Les 4 Fantastiques : pourquoi tant de haine ?

Simon Riaux | 4 août 2015 - MAJ : 08/06/2020 11:43
Simon Riaux | 4 août 2015 - MAJ : 08/06/2020 11:43

C’est le 5 août que la nouvelle version des 4 Fantastiques débarquera en salles. En dépit des meilleures intentions du monde, le film est précédé d’une rumeur pour le moins négative. Comment un blockbuster de cette ampleur, qu’on pensait bénéficier de l’engouement qui entoure actuellement les super-héros, s’est-il transformé en repoussoir ?

A en croire les nombreux commentaires qui émaillent les Internets, les news alarmistes et la défiance d’une partie du public, le sort des 4 Fantastiques paraît plié d’avance. Pourtant à y regarder de plus près, les raisons de s’inquiéter sont bien moins évidentes et rationnelles qu’il n’y paraît. Retour sur une descente aux enfers inattendue.

 

 

 

RETOUR DE HYPE

La Fox pense avoir le nez creux quand elle décide de confier son reboot des 4 Fantastiques à Josh Trank, le jeune réalisateur est encore auréolé du succès générationnel de Chronicle. Petit film à mi-chemin entre l’origin story super-héroïque et Akira, le found footage a pris tout le monde de court et propulsé son metteur en scène sur la devant de la scène. Lui confier un autre récit à base de super héros, de jeunes gens et de super-pouvoirs semble une évidence, capable d’enclencher un très beau buzz.

Mais très vite, on s’interroge sur la capacité de Trank à passer d’un petit budget exemplaire de débrouille et de malice à une grosse machine de studio. Le silence du réalisateur et son sens un peu émoussé de la communication vont finalement planter les premiers germes d’inquiétude.

 

photo, Kate Mara, Miles Teller

 

N’EST PAS MARVEL QUI VEUT

S’ensuit une double déconvenue. Fox veut conserver les droits des 4 Fantastiques, dont l’image est abimée après deux films allant du gentiment raté au pur échec artistique. Recommencer à zéro apparaît comme la démarche la plus logique.

Mais tandis qu’une partie du public a perdu tout intérêt pour des personnages qu’il connaît mal (et ne s’enthousiasme donc pas), un phénomène nouveau prend forme. Marvel, devenu filiale de Disney, a su générer une communauté de fans soudés, cohérents et tout à fait satisfaits par l’orientation artistique du Marvel Cinematic Universe.

Et les fans voient d’un très mauvais œil que les 4 Fantastiques, licence colorée et positive, soit revisitée selon un angle plus noir. Pire encore, la Fox ne cache pas ses velléités d’adapter le comics, quitte à le transformer. Une attitude perçue par les nouveaux convertis à Marvel comme un sacrilège.

Le transfert de popularité attendu, qui aurait permis au film de Josh Trank d’apparaître comme un film Marvel n’a donc pas lieu et le métrage provoque au mieux l’indifférence de son cœur de cible, voire son agacement.

 

photo, Kate Mara, Miles Teller, Michael B. Jordan

 

TROP DE SECRET TUE LE SECRET

A l’heure où Marvel communique en continu, de l’annonce de ses projets, en passant par leur tournage, jusqu’à ses marathons promotionnels, nombreux sont ceux qui regrettent que la plupart des films soient ainsi trop largement dévoilés. On ne compte plus les films largement spoilés avant leur sortie, à l’image d’un Avengers 2 qui a dévoilé l’intégralité de ses scènes d’actions de bandes-annonces en featurettes.

La Fox opte manifestement pour une communication plus mystérieuse, espérant probablement créer l’attente et la curiosité autour d’un film dont on ignore totalement quelle sera son orientation. Mais la méfiance est déjà installée, et cette volonté de préserver le film va rapidement être interprétée comme la preuve que rien ne se déroule comme prévu.

