The Leftovers : pourquoi vous devez absolument regarder la série la plus fascinante de ces dernières années

Alexandre Janowiak | 11 juin 2017
Alexandre Janowiak | 11 juin 2017
Affiche officielle saison 3
779

La série de Damon Lindelof et Tom Perrotta a pris fin il y a quelques jours après une ultime saison fantastique.

L'épopée The Leftovers a été une des plus compliquées de la chaîne HBO. Malgré des critiques dithyrambiques et un solide terreau de spectateurs, les audiences de The Leftovers n'ont eu cesse de chuter pendant la saison 2. Résultat, HBO a failli annuler la série après le season final de décembre 2015 avant de la renouveler in-extremis pour une ultime saison.

Une page s'est donc tournée le 5 juin dernier. Après trois ans d'aventures folles aux côtés de Kevin Garvey, Nora Durst, Matt Jamison ou Patty Levin, la série a tiré sa révérence dans un épisode final déchirant. Cependant, l'engouement attendu et espéré par HBO n'a pas forcément vu le jour, la série restant à ce jour trop peu connu du grand public.

On essaye donc de vous convaincre de vous jeter sur cette série hors du commun en vous donnant cinq raisons de ne plus passer à côté !

 

Image 692865"Okay j'écoute mais vous avez intérêt à être convaincant !" 

 

UNE AVENTURE VISCERALE

Le pitch de The Leftovers est simple. Le 14 octobre 2011, sans qu'aucune explication ne soit donnée, 2% de la population mondiale disparaît instantanément de la surface de la Terre. Aux côtés de la famille Garvey, nous allons alors découvrir les conséquences psychologiques, religieuses... de cet événement inattendu.

C'est ici que la série HBO marque le plus de point. Loin de nous placer dans la peau du simple spectateur, The Leftovers nous ancre complètement dans celle d'un restant. Comme les personnages de la série, nous n'avons aucune idée des raisons du « sudden-departure ». Que faut-il croire ? Que ferions-nous dans une pareille situation ? Comment le vivrions-nous ? Ce sont nos propres convictions, réflexions, croyances... qui vont nous guider tout au long de la série, déclenchant ainsi de nombreuses émotions.

 

Résultat de recherche d'images pour On pleure un peu, beaucoup, passionnément devant The Leftovers

 

UNE SERIE EN MODE CRESCENDO

La plupart des séries connaissent leur plus belles heures à leur commencement avant de connaître le déclin. Après une ou deux saisons de grandes qualités, elles deviennent souvent redondantes (coucou The Walking Dead), baissent en qualités (coucou Community) ou n'ont tout simplement pas réussi à s'arrêter au bon moment et finissent par lasser : le syndrome de la (ou des) saison(s) de trop - coucou Prison Break, Dexter, House of Cards...

Et bien The Leftovers ne fait pas partie de cette catégorie, au contraire. Plus la série avance, plus elle devient dantesque. La saison 1 est moins bien que la saison 2, elle-même inférieure à la saison 3, The Leftovers se concluant ainsi à son apogée. Que vous accrochiez ou non aux premiers épisodes, sachez donc que chaque nouvel épisode sera meilleur que le précédent (à quelques exceptions près). Rassurant non ?

 

Résultat de recherche d'images pour "Mais c'est de plus en plus captivant bordel !"

 

UN CASTING RENVERSANT

La série de Damon Lindelof ne serait pas grand chose sans son casting impressionnant. La série a réussi à ramener sur le devant de la scène Liv Tyler (dont on avait quasiment plus de nouvelles depuis Le Seigneur des anneaux) et surtout à sortir de l'ombre de sa femme, Jennifer Aniston, Justin Theroux en lui confiant le rôle de sa vie. En interprétant Kevin Garvey, le chef de la police de Mapleton, l'acteur américain réussit parfaitement à transmettre la complexité de son personnage aux spectateurs.

Au-delà de ses deux têtes d'affiches, The Leftovers a surtout réussi à lancer la carrière de Carrie Coon. Habituée des planches de Broadway, l'actrice américaine est une des plus grandes révélations du show et est sans aucun doute la comédienne à caster ces prochaines années. Ce n'est pas anodin si elle est déjà dans la saison 3 de Fargo et bientôt à l'affiche du prochain film de Steven Spielberg.

On ne reviendra pas plus longtemps sur les autres acteurs et actrices présents dans la série. De Margaret Qualley à Christopher Eccleston, en passant par Amy Brenneman, Chris Zylka, Regina King, Ann Dowd ou encore Scott Glenn, ils sont tous excellents.

