Fear the Walking Dead saison 3 : pourquoi on ne regardera plus le mauvais spin-off de The Walking Dead

Geoffrey Crété | 4 juin 2017
Geoffrey Crété | 4 juin 2017

Après deux saisons et 21 épisodes, une évidence : Fear the Walking Dead, la série dérivée de The Walking Dead, est une catastrophe.

Avec sa septième saison, The Walking Dead continue d'alimenter les colères et frustrations du public, y compris les nôtres.

Mais qu'on aime ou déteste la version TV des comics de Robert Kirkman, le contraste avec Fear the Walking Dead est saisissant : en comparaison, personne ou presque ne s'intéresse à ce spin-off cynique, lancé sous un faux prétexte pour profiter du succès phénonémal de la série diffusée sur AMC depuis 2010. La courbe des audiences est significative : la série originale a commencé dans les 5 millions de spectateurs avant de grimper saison après saison (la saison 7 montre de premiers signes d'essoufflement), tandis que le spin-off a démarré plus haut avant de chuter (trois fois moins de spectateurs aux Etats-Unis entre le pilote et le dernier épisode de la saison 2).

Personne pour regarder, personne pour s'énerver ? Malgré une saison 3 (qui débute ce 4 juin aux Etats-Unis) commandée en avril 2016 alors que la saison 2 venait de commencer, Fear the Walking Dead semble prête à sombrer dans les abysses du petit écran. Un sort mérité pour une série grotesque, qui nous achevé avec sa deuxième saison. 

ATTENTION : face à la passion qui se déchaîne autour de ces séries, Ecran Large rappelle qu'il s'agit ici d'une opinion, tout aussi légitime que celle du spectateur qui aime.

 

Fear the Walking Dead

 

FEAR THE WRITING DEAD

2013. Les morts n'en finissent plus d'agrandir leur royaume sur AMC. Le succès de The Walking Dead se révèle plus solide chaque année, avec d'impressionnants records d'audience pour la saison 3. Alors que la quatrième arrive, la chaîne annonce qu'une série "compagnon" sera développée, avec de nouveaux personnages et le même Robert Kirkman à la barre. Le pilote de Cobalt est tourné en 2014. AMC n'a ni doute ni subtilité : en 2015, la série est retitrée Fear the Walking Dead, pour garantir l'attention des fans, et deux saisons sont commandées.

L'argument était clair, et même amusant : revenir aux origines de l'épidémie, et combler le vide laissé par le coma de Rick Grimes, héros de The Walking Dead qui se réveille dans un monde apocalyptique. Sauf que la saison 1 de FTWD se dérobe vite : la famille recomposée au coeur de l'histoire a beau être témoin des premiers incidents, le chaos s'empare de Los Angeles dès le deuxième épisode. La peur a beau planer sur la métropole, gagné peu à peu par la panique, la série se retranche dans un quartier cloturé par l'armée pour éviter de tenir sa promesse. Le décor, les ficelles, ont un arrière-goût amer de déjà vu.

 

Photo Fear The Walking Dead

 

FEAR THE SWIMMING DEAD

Après une courte première saison composée de six épisodes, le doute était encore permis. Comme ses personnages, FTWD prend la fuite, vers de nouveaux horizons. La première partie de saison 2 se déroule en mer, avec une promo tournée autour de ce décor atypique, inédit dans l'univers de la série originale, plus habituée aux forêts qu'aux côtés.

Là encore, mensonge : en 7 épisodes, la série enchaîne les escales sur la terre ferme, avec une poignée de scènes sur l'eau. Au lieu du huis clos espéré, dans une ambiance à la Calme blanc de Philip Noyce, il y a une fuite hésitante et maladroite. Au lieu de profiter de ce sympathique décor pour donner de la profondeur aux personnages, renouveler la menace zombie et créer une ambiance anxiogène, FTWD s'évade à la moindre occasion sur la terre ferme, pour offrir de petits frissons sans conséquence.

 Fear the Walking Dead S2

 

FEAR THE LONELY DEAD

La série a bien tenté de se réinventer avec la deuxième partie de la saison 2 : des héros éparpillés, parfois mis de côté pour servir les autres protagonistes et créer du drame, et plusieurs sous-intrigues vouées à se croiser. Nick, probablement le personnage le moins inintéressant, a même droit à un épisode entier en solo.

