Les 4 Fantastiques : le studio a refusé une héroïne noire, selon Josh Trank

Mathias Penguilly | 8 juin 2020
Mathias Penguilly | 8 juin 2020

Une fois de plus, Josh Trank renie le film et deplore le choix de Kate Mara dans le rôle de Sue Storm.

Le tournage des 4 Fantastiques a connu de nombreux rebondissements. Une décennie après le succès (relatif) des 4 Fantastiques et des 4 Fantastiques et le Surfer d'Argent, version Tim Story, la Fox a tenté un reboot de la franchise. Pourtant, le tournage a tourné rapidement au fiasco, et le film est devenu un énième blockbuster lissé, aseptisé, saccagé par un studio. Un résultat vis-à-vis duquel son réalisateur a éprouvé et éprouve encore de nombreux regrets.

La version finale est effectivement très différente de celle que Josh Trank aurait aimé réaliser. Il aurait ainsi préféré faire un film plus long, avec une mise en scène beaucoup plus sombre et des personnages plus aboutis - la Chose et le Doctor Fatalis ont fait les frais de nombreuses coupes de la part de la Fox. Finalement, le studio a même décidé de tourner de nouvelles scènes sans son accord et aurait plombé la promo du film.

À sa sortie, le film n'a engrangé que 167 millions de dollars de recettes (pour un budget hors-marketing de 120 millions), un échec commercial cuisant pour un film qui devait annoncer le début d'une nouvelle franchise juteuse pour la Fox. Outre les choix éditoriaux du stduio, le casting contesté y a sûrement aussi une part de responsabilité.

 

photo, Kate Mara, Miles Teller, Michael B. JordanPhoto de famille

 

Dès le départ, les choix du réalisateur ont été critiqués : le choix de Michael B. Jordan, un acteur afro-américian, pour jouer Johnny Storm aka la Torche, a provoqué une campagne incendiaire (et clairement raciste) sur Twitter. Ce choix a suscité d'autant plus d'incompréhensions et de maladresses que Kate Mara, une actrice blanche avait alors été choisie pour camper Sue Storm... sa soeur. Ce sera expliqué dans le film par une adoption de Sue, mais l'idée a rajouté une couche d'interrogations. Aujourd'hui, le réalisateur de Chronicle a laissé entendre qu'il avait les poings liés dès les premières étapes du casting.

Cinq ans après le tournage de ce désastre, Josh Trank n'a cessé de revenir sur l'échec de son film et de renier le résultat. Alors que le mouvement Black Lives Matter essaime dans le monde entier, il est revenu sur le processus de casting compliqué, qui annonçait déjà la mainmise que le studio entendait exercer sur son film, dans un entretien avec The Playlist :

"On a eu beaucoup de discussions compliquées en off... Je voulais vraiment que Sue, Johnny et Franklin Storm soient tous noirs. Quand tu traites avec un studio sur une aussi grosse machine, tout le monde souhaite être ouvert d'esprit à propos du choix des acteurs principaux... Mais au final, j'ai quand même remarqué qu'il y avait un rejet important à l'idée de caster une femme noire pour le rôle de Sue."

 

photo, Kate Mara, Miles TellerUn échec au box-office qui n'était pas dans les plans

 

Insistant sur le déroulement du tournage par la suite, Trank y a vu un signe annonciateur de la débâcle à venir :

"Quand j'y repense, j'aurais dû me barrer dès que j'ai compris [que Sue ne serait pas noire]. Je suis vraiment gêné, de ne pas l'avoir fait par principe... Je me sens mal de ne pas m'être battu, j'ai l'impression d'avoir échoué à ce niveau."

Annoncée un temps, la suite des aventures des Fantastic Four estampillée "Fox" n'a finalement pas eu lieu. Disney a fini par racheter la marque, en même temps que celle des X-Men et de Deadpool. À la Comic-Con de San Diego en juillet 2019, Kevin Feige, le président de Marvel, avait laissé entendre qu'un nouveau reboot de la franchise était à l'étude. Depuis, peu d'informations ont été annoncées voire pas du tout.

 

Photo Miles Teller"On aurait vraiment dû aller jouer dans Men In Black..."

 

En tout cas, le film ne semble pas avoir dégouté ses acteurs des super-productions. Tandis que Michael B. Jordan est devenu  le visage d'Erik Killmonger dans Black PantherMiles Teller, d'ordinaire plus habitués aux films indépendants, s'est octroyé une place de choix à l'affiche de Top Gun : Maverick.

De son côté, Josh Trank s'est fait discret et a pris un peu de distance avec la machine hollywoodienne. Il a récemment réalisé Capone, un biopic très noir sur les dernières années du célèbre chef de la mafia chicagoane, pour lequel il a défiguré Tom Hardy. N'ayant pas trouvé de distributeur aux États-Unis, le film est finalement sorti en VOD le mois dernier. Pour l'instant, il est toujours inédit en France.

 

photo, Tom Hardy méconnaissableUn petit air de famille avec le Joker, non ?

Tout savoir sur Les 4 Fantastiques

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Crampyman
08/06/2020 à 17:05

@TofVW
Oui en effet, ce qui semble choquant pour beaucoup c'est de choisir un/une noir(e) pour certains rôles.

Opale
08/06/2020 à 16:32

Voilà une info et un article qui tombent pile poil au bon moment...

Jojo
08/06/2020 à 14:00

Une Sue Storm noire ça aurait été plus cohérent pour le film après je préfère les adaptations fidèles aux comics !
Déjà Jessica Alba dans les 1ères versions en fausse blonde et lentilles de couleur bleue, ça rendait bizarre à l'écran.

coc
08/06/2020 à 13:23

Il était trop en avance sur son temps vu comment le procédé a bien changé mtn XD

TofVW
08/06/2020 à 12:31

Il n'y a rien de choquant à ne pas vouloir d'un Noir pour un certain rôle, je ne vois pas pourquoi on en fait toute une histoire (il y a aussi un article sur Allociné).

votre commentaire