 

Résultat de recherche d'images pour Carrie Coon et Justin Theroux resplendissent dans la série (même si ça se voit pas sur leur visage)

 

UNE MUSIQUE BOULEVERSANTE

Vous adorez la musique de la pub Lacoste qui envahit nos écrans depuis quelques semaines ? Et bien, n'attendez plus, cette musique n'est autre que celle de The Leftovers. Oeuvre du compositeur germano-britannique Max Richter (compositeur de Black Mirror, Premier contact, Shutter Island), la bande-originale de The Leftovers est un personnage à part entière dans la série. Basées autour d'un thème principal, les subtiles notes de piano, de violon, de guitare ou d'orgue orchestrés par Max Richter nous touchent en plein coeur et ont un véritable impact sur nos émotions.

Si The Leftovers est un succès grâce à son scénario, sa réalisation, ses acteurs, il l'est aussi grâce à sa musique bouleversante qui sublime l'ensemble du show grâce à son ampleur. On vous donne un avant-goût juste en dessous. A écouter sans modération.

 

 

PARCE QU'IL EST TEMPS

On est quasiment certains que vous avez déjà entendu parler de The Leftovers. Mais au-delà de connaître l'existence de la série du créateur de Lost, on est prêt à parier qu'un de vos proches (ami, frère, cousine, collègue de bureau...) vous l'a déjà fortement conseillé. Dans le même temps, il y a de grandes chances que cette personne vous ait confié avoir pleurer devant la série, méditer devant les multiples questions, ressentir le besoin primordial de partager ses émotions et réflexions sur le show avec quelqu'un. D'ailleurs, cette personne ne cesse d'y faire référence toute la journée et commence un peu à vous saouler parce que vous n'avez pas commencé.

Alors maintenant que la série est terminée, il n'y a plus de raisons de repousser l'échéance et il est grand temps de se lancer dans cette immense épopée. Jetez-vous donc sur The Leftovers, vous ne le regretterez pas !

 

"Bon ben merci, je me lance la saison 1 tout de suite !"

commentaires

Simon Riaux - Rédaction
05/06/2018 à 15:36

Franchement, on se sent bien gros.

On regrette juste que le cours de la haine soit si bas, du coup on marge pas des masses.

Perciflet
05/06/2018 à 15:22

Au delà de la justesse de votre article je tiens à vous faire part du fait que des gens s'étripent de plus en plus fréquemment dans les sections commentaires de vos articles. Que ressentez vous en tant que pourvoyeur de haine Écran Large ?

akitrash
30/06/2017 à 08:10

En fait mon humble avis, ce qui fait de The Leftovers une grande série c'est le talent conjoint de Tom Perrotta et de Damon Lindelof.

A la base, The Leftovers est un roman de Tom Perrotta intitulé "les disparus de Mapleton", le bouquin s'arrête plus où moins là où se termine la première saison et ne donne jamais d'explication sur la raison de "la disparition", ni se que sont devenu les disparus... Le livre traite de l'explosion de la cellule familiale et de la réaction d'une petite ville face à un drame d'envergure mondiale. Soit devant un évènement tragique, comment on réagit tous différemment, pour certains jusqu'au point de rupture. Un schéma sensitif qu'on retrouvait déjà dans son premier roman (brillament transposé à l'écran), Little children.

Damon Lindelof, se sert de se matériel original dans tous les sens du terme pour réparer les erreurs qu'il avait commise sur Lost (Trop de perso, trop de twists, fin baclée...)... Il joue avec le spectateur, en transformant des séquences personnelles en évènements surnaturels et apocalyptiques (Les résurrections de Kevin, le monde des morts, la course australienne de Kevin Sr, la scène de la cabanne de Cairo, etc...) et au contraire bouscule les codes et joue avec les nerfs lors de scènes plus cathartiques... Franchement l'explosion du pont a finalement plus de gueule quand on découvre comment il explose réellement et le sous-texte politique...

Quant à la fin, je ne veux pas spoiler, mais si certains lui trouveront des défauts, pour moi elle est juste parfaite... The Leftovers n'a jamais voulu être une série scotchant la rétine par des scènes spectaculaires, c'est avant tout un drame psychologique... Comment faire son deuil et comment réapprendre à vivre quand nos êtres chères ont disparus... D'ailleurs pour mieux comprendre le final, il faut je pense re-regardé l'épisode précédant qui donne la clé (sans jeu de mots) de la fin...

C'est sûr The Leftovers ne plaira aux spectateurs qui attendent une énième série à audimat, avec des cliffhanger à chaque fin d'épisodes, des perso à foison... Mais en juste trois saisons, cette série s'impose comme un must, un drame fantastique sans équivalent audiovisuel, et putain que c'est bon!

K-R
28/06/2017 à 18:54

@sandman

Donc si une série marche niveau audience, c'est une grande série, et sinon, ça veut totalement dire que c'est pas bien ?

Ravi d'apprendre que Les Experts, Grey's Anatomy ou Mon oncle Charlie ont donc été, durant plusieurs saisons, des séries supérieurs aux Sopranos, The Shield, The Wire, Six Feet Under et quelques autres oeuvres cultes.

