Star Wars : les personnages de la postlogie pourraient revenir dans des suites, selon Kathleen Kennedy

Mathieu Lapon | 22 novembre 2021 - MAJ : 23/11/2021 13:30
Mathieu Lapon | 22 novembre 2021 - MAJ : 23/11/2021 13:30

Kathleen Kennedy, la présidente de Lucasfilm, tease la possibilité d'histoires sur les personnages de la postlogie Star Wars, sortie entre 2015 et 2019.

Qu'est-ce qu'il peut y avoir de plus indigeste qu'un univers cinématographique ? Un univers cinématographique misant sur les mauvais chevaux. Parce qu'on ne va pas se le cacher, la postlogie Star Wars, composée de Le Réveil de la Force, de Les Derniers Jedi et L'Ascension de Skywalker, est loin de faire l'unanimité. Par des choix scénaristiques tous plus contradictoires les uns que les autres, la dernière trilogie de la galaxie lointaine, très lointaine, s'est savamment pris les pieds dans le tapis, et a fracturé la communauté des fans de la franchise.

Avec un tel plantage, et parce que Lucasfilm s'est beaucoup replié sur tout un tas de séries Disney+, on pensait que la postlogie et son univers seraient enterrés pour un bon moment. Pourtant, seulement deux ans après L'Ascension de Skywalker, fin tiédasse de la saga Skywalker, Kathleen Kennedy a suggéré que des projets entourant les personnages de la dernière trilogie Star Wars pourraient voir le jour.

 

photo, Keri RussellVite, un spin-off sur Zorii Bliss la Power Ranger !

 

Au micro d'Empire, la présidente de Lucasfilm a évoqué la série Le Livre de Boba Fett, surligné l'émotion des retrouvailles entre Ewan McGregor (Obi-Wan Kenobi) et Hayden Christensen (Anakin Skywalker) pour la mini-série Obi-Wan Kenobi, mais a surtout laissé entendre que les histoires de personnages tels que Rey, Poe et Finn n'étaient pas terminées :

"Assurément, nous ne sommes pas près d'oublier les personnages de la dernière trilogie. Leurs histoires continueront, et c'est un sujet dont nous discutons fréquemment avec l'équipe créative."

Kennedy a donc un message très clair pour nous : si on n'a pas aimé l'équipe des trois derniers films, on nous en refera manger jusqu'à l'adoration. Alors, de quoi n'avez-vous pas hâte ? La vétérane jedi Rey, qui déchirait déjà tout dans la trilogie ? Poe et Finn en chefs assumés d'une Résistance qui n'a plus lieu d'être ? Le retour improbable de Ben Solo ? Les vacances de Rose pendant L'Ascension de Skywalker ? Un film pour combler le trou scénaristique qu'est la récupération du sabre-laser de Luke Skywalker par Maz ?

 

photoUne petite genèse des Chevaliers de Ren ?

 

Au moins, on peut reconnaître une certaine audace dans le propos de Kennedy, même si, à ce stade, il ne l'engage pas à grand-chose. La prélogie a, elle aussi, eu son lot d'avis mitigés, puis une réévaluation très acerbe dans les années qui ont suivi sa conclusion. Et finalement, quinze ans après, on reprend beaucoup de son matériau pour le développement des séries (les retours des personnages de Clone Wars, Rebels, l'acteur de Jango Fett repris pour camper Boba, etc.). 

S'il est donc difficile d'y croire, surtout quand on voit le taux de lacunes de cette dernière trilogie, on n'est pas non plus à l'abri d'un nivellement par le haut de la postlogie. Qui plus est, il y a fort à parier que Lucasfilm réintroduirait à petit feu ses éléments dans divers films et séries au lieu de se lancer à corps perdu dans des projets dédiés à des personnages au mieux passables, au pire détestés. En attendant l'indigestion, le prochain rendez-vous sériel, Le Livre de Boba Fett, est toujours fixé pour le 29 décembre 2021 sur Disney+.

Tout savoir sur Star Wars : L'Ascension de Skywalker

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Telréan
25/11/2021 à 13:54

@Morcar
Change de disque. C'est fatiguant d'entendre cet argument qui dit que puisque la prélogie s'est fait détruire puis aduler. Ça fera pareil pour la Postlogie. Non !! On est en la preuve. Je connais personne qui n'aime pas la prélogie. Les raisons pour lesquelles les journaleux l'ont mal reçu sont simples. 30 ans d'écart. Début des effets spéciaux. Et fresque politique vs Rebelle contre Empire. Mais Lucas a toujours eu comme objectif de raconter la naissance de l'Empire ! C'est comme les imbéciles qui refusent de considérer Matrix 2 et 3. Mais si ça vous permet de rester dans le déni et sans argument devant cette abyssale merde que sont les episodes 7,8 et 9. Grand bien vous fasse.

Jaxx
25/11/2021 à 08:49

De toute façon, quand on comprendra le pourquoi du comment de la communication de LDS sous l'ère Disney.... L'objectif principal est la thune mais on va aucunement se remettre en question après les remous et le désordre créés par notre trilogie. Johnson fait un film qui éclate le fandom, mais on lui file une hypothétique trilogie.

La dernière trilo fait tellement penser à un article de conseil d'administration..........

Ethan
24/11/2021 à 21:37

@farfadet
Ce n'est pas ce que j'ai dit. La prelogie est originale. Je trouve qu'elle s'inscrit pas dans la suite de la TO ou alors seulement les 2 premiers films. Le 3 étant très interrogeant sur les intentions d'Obi wan sur le couple Padmé-Anakin car il laisse pour mort Anakin alors qu'il aurait pu le sauver et le ramener mal en point du bon côté et cela est incompatible avec les valeurs loyales d'un maître envers son élève.

@Morcar
Oui il y a eu des critiques sur le fond. Etant né entre les 2 premières trilogies, je l'ai peut-être plus apprécié :)

@Ethan
Oui il y a des incohérences mais celle du sabre laser de Ren est juste énorme
Après sur Leia qui flotte dans l'espace j'ai pas trouvé ça incohérent mais bidon

Nyl
24/11/2021 à 19:42

Je suis d'accord, en partie, avec toi Morcar.
Bien que c´est un peu trop facile de tout mettre sur le dos des puristes. Je pense qu'il y a aussi de la faignantise de la part de Disney.

Morcar
24/11/2021 à 18:56

Farfadet, je ne dis pas que les critiques faites envers la postlogie sont fondamentalement les mêmes que celles faites à la prélogie il y a 20 ans, je dis que le scénario se répète de la même manière, à savoir que les spectateurs attendaient une chose, n'ont pas eut ce qu'ils voulaient, expriment leur déception, et d'ici quelques années comprendront que tout n'est pas à jeter dans cette trilogie.
Pour ma part, je fais partie de ceux qui ont aimé les Star Wars depuis le début (j'ai du voir les premiers au début des années 90 quand j'étais jeune ado) sans en faire des monument cultissimes comme en font certains. C'est sans doute une des raisons qui font que j'ai su apprécier la prélogie à l'époque malgré ses défauts, et encore la postlogie, car je n'ai pas érigé les films originaux sur un piédestal qu'ils ne méritent pas.

La TO a ses défauts de conception liés au fait que Lucas a improvisé une saga après le succès du premier (Vador qui devient le père dans l'épisode 5 alors qu'il n'était pas du tout prévu comme ça à l'origine, Leïa qui devient la soeur jumelle ensuite...), la prélogie a les siens aussi, mais a pour force que cette fois-ci Lucas avait visiblement la trame générale des 3 films en tête depuis le début, donc était moins dans l'impro, et la postlogie a les siens liés au fait que Disney espérait réconcilier le public avec SW alors qu'ils n'aimaient pas la prélogie, et a donc trop voulu se rapprocher de la TO.
Quelque part, c'est de la faute de tous les détracteurs de la prélogie que Disney a tant voulu se rapprocher de la TO pour ses suites. C'est à eux qu'il faut s'en prendre ;)

Farfadet
24/11/2021 à 18:22

Désolé Morcar, mais il me semble qu’il y a malentendu entre nous : en quoi les critiques émises envers la prélogie à l’époque et les critiques émises envers la postlogie sont les mêmes fondamentalement ? Outre le caractère « négatif » de la réception, il n’y a rien de commun. Ce n’est pas la même époque, ni le même public, ni le même contexte de production !

