Glass : victimisé par la critique, M. Night Shyamalan en a eu gros sur la patate

La Rédaction | 18 avril 2019 - MAJ : 18/04/2019 12:45
La Rédaction | 18 avril 2019 - MAJ : 18/04/2019 12:45

Massacré par la critique depuis des années, M. Night Shyamalan se croyait tiré d’affaire, mais les retours sur Glass ont été impitoyables.

Réalisateur porté aux nues avec Sixième Sens puis le culte Incassable, Shyamalan s’est progressivement attiré les foudres de la presse, puis le désintérêt du public, à force de propositions bancales (La Jeune fille de l'eau), de blockbusters ratés (After Earth) voire de nanars pur sucre (Phénomènes).

 

 

Le cinéaste semblait voué à une déchéance inexorable, jusqu’à ce que The Visit surprenne quelques spectateurs, puis que Split excite et coagule tous ses fans, tout en s’attirant de plutôt bonnes critiques. Et logiquement, le metteur en scène a progressivement eu le sentiment que sa traversée du désert était achevée.

Le retour de bâton de Glass n’en a été que plus difficile à accepter, le film ayant été pulvérisé par les médias américains (notre critique n'est pas tendre non plus). Alors qu’il donnait une conférence devant les étudiants de la New York Stern School of Business, il est revenu sur la violence avec laquelle Glass a été reçu outre-Atlantique.

« J’étais à Londres quand on m’a annoncé que les critiques américaines étaient mauvaises. J’étais en train de me faire maquiller pour une émission de TV, et je me suis mis à pleurer. »

 

photo, James McAvoy"Mais pourquoi sont-ils aussi méchants ?"

 

Il faut dire que Night Shyamalan a eu droit à un sacré ascenseur émotionnel.

« Nous revenions juste des projections de Londres, qui avaient dépassé nos espérances. Toutes les projections du film à travers le monde avaient été formidablement reçues. Donc essentiellement, je n’étais pas préparé. Je vivais de manière illusoire dans une bulle qui me laissait penser que j’étais protégé. Mais bon sang, ce jour-là, j’étais vraiment sonné. »

Pour autant, le réalisateur a immédiatement précisé que les succès internationaux de plusieurs de ses films, s’ils n’effaçaient pas la dureté des critiques, aidaient considérablement à relativiser sa situation. Pour info, on reviendra très vite sur Glass, pour décortiquer les nombreuses scènes coupées dévoilées sur le Blu-ray.

 

photoGlass

commentaires

Miami81
19/04/2019 à 12:17

Pour moi, un réalisateur largement sur estimé suite à ses 1er films.
Simplement pour avoir "'inventé" (à lire les critiques de l'époque) une révélation finale.

...
19/04/2019 à 08:58

Je trouve que le public est les critiques ne savent pas comment faire pour devenir aveugle . Expliquation : la jeune fille de l'eau n'a pas été appréciée car comme toujours tout le monde se concentre sur l'image que sur se qui est dit . Glass pour moi est un super film , pour moi les critiques cherche toujours la petite bête . Ils ne savent pas prendre les choses comme on leur donne . M . night cherche à nous transmettre des messages à travers c'est film il ne faut pas chercher un montage parfait mais la morale de chaque film . On pourra dire se qu'on veut mais M.Night Shyamalan reste un génie.

Sébastien
18/04/2019 à 23:50

J'espérais beaucoup de Glass, mais le film est bâclé. Il aurait du prendre plus de temps pour le peaufiner.

hacs
18/04/2019 à 22:05

@CinéGood,

On a tous vu Incassable, et on se doutait bien que cela n'allait pas être du Marvel surtout que le film a coûté une misère à produire. Et pour la question de la thématique du film, Shyamalan n'a fait que détruire ce qu'il avait construit sur Incassable avec les révélations à 2 balles de Glass. En voulant prendre tout le monde à contre-pied (sa marque de fabrique), il s'est prit les pieds dans le tapis. On ne va pas le féliciter pour ça. Si on suit la thématique du 1er film, la logique aurait voulu que pour un nouveau méchant, un nouveau héro apparaisse dans l'ombre. En faisant de Mister Glass un sorte de super géniteur, Shyamalan zappe le semblant de cohérence. D'ailleurs, pourquoi Mister Glass porte t'il toujours son accoutrement si l'on suit la thématique de Glass?

Andrew
18/04/2019 à 21:22

Je classe Glass parmi les vrai grand film incompris ahah. Je l'ai trouvé brillant, malin, cohérent dans la filmographie de l'auteur... Ce film nous parle (voir nous hurle dessus), une belle le_on de mise en scène pour un propos passionnant sur le cinéma et son appropriation culturelle.

Ce film ma tellement réjouit en m'offrant pas ce que j'attendais... Je persiste, grand film !
L'avenir nous le dira peut être.

CinéGood
18/04/2019 à 20:49

Glass est l'anti-Marvel et l'anti-DC à la fois.
Un film de super-héros qui propose une thématique - visiblement pas la portée de tous - évite les écueils et de nombreux clichés en lorgnant plus vers ce qu'aurait pu être un X-Men qui aurait été bien adapté (pour la profondeur du propos des Comics) plutôt que les purges produites par la Fox.

STEVE
18/04/2019 à 19:42

"Victimisé":

Excusez-moi mais qu'on aime ou pas un film, il faut comprendre qu'un réalisateur y met ses tripes, au moins 2 ans de travail avec toute son énergie, tout son cœur, normal d'être dévasté quand cet investissement personnel est détruit en 2/3 lignes et parfois avec violence

Split
18/04/2019 à 18:55

Parfait rien à dire ses films sont excellent, la prestation des acteurs le scénario la mise en scène tout pour que notre Night devient de plus en plus Right.
Bravo Night.

duuc
18/04/2019 à 18:31

Glass c'est un peu comme cette superbe femme qui t'allume toute la soirée mais au final, tu entres bredouille chez toi pour te finir à la main. Une grosse déception, Shyamalan n'avait rien à raconter, il aguiche plus qu'il ne montre.

La voix de la raison
18/04/2019 à 17:24

Sachiez différencier le "c'est bien" "c'est pas bien" du "j'aime" "j'aime pas".
À bien des égards ce film est excellent (les acteurs, les péripéties, le sujet du film, le thème, les symboliques, les musiques, etc)
Et personnellement, en grand fan de comics, de cinéma et de shyamalan, c'est un de mes films préférés à l'heure d'aujourd'hui.

Plus

votre commentaire