Et je n'ose même pas penser au box-office, qui fait donc des Ch'tis et Avengers des classiques du septième art, là où des Coppola, Scorsese, Fincher et De Palma peuvent dégringoler.

sandman
28/06/2017 à 18:49

Alexandre Janowiak - autant pour moi ^^ je pensais que "l'édit" était une modif du message par le créateur du poste donc toi un genre de PS quoi, donc dsl, et en effet le taux d'audience était faible et c'est bien pour une raison, sinon elle aurait pété le score comme des série genre the walking dead ou je sais pas quoi mais bon beaucoup ne comprenne pas ça.... et c(est vrai il y a de bon acteur mais bon, elle met trop de temps à ce mettre en place, le concept et pas originale du tout.... on dirait un mélange de 4400, les revenants et under the dome..... je trouve que c'est vraiment mou, le côté psychologie, et détresse des personnages fasse à la situation est énorme mais mal exploité bref j'ai tout un tas d'argument mais bon j'ai déjà perdu assez de temps sur cette série mdr, enfin bref bonne continuation

yellow submarine
28/06/2017 à 16:49

Bon, je vous ai écouté et ai tout regardé en un temps presque record. La dernière fois que j'ai regardé aussi rapidement et attentivement une série c'était pour Breaking Bad, c'est dire.

On va pas se mentir j'ai aimé, un peu, beaucoup, énormément. Pas à la folie mais énormément c'est déjà bien.

En fait j'ai une déception sur la fin. SPOILER ALERTE: ok elle fait le choix de revenir sur la terre1 car sa famille a refais sa vie. Mais pourquoi revenir et s'isoler, pourquoi s'être donné tant de mal pour un aller retour compliqué si c'est pour au final rester seule ?

Je ne trouve pas ça logique du tout. Mais bon je chipote, je trouve la série vraiment très fine dans le traitement des événements et des personnages.

Au moins même si nous n'avons pas les réponses souhaitées, on nous laisse le choix de l'interprétation.

Par contre un autre acteur dont on ne parle pas est Kevin Carroll, je ne le connaissait pas, je l'ai vraiment trouvé excellent.

Geoffrey Crété - Rédaction
28/06/2017 à 16:20

@sylvinception

Voyons, nous savons très bien qu'elle était dans Gone Girl ! ;)

Néanmoins, elle avait un rôle plus en retrait, et c'est surtout Rosamund Pike qui a brillé sur la scène publique chez Fincher, jusqu'aux Oscars. On ne dit pas qu'elle n'avait jamais été remarquée ou castée auparavant.

Dans The Leftovers, Carrie Coon occupe le premier plan, ferme la série, et a tout l'espace pour déployer son talent.

sylvinception
28/06/2017 à 16:18

"l'actrice américaine est une des plus grandes révélations du show et est sans aucun doute la comédienne à caster ces prochaines années."

Ne pas être au courant que Fincher avait déjà sauté le pas pour son "Gone Girl", ça la fout mal... ;-)

Alexandre Janowiak - Rédaction
28/06/2017 à 10:51

Bonjour @Sandman,

"l'auteur de cet article" adorerait pouvoir discuter de la série avec vous mais n'a clairement pas besoin de le faire sous un pseudo. Libre à vous de penser que je suis "Grift" et donc libre à vous de vous tromper sur ce point.

En revanche, pour en revenir à la série, vous avez totalement le droit de ne pas aimer The Leftovers. Vous êtes loin d'être le seul à ne pas avoir accroché (on ne va pas se mentir, ce n'est pas anodin si le show réalisait des audiences très faibles). Sachez d'ailleurs qu'elle ne fait pas l'unanimité dans notre propre rédaction non plus !

Au plaisir

Grift
28/06/2017 à 08:38

@Sandman

De pire en pire mec :) Ca vire au ridicule.
Si pour toi quand tu t'adresse à quelqu'un en disant " t'as été expulsé par le cul ou quoi toi ? t'as pas été fini je crois, achète toi un cerveau" tu n'a pas l'impression de l'insulter, alors ça en dit long sur ta manière de communiquer avec les autres.

Et puis fais gaffe, tu commences a tournois en rond... Redire les choses plusieurs fois de suite ne donne pas plus de poids à ce que tu dis tu sais.

Et je me permets de le répéter également car tu remets ça sur la table : Vu la tournure de ce thread, tu ne feras croire a personne que tout ça tu t'en fou :)

Si tu as l'impression de m'avoir remis à ma place, grand te bien te face.. L'illusion peut être salvatrice pour certain. Quelque chose me dit que tu en as besoin.

Merci encore pour ce moment comique.
On a besoin de mec comme toi sur ces forums.

Plus

votre commentaire