Star Wars : le scénariste revient sur des changements qu'il ne comprend pas dans Rogue One

La Rédaction | 19 mars 2019 - MAJ : 09/03/2021 15:58
La Rédaction | 19 mars 2019 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Le co-scénariste Chris Weitz revient sur quelques-uns des nombreux changements opérés sur le spin-off Rogue One : A Star Wars Story.

Bien avant le four Solo : A Star Wars Story, qui reste une opération financière très problématique pour Lucasfilm, la machine à Star Wars de Disney semblait bien partie. Premier épisode d'une série de spin-offs annoncés, Rogue One : A Star Wars Story de Gareth Edwards a conquis bien des fans, pour devenir un des films les plus aimés de la période moderne de la saga.

 

 

Pourtant, ce film centré sur l'équipe qui a volé les plans de l'Etoile noire que Leia protège dans Star Wars Épisode IV : Un nouvel espoir, a eu une production très compliquée. Reparti en reshoot pour plusieurs semaines, le film a été en partie réécrit par Tony Gilroy, engagé par le studio contre un gros chèque pour rafistoler des pans entiers de l'histoire. De grosses rumeurs sur les modifications et le contrôle repris par les producteurs, puis l'absence de nombreuses images vues dans les bandes-annonces, ont été des indices clairs.

Premier scénariste du blockbuster, Chris Weitz est au final crédité aux côtés de Gilroy, arrivé en post-production. Au micro du podcast Cult Popture, le réalisateur de Pour un garçon et À la croisée des mondes : La Boussole d'or a donné quelques détails sur l'affaire.

 

Photo Ben MendelsohnQuand Lucasfilm t'écoute t'exprimer sur Rogue One en public

 

Le sujet des scènes coupées et modifiées arrive bien sûr sur la table lors de ce long entretien, et Chris Weitz a prévenu ses interlocuteurs d'un accord de confidentialité, qui limite donc ses mots et protège depuis quelques années la vérité sur les coulisses du film.

Néanmoins, comme d'autres avant lui, il évoque différentes versions de l'histoire - Tony Gilroy et lui sont crédités au scénario, et John Knoll et Gary Whitta pour l'histoire. Weitz explique que l'idée de voir tous les personnages mourir vient de lui, et qu'une fin précédemment envisagée était bien heureuse, avec même un mariage, probablement par peur que Disney refuse la disparition des héros dans une conclusion si noire. 

Il évoque aussi Bor Gullet, cette créature que Saw Gerrera utilise comme détecteur de mensonge, et qui devait à l'origine avoir des dialogues et une vraie personnalité. Mais ces scènes ont été coupées.

 

Photo Dark Vador Je suis ton joker et fan service ultime

 

Globalement, Chris Weitz assure qu'il est satisfait et fier du film, et déclare que beaucoup de choses dites sur le film et ses coulisses sont vraies. Et tout en évitant de trop en dire et se mettre dans une position désagréable vis-à-vis du studio, il explique :

"Si vous pouvez imaginer le début du deuxième acte et la fin du deuxième acte inversés dans l'histoire, ça donne une bonne idée d'à quel point le film a été structurellement changé."

Et s'il confirme que le grand moment de Dark Vador en action a été ajouté après lui (par Tony Gilroy donc), il avoue ne pas toujours comprendre les changements effectués dans le film :

"Parfois, quand je vois des choses qui ont été changées, j'ai l'impression qu'elles ont été changées d'une manière que je ne comprends pas réellement. Beaucoup de morts ont été déplacées, dans d'autres lieux, par rapport à la manière dont elles avaient été écrites et filmées. Je ne suis pas sûr de comprendre pourquoi K-2 meurt dans un autre décor par exemple."

Weitz prend ça avec le sourire, et avoue avoir l'esprit embrumé sur certains détails. Il évoque une planète entière qu'il a coupée du scénario, pour réduire le budget de 20 millions.

 

Photo Felicity JonesLessivée

 

Mais le plus intéressant reste ce qu'il raconte du côté de l'Etoile de la mort et sa place dans le scénario. Weitz explique ainsi qu'à l'origine, la menace qui pèse sur les rebelles n'était pas claire, et que les héros ne devaient pas savoir qu'il s'agissait de l'Etoile de la mort :

"Ce n'était pas clair au début du film que l'Etoile de la mort allait être l'Etoile de la mort. Il y avait juste le sentiment parmi les rebelles que quelque chose de dangereux se préparait et qu'il fallait en savoir plus. Il y avait un sentiment de terreur qui se développait dans le scénario original. Et dans le film au final, il y a en gros quelqu'un qui dit, 'Il y a une machine qui détruit les planètes, ça s'appelle l'Etoile de la mort', quelque chose comme ça, très tôt."

S'il comprend pourquoi ce faux mystère a été oublié, le scénariste avait en tête une forme d'ironie dramatique, où le spectateur aurait eu plus d'information que les héros.

Rogue One : A Star Wars Story reste dans tous les cas un succès sur toute la ligne, avec plus d'un milliard au box-office, et l'annonce récente d'une série dérivée centrée sur Cassian Andor, incarné par Diego Luna.

Lucasfilm a annulé un spin-off sur Boba Fett censé être réalisé par James Mangold, et certainement un autre sur Obi-Wan, mais compte bien lancer une nouvelle trilogie avec Rian Johnson, et mise beaucoup sur The Mandalorian, une série à 100 millions prévue pour Disney+. Et bien sûr, il y a Star Wars Episode IX, dont le tournage s'est récemment terminé. Le film sortira le 18 décembre 2019.

 

Affiche

 

Tout savoir sur Rogue One : A Star Wars Story

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Sboudnadel
19/03/2019 à 22:24

Hello, bravo toto, je te félicite tu as tout compris, rien à foutre de boba fet !

Brizittte
19/03/2019 à 20:55

Alors parlons Philosophie Disney ....Je regrette les STARWARS de notre jeunesse , maintenant c'est Mikey -- bouuhhh raz le bol de cette sucrerie bien fade

Invicta
19/03/2019 à 18:11

Toto t'es bien un toto ouai... parle pour ta pomme ahuri! Boba fett et mandalorian ont veux!

Myst
19/03/2019 à 16:30

@toto tu n'es pas producteur, tu ne peux pas comprendre =p je travail dans le milieu du cinema (coté 3d/effets speciaux) et je peux te dire que la plupart des personnes qui travailles cotés prod (producteur, chargés de prod etc...) ne voit pas du tout les choses comme nous. Ce qui amene a des aberrations !

Toto
19/03/2019 à 14:56

Moi je comprends pas, pourquoi ils ne font pas une série sur les Jedis et les Siths ? C'est ce que tout le monde veut. Le succes et la force de cette franchise vient de tout ce qui est en rapport evec la Force, le cote obscure, les questions de destinées et de fatalités, ect. Qu'est-ce qu'on s'enbalceouille de Boba feet et de toutes ces merdes. Je veux de la force, des combats, des sabres lasers, des pouvoirs, et des personnages charismatique et badass.

votre commentaire