Mais à ce stade, le problème est plus profond que ces réarrangements. Après une vingtaine d'épisodes, FTWD n'a pas réussi à dessiner de bons personnages, à commencer par Madison, désespérément terne et ordinaire, entre mère maladroite et héroïne artificielle. Kim Dickens a beau être une actrice discrètement solide dans Hollow Man, Gone Girl ou House of Cards, elle est desservie par une écriture plate pour son premier grand rôle. Même chose pour sa fille, interprétée par Alycia Debnam Carey, qui peine à gagner une dimension suggérée au fil des épisodes, ou Cliff Curtis, l'autre adulte de la série. Tour à tour trop niais ou trop téméraires, ils ressemblent plus à des pantins manipulés par les scénaristes pour arranger l'intrigue, qu'à des personnages animés par de profondes convictions et peurs.

 

Fear the Walking Dead, Kim Dickens

 

FEAR THE LIVING DUMB

En face d'eux, le même drame. D'un côté, il y a les walkers, en première ligne dans le cahier des charges. Sauf qu'à l'écran, le zombie est plus un accessoire obligatoire dans le décor qu'un vrai moteur à frissons ou dramaturgie. Les multiples rencontres entre les personnages et les morts-vivants manquent cruellement d'inventivité et d'énergie, donnant l'impression d'une obligation contractuelle plus que d'une nécessité ou idée des scénaristes. Au lieu de générer des images cruelles et spectaculaires, ces séquences démontrent avant tout la non-inspiration désespérante de la série, et sa capacité à faire chuter le QI des survivants pour offrir une pauvre dose de frissons.

En deux saisons, FTWD n'aura ainsi offert aucune vraie belle image d'apocalypse, de survie ou de lutte, alors que le groupe a traversé divers environnements. Il y a bien eu quelques moments amusants, notamment en pleine mer, ou lorsque Madison attire les zombies sur le ponton, mais trop au service d'une intrigue bête et méchante, sans réelle conséquence.

 

Photo

 

Peut-être parce que la menace, comme dans The Walking Dead, est plus du côté des vivants que des morts ? Le spin-off s'entête ainsi à reproduire le schéma de la série-mère, où le cauchemar est tout autant dans le camp des survivants que face aux zombies. Sauf que là encore, FTWD échoue à créer de vrais antagonistes. Quand ils ne sont à usage unique, présentés et virés au cours d'un même épisode, ils passent les uns après les autres : la prise d'otages expédiée en un épisode, la mystérieuse Celia évacuée en deux épisodes, l'étrange Alejandro de la Colonia. Trop pressée, trop instable, la série est incapable d'assumer et explorer une seule menace, et s'agite pour masquer ses faiblesses.

 

Fear the Walking Dead S2

 

FEAR THE PREQUEL

FTWD aura à peu près raté chaque étape de son évolution, et préféré avancer sur des fondations fragiles dans l'espoir de se trouver en cours de route. En plus d'avoir perdu quelques occasions de resserrer ses enjeux autour d'un antagoniste, à la manière d'un Shane ou d'un Gouverneur dans TWD, la série aura été incapable de gérer ses personnages, avec notamment une Ofelia ridicule, éjectée comme pour rappeler à quel point elle était dispensable.

Autre énigme de la série : Alex, la survivante du vol 462, qui a fait l'objet d'une web-série amusante après avoir fait une apparition-éclair dans le ciel de la première saison. Catapultée parmi les héros, ce personnage de warrior était une excellente nouveauté, et apportait en un épisode plus d'énergie et d'urgence que tous les autres protagonistes en une saison. Hélas, Alex, interprétée par l'excellente Michelle Ang, a été évacuée après deux épisodes, qui étaient certainement les plus solides de la saison 2. Double échec : FTWD semble incapable de se concentrer sur les bons éléments, tout en démontrant son affolante absence de maîtrise narrative avec trop de portes laissées ouvertes (Alex pourrait revenir, Ofelia pourrait revenir).

 

fear the walking dead Flight 462

 

FORGET THE WALKING DEAD

Arrivée à sa deuxième saison, et malgré le regard acéré de ses détracteurs, The Walking Dead avait posé les bases de son univers : une longue pause dans une ferme aux noirs secrets, une guerre intestine qui se terminait par une mise à mort sanglante au sein du clan, et plusieurs séquences marquantes en à peine plus d'épisodes. La machine était lancée, pour le meilleur et pour le pire, mais avec une ligne claire.

Fear the Walking Dead tente bien de se rattraper dans le double épisode final de la saison 2, avec la mort d'un des personnages, la crise violente d'un autre, et une ouverture vers de nouveaux horizons, encore, pour dynamiser l'histoire. Trop tard : si elle est bien parvenue à une chose en deux saisons et 21 épisodes, c'est à convaincre qu'elle ne mérite plus l'attention.

 

Article publié une première fois en 2016.

