Les nouveautés films et séries à voir sur Netflix ce week-end

La Rédaction | 26 octobre 2018 - MAJ : 26/10/2018 17:56
La Rédaction | 26 octobre 2018 - MAJ : 26/10/2018 17:56

Netflix balance à tout va nombre de films et séries dans son catalogue chaque semaine, sans qu'on les remarque forcément immédiatement ou que la plateforme ne l'annonce officiellement. Chaque fin de semaine, Ecran Large reviendra donc sur quelques nouveautés ajoutées par Netflix dans son catalogue, films et séries confondus, originaux ou pas, dans une liste non-exhaustive.

Alors, quels sont les films et les séries à ne pas manquer ce week-end sur la plateforme de streaming ?

 

Logo Netflix

 

LES NOUVELLES AVENTURES DE SABRINA

Ça parle de quoi ? La magie se mêle au trouble alors que Sabrina, demi-humaine demi-sorcière, navigue entre deux mondes, sa vie d'ado mortelle et son héritage familial, l'Eglise de la Nuit.

Pourquoi il faut la regarder ? Il faut reconnaître deux choses à cette nouvelle version de Sabrina, l'apprentie sorcière : son héritage des Archie Comics et ses connexions avec l’univers de la marque (notamment Riverdale), tout en proposant une vision radicalement différente de celle qui l’a précédée. Les nouvelles aventures de Sabrina est désormais un récit volontiers horrifique, féministe, bien moins drôle que par le passé, qui se fait un plaisir de massacrer ses personnages. Avec réussite ? Ça c’est une autre histoire.

Notre critique de la saison 1

 

 

CARLOS

Ça parle de quoi ? Carlos le Chacal est un terroriste vénézueléine à l'origine de nombreux meurtres, enlèvements et attentats à la bombe en Europe et au Moyen-Orient.

Pourquoi il faut le regarder ? S’il n’est pas le film le plus connu de son auteur, Carlos mérite amplement votre curiosité. Porté par Édgar Ramírez, le film retrace l’itinéraire d’un des terroristes les plus connus de la deuxième moitié du XXe siècle, dont les actions ont défrayé la chronique et ensanglanté le monde entier. S’il s’agit ici du montage cinéma et non de l’impressionnante fresque de 5 heures assemblée par Olivier Assayas, le film demeure une évocation passionnante d’un destin hors-normes, où l’on (re)découvre un cinéaste très pertinent dans sa réflexion sur la violence (dont on oublie trop souvent la passion pour Sam Peckinpah).

 

Image 484778

 

 

BODYGUARD

Ça parle de quoi ? Après avoir fait échouer un attentat, un ancien militaire se voit assigner la protection d'une femme politique partisane d'un conflit qu'il ne connaît que trop bien.

Pourquoi il faut le regarder ? Diffusée par la BBC au Royaume-Uni, la mini-série Bodyguard, avec Richard Madden (Game of Thrones) et Keeley Hawes, a explosé les records d'audience et réuni près de 17 millions de spectateurs britanniques pour l'ultime épisode (38 millions avec les replays). Il faut dire qu'au visionnage des six épisodes de ce thriller politique sur fond de terrorisme, il est facile de devenir accro à l'intrigue présentée. La mise en scène est percutante et en quelques cadrages, jeux de regards et dialogues incisifs, une véritable tension naît à l'écran. Ecran Large n'a pas encore eu le temps de regarder l'intégralité mais après quatre épisodes, la série se révèle très efficace et réussit surtout à étonner au moment où l'on pensait qu'elle s'enfermait dans du déjà vu. Notre critique arrive très vite.

 

 

CASTLEVANIA SAISON 2

Ça parle de quoi ? Un chasseur de vampires se bat pour sauver une ville qu'une armée de monstres, envoyée par Dracula en personne, a assiégée. Une série inspirée du célèbre jeu vidéo.

Pourquoi il faut le regarder ? Castlevania s’adresse avant tout à un public particulier, friand d’avoir déjà pu jouer (ou poser leurs mains) sur le doux opus vidéoludique de Castlevania 3 : Draculas Curse. Avec beaucoup de surprises, et un grand sourire aux lèvres, Castlevenia s’est révélée être une très bonne adaptation quoique très courte puisque la saison 1 ne comportait que quatre épisodes.

Netflix a donc décidé de nous faire doublement plaisir puisque cette saison 2 comportera huit épisodes, de quoi largement nous plonger corps et âme dans le monde ténébreux de la Valachie. Si vous aimez déjà le jeu vidéo, ça ne sert à rien de vous convaincre, en revanche si vous souhaitez découvrir l’univers de Castlevania, alors le show de Netflix est une très belle porte d’entrée.

Notre critique de la saison 1.

 

Photo CastlevaniaIl a l'air un peu enflammé le Dracula

 

BATMAN NINJA

Ça parle de quoi ? Réinventé par les meilleurs dessinateurs japonais, Batman affronte ses ennemis dans le Japon féodal quand une machine défaillante les envoie tous dans le passé.

Pourquoi il faut la regarder ? Parce que Batman. Parce que Japon féodal. Ce n’est pas assez suffisant ? Bon d’accord. Batman Ninja c'est le fruit de la collaboration entre le studio Kamikaze Douga et la Warner Bros. Le long-métrage d’animation est réalisé par Junpei Mizusaki, qui est aidé à l’écriture du scénario par Kazuki Nakashima, à qui l’on doit l’excellente série Gurren Lagann et aidé par le coup de crayon de Takashi Okazaki qui avait livré Afro Samurai. Bref, que du bon.

Qui plus est, le métrage se paie également l’indispensable VO japonaise afin de d’apprécier pleinement et à sa juste valeur ce petit bijou de l’animation. De quoi rafraîchir aussi quelques esprits embrumés par ce trop-plein de films d’animation vus et revus sur des super-héros.

Notre critique du film est déjà en ligne.

 

PhotoBatman avec une épée, on voit pas ça tous les jours

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire