Star Wars : un des scénaristes raconte les coulisses apocalyptiques de Rogue One

La Rédaction | 30 août 2018 - MAJ : 30/08/2018 17:57
La Rédaction | 30 août 2018 - MAJ : 30/08/2018 17:57

Rogue One est avec Solo : A Star Wars Story un des Star Wars à la fabrication la plus chaotique. Le scénariste Chris Weitz en a dit plus sur les coulisses.

Projet fantasmatique pour une partie des fans de la saga de George LucasRogue One aura été écrit, ré-écrit, tourné, re-tourné, et aura provoqué bien des angoisses. Officiellement réalisé par Gareth Edwards, le premier spin-off de la saga est passé par de lourds reshoots, en grande partie chapeautés par Tony Gilroy. Et la promo aura offert suffisamment d'images finalement absentes du film montré en salles, pour laisser imaginer l'ampleur des changements.

Après Dan Gilroy lui-même qui confirmait être arrivé après le premier montage pour régler une situation "épouvantable", c'est Chris Weitz, crédité comme co-scénariste avec lui, qui revient sur l'expérience dans un podcast de Happy Sad Confused.

 

Photo Felicity JonesFelicity Jones

 

Et le réalisateur d'À la croisée des mondes : la boussole d'or et Twilight - chapitre 2 : Tentation, également scénariste de Cendrillon, affirme clairement que le film a vu passer un certain nombre de plumes :

« Il y a eu une véritable hécatombe de scénaristes, moi y compris, parmi ceux qui ont travaillé sur le film. Gary Witta a fait le premier jet et puis je suis arrivé et j’ai fait deux versions, puis après moi est arrivé Tony Gilroy, puis Christopher McQuarrie, puis Scott Burns, et même David Arndt je crois. Et enfin Tony Gilroy est repassé encore dessus. Et c’est incroyable à mes yeux, à quel point tout cela a bien tourné, étant donné le nombre d’auteurs travaillant dessus simultanément. »

Et si la liste de Weitz est loin d’être exhaustive, il se souvient en revanche très bien s’être battu pour que les héros du film prennent tous très cher dans son dernier acte.

 

Photo Dark VadorUn film qui a failli passer par le côté obscur

 

« Voilà quelque chose à mettre à mon crédit, ou à me reprocher : je pensais qu’ils devaient tous mourir. Je pense qu’arrivés à un certain stade, Gary et Gareth étaient du même avis, mais se disaient 'Oh, Disney ne nous laissera jamais faire ça'. »

Il se souvient ainsi de la réunion avec Kathleen Kennedy, Alan Horn, Gareth Edwards et Kiri Hart où il a été définitivement décidé que la fin serait bien la mort des héros - censés survivre dans une version alternative. Un bonheur pour le scénariste, mais un processus manifestement éreintant, qui semble avoir durablement émoussé le désir de Chris Weitz de se jeter à nouveau dans la mêlée Star Wars.

 

Photo Felicity JonesJyn Erso, héroïne à usage unique

 

« J’espère que ce ne sera pas perçu comme une forme de trahison, mais j’en ai fini avec Star Wars. J’ai le sentiment que mon obsession est désormais au repos, dans le bon sens du terme. Autant laisser quelqu’un d’autre péter les plombs à ce sujet et faire l’expérience de certains fans. Nous étions les enfants auxquels s’adressaient ces films, mais nous devons lâcher l’affaire. »

On se dit que Phil Lord et Chris Miller, les réalisateurs initiaux de Solo : A Star Wars Story, qui ont été remerciés et remplacés par Ron Howard avant la fin du tournage, n’ont pas dû vivre une expérience moins éreintante.

Si la réalité claire et nette restera sûrement un moment camouflée, Rogue One : A Star Wars Story aurait vu son troisième acte profondément remanié, laissant le réalisateur Gareth Edwards perdre en partie le contrôle du film. Par ailleurs, de multiples éléments, notamment liés au personnage de Forest Whitaker, auraient été changés. Au final, le résultat a convaincu presse et public, avec plus d'un milliard au box-office. Très, très loin des 392 de Solo : A Star Wars Story.

 

Affiche Imax

commentaires

Eric
30/08/2018 à 22:46

Voila pourquoi le films n a aucun scénario au final...

George Abitbol
30/08/2018 à 21:38

5 scénaristes pour pondre Rogue One, mais ça pose aucun problème à Disney qu'en contrepartie Rian Johnson écrive l'episode 8 tout seul...

Andarioch
30/08/2018 à 19:16

@ zeta
Ben malheureusement, c'est effectivement une prise de risque plutôt rare dans le cinoche actuel. La politique des studio n'est pas à une aberration près. Pour le coup cette décision est à mettre à leur crédit

zetagundam
30/08/2018 à 18:26

"Voilà quelque chose à mettre à mon crédit, ou à me reprocher : je pensais qu’ils devaient tous mourir."
Sacré prise de risque en effet (-_-) puisqu'on le sait depuis l'épisode 4.

L'inverse aurait été un contre-sens et aurait fait gueulé à raison mais ça n'a pas empêché Johnson et Disney de cracher sur les 7 films.

Finnigan
30/08/2018 à 18:18

@jorgio

Et si tu lis comment les Mission : Impossible sont faits (écrits et réécrits en cours de route, lancés sans scénario terminé...), tu verras que faut aller outre la haine contre Disney, Star Wars, et tout ce cirque. C'est une méthode dont Disney n'a pas le monopole, et qui donne des résultats corrects très souvent (Rogue One a éte un succès, les Mission : Impossible aussi...)

jorgio69
30/08/2018 à 18:16

Preuve en ai que Disney doit arrêter de faire n'importe quoi, se poser et réfléchir sur ce qu'ils veulent faire de cet univers. Ils ont dépensé 4.6 milliards pour saupoudrer le public de fumier excusez-moi.
Quand je lis ce que dis ce scénariste, ça tient presque du miracle que le film soit ce qu'il est.

MichMich
30/08/2018 à 17:22

Le chouchou des fans mais sûrement le plus mou jusqu'au dernier acte, quel manque de rythme et quelle magnifique prestation de Whitaker. J'espère qu'il a bien profité de sa nouvelle piscine cet été, voisine de celle de Benicio Del Toro forcément. (et Woody Harrelson? pas encore vu la dernière cata du mois de mai).

votre commentaire