Harcèlement sexuel : selon Bryan Cranston, Kevin Spacey "n'est pas une bonne personne" et "sa carrière est terminée"

Mise à jour : 21/11/2017 23:49 - Créé : 10 novembre 2017 - Alexandre Janowiak
Photo Bryan Cranston
119 réactions

Le scandale Harvey Weinstein a lancé le grand nettoyage d'Hollywood et Kevin Spacey est pour certains parti pour tomber dans les oubliettes.

Depuis qu’Anthony Rapp a accusé Kevin Spacey de l’avoir agressé sexuellement, l’acteur doublement oscarisé pour Usual Suspects et American Beauty est plus que dans la tourmente. Viré d’House of Cards, lâché par ses agents, accusé par des membres de l'équipe de la série Netflix, effacé en catastrophe deTout l’argent du monde (le prochain film de Ridley Scott), il n’a pas eu le temps de connaître sa descente aux enfers qu’il y brûlait déjà. La présomption d'innocence est de mise, mais la manière dont l'affaire prend des proportions folles, le silence de l'acteur officiellement parti se faire soigner, pourrait indiquer de multiples crises gérées en coulisses.

 

Photo Kevin SpaceyAttention : image rare de Kevin Spacey dans Tout l'argent du monde avant sa suppression

 

Du coup, les langues se délient parmi les stars hollywoodiennes. Après Jon Bernthal à propos de Baby Driver, c’est maintenant au tour de Bryan Cranston, au micro de BBC Newsbeat, de dénoncer le comportement de Kevin Spacey :

« C’est un acteur phénoménal mais ce n’est pas une très bonne personne. Sa carrière est terminée maintenant je pense. »

Et difficile de ne pas comprendre ses mots. Malgré son talent indéniable de comédien, on voit mal un studio se payer les services de Kevin Spacey pour un film avant un long moment - voire même pour toujours vu la tournure de l'affaire.

 

Photo Bryan CranstonBryan Cranston dans Infiltrator

 

Même s’il prétend dans le même temps n’avoir jamais vu personnellement Kevin Spacey ou une autre star d’Hollywood abuser de quelqu’un, l’acteur de Breaking Bad en a aussi profité pour s’exprimer sur le scandale hollywoodien :

« Il y a un désordre parmi toutes ces personnes qui utilisent leur pouvoir, leur place ou leur statut dans n'importe quelle industrie pour dominer quelqu'un et forcer quelqu'un à faire quelque chose qu'il ne veut pas faire. C’est au-delà du dégoûtant. C’est presque animal. »

Bryan Cranston sera à l'affiche de La Dernière tournée (Last Flag Flying en version originale) le 17 janvier 2018.

 

Affiche

commentaires

Alien 11/11/2017 à 15:18

Il y a truc qui me dérange dans tout cela et quand on tombe sur ce genre de type au boulot, on fait quoi ?

On parle d'un boulot classique ...

TheJoker 11/11/2017 à 15:00

Je savais qu'il été un connard, on va pas se mentir ça se voit, mais alors un maniaque sexuel, j'ai étais assez étonné.

KibuK 11/11/2017 à 09:27

Aux Etats-Unis, on peut retomber sur ses pieds si on est assez fort psychologiquement et (tres) patient.
1ere étape pour K. Spacey : faire profil bas pendant moment.
2e étape : faire son mea-culpa dans un show TV ou il explique que sa therapie lui a fait prendre conscience de son mauvais comportement, qu'il regrette ce qu'il a fait mais qu'il est un autre homme désormais et qu'il demande une 2nde chance. (Les americains rafolent des "2nde chance")
3e étape : Saisir un role en or (complexe, ambigue, autobiographique) dans une prod fauchée réalisé par jeune rea, un "David Aronovski" en puissance.
Ca peut arriver dans 5 ou 10 ans et là, les medias verront Spacey avec le recul des années et seront moins durs.
3e étape bis : Realiser un film sur les tourments d'un homme, acteur qui vit mal sa sexualité ambigue, etc. Car K. Spacey a déja réalisé l'excellent "Albino Alligator".
L'art peut renverser les esprits.
Wait & see.

F4RR4LL 10/11/2017 à 23:33

Note personnelle : j'avouerai que c'est peut être la déclaration de Jon Bernthal qui m'amène à changer d'avis sur Spacey. Le fait qu'il se permette de traiter comme de la merde l'équipe technique m'amène a etre du même avis que Walter White, qui en dehors de son nom reste néanmoins nuancé.
Autant s'y faire, House Cards est foutu, sa fin sera gâchée et Spacey ne sera plus jamais revu sur un écran, petit ou grand.

Antephil 10/11/2017 à 21:40

Alors la, si Bryan Cranston donne un mauvais avis sur un acteur c'est bel et bien fini pour lui

votre commentaire