Mulan : l’adaptation live-action subit de gros changements et pourrait dramatiquement changer de voie

Prescilia Correnti | 31 juillet 2018 - MAJ : 01/08/2018 10:12
Prescilia Correnti | 31 juillet 2018 - MAJ : 01/08/2018 10:12

Mulan, c’est avant tout un dessin-animé ultra-populaire qui connaîtra son adaptation en film. Sauf que derrière les paillettes, la magie n’opère pas toujours.

Après les adaptations de Cendrillon (2015), Le Livre de la Jungle (2016) et plus récemment La Belle et la Bête (2017), tous ayant rencontré un certain succès dans les salles, Disney est fort de propositions afin de continuer dans sa lancée. Peu de temps après le studio annonçait vouloir adapter au cinéma les aventures de Dumbo (prévu pour le 27 mars 2019 en France), Le Roi Lion, Aladdin (tous deux ayant leurs castings + leurs réalisateurs) et de Mulan. Si cette dernière a pourtant trouvé sa réalisatrice et une partie de ses acteurs, le projet est toujours aussi nébuleux et fait l’objet de plus en plus de rumeurs.

 

Photo Lily JamesC'est toujours mieux que la "version" française

 

Durant le courant de l’année 2017, Disney laissait sous-entendre que l’adaptation ne reprendrait pas les chansons mythiques du dessin animé. Dommage pour le long-métrage d’animation qui avait tout de même était nommé en 1999 à l’Oscar de la meilleure musique. Encore aujourd’hui, il n’est pas très difficile de se rappeler et chantonner l’air de "Comme un homme", "Une belle fille à aimer" ou encore "Honneur à tous"" de Jerry Goldsmith (compositeur de la BO), Matthew Wilder (morceaux) et David Zippel.

A présent, c’est une nouvelle rumeur qui commence à pointer le bout de sa truffe. Justement, Mushu, le célèbre petit dragon teigneux doublé en français par José Garcia (Eddie Murphy dans la version originale) pourrait ne jamais voir le jour sur grand écran. Pourquoi ? A cette question, un compte Twitter nommé Nerdyasians, spécialisé dans la culture asiatique, a mené son investigation afin de démêler le vrai du faux. Pour comprendre toute l’histoire, il nous faut remonter un peu dans le temps.

 

Image 96966"Heuuu ça veut dire que je vais être remplacé ?

 

« Serait-il possible que Disney ne possède pas tous les droits de Mulan, dont ses chansons iconiques et ses personnages originaux ? »

Selon les recherches de cet internaute, Disney et Jeffrey Katzenberg planchaient sur le projet Mulan, avant que le studio ne le pousse vers la sortie et "l'oblige" à démissionner en 1994. Il faut savoir qu'avant de co-fonder DreamWorks, Jeffrey Katzenberg s'est fait un nom auprès de Disney en devenant en 1984 le président de la Walt Disney Pictures. Après quelques dessins animés auréolés de succès (La Belle et la Bête, Aladdin...) qui permettent de redorer le blason Disney, Jeffrey Katzenberg s'adonne à des productions un peu frileuses comme Hercule ou Le Bossu de Notre-Dame.

A la suite du décès de Frank Wells en 1994, président-directeur exécutif de Disney, Katzenberg s'embrouille avec le conseil d'administration. Résultat : le futur producteur affilié à DreamWorks quitte le bateau en plein chantier, sans pour autant les oublier.

S’en suit un procès en 1997, date de sortie du long-métrage, entre lui et la société aux grandes oreilles. A la fin des 19 mois de procès, un verdict final a été rendu mais tenu secret. Néanmoins, il a été murmuré que le producteur de Madagascar et Shrek aurait obtenu près de 250 millions de dollars. Mais il souhaitait plus et surtout 2% des bénéfices sur les dessins animés sur lesquels il avait travaillé avant son départ (Mulan, Hercule , Le Bossu de Notre-Dame). La firme aurait alors refusé, plaidant que les films étaient déjà terminés avant son départ. Nerdyasian conclut :

 

 

"Qu’est-ce que Disney lui a laissé, alors ? Si c’était une part plus importante de ses autres films, cela expliquerait pourquoi ils ne reprennent pas aujourd’hui le MATÉRIEL ORIGINAL de Mulan. Ça leur reviendrait trop cher. Mulan et l’Empereur peuvent être utilisés gratuitement, puisque ce sont des figures historiques. Mais peut-être que ce live action n’est pas du tout un remake au final."

Une conclusion qui ne paraît pas si sotte si on regarde attentivement le casting présenté à ce jour. Pour l’heure, trois acteurs ont été castés : Gong Li (Miami Vice - Deux flics à Miami) dans la peau d’une sorcière, sans doute la méchante principale du film. Puis c’était au tour de Jet Li de revêtir le costume de l’Empereur de Chine puis de Donnie Yen (Rogue One : A Star Wars Story) d’incarner le commandant Tung : mentor et professeur de Mulan.

Quant à la principale intéressée, c’était à Yifei Liu (Le Royaume interdit) de jouer l’héroïne. Quelques modifications par rapport au dessin animé d’origine qui finalement prendrait la voie d'une nouvelle adaptation avec une histoire modifiée. Mulan, réalisé par Niki Caro, est prévu pour le 25 mars 2020 en France.

 

Image 96973

commentaires

Alan Smithee
01/08/2018 à 10:27

Donc une nouvelle adaptation de la légende et non un remake du dessin animé de Disney fait de manière fainéante comme la Belle et la Bête en 2017. Je sais pas vous mais tout d'un coup ce nouveau film à l'air bien plus intéressant.

votre commentaire