Après le Roi Lion, Disney confirme le remake de Pinocchio et annonce Bambi

Camille Vignes | 25 janvier 2020 - MAJ : 25/01/2020 18:25
Camille Vignes | 25 janvier 2020 - MAJ : 25/01/2020 18:25

Disney n'en fini plus de s'auto-revisiter : après plusieurs mois, le remake de Pinocchio est confirmé et celui de Bambi annoncé. 

Cendrillon, La Belle et la Bête, Le Livre de la Jungle, Dumbo, Aladdin, Le Roi Lion, bientôt Pinocchio ou encore Bambi Disney n’a pas fini de revisiter ses classiques pour les arroser de nostalgie et de CGI. En même temps on les comprend : quand on voit les milliards accumulés au box-office international rien qu'en 2019 grâce à ses remake, la souris aurait tord de se priver. 

 

Le roi lionComme quoi... les peluches sans âme fonctionnent

 

Dumbo n’a pas été le carton de l’année pour les studios (353,2 millions au box-office international pour 170 millions de budget) mais Aladdin et Le Roi Lion ont tout deux explosé les compteurs en rapportant respectivement 1,05 et 1,6 milliard de dollars au box-office mondial (pour des budgets d’environ 180 et 260 millions hors marketing). 

Prochain sacrifié sur l’hôtel du propret technique (coucou Le Roi Lion) : Bambi (1942), pour lequel Disney (via The Hollywood Reporter) a annoncé avoir lancé le remake.

Geneva Robertson-Dworet (Captain Marvel) et Lindsey Beer (Sierra Burgess Is a Loser) ont été choisies pour écrire l'adaption de ce conte initiatique qui soignait autant l’image que le son et qui dégageait une poésie et une positivité rarement égalées par la suite. Coté production, Disney aura également l’appui de Depth of Field, la maison appartenant à Chris et Paul Weitz (American Pie...). 

 

photoY'a pas que la mère de Bambi que ce remake pourrait tuer... 

 

En parallèle, la souris aux grandes oreilles a confirmé, après plusieurs mois de questionnements, avoir donner la casquette de réalisateur à Robert Zemeckis pour son remake de Pinocchio. 

Comme on le disait en octobre dernier, et malgré ses récents échecs (Bienvenue à Marwen pour ne citer que lui, n'a encaissé que 13 millions de dollars au box-office mondial pour 39 millions de budget), Zemeckis est un choix judicieux pour les studios. Lui qui a tant fait pour le cinéma et pour le cinéma d’animation avec notamment Qui veut la peau de Roger Rabbit ?, La Mort vous va si bienRetour vers le futurForrest Gump, Le Pôle Express 

D’un autre côté il fallait au moins un Zemeckis pour faire valoir sa version de Pinocchio face à celle de Guillermo del Toro. Le réalisateur mexicain travaillant actuellement à radicalement transformer le conte original et lui donner un souffle complètement nouveau. Et Pinocchio de Matteo Garrone sortira le 18 mars, pour rappel.

 

Photo GepettoGrands réalisateurs pour vrai petit garçon

commentaires

RaphT
28/01/2020 à 09:14

comme d'autres, je pense que ce principe de remake n'est pas si mauvais que ça en soit.
en effet, on passe de dessin animé en 2D à du film en 3D.
à chaque fois, il y a une réadaptation de l'histoire et cela ne vient pas écraser le film d'animation original.
ce n'est pas tant un remake (enfin un peu), qu'une réadaptation.

et puis, vu le carton au cinéma, vu la demande du public, Disney aurait tort ...

quant aux grincheux qui fustigent Disney pour le manque de créativité, je leur répondrai qu'au moins ils pourraient saluer le travail de l'équipe du film, ne serait-ce que les artistes designers, animateurs, qui, toute polémique à part, ont réussi à créer de belles images.

Opale
26/01/2020 à 15:06

Les productions Disney sont au niveau de l'orthographe de Brigitte B...

Brigitte B
26/01/2020 à 00:00

Trop bi1. Ces remakes son génial

Ghislain
25/01/2020 à 23:58

Fuyez pauvre fou...

Numberz
25/01/2020 à 19:36

Cool zemeckis. Pas cool un remake de Pinocchio.

Gemini
25/01/2020 à 18:54

Excellente nouvelle! Les derniers
Films live sont bien sympa et ça n'enlève pas les originaux aux puristes ;)

jorgio6924
25/01/2020 à 18:24

Je n'ai vu aucun remake en live donc je ne suis pas concerné.
J'ai juste envie d'exprimer ma tristesse: les créatifs ayant accouché du déluge de couleurs et de fantaisie des originaux ont laissé la place aux commerciaux avec leurs images de synthèse rutilantes et sans âmes.
Nos enfants y perdent et c'est triste...

Opale
25/01/2020 à 17:56

C'est un cauchemar de cinéphile...

votre commentaire