Shia LaBeouf reconnait qu'il y est allé un peu fort avec Spielberg et s'excuse

Mise à jour : 20/11/2017 21:58 - Créé : 14 novembre 2016 - Christophe Foltzer
Photo Charlie Countryman
89 réactions

Alors qu'il y a encore quelques années, le comédien était promis au plus brillant des avenirs, Shia LaBeouf a explosé en plein vol, multipliant les déclarations vindicatives, se perdant dans son propre personnage. Et s'il retrouvait enfin ses esprits ?

Alors certes, Shia LaBeouf ne plait pas à tout le monde, loin s'en faut d'ailleurs et ses tics de jeu peuvent se révéler crispants. Mais il reste une personnalité des plus passionnantes de par son parcours chaotique depuis quelques années. Le petit protégé de Michael Bay et Steven Spielberg s'est en effet permis un gros craquage il y a quelques années dont il ne semble pas s'être encore remis et s'est ensuite empêtré dans une série de happenings aussi passionnants qu'inquