Mulan : l'actrice principale revient pour la première fois sur son bad buzz et le possible boycott du film

Déborah Lechner | 27 février 2020
Déborah Lechner | 27 février 2020

Entre le coronavirus qui menace sa sortie en Chine et la polémique autour de Yifei Liu, Mulan n'aura peut-être pas le même succès que les autres remakes Disney.

Après sa vague de remakes live d'une honnêté discutable, Disney pourrait bien se démarquer avec le prochain Mulan. Contrairement aux récents Aladdin de Guy Ritchie et Roi Lion de Jon Favreau qui étaient des copies sans âme ni raison d'exister, le film de Niki Caro proposera une relecture du classique d'animation dont il est tiré et ne devrait pas uniquement surfer sur la nostalgie de son public pour le convaincre d'acheter leur place de cinéma.

En devenant un des rares Disney PG-13, le dernier en date étant Pirates des Caraïbes 5 : La Vengeance de Salazar en 2017, le film a encore plus attirer notre attention qu'après sa bande-annonce guerrière, mais ce ne sera sûrement pas suffisant pour s'envoler au box-office et dépasser le millard de recettes à l'international, malgré un budget faramineux qui serait d'environ 200 millions de dollars (hors frais de marketing). La promotion de Mulan s'est pris un premier coup dans l'aile il y a plusieurs mois avec une controverse autour de l'actrice principale Yifei Liuqui avait soutenu la répression policière de Hong Kong lors des manifestations sur le territoire. Ses propos ont indigné de nombreux internautes qui ont appelé au boycott du film sur les réseaux sociaux.

 

photo, Yifei LiuYifei Liu qui tire dans le tas

 

Disney avait assuré tenir des positions politiques neutres, mais la principale intéressée ne s'était pas exprimée sur le sujet depuis. C'est donc lors d'un entretien avec The Hollywood Reporter que la prochaine interpète de l'héroïne chinoise s'est exprimée sur sa prise de position, mais sans les remettre en cause pour autant :

"Ce serait vraiment une défaite pour moi si je laissais la pression prendre le pas sur mes capacités... Je pense que c'est évidemment une situation très compliquée et je ne suis pas une experte. J'espère juste que cela sera bientôt résolu... Je pense que c'est juste une situation très délicate."

Autant dire que Yifei Liu n'est pas prête de donner des expliquations ou de s'exprimer avec autant de franchise que sur Twitter, mais le film a pour l'instant d'autres préoccupations que le bad buzz de son actrice principale. Comme récemment pour Sonic le film, la sortie du film en Chine pourrait bien rencontrer des difficultés à cause de la violente épidémie de coronavirus qui a conduit la quasi-totalité des cinémas du pays à fermer leurs portes. 

 

photo, Gong LiGong Li remplacera Shan Yu comme grand méchante 

 

Un coup dur pour Disney qui comptait énormément sur ce consommateur de plus en plus gourmant en superproductions hollywoodiennes, mais surtout pour Yifei Liu, originaire de Wuhan, la ville chinoise où l'épidémie s'est déclarée :

"C'est vraiment lourd pour moi d'y penser. Les gens font ce qu'il faut. Ils font attention à eux et aux autres. Je suis tellement affectée de voir qu'ils ne sont pas sortis depuis des semaines. J'espère vraiment qu'un miracle se produira et que ce sera bientôt terminé."

Le coronavirus a également modifié les plans de tournage de Mission : Impossible 7 et fait annuler la première événement de Mourir peut attendre à Pékin en compagnie du casting, en plus de la tournée publicitaire dans le reste du pays. Mulan est attendu en salles le 25 mars prochain et devait normalement sortir le 27 mars en Chine, bien qu'on puisse s'attendre à une annulation si la crise ne se stabilise pas rapidement. 

En attendant, notre critique d'Aladdin est juste ici et celle du Roi Lion, juste là.

 

Affiche française

 

commentaires

réalitéman
27/02/2020 à 22:26

mdr cette histoire, y'aura pas de boycott, les chinois sont pour la répression à hong kong, 50% des states mans votent pour trump, les européens ne pèse pas en tant que public et le reste du monde s'en fiche ou soutient la chine, alors ....

x
27/02/2020 à 15:08

le film a encore plus attirer notre attention ... attiré

plisken59
27/02/2020 à 13:19

Etonnant qu'avec le coronavirus, ils n'aient pas encore décidé de reporter la sortie du film.
Parce que ça risque de ne pas faire un carton en chine avec ce qu'il se passe en ce moment.

RobinDesBois
27/02/2020 à 13:16

@T-Rex, je suis d'accord en occident personne n'en a cure et même n'en a probablement pas entendu parler mis à part la minorité bruyante de twitter qui menace systématiquement de boycotter tout ce qui ne la caresse pas dans le sens du poil. Pour le public Chinois c'est évidemment différent.

pepe 2
27/02/2020 à 13:16

Elle est pour la répression policière sur les manifestations HK, et lèche les bottes de son dictateur de président, alors qu'en plus elle habite au USA ? Qu'elle aille se faire foute elle et son film.

Miami81
27/02/2020 à 12:12

Elle n'a pas une position simple.
C'est un film clairement destiné au marché asiatique et particulièrement chinois, donc elle ne peut pas aller à l'encontre du parti sous peine d'être au mieux boycottée au pire carrément bloquée de sortie.
Et de l'autre côté, il y a l'occident dont la liberté d'expression est un principe de base et où cette déclaration est évidemment mal passée.
Non, franchement, elle est dans une position très compliquée et elle ne peut pas botter en touche quand on lui pose une question sur ce qu'elle pense de la situation.

T-Rex
27/02/2020 à 10:06

En dehors des habitants de Hong Kong et des Chinois, tout le monde se fout de ce que cette actrice à pu dire sur le cas de Hong Kong. Comme le film ne va pas sortir là-bas à cause du coronavirus, cela n'aura donc aucune incidence sur l'exploitation du film.

Disney rime avec money
27/02/2020 à 09:56

Je me délecte de ces infos, même si ce ne sera sûrement pas le cas, rien que caresser l'idée qu'un Disney fasse un four au BO me donne le sourire.

votre commentaire