War Machine : le général Brad Pitt au rapport dans le teaser

Alexandre Janowiak | 1 mars 2017
Alexandre Janowiak | 1 mars 2017

David Michod, Bong Joo-ho, Martin Scorsese… Netflix a définitivement décidé de tuer le game.

« L’histoire d’une guerre absurde pour notre époque, où le scénariste et réalisateur David Michôd recrée la montée et la chute d’un général américain entre réalité et cynisme sauvage. L’exploration de l’ascension d’un leader optimiste né dans le cœur noir de la folie. Au cœur de l’histoire, le sournois et charismatique général (Brad Pitt) qui bondit à la tête d’une faction de l’OTAN en Afghanistan, seulement pour être suivi par une journaliste sans tabou. »

La comédie noire War Machine, réalisé par David Michôd, s’est dévoilée dans un premier teaser plutôt fun, très cynique et avec un Brad Pitt en roue libre. Des premières images qui nous rappellent légèrement l’ambiance de War Dogs, sorti l'été dernier, avec Jonah Hill et Milles Teller.

 

 

 

Produit par Netflix, War Machine est la preuve vivante que la plateforme est en train de révolutionner le paysage cinématographique actuel et d’ouvrir une nouvelle ère. En juin 2015, le cinéaste connaissait des désaccords financiers avec New Regency (producteur originel), effrayé à l’idée de financer le nouveau projet du réalisateur qui avait connu deux gros flops pour ses précédents films : Animal Kingdom (Budget : 5 millions de $ / Box-office : 6,7 millions de $) et surtout The Rover (Budget : 12 millions de $ / Box-office : 3,2 millions de $).

Ni une, ni deux, Netflix est donc rentré dans la partie. Forte d’un budget consacré à l’investissement et à la création absolument dément, la plateforme n’a pas hésité une seconde à dépenser des millions de dollars pour obtenir les droits du film : 60 millions pour être précis. Surréaliste. D'autant plus que ce n'est pas le seul film que Netflix s'est acheté pour un budget hallucinant : Okja de Bong Joon-ho a été financé à hauteur de 50 millions de $, Bright avec Will Smith à 90 millions (après avoir été lui aussi refusé par un studio, en l'occurrence la Warner) et The Irishman de Martin Scorsese devrait l'être pour 100 millions.

 

Photo Brad Pitt

 

Des dépenses qui pourraient s'avérer plus que payantes. Avec le casting dantesque de War Machine (Brad Pitt, Tilda Swinton, Ben Kingsley, Topher Grace, Will Poulter ou Scoot McNairy) et une diffusion prévue pour le 26 mai prochain, on peut même imaginer que Netflix a des ambitions cannoises en ligne de mire. Le moyen parfait pour assouvir encore plus sa domination.

 

 

Tout savoir sur War Machine

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Corleone
01/03/2017 à 23:48

Old Man Captain America???

votre commentaire