Le studio communiquant pas ou peu, impossible d’opposer aux rumeurs et inquiétudes un véritable démenti. Dès lors, les couteaux s’aiguisent, et lorsque fuitent les premières images du tournage et de Dr. Doom, les commentateurs tirent à boulets rouges, instantanément.

 

photo

 

LA MACHINE S’EMBALLE

A ce stade, Les 4 Fantastiques écopent de tous les reproches, justifiés ou non. La Torche est interprétée par Michael B. Jordan ? Que Johnny Storm soit joué par un afro-américain est un scandale ! Et peu importe que ce choix témoigne d’un parti pris et de la volonté du réalisateur de solidifier autour de lui une équipe artistique issue de son Chronicle.

Miles Teller, sensation du ciné indé qui explose avec Whiplash, est monté à bord ? On s’horrifie qu’un intello aux abdos trop discrets obtienne le rôle de M. Fantastic ! Et tant pis s’il s’agit d’un excellent comédien.

Le look de la Chose ? Une horreur ! Et tant pis si cette version passe après Michael Chiklis, qui avait passablement ridiculisé le personnage dans les deux films précédents.

Josh Trank annonce s’être inspiré de David Cronenberg ? Une honte, qu’est-ce que ça vient faire là-dedans ma bonne dame ! Et personne ou presque pour noter combien la note d’intention est pertinente. Après tout, qu’y a-t-il de gênant à s’inspirer du maître de la body horror (La Mouche), esthète de la mutation et de ses conséquences (Videodrome), pour narrer l’histoire de cinq jeunes gens victimes de transformations délirantes ?

 

photo

 

LE COUP DE GRÂCE

Mais l’évènement qui va définitivement menacer la réputation des 4 Fantasiques viendra directement de Disney. Alors que Trank doit enchaîner le blockbuster de la Fox avec un spin-off de la saga Star Wars chez tonton Mickey, le couperet tombe.

Suite à l’intervention du scénariste et producteur Simon Kinberg, le metteur en scène est écarté du projet. Les raisons invoquées sont troublantes : l’artiste n’aurait pas su gérer le plateau des 4 Fantastiques, rencontrant d’énormes difficultés à communiquer avec l’équipe. Pour autant, la Fox se veut rassurante et répète qu’elle est tout à fait satisfaite du résultat, bien que Kinberg ait dû lui-même mettre en boîte une partie du métrage.

On évoque ici un burn-out, on rappelle combien la pression mise sur de jeunes auteurs repérés par Hollywood et propulsés à la tête de méga-blockbusters est un système fragile… Josh Trank est à deux doigts de servir d’agneau sacrificiel sur le web. Et les fans hardcore de Marvel, premier cercle de fans indispensables à la création d’un buzz positive et viral, le clouent instantanément au piloris, jetant le film avec l’eau du bain.

 

Photo Miles Teller

 

C’est oublier que nombreux films de super-héros ont connu des genèses aussi voire plus compliquées et ont rencontré le succès. Le premier Iron Man a été tourné quasiment sans scénario. Le second Thor a changé plusieurs fois de réalisateur avant d’embaucher le futur coupable de Terminator : Genisys. Ant-Man a vu son brillant réalisateur, Edgar Wright, dégagé comme un malpropre à quelques semaines du tournage. Ava DuVernay vient de quitter Black Panther, convaincue qu’on ne lui laisserait pas le minimum syndical en termes de liberté artistique.

Joss Whedon lui-même admet que la production d’Avengers 2 a été « un cauchemar » et que Marvel lui a « mis un flingue sur la tempe » pendant l’écriture du film.

Par conséquent, les cris d’orfraie poussés à l’annonce des difficultés de Josh Trank paraissent bien démesurés, pour ne pas dire un tantinet hypocrites, tant ils font partie du tout venant de la production hollywoodienne.

 

photo

 

UNE BONNE SURPRISE ?