 

Affiche saison 3

 

commentaires

Collosus
09/03/2020 à 19:42

Sa aurais bien meilleur avec des vrai acteur déjà et l histoire pour pouvoir découvrir l origine du virus et passer à la trappe

Bachibouzouk
18/09/2019 à 20:14

C'est terrible, j'aimerais sincèrement être fan de cette série qui sait à chaque fois donner l'espoir qu'elle POURRAIT se renouveler et...je reste toujours sur ma faim.
Comme vous le dites dans l'article, les idées sont là, mais la prod n'en fait rien. Ce constat s'est désormais aggravé avec le temps.

Je regarde désormais ces histoires par habitude. Lundi, c'est les zombies devant une pizza. Je ne vois pas où la série veut en venir. Je n'arrive plus à comprendre de quoi elle parle.
Je n'arrive plus à m'engager émotionnellement. Bref, je regarde par habitude et c'est peut-être ce qu'il y a de pire pour une œuvre.

LALFALOWE
16/09/2019 à 10:18

Même si les deux sphères sont différentes. On sent comme un manque d'effort quand même pour tenter de greffer Ftwd à TWD. Il ne faut pas oublier que sans sa grande sœur, la petite n'aurait pas suivi.

Ftwd et TWD , c'est bien. Mais pour ceux qui on aussi une manette entre les mains, 3 séries sur PS4 TWD qui sont aussi à apparenter comme des secrets de polichinelle, ont tout à fait leur poids dans l'univers TWD. Là on remarquera du travail de fond où on sent bien la veine de fond de TWD. Alors que ces parties d'une aventure en retrait du noyau, laisse une impression de présence de cet univers. D'ailleurs beaucoup de détails laisse supposer une marque de ce dernier dans chaque épisodes.

Si on peut le faire dans des jeux vidéo, pourquoi pas à la grande échelle ? Et le pourquoi FTWD n'atteindra pas les chevilles de TWD,,. justifie le pourquoi de " pas de CROSSE-OVER ?. .. Ca donnerai quoi en fait ? Et pour quoi faire ?, a quoi bon cette prise de risque ?

A chaque série son public.

FTWD est comme une infusion de TWD, un roman à l'eau de rose, la partie presque "non violente" et moraliste étriquée et formatée.. "Tent l'autre joue". Tout l'inverse de TWD.. Nous sommes tous Negan ! Quant a être une version un peu plus effarouchée de 7 à la maison avec des zombies autour qui la plus part du temps son couchés par terre... .

C'est peut être là que la différence s'étire; Et où on rejoint l'avis d' Ecranlarge.

L'atmosphère aussi joue son rôle. Parfois on se croirait dans un film qui passe le dimanche soir sur TF1 avec cet arrière gout de Soap de bonne famille. Parfois des lenteur des vide etc..

Bon après il ne faut pas que TWD a du aussi faire sa place. Il ne faut pas confondre le fait qu'il eu été accueilli à bras ouverts par les fans de survival et la partie qu'il à du convaincre à le suivre. Au début le scénario devait se placer.. Ect etc..

Bref,

Comparer les deux c'est comme comparer PS4 ET XBOX...

Je le disais plus haut. A chaque série son public et non l'inverse lol ;)

jenny
18/07/2019 à 22:31

saison 1 se laissait voir , saison 2 peu intéressante mais la saison 3 = série nullissime désormais plein de moraline , impossible à s'y intéresser tellement peu crédible et scénari inintéressant au possible .

Ga De Homa
13/02/2019 à 02:42

J'adore je ne suit pas d'accord les saison 3 et 4 améliore la série ,vraiment hates a la 5 sincèrement un fan ahhaah!

Penfrat
24/01/2019 à 11:02

Hé ba , les mois passent , les saisons avancent , Morgan est arrivé dans la série et que c'est bon à regarder !!
Perso j'adoooooooooore

Rams one
19/07/2018 à 23:38

2018 ...je la découvre à peine ! Et bien moi j'adore , je cherche pas à comparer les deux séries je regarde et je m'éclate

dsqsdqsd
28/06/2018 à 20:43

Les acteurs sont bons, le scenario aussi, il y a meme des scenes inédites en terme de zombis.

cet article n est voué qu à la polémique sans aucune notions de jugement critique pro.

cet article met en évidence que les points négatifs de "the fear "en sacralisant le walkingdead des origines.

*pitoyable ^^

kalichat4771
05/05/2018 à 14:34

Des personnages sans profondeur, un Nick déjà mort, un Travis niais et pas de rebondissement.... bref je m'emmerde ferme

pseudo
11/01/2018 à 08:47

Une spin off juste pour donner leur dose en adrénaline gore à des fans en manque entre deux saisons de TWD. Spin off qui en plus déforce l intérêt pour la série originale' la rendant redondante... il y avait pourtant tellement moyen de faire mieux...

Plus

votre commentaire