Star Wars : Les Derniers Jedi et le twist sur Snoke ont choqué Andy Serkis

Mathieu Lapon | 29 septembre 2021 - MAJ : 29/09/2021 15:06
Mathieu Lapon | 29 septembre 2021 - MAJ : 29/09/2021 15:06

Andy Serkis, qui promeut Venom : Let There Be Carnage, revient sur son rôle de Snoke dans Star Wars : Les Derniers Jedi. Et attention spoilers pour ceux qui ne l'auraient pas encore vu.

Initiée en 2015 avec Star Wars : Le Réveil de la Force, la nouvelle trilogie, menée cette fois par Disney, introduisait mystérieusement Snoke, un simili-Empereur formant son Dark Vador en la personne de Kylo Ren (Adam Driver). À peine présent dans ce premier film, il semblait évident pour une flopée de fans, qui voyait la trilogie originale se redessiner avec des parallélismes de la taille d'un mammouth, que Snoke serait l'ultime antagoniste de cette trilogie, et ne pourrait être vaincu que dans le neuvième et dernier épisode de la saga Skywalker. 

Finalement, Star Wars : Les Derniers Jedi est arrivé et a joué la carte de la surprise puisque Kylo Ren, fort de ses échecs dans le précédent opus, a décidé de briser tout lien avec son passé, et de tuer Snoke d'un coup de sabre-laser savamment placé. Le choc de ce retournement a divisé le public, qui félicitait autant l'originalité du twist qu'il ne le qualifiait de gâchis scénaristique.

 

Photo Andy SerkisLa vraie tête d'Andy Serkis

 

En tout cas, ce bouleversement a souvent été l'exemple choisi pour désigner le travail de sabordage et de contresens du Réveil de la Force, souvent jugé redondant avec la structure scénaristique de Star Wars : Episode IV - Un nouvel espoir. Et Andy Serkis, qui a performé la motion capture et prêté sa voix à Snoke, a enfin révélé son avis sur le sacrifice de son personnage.

Interviewé par io9, Serkis a expliqué avoir été choqué à la lecture du scénario (le contraire aurait été étonnant) et a été parcouru d'une certaine amertume :

« J'ai été dévasté quand j'ai lu le scénario. Tout partait si bien et je me disais : "Bon sang, ce personnage est le boss final, je vais tellement prendre plaisir à le jouer et... quoi ? Vous vous fichez de moi ?" Je me demandais si c'était une bonne idée. Je suppose que ça l'était. Pardon de l'expression, mais j'étais un peu mortifié, malgré tout. Je pense que toutes ces choses étaient à leur place, cela dit. J'ai aimé jouer ce personnage et j'adore la scène de confrontation entre Kylo Ren et Rey, donc c'était génial. »

 

PhotoQuand tu réclames le charisme qui t'a été retiré

 

Une déception qui sent bon la langue de bois, pour ne pas trop remuer le couteau dans la plaie. Après la mort de Snoke, Kylo Ren est devenu le Leader Suprême du Premier Ordre, continuant à se confronter à Rey (Daisy Ridley) dans Star Wars : L'Ascension de Skywalker, qui se passera de cet empereur bis pour déterrer l'Empereur Palpatine lui-même.

Autant dire que J.J. Abrams, qui a réalisé Le Réveil de la Force et L'Ascension de Skywalker, a vraiment dû jongler de solution en solution pour surpasser les entraves de Rian Johnson, qui avait une vision tout autre pour les personnages de la postlogie (même s'il est loin d'avoir décidé tout seul, soyons très clairs). Disney n'a pas su conduire sa nouvelle trilogie, dont les fondations fluctuaient au gré des retours à chaque épisode. Andy Serkis, énième dommage collatéral de tout ce manège, aura donc continué sa petite vie en tant que metteur en scène de Venom : Let There Be Carnage, qui sortira dans les salles françaises le 20 octobre 2021.

Tout savoir sur Star Wars : Les Derniers Jedi

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
carlo645
01/10/2021 à 22:03

ils auraient dû s'arrêter à rogue one et laisser l'histoir telle qu'elle était...la 3è trilogie est dispensable à 100%

Les kilos de la reine
30/09/2021 à 15:25

Pour moi la seule bonne idée de toute cette trilogie oubliable fut la mort de Snoke tué par son apprenti qui prend son destin en main. Kylo Ren aurait du rester le principal vilain jusqu'au bout et Luke le véritable héros. Le dernier film est une hérésie.

Chompchomp
30/09/2021 à 11:09

Pour moi les 7 et 8 sont de bons films mais de mauvais Star Wars. Le 7 est une mauvaise suite aux 6 originaux, le 8 une mauvaise suite au 7, et le 9 une mauvaise suite au 8 tout en étant un mauvais film.
Le 7 aurait dû commencer avant la transformation de Ben en Kylo, histoire de nous montrer nos héros de la trilogie originale heureux et unis avant la déchéance. Là on a le sentiment que rien a bougé malgré les 30 ans passés, que leurs sacrifices n'ont servi strictement à rien. Si la sortie de la T.O. datait d'il y a 3-4 ans avant celle du 7, pourquoi pas... mais c'est pas le cas. Là on doit nous faire avaler la pilule que nos héros d'enfance n'ont pas du tout eu droit à l' happy end qu'on nous avait promis.
Et puis y a ce côté (dans le 7) on met Star Wars dans un bocal de musée, c'est effrayant je trouve. Le 8, lui, est dans l'excès inverse.

Ethan
29/09/2021 à 18:09

L'image de cette photo est une catastrophe

Zapan a raison ce qu'il y a eu après ce sont des ajouts qui s'imbriquent mal. C'est tellement évident. C'est comme lui et le vinaigre ça se mélange pas

Y Boy
29/09/2021 à 17:35

Non non, c'est du 5 au 7, le reste ne devrait pas être canon.
De rien, si je peux apporter ma pierre à ce débat moisi.

Nyl
29/09/2021 à 17:07

@TOFW

C'est plutôt le 7 à 9, qui n'existe pas, vu le néant qu'ils apportent.

Le 1 à 3 existent, rien que par l'énorme apport à l'univers SW.

Bravo
29/09/2021 à 16:12

Non non, TofVW à raison, les épisodes 1 à 3 n'existent pas !

Zapan
29/09/2021 à 15:57

@Pierre

Oui mais ca c'est le marketing pour les dindes. C'est comme Indiana Jones, il n'y a véritablement que 3 films.

Pierre
29/09/2021 à 15:32

@TofVW
Bien non, elle fait bien 9 épisodes, ils ont même nommée le coffret 9 films qui contient les épisodes 1 a 9 "La saga Skywalker"

TofVW
29/09/2021 à 14:51

"dans le neuvième et dernier épisode de la saga Skywalker"
Attention, petite coquille, la saga Skywalker ne contient que 6 épisodes! ;)

votre commentaire