Bien malin celui qui pourra affirmer que Les 4 Fantastiques sera une purge ou une grande réussite. Une chose est sûre, il y a à l’heure actuelle très peu d’éléments concrets pour affirmer quoi que ce soit. A fortiori du côté des fans, vent debout contre le film, en dépit de sa bonne volonté manifeste.

Mais ce métrage qui s’annonce comme un possible échec au box-office rappelle avec force que la communication est, plus que jamais le nerf de la guerre Hollywoodienne. Car les péchés des 4 Fantastiques ne sont pour le moment que des ratés promotionnels. Et ils auront suffi à entacher durablement la réputation du film, attendu dans les salles le 5 août prochain.

Une leçon à méditer pour tous ceux qui entendent concurrencer Marvel, qui est pour le moment parvenu à accomplir un impressionnant sans-faute dans ce domaine. Alors que DC Comics prend en apparence le contrepied de Disney en matière de communication, les prochains mois seront décisifs.

 

Affiche

commentaires

Chawa
15/03/2016 à 02:42

Un film plus que pourri, un scenario mal placé, des acteurs louches, c'etait comme ci chacun ce moquait de leur perso. Et un johnny NOIR!! Franchement regarder chris evans, la classe absolue. Pour l'acteur noir, il aurais du prendre un mec cool, hyper sympat comme tyrese gibson du genre, et un mr fantastic comme jhon cena.. Loll je rigoles, eva mendes comme suzie storm ,scenario pourri, realisateur harchi pourri a cause de johnny en homme black, c'est un manque de charisme de vouloir toujours conserver un acteur dans un role qu'il ne merite pas.manque d'action. Manque d'humour, manque de sex, manque de story perso, meme avec leur pouvoir il ne me font pas peur. Par contre ci l'histoire etais basé sur l'autre monde. La ce serais un film..mais adieu Box-office. Adieu 4 merde(astiques) adieu jhonny guele de torchon brulé. ADIEU

Hasgarn
03/08/2015 à 22:04

"j'ai commencé il y a plus de 150 ans"

La correction automatique de mon Smartphone me fait écrire des trucs qui n'ont vraiment pas de sens

Hasgarn
03/08/2015 à 16:18

@ johnn : Jupiter a pour défauts et limites ses qualités (genre, c'est bourré d'action et c'est vraiment bourré d'action). Sorti de la salle, j'avais une banane pas possible. Le plaisir immédiat provoqué par ce film s'est prolongé chez moi. Je comprends parfaitement que ces qualités/défauts t'aient arrêtées. Effectivement, le film oublie de prendre le temps de se poser et de poser ses enjeux. Ça fait parti de ce qu'il est. Mais Les Wacho ayant déjà fait Matrix, ça aurait fait un gros doublon s'ils avaient réitérer. Il n'empêche que la profondeur est là, pour peut qu'on ait envie de creuser. Et il va de soit que si la forme déplait, on n'a pas envie (il parait qu'il y a des tas de trucs à voir dans Interstellar, ben je ne creuserai pas ^^ même si ce n'est pas qu'une histoire de mise en image).
Et nous nous rejoingnons donc sur le cas Teller.

C'est agréable de discuter avec qq même quand on n'est pas d'accord. ça change du troll de base :)

mrjulot
"- Oui, prendre un acteur noir pour la torche est une erreur, ce n'est pas l'essence même du personnage ni ses origines dans le comic. Dans le prochain batman, autant mettre will smith ou jamie foxx, les scènes de nuit vont être épique, et les quotas respectés !"
Je suis mort de rire. Tu sais ce qu'est l'essence Johnny Storm, toi ? Tu lis les 4 F depuis quand, précisément ârce que j'ai commencé il y a plus de 150 ans. Ton analyse vite fait, qu'on rigole un coup.
Et c'est marrant que tu parles de Will Smith, parec qu'il interprète Headshot dans les Suicid Squad, pas exactement un noir, ce perso... Ca ne t'a pas choqué ? Et Blade? Wesley Snipes est noir, comme le personnage, et ils ont quand même filmé dans le noir. D'autres remarques constructives, objectives et pleines de bons sens, p'tit gars ?
"- Miles Teller est assez mauvais acteur selon moi"
Je m'arrête là, il faut aller voir les films ou il a joué pour se rendre compte de la bêtise de cette phrase.
"- La chose est encore plus mal faite dans ce film, au moins dans le précédent ça faisait moins toc !"
C'est une bande annonce. Et on fera les comparaison après.

Je suis en revanche d'acord avec toi, je préfère Iron Man 1. Mais, je ne vais pas aller faire une comparaison entre un excellent acteur qui ne fait que cachetonner depuis... Iron Man 1 et une jeune pousse qui a attiré l'oeil de pas mal de gens. Et qui, pour une fois, n'est pas une gravure de mode pour marque de parfum. ça, ça fait vachement plaisir.

à diez : + beaucoup.

xXSilverDeadXx
01/08/2015 à 20:24

*Perso* je trouve que cette nouvelle version des 4 fantastiques sera cool

diez
01/08/2015 à 07:55

Un bel article qui met aussi en avant la frigitité de certains lecteurs se cachant sous l'argument le plus idiot du monde "les origines".

Une adapation n'a t-elle donc pas le droit de se permettre quelques libertés sans se faire descendre avant meme sa sortie ?

Brulons la serie Sherlock, bien que fidele a l'esprit de Conan Doyle, elle se passe au 21eme siecle, misere! Decapitons La trilogie du segneur des anneaux pour ces nombreux raccourcis et ses sequences hors bouquins imaginées pour le cinema. Dissolvons les deux premiers Spider-man de Raimi pour s'être permis de trops grandes libertés en modifiant une partie de la mythologie du heros, ....

Combien de heros cultes du grand ecran ne respectent pas fondamentalement leurs origines litteraires. Des films qu'on appel aujourd'hui classiques ou chefs d'oeuvre ? Pourquoi alors cibler ses combats "non respect des origines" ?

la redaction... mais non je déconne ;)
01/08/2015 à 01:24

Bel article, qui permet d'en savoir un peu plus sur la genèse de ce film.

kick ass
01/08/2015 à 00:31

beaucoup de haters sur ce site...

1- d'abord, micheal b jordan n'a pas été casté pour attirer le public afro-américain. Il a été casté dans le rôle de johnny storm parce que non seulement c'est un acteur bankable en pleine ascension depuis chronicles et fruitvale station qui attire autant un public blanc que noir ou latino (le fait qu'il ait le premier rôle dans Creed face à sly en est une preuve supplémentaire), mais il interprétait aussi un des rôles principaux de chronicles (précédent film du réalisateur) dont il a semble-t-il toute la confiance.
Je peux comprendre que sa couleur de peau heurte un certain public (moi-même je ne suis pas un fan extrême de ce genre de procédé, même si j'admet qu'ils peuvent souvent être justifiés). mais je me demande quelle a pu être la réaction des cassandre "johnny storm est blanc et puis c'est tout" lorsqu'ils ont constaté l'impressionnant "whitewashing" du casting de Avatar: le dernier maitre de l'air, dragon ball evolution, la quasi totalité des films mettant en scène des égyptiens dans l'egypte antique (je prendrais juste exodus comme exemple), ou encore le casting de gerard depardieu pour interpréter alexandre dumas...

2- beaucoup critiquent l'approche inspirée de cronenberg, mais ce choix est aussi inattendu qu'audacieux, et peut-être même très bien vu étant donné le thème du film. l'approche sombre, mature et (relativement) crédible a très bien réussi aux batman de nolan après les bouses multicolores de schumacher. alors pourquoi ne pas tenter un revirement pareil avec les 4 fantastiques eux aussi terriblement malmenés par 2 films jouant excessivement la carte du jeunisme ?