Encore une fois, ce n’est pas parce que le fameux concept du « voyage du héros » est repris dans la prélogie que Lucas est fainéant, bien au contraire ! Son objectif n’est pas de nous vendre, avec la prélogie, une version deluxe de la trilogie classique. Il s’agit de montrer / d’opposer deux parcours, celui du père et du fils, pour mieux expliquer à un public d’enfant que le mal n’est pas inné, il est acquis et que les choix que nous faisons déterminent qui nous sommes appelés à devenir ! Je t’accorde qu’avec l’Episode IX, la question de l’héritage et de son traitement par l’entremise du personnage de Rey commence enfin à poindre le bout de son nez. Mais trop tard, et trop peu !

Et si, je l’affirme : dans 10, 20 ou 50 ans, la question du caractère incestueux de la postlogie avec la trilogie classique continuera de se poser. Le temps ne fera rien à l’affaire et les choix conceptuels et narratifs de la postlogie continueront de faire polémique. Tout à fait comme les choix conceptuels et narratifs de la prélogie continuent de faire polémique, mais pas pour les mêmes raisons !

La « nostalgie » des fans de la prélogie ne se pose pas : ces gens acceptent volontiers depuis toujours les différences artistiques et conceptuelles entre la trilogie classique et la prélogie. Ils ont grandi avec l’idée que SW est une œuvre en mouvement, et non une œuvre sclérosée et repliée sur de vieux totems. Si on veut à nouveau retrouver les fondements de l’œuvre qui est parvenu à fédérer des générations successives, les exécutifs de Disney doivent dès maintenant changer d’état d’esprit et accepter de prendre des risques.

Lucas a tout misé sur un seul et unique film en 77, contre l’avis de tous. C’est cet esprit pionnier qu’il faut retrouver d’urgence. Le doux ron-ron de la franchise à billets, il faut résolument lutter contre et revenir à une expérience cinématographique hors du commun.

Nyl
24/11/2021 à 17:53

Personnellement, la TO 2.0 ne sera jamais réhabilité, à mes yeux. Quoiqu'on puisse reproche à Tremorow, je trouvais son projet de 9, ambitieux et suivant bien la fin du 8( qu'on aime ou pas ) et aurait pu donner un film bien sympathique et, à l'image du 3, embellir et finir en beauté. Hors, Abrams est revenu et a tout foutu en l'air pour replonger dans la nostalgie grossier, recopiant le 6 sans vergogne, à l'image du 7 pour le 4. ( à croire qu'il n'a rien compris mais d'un côté, il est revenu en catastrophe)
Peut être le duel of fates auraient été mauvais. Ou alors, être l'un des meilleurs sw jamais réalisés, avec le 5 et le 3. Ou être un SW sympathique, comme les autres. On ne le saura jamais, grâce à madame Kennedy dont sa vision mercantile détruit ce qui faisait le charme de cet univers.

Bref, pour moi , j'ai pris le 9 comme un gros crachat à mon côté fan de l'univers et me donner l'impression d'avoir perdu mon temps, avec cette trilogie. Cette épisode m'a gâché l'envie de revoir ce trio que je trouve complètement inexploité et raté.

Certes, la prélogie reprenait certains éléments de la Trilogie Originale. Mais c'est plus en tant que reflet de cette dernière, que de la copier, sans réfléchir. Anakin est le reflet de Luke, de même que leurs histoires. Même les titres, sont les reflets de la T.O ( espoir-menace, attaque-contre attaque, revanche des siths-retour du Jedi).
Mais au delà de cela, la prélogie a apporté une grande richesse à l'univers avec son contexte.Chose qu´aucune des deux trilogies n'ont réussi à faire . Hormis le 5 et un peu le 8. Autant, je peux comprendre certaines critiques, mais moins d'autres (comme les midichloriens, Jar jar....) . Pour moi, ce sont des critiques très exagérés.

