Le créateur de Vikings va faire une série historique sur la Grande Peste

Déborah Lechner | 1 décembre 2020 - MAJ : 01/12/2020 14:17
Déborah Lechner | 1 décembre 2020 - MAJ : 01/12/2020 14:17

Michael Hirst, le créateur de la série Vikings, ne va pas s'éloigner de la chaîne History, avec une mini-série sur la terrible épidémie de peste à Londres.

Diffusée depuis 2013, la série à succès Vikings qui, au départ, narrait les exploits du légendaire Ragnar Lodbrok, va se conclure au terme d'une sixième saison de 20 épisodes. Si la première partie (de 10 épisodes) a été diffusée fin 2019-début 2020 en France, l'ultime segment se fait désespérément attendre à cause de la pandémie de Covid-19 qui a bousculé la programmation de la chaîne History.

Si les Américains ont eu le plaisir de retrouver Travis Fimmel, l'interprète du célèbre Viking, dans la série de science-fiction Raised by Wolves (qui arrive le 7 décembre sur WarnerTV en France), le créateur Michael Hirst (Les TudorsCamelotElizabeth : l'âge d'or) va également ravir les téléspectateurs en s'attaquant à une nouvelle fiction historique. 

 

Photo Travis FimmelTravis Fimmel dans la peau de Ragnar

 

Comme l'a relayé Variety, History a commandé The Plague Year, une mini-série dramatique qui se déroulera à Londres en 1665, lorsque la capitale britannique a été foudroyée par une épidémie de peste bubonique dévastatrice, aussi connu comme la Grande Peste de Londres. Par l'intermédiaire de A+E Studios, Hirst enfilera la casquette de producteur exécutif, tandis que Herbert Coleman (RectifyThe PathThe Killing) se chargera de l'écriture du scénario. 

Le média a précisé que les épisodes se concentreront sur des Londoniens n'ayant pas pu ou voulu fuir la ville, ainsi que sur leur lutte pour s'adapter à cet environnement régi par de nouvelles règles et trouver un moyen de s'accrocher dans cette période dictée par la peur, la paranoïa et la suspicion.

 

photo, Jude LawÀ une époque où on n'avait pas de combinaisons ni de Jude Law

 

Cette nouvelle coïncide avec la volonté de A+E Networks (propriétaire de la chaîne), de s'orienter définitivement vers les courtes séries et mini-séries, le président de la programmation Rob Sharenow ayant précisé plus tôt dans l'année que cette stratégie conviendrait mieux à leur public. C'est également un moyen de se détourner des récits trop scénarisés qui, comme Vikings, auraient tendance à s'enliser au film des saisons au risque de perdre les fans en cours de route, comme on l'explique par ici

On revient également sur cinq moments phares de la série dans le dossier juste là

 

Tout savoir sur Vikings

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire