation sexuelle ou politique.
Il a aussi oublié que dans l'industire Hollywoodienne, il y a eu les films de la BlackExploitation, les films de John Singleton, Mario Van Peebles... Il aurait mieux fait de se renseigner un peu plus le petit père Jordan !

Opale
10/06/2020 à 15:44

Moi qu'en je regarde ou écoute de la musique je ne trouve pas que les noirs soient minoritaires, bien au contraire. Les séries, pareil, avec des castings exclusivement blacks, pas une série où il n'y ait pas de personnes de couleurs (et c'est très bien!), je ne parle pas du sport, il ya de plus en plus de réalisateurs blacks et Eddie Murphy bien avant lui était une méga star méga payée et ça commence à faire un bout de temps. Alors tout n'est pas parfait, ok, oui il y a une histoire, ok, mais là je commence a en avoir marre parce que son discours est autre: "Où est le défi de s'engager pour embaucher des personnes noires ? Du contenu noir mené par des exécutifs noirs, des consultants noirs." Bref le monsieur prône du spectacle fait par des blacks pour des blacks. Une fois de plus: c'est du communautarisme déguisé, de la classification par la couleur, c'est à dire exactement le contraire que ce qu'il dit combattre. Pas crédible du tout, pire, il décrédibilise son combat.

Mdr
10/06/2020 à 13:42

Et moi je veux qu’il ferme bien sa grande g... le type est le héros de creed et il se plaint? Mais quel cassos

Flōrens Penn-Ar-Bed
10/06/2020 à 13:38

De la diversité, mais que pour les Noirs si je comprends bien... et les Asiatiques ? Les Arabes ? Les Mexicains ? Les Suédois ?

Plus

votre commentaire