Morcar
24/11/2021 à 17:31

@Farfadet, si Abrams et Johnson ont trop repris des éléments de la TO pour la leur, les critiques envers leurs films (dont celle que tu fais là) reprennent exactement les mêmes critiques que celles faites à l'époque de la prélogie. Comme quoi tout tourne en rond ;)
Et dans quelques années, quand un épisode 10 sortira, on entendra les mêmes bêler encore contre le film et trouver alors des qualités à la postlogie. Et ne viens pas me dire que ça n'arrivera jamais, car ceux qui critiquaient la prélogie disaient la même chose il y a 20 ans et l'ont répété 15 années durant.

Morcar
24/11/2021 à 17:27

@Mr J, on peut très bien avoir une suite mettant en scène Rey et Cie sans que ça n'ai de lien avec Palpatine, Skywalker et l'Empire/Premier Ordre. Une toute nouvelle menace qui arrive, face à laquelle seule une Jedi resterait un espoir.

@Ethan, les incohérences que tu soulignes sont en effet partout. Mais les gens ont fait la même chose avec Indy 4 en lui reprochant la scène du frigo (pas mieux que le saut d'avion avec un bateau gonflable) ou celles de lianes (pareil que celle des wagonnets), etc...
La nostalgie fait perdre tout esprit critique à beaucoup de gens, qui perdent leur âme d'enfant en grandissant, et ne la retrouvent que devant les vieux films.

Farfadet
24/11/2021 à 17:03

Euuh Ethan dire que la prélogie « pompe aussi » la trilogie originale, c’est tout simplement faux et c’est un raccourci facile pour pratiquer une forme de relativisme bien confortable. Le processus de création n’est pas le même : la prélogie ne présente pas le même contexte, ni les mêmes personnages, qui ne vivent pas du tout les mêmes troubles ni le même dénouement.

La prélogie et la trilogie originale sont complémentaires, et l’ensemble démontre qu’il est toujours possible de faire les bons choix. Anakin et Luke partent avec les mêmes chances dans la vie, ce qui ne les empêchent pas d’emprunter des chemins bien différents : où est le repompage là-dedans ? Ce n’est pas parce qu’on visite Tatooine dans les deux trilogies qu’il faut immédiatement en conclure au remake !

De plus, les critiques formulées à l’endroit de Lucas ne sont pas du tout les mêmes que celles récoltées par JJ Abrams et Rian Johnson : ce qui est reproché à ces deux lascars, c’est précisément qu’ils se sont couchés devant le mythe et qu’ils n’ont quasiment rien proposé de neuf, ceci délibérément ! Lucas était critiqué à l’époque parce qu’il avait refusé de se plier aux exigences des puristes, et qu’il n’était pas du tout intéressé à l’idée de faire un remake ! En ce temps, désolé de le dire, mais l'intelligence du public était un minimum respectée.

Oui bien sûr, la saga SW a des défauts, personne ne dit le contraire mais ce n’est pas le sujet ici ! Ce qui est reproché à la postlogie, c’est justement de ne prendre aucun risque, et d’avoir (de fait !) cassé la dynamique en vigueur depuis 77. SW au cinéma raconte depuis toujours une histoire « classique » en utilisant au maximum les avancées technologiques de son temps pour assurer le spectacle. Où est le « spectacle » dans la postlogie, sinon celui d’une saga repliée sur elle-même, qui refuse d’assumer son héritage conceptuel et artistique ?

Donc désolé, mais les critiques à l’endroit de l’ère Disney restent parfaitement légitimes. Rien à voir avec la nostalgie ou des biais quelconques. Le problème de la postlogie, c’est qu’elle s’adresse d’abord et avant tout à une génération qui s’est appropriée le mythe et qui impose une lecture unidimensionnelle : celle de la guerre (éternelle visiblement) entre l’Empire et l’Alliance Rebelle. On change quelques noms, on met du sel à la place de la neige sur une planète qui ressemble à Hoth et le public se chargera de faire le SAV. On est quand même loin de la vision universelle et paternaliste d’un Lucas.

Bref, il est urgent aujourd’hui de regarder à nouveau la prélogie et de comprendre la relation qu’elle souhaite nouer avec la trilogie classique, dans le but évident de moraliser des concepts et des notions comme le bien et le mal. La prélogie a une ambition : celle de compléter la trilogie classique, pas de la refaire avec les moyens technologiques du XXIe siècle.

Plus
votre commentaire