Cinquante nuances de Grey : la réalisatrice confirme que le tournage a été un cauchemar

Geoffrey Crété | 13 juin 2017
Geoffrey Crété | 13 juin 2017

La réalisatrice Sam Taylor-Johnson n'a pas apprécié les coups de cravache sur le tournage du premier film.

Avant la sortie fracassante du Wonder Woman de Patty Jenkins, elle détenait le record du meilleur démarrage au box-office d'un film réalisé par une femme : Sam Taylor-Johnson avec Cinquante nuances de Grey, premier épisode de la fabuleuse saga éroticomique qui avait ouvert les hostilités avec 85,1 millions de dollars, avant d'être calmé par les 103,3 millions de l'Amazone.

Depuis, la réalisatrice a été remplacée par un homme, James Foley, qui a filmé les deux suites - Cinquante nuances plus sombres, sorti en février 2017, puis Cinquante nuances plus claires, prévu pour février 2018. Et elle ne cache pas qu'elle est bien heureuse de sa décision puisque l'expérience a été très désagréable.

 

Photo Dakota Johnson

Dakota Johnson : Hollywood Night le retour

 

Le départ de la réalisatrice de Nowhere Boy, qui n'a donc pas rempilé pour la suite, était clairement lié à quelques soucis en coulisses, et notamment la collaboration compliquée avec E.L. James, auteure des romans.

Interrogée par The Sunday Times, Sam Taylor-Johnson n'a pas usé de l'habituelle langue de bois pour manifester son rapport à la saga :

« Je ne regarderai jamais ces films. J'ai littéralement zéro intérêt pour ça. »

La réalisatrice continue, avec une sincérité rafraîchissante et tordante :

« Je ne pourrai jamais dire que je regrette sinon ma carrière est finie. Avec le recul, est-ce que je le referais ? Bien sûr que non. Je serais folle. »

 

Photo

"Ok donc le sujet c'est le sexe, mais le studio refuse de vous montrer nus... Hmmm..."

 

Elle confirme aussi clairement que la personnalité d'E.L. James a été très difficile à gérer, et a posé de réels problèmes sur le tournage :

« J'apprécie tout le monde, et je suis toujours perplexe quand on ne m'aime pas. Je ne comprend pas quand je ne saisis par une personne, quand il n'y a aucune synergie. »

Une manière polie de confirmer que l'auteure des livres, productrice des adaptations avec Dakota Johnson et Jamie Dornan, qui avait notamment amené son mari pour écrire le deuxième film, pourra être directement jugée responsable de la tournure des événements. Et notamment d'une popularité moins folle que prévu : si Cinquante nuances de Grey a arnaqué intrigué beaucoup de monde et encaissé plus de 571 millions de dollars, Cinquante nuances plus sombres n'a pas atteint les 380 millions, avec un budget supérieur.

Et tandis que Sam Taylor-Johnson est passée à autre chose, en réalisant des épisodes de la série Netflix Gypsy avec Naomi Watts et en préparant un autre film avec son mari Aaron Taylor-Johnson, la saga Grey continuera en février 2018. Tremblez - de plaisir ou de peur, au choix.

 

Affiche

 

 

Tout savoir sur Cinquante nuances de Grey

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

LaTeub
13/06/2017 à 12:45

Le tournage un cauchemar, ok, mais qu'elle se rassure, le visionnage en fut un aussi!

votre commentaire