3- personne n'a encore vu ce film, donc de grâce arrêtez d'en parler comme du futur green lantern de la fox. quelque soit l'avis de chacun sur les différentes bandes annonces déjà parues on ne peut pas dire qu'elles projetent un impression aussi catastrophique que le faisaient celles de Green lantern

4- là où je suis pleinement d'accord avec la rédaction c'est que la communication pour ce film aura été excessivement discrète

Simon Riaux - Rédaction
31/07/2015 à 17:46

On ne cherche aucune excuse au film. les films n'ont pas besoin "d'excuses", ils sont bons, ou mauvais. Pour le moment, les reproches qui sont faits au 4 Fantastiques vont de l'hypothèse (puisque personne n'a vu le film) et n'ont donc aucune valeur à l'aveuglement geek.

Johnny Storm ne peut pas être noir ? " ce n'est pas l'essence même du personnage ni ses origines dans le comic". Ses origines dans l'oeuvre originale n'ont rien à voir avec les qualités ou défauts du film. Et on se demande un peu qu'est-ce que c'est que cette "essence blanche" que vous évoquez...
Vous n'aimez pas Miles Teller. C'est noté. Ce n'en n'est pas moins un excellent comédien ;)

On n'a jamais comparé Cronenberg à ce "futur nanar" (que vous n'avez pas vu, hein). On rappelle que le réalisateur déclare s'être inspiré de Cronenberg. On estime que c'est une proposition intéressante. Et cohérente avec les thèmes du comics pour le coup.

On ne compare nulle part Robert Downey Jr. et Miles Teller. Même s'il y a peu de chances que Teller soit aussi mauvais que Downey Jr. dans Iron Man 2, 3 et Avengers 2 ;)

Ampoule
31/07/2015 à 17:07

Mais comment peut-on dire qu'on ne veut pas aimer ce film parce qu'il fait tout pour contenter la masse... alors que tous ses détracteurs lui reprochent (en gros) de tout mal faire ?

L'équipe n'a pas hésite une seule seconde à dire qu'ils se détachaient de l'univers, tout le monde leur jette à la gueule qu'ils ont trahi le comics... ils ont choisi un acteur noir pour un rôle blanc et tout le monde pense que c'est juste pour plaire aux gens : mais comment peut-on ne pas se dire que c'était justement risqué de froisser les fans à ce point ? Le bad buzz gigantesque autour du film (alors que très sincèrement les trailers sont au mieux sympa, au pire ordinaires : RIEN de monstrueux faut arrêter) prouve que ce film a vraiment pas pris la peine de plaire aux gens.
Rien qu'en reprenant une licence associée à deux films pour gamins qui, de base, n'est pas au top dans le coeur du public lambda. Et en décidant de ne pas travailler sur la réputation du film, ou en gardant beaucoup de mystère autour.

@mrjulot
Et donc l'article peut aussi avoir un avis non ? Ou aurait-il fallu que ce soit précisé en ouverture : "attention ceci est l'opinion de machin, pas une vérité absolue".
Et est-ce que ce n'est pas intéressant de ne pas tous suivre l'avis des fans, des critiques ? Surtout que ça n'est jamais super précis. Y'a par ex beaucoup de gens qui défendent passionnément IM3 en disant que c'est l'un des meilleurs Marvel avec son auteur.
Je pige pas le reproche. Je partage pour beaucoup l'avis de cette analyse, qui est plus que bienvenue

mrjulot
31/07/2015 à 16:31

@ampoule

Pour iron man, je précise que le 1 est le meilleur des trois iron man selon moi, et aussi des critiques et fans globalement. Et oui, je continue à penser que miles teller et michael b jordan sont des mauvais choix pour des raisons différentes (talent et charisme pour le 1er, artistique pour le second).
Le film a l'air de vouloir faire plaisir à tout le monde, et j'ai peur que personne ne soit totalement conquis finalement. Je le téléchargerai pour me faire une idée plus précise, et voir si j'avais tord ou pas. Mais le fait de n'avoir aucune critique possible jusqu'à la sortie du film, cela n'est pas de bon augure en général.

Plus

votre commentaire