Matthew Vaughn revient sur son refus de réaliser la suite des X-Men et son projet de Wolverine ado

Alexis Vielle | 20 septembre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Alexis Vielle | 20 septembre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Avec un film centré sur un Wolverine jeune bien avant X-Men : Days of the Futur Past

On parle beaucoup de Matthew Vaughn ces derniers temps. Entre sa possible implication pour nous conter les nouvelles aventures de l’homme d’acier, sa possibilité de voir ses Kingsman en mode univers étendu, l’anglais est au cœur de l’actu 7e art. Aujourd’hui, le monsieur s’exprime sur la vision qu’il avait prévue pour ses reboots de mutants entamés en 2011 avec son excellent X-Men : Le commencement. Un succès aussi bien critique que public (350 millions de recettes) pour ensuite se prolonger avec X-Men : Days of Future Past  (750 millions de billets verts récoltés) qui voyait le retour aux commandes du créateur originel Bryan Singer, Vaughn restant cantonné au script. Une incompréhension tant, avec tout le respect que l’on doit au grand talent de Singer, le premier reboot était d’une franche réussite sur tous les points. 

 

  

Le cinéaste revient donc sur sa déception de ne pas avoir pu poursuivre l’aventure derrière la caméra :

« Même si j’ai écrit le script de Days of The Futur Past, j’ai refusé de reprendre les manettes pour deux raisons : premièrement, je respecte énormément Bryan Singer et les X-Men sont son propre univers à lui et je sentais qu’il me laissait jouer avec son jouet. J’ai adoré ça mais ça restait son jouet. Je voulais mon propre jouet ! Deuxièmement, je voulais que Première Classe soit le début d’une trilogie et Days of The Futur Past en soit la conclusion, j’aurais fait un film entre les deux où on rencontre un jeune Wolverine et dans le Days of The Futur Past, le vieux et le jeune Logan se rencontrent. Ça aurait été énorme ».

 

Photo Michael Fassbender

X-Men : Le commencement

 

Dis comme ça, oui cela aurait été énorme. Surtout quand on voit l’échec de X-Men : Apocalypse où l’absence de l’anglais s’était cruellement fait ressentir, avec un scenario bâclé faisant la part belle à des séquences d’actions impressionnantes mais dénuées de toute pertinence narrative. La scène de boucherie dans le Apocalypse avec un Wolverine déchaîné est-elle un hommage à Vaughn ? 

 

Wolverine

  

Bref, avec Kingsman, il a enfin l’occasion de posséder son propre jouet…

Sortie de Kingsman : Le Cercle d'or le 11 octobre.

 

Photo X-Men, James McAvoy

 Matthew Vaughn sur le tournage de X-Men : Le commencement

Tout savoir sur X-Men : Days of Future Past

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Arnaud
21/09/2017 à 12:54

Sauf que si on regarde le premier Wolverine, on comprend qu'a l'epoque de First Class Logan etait deja d'apprence adulte (donc Jackman). Mettre un autre acteur aurait ajouter une incoherence (de plus ?) dans la continuité
Par ailleurs, Vaughn lui-meme nous montre Wolverine dans First Class, et c'est pas un jeunot

Zanta
21/09/2017 à 11:13

Mince, quel dommage... DOFP avait en effet l'envergure d'un chapitre final, et tout paraissait bien trop précipité.
Un deuxième film aurait permis d'assumer tous les persos introduits à la fin de First Class et - surtout pour le studio - de se créer un Wolverine jeune qui aurait pu prendre la relève une fois que Hugh Jackman s'est tiré.
Sinon, n'oublions pas que Vaughn avait vu son script bien retravaillé par Singer et Simon Kinberg, pour un résultat dans l'ensemble décevant.
Si les scènes du futur étaient vraiment cool - bien que trop courtes - et que le développement de l'histoire était sympa, la conclusion était facile et versait bien dans le spectaculaire qui tâche (comme X-Men 1, The Last Stand et Apocalypse).
Sans oublier à la fin un cliffhanger made in Kinberg : qui n'aboutit à rien et détruit la cohérence de la nouvelle time line avant même qu'elle ait une chance de commencer.
Enfin, heureusement, on a eu "Logan" pour dire au revoir...

votre commentaire