Marvel : Disney rétropédale et change de stratégie streaming face au carton de Shang-Chi

Geoffrey Crété | 12 septembre 2021 - MAJ : 14/09/2021 00:39
Geoffrey Crété | 12 septembre 2021 - MAJ : 14/09/2021 00:39

Après Black Widow et Shang-ChiDisney revoit sa stratégie streaming : la sortie cinéma passera bien en priorité, avant Disney+, notamment pour Les Éternels, le prochain Marvel.

Le studio Disney a beau être un monstre de business, il avance quasiment à l'aveugle, comme les autres, sur la SVOD et la gestion de la (post)pandémie. Quitte à expérimenter, rater une marche ou deux, et changer de tactique pour dominer le monde.

En 2020, Mickey avait ainsi expérimenté la Premium SVOD avec Mulan (un coût de 29,99 dollars, en plus de l'abonnement à Disney+), mais avait ensuite exploité Soul en SVOD classique (sans frais supplémentaires donc). En 2021, l'enjeu était le retour aux salles de cinéma, et la double exploitation avec la SVOD.

 

 

Black Widow a servi de crash test avec une sortie simultanée au cinéma et sur Disney+ aux Etats-Unis, ce qui a provoqué quelques remous : un beau procès de Scarlett Johansson déjà, et un box-office en demi-teinte. Après un très bon démarrage, le film a accusé une sévère chute de fréquentation, relançant le débat sur les risques du piratage illégal. Disney a donc changé de stratégie avec Shang-Chi : une sortie exclusive au cinéma pendant 45 jours, et ensuite, sur Disney+.

Un choix qui semble avoir redonné le sourire au service compta de Mickey, puisque le studio a annoncé que cette nouvelle stratégie sera maintenue pour la suite, notamment pour Les Éternels, West Side Story et Le Dernier Duel.

 

photo, Simu LiuShang-Chinéma donc

 

Les prochains films Disney de 2021 passeront donc par la case cinéma durant 45 jours d'exclusivité. Autrement dit : à peu près la durée d'une exploitation complète d'un film en salles, avant qu'il ne disparaisse quasi totalement des écrans en temps normal. Une décision qui impacte Le Dernier Duel et Ron's Gone Wrong (octobre), Les Eternels (novembre), et West Side Story et The King’s Man : Première Mission (décembre).

Kareem Daniel, à la tête du département distribution, l'a annoncé :

"Après le fantastique succès au box-office de nos films estivaux, qui incluent cinq des huit plus gros succès au box-office domestique de l'année, nous sommes ravis de revoir nos plans pour les sorties cinéma jusqu'à fin 2021. Alors que le retour dans les salles continue à se confirmer, nous avons hâte de divertir le public au cinéma, tout en maintenant une flexibilité afin d'offrir à nos abonnés Disney+ Encanto pour les fêtes."

Car Disney créé déjà une exception : leur nouveau film d'animation, Encanto : La fantastique famille Madrigal, n'aura droit qu'à 30 jours d'exploitation exclusive au cinéma, avant d'arriver sur Disney+.

 

photo, Ansel Elgort, Rachel ZeglerVoulez-vous aller au cinéma avec moi ?

 

Une annonce qui devrait réconcilier les exploitants avec Disney, après la grosse crise autour de Mulan, mais qui montre bien à quel point les studios écrivent l'histoire de la SVOD en direct - avec le public. En décembre 2020, Kevin Feige, boss de Marvel, déclarait que le streaming était "l'avenir à 100%, et c'est là que les consommateurs veulent regarder les choses" . Cet été, après la sortie compliquée de Black Widow, il refusait de donner une réponse sur la manière dont Les Éternels serait exploité. Et la décision de changer de stratégie pour Shang-Chi montrait bien à quel point le doute était là.

Depuis la sortie de Wonder Woman 1984 au cinéma et sur HBO Max en décembre dernier aux Etats-Unis, les studios jonglent avec toutes ces options. Disney avec Disney+, Warner avec HBO Max, Universal avec Peacock, sans parler des films revendus à Netflix, Apple TV+ ou Amazon Prime Video, et de ceux qui attentent encore sur des étagères : 2021 a été un sacré cirque.

 

photo, Yahya Abdul-Mateen IIPilule rouge : soirée canapé pour Matrix 4

 

Après la tempête, et alors que l'activité reprend petit à petit, cette stratégie d'une exploitation cinéma exclusive de 45 jours, suivie de la SVOD, semble devenir l'approche officielle. Sans modifier le destin mi-cinéma mi-HBO Max des films de 2021 (notamment Dune et Matrix 4 : Resurrections), Warner a déjà annoncé que ce serait sa stratégie dès 2022. Disney a suivi. Et toute l'industrie devrait marcher dans les pas de ces deux géants.

D'ici là, le box-office remonte, timidement. Black Widow a fini sa carrière avec environ 372 millions dans le monde, dont 183 côté domestique (le meilleur score 2021 jusque là) : un bilan financier qui serait minable en temps normal, mais qui est flamboyant dans le climat pandémique. Shang-Chi a déjà encaissé plus de 175 millions dans le monde, dont 120 côté domestique.

Fast & Furious 9 reste encore le plus gros succès au box-office mondial de 2021, avec 710 millions encaissés. Derrière un film inconnu chez nous : Hi, Mom !, une comédie chinoise, qui a engrangé 822 millions... uniquement en Chine.

Tout savoir sur Marvel

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
zetagundam
13/09/2021 à 21:03

Étant donné que la "case" cinéma ramène du cash immédiatement contrairement au streaming qui doit être difficilement rentable, tu m'étonnes qu'ils changent de stratégie

Loulou48
13/09/2021 à 14:52

@Ryan : t'étais pas sensé dégager et ne plus venir ? T'auras pas tenu longtemps (moi j'avais dit qu'il bluffait ;-)

Kira239
13/09/2021 à 11:57

Ten pis je regarderais Shang-Chi en VOD.
Merci le pass sanitaire

Morcar
13/09/2021 à 11:47

@Ryan, tu peux louer en VOD ou acheter le film en BluRay assez rapidement après sa sortie en salles en France, si tu le souhaites.

JR
13/09/2021 à 11:34

@cinegood
Je ne vous prêtais pas ces propos, ni idées. C'était une réponse, plus générale à ce qu'on peut lire en commentaire.

Après, il y a des films sortant en salle qui, cinématographiquement parlant, pourraient s'en abstenir.

Cinégood
13/09/2021 à 11:19

@JR

Je ne faisais en aucun cas la guerre au pro ou anti. Là je ne parle que des films, pas de séries ou téléfilms, dont la vocation est avant tout la salle, le lieu où on le découvre en premier.
Il est évident qu'on revoit les films par la suite chez soi, de fait sur un petit écran.
Qu'on n'aille pas au cinéma pour des raisons économiques, pratiques ou géographiques ne sont pas des excuses pour vouloir la mort des salles !
Je n'ai absolument rien contre ceux qui découvrent les films chez eux si c'est la meilleure solution qu'ils aient trouvé. Je ne souhaite pas la mort du home cinéma ;-)

Ryan
13/09/2021 à 11:18

Après on s'en fout un peu ici vu que si ça passe au cinéma on pourra pas le voir pendant 3 ans sur Disney+ et continuer d'avoir le catalogue le plus en retard

JR
13/09/2021 à 10:50

@cinegood
Oui, mais ne tombons pas dans un anti ou pro, ceci ou cela...
La salle est et restera une expérience unique, mais on peut également apprécier découvrir un film chez soit. Sans parler du fait qu'il peut y avoir des raisons à ne pouvoir aller au cinéma (économique, pratique, géographique...).
Il y a encore des réflexions à mener sur cette mutation et les délais d'hier ne sont plus évidents aujourd'hui (mœurs, multiplication d'offres, etc).
Et enfin, bien que je vous apprécie, cette citation de Jean-Luc est un peu datée. Il y a autant de Cinéma dans certaines œuvres télévisuelles (films, séries, documentaires) que dans bien de films sortant sur grand écran et je préfère mille fois des jeunes qui ne vont pas en salle mais dévorent des œuvres sur leurs ordinateurs que des gens se contentant que d'un certains types de films.

Cinégood
13/09/2021 à 09:55

Sans parler de la chronologie des médias en France, un grand débat, ce choix des studios prouvent l'importance de la sortie en salle et de la volonté du public de voir des films dans les meilleures conditions et parce que le cinéma c'est aussi une sortie.
Bref, les fossoyeurs du cinéma en salle peuvent retourner devant leurs TV.

Comme le disait Godard : "Aller au cinéma c'est regarder vers le haut, la télévision c'est regarder vers le bas"

JR
13/09/2021 à 08:53

*pour soutenir l'économie...

Plus
votre commentaire