Un raccourci dans le temps est un gros flop qui fait tache dans le bilan de Disney

Créé : 14 mai 2018 - Geoffrey Crété
Photo
96 réactions

Un raccourci dans le temps d'Ava DuVernay est donc un beau flop.

La magie de Mickey a ses limites, et la superproduction Un raccourci dans le temps en est la dernière preuve éclatante. Avec un budget estimé à une bonne centaine de millions de dollars et un box-office qui n'a pas atteint les 130 millions dans le monde, l'adaptation du livre de Madeline L'Engle est un échec clair et net pour Disney, et une tâche au milieu de leur bilan financier flamboyant grâce notamment au succès phénoménal de Black Panther.

 

 

1,3 milliard pour Black Panther dont plus de 696 au box-office domestique (qui rapporte plus aux studios que les recettes à l'étranger), plus d'1,6 milliard pour Avengers : Infinity War qui continue sa carrière avec notamment un démarrage explosif en Chine : Disney peut savourer un succès retentissant grâce à Marvel Studios. Sans oublier la mine d'or Lucasfilm qui, avec Star Wars : Les Derniers Jedi, continue d'affirmer la popularité de la franchise.

Et il faudra bien ça pour balayer l'échec du blockbuster Un raccourci dans le temps réalisé par Ava DuVernay, avec Oprah WinfreyReese WitherspoonMindy Kaling ou encore Chris Pine, réunis autour de la jeune Storm Reid. Environ 96 millions au box-office domestique, un peu plus de 31 dans le reste du monde : la superproduction n'a pas rencontré le public. Avec un budget estimé à minimum 100 millions, maximum 250 millions avec les frais marketing divers selon Deadline, le film est même un flop absolu.

Lors du bilan habituel, Disney a ainsi marqué le coup : "La hausse dans les résultats liés aux sorties cinéma est dûe au succès de Black Panther dans ce trimestre... Cette hausse a en partie été contrebalancée par les résultats d'Un raccourci dans le temps dans le trimestre actuel".

 

PhotoOrdre du jour de la réunion : qui a engagé un directeur artistique aveugle et suicidaire ?

 

Yahoo Finance estime que Disney y perdrait entre 86 et 186 millions, ce qui place le film aux côtés d'échecs retentissants du studio, comme John Carter (environ 250 de budget et 284 au box-office) et A la poursuite de demain (environ 190 de budget et 209 au box-office). Le film d'animation Milo sur Mars reste en bonne première place, avec un budget autour de 150 millions, et à peine 39 millions en salles.

Et ce n'est pas faute d'avoir essayé de vendre le projet au public, Disney ayant lancé une vaste campagne publicitaire avec ses actrices principales, surfant notamment sur le message positif et la portée supposée politique d'une superproduction avec une adolescente afro-américaine en haut de l'affiche.

La journée de la femme avait ainsi été utilisée pour la promo, quand la projection presse avait été précédée d'une interminable séance de philosophie en live avec actrices et réalisatrice, digne d'une leçon sur le dépassement de soi sponsorisée par Télématin.

 

Photo Oprah Winfrey

 

Aux Etats-Unis, meilleur territoire possible pour ce film tiré d'un best seller qui bénéficiait en plus de la présence de la superstar Oprah WinfreyUn raccourci dans le temps a encaissé 33 millions pour son premier week-end. A titre de comparaison, Black Panther en a cumulé plus de 200 millions sur le même créneau, quelques semaines plus tôt.

Disney pensait pouvoir surfer sur l'engouement autour du super-héros Marvel en mettant l'accent sur Ava DuVernay, réalisatrice afro-américaine engagée et révélée avec Selma, présentée comme la première réalisatrice noire à la tête d'un film live à 100 millions, se plaçant alors aux côtés de Kathryn Bigelow (K-19 : le piège des profondeurs) et Patty Jenkins (Wonder Woman) parmi les rares femmes cinéastes du club des superproductions hollywoodiennes.

 

Photo Ava DuVernayAva DuVernay sur le tournage d'Un raccourci dans le temps

 

Egalement mis sur le devant de la scène : le discours positivo-féministo-progressiste de cette histoire d'adolescente qui cherche son père et sauve le monde grâce à trois sorcières nées d'un mélange déviant entre les Power Rangers et Dora l'exploratrice. Mais ni le public, ni la critique, n'a adhéré à l'aventure, écrasée par un discours d'une lourdeur qui confine à la bêtise, et une laideur unique en son genre (impossible d'oublier Reese Witherspoon transformée en affreuse feuille de laitue géante et volante, qui permet aux mômes de caresser la joue d'une Oprah Winfrey devenue plus géante encore). Ou comment une belle équation sur la papier, à laquelle se sont greffées des intentions louables, s'est transformée en un ratage à peu près colossal.

La carrière d'Ava DuVernay, actuellement au Festival de Cannes puisqu'elle est membre du jury, devrait néanmoins s'en remettre puisqu'elle est attachée à The New Gods, adaptation d'un comics DC.

 

Affiche

commentaires

Tonto 16/05/2018 à 18:51

Malheureusement, tout cet article est bien trop vrai (y compris la chiantissime séance de philosophie live digne de Télématin xD). Ce qui fait le plus mal, c'est surtout de voir que les très réussis John Carter et A la poursuite de demain sont à ranger dans la même catégorie que le plantage artistique d'Ava DuVernay... :'(
Enfin, j'aurais tellement aimé prendre la défense d'Un Raccourci dans le temps, mais je dois bien reconnaître que ce flop est malheureusement mérité.

Nono 16/05/2018 à 13:53

Même si je suis un énorme fan de Disney je ne peux qu'avouer que ce film était un échec, pourtant il y avait moyen de faire quelque chose de pas mal mais le scénario était trop plat, le film était plat, j'avoue que je me suis ennuyé....
Par contre, j'avais adoré A la Poursuite de Demain et Alice de l'Autre Côté du Miroir, deux films vraiment bien mais qui n'ont pas eu le succès qu'ils méritaient et c'est bien dommage car ils étaient super!
Disney tente de nouvelles choses, et c'est bien, mais parfois je pense qu'ils devraient plutôt se concentrer vraiment sur leurs films d'animations (Vaiana et Coco étaient superbes) et leurs remakes. Concernant la suite de 2018, les Indestructibles 2 sera un succès, Ant-Man & la Guêpe je ne me fais pas de soucis (il a l'air beaucoup mieux que le premier), Jean-Christophe & Winnie je suis vraiment mitigé, Casse-Noisette et les 4 royaumes promet d'être pas mal, Les Mondes de Ralphs 2 (qui sortira début 2019 chez nous) va être super, et Mary Poppins 2 devrait être bien et rencontrer un bon succès.

De toute façon, Disney a encore de beaux jours devant eux, notamment grâce à Marvel et les Avengers qui reviendront en 2019 (yeeeessss), mais aussi grâce au Roi Lion, a Aladdin, a La Reine des Neiges 2 etc. qui arriveront l'année prochaine

Terminéator 15/05/2018 à 16:05

@Toutou tu devrais vraiment consulter les chiffres avant de parler et dire de telles âneries. DUNKERQUE est un succès ! En ce qui concerne CE film Disney , tout partait du mauvais pied dés le départ et ce n'est pas la bande annonce ainsi que son affiche affreuse indigne d'une telle production qui pouvait inciter les gens à se déplacer . Quand Les studios ont de l'argent à balancer par Les fenêtres... Ce qui est regrettable c'est qu'ils ne sont même pas capable de mettre tout ce pognon dans un vrai film original qui prend des risques. Si c'est pour se planter de cette façon et perdre autant d'argent , autant Le faire pour un bon film, qui soit brillerait quand même par sa réputation de bon film , chef d'œuvre en ayant amassé les récompenses ou soit deviendrait un film culte . L'échec ne serait que financier dans un premier temps mais resterait une œuvre qui a comptée malgré tout. Mais ça Les exécutifs des studios en cravates qui sortent des écoles de commerce ont du mal à l'intégrer ????

TheMoon 15/05/2018 à 13:32

Je n'ai pas vu le flim mais combien de fim ont été des flops pour devenir culte par la suite...

Je préfère une histoire originale même raté à un super film de studio averc plein de super heros dedans...

Geoffrey Crété - Rédaction 15/05/2018 à 11:53

@Y Boy

N'est-ce pas...
https://www.ecranlarge.com/films/dossier/989842-le-mal-aime-a-la-poursuite-de-demain-gros-flop-mais-petite-merveille-de-disney-a-re-decouvrir

Y Boy 15/05/2018 à 11:42

Voir Tomorrowland cité parmi ces échecs est toujours un déchirement...

Shagon 15/05/2018 à 11:27

On va se bouffer que des univers étendus et des spin-off de Star Wars et de Marvel, ça va être à vomir...

Atréides 14/05/2018 à 22:57

@Toutou
100 millions de budget + au grand max une petite centaine de marketing (vraiment pour te faire plaisir). 527 millions au box-office dont 190 aux USA. Sans parler de la retombée critique et aux Oscars.

Donc ouais, tu dis rien, exactement

PS 14/05/2018 à 22:55

la direction artistique est une grosse flaque de vomis !

Toutou 14/05/2018 à 22:51

Bla bla bal Dunkerque est aussi un échec pour la Warner hein , je dis ça je dis rien

Plus

votre commentaire