Cinquante nuances de Grey était un énorme bordel, confirme Dakota Johnson

Chloé Chahnamian | 29 juin 2022
Chloé Chahnamian | 29 juin 2022

Dakota Johnson raconte le tournage chaotique de Cinquante nuances de Grey, le film adapté du roman érotique.

En 2015, la sortie de Cinquante nuances de Grey a fait l'effet d'une bombe. Interdit aux mineurs dans à peu près tous les pays du monde, et même banni dans certains, dont la Chine et l'Inde, le film adapté des romans de E.L. James (et seulement interdit aux moins de 12 ans en France) a lancé la mode des films érotiques destinés à un public majoritairement féminin et souvent inspirés de fan fiction (After, 365 jours...).

Si la qualité des films est largement discutable, la saga Cinquante nuances a tout de même permis de révéler Dakota Johnson au grand jour. Si comme Kristen Stewart depuis Twilight, cette image lui colle à la peau, l'actrice a depuis largement prouvé son talent et surtout, qu'elle était bien plus qu'une "fille de". Après avoir tourné dans Suspiria de Luca Guadagnino, elle a continué sur la voie du cinéma indépendant avec The Lost Daughter de Maggie Gyllenhaal ou encore Cha Cha Real Smooth de Cooper Raiff. Mais comme son camarade Jamie DornanDakota Johnson se voit très souvent rappeler la bouse dans laquelle elle s'est fait remarquer.

 

Cinquante nuances plus sombres : Photo Dakota JohnsonDakota fait tomber le masque

 

Dans une interview très complète accordée au magazine Vanity Fair, l'actrice est revenue sur le rôle qui a tout changé pour elle et surtout sur l'ambiance étrange qui régnait sur le plateau :

« J'ai signé pour faire un film bien différent de celui qui a été tourné. E.L. James avait beaucoup de pouvoir et tous les jours, elle imposait de nouvelles choses. Il y a des passages du livre qui ne fonctionnait pas pour un film, comme les monologues intérieurs, qui étaient parfois terriblement cucul. [...] C'est devenu dingue. Il y avait beaucoup de désaccords. Je n'ai jamais eu l'occasion d'en parler honnêtement parce qu'il fallait promouvoir le film de la bonne manière. On tournait les scènes du film qu'Erika [E.L. James] voulait faire, et ensuite, on tournait les scènes du film que nous, on voulait faire. La veille, je réécrivais des scènes pour ajouter une phrase par-ci par-là. C'était le chaos tout le temps.

Si j'avais su à l'époque dans quoi je m'embarquais, je pense que personne n'aurait accepté. Tout le monde aurait dit : "Oh, c'est carrément psychotique". Mais non, je ne regrette pas... Il y a des choses que je ne peux toujours pas dévoiler parce que je ne veux pas briser des carrières ni entacher la réputation de qui que ce soit. Jamie [Dornan] et moi étions très bien traité. Erika est une femme très gentille, et elle était toujours bienveillante à mon égard et je suis reconnaissante qu'elle m'ait choisie pour jouer dans ces films. C'était un tremplin pour nos carrières, une opportunité géniale. Mais c'était bizarre. Très, très bizarre. »

 

Cinquante nuances plus claires : Photo Dakota JohnsonImage de façade

 

Briser des carrières et entacher des réputations ? Malgré ces révélations, Johnson reste assez vague et n'avait probablement pas l'intention de faire un scandale. Si le problème ne vient apparemment pas de son coéquipier ni de la réalisatrice du premier film Sam Taylor-Johnson, l'actrice admet que l'arrivée de James Foley à la barre pour les deux volets suivants a apporté une énergie différente et que de jouer devant un homme était plus gênant que de jouer devant une femme.

Malgré cette expérience, Dakota Johnson reconnait volontiers que le film lui a ouvert de nombreuses portes. N'en déplaise à ses détracteurs, nous découvrirons bientôt l'actrice dans Persuasion, adaptation Netflix du roman de Jane Austen, mais elle sera aussi la tête d'affiche de Madame Web, le spin-off de l'univers de Spider-Man.

Tout savoir sur Cinquante nuances de Grey

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Benasi
01/07/2022 à 07:22

@Atom

pour avoir justement lu le premier... c'est d'un chiant. Tellement mal écrit et plat.
A l'image du film.

Atom
30/06/2022 à 22:43

@Kyle Reese

Lis les livres (ou du moins le premier) vraiment.

Un remake classé NC-17 ou carrément X serais là bienvenue :(

Kyle Reese
30/06/2022 à 11:02

Dakota Johnson est une très bonne actrice. Je l’ai trouvé excellente dans
le remake de Suspiria. Mais non, toujours pas envie de regarder ces nuances, ou alors forcé et contraint ^^

Birdy %
30/06/2022 à 07:24

Fait partie des films que je me suis juré de ne jamais voir.

Eddie Felson
29/06/2022 à 20:39

50 nuances… un énorme bordel! Logique non?

Abibak
29/06/2022 à 18:26

Tres bien aussi dans célibataire mode d'emploi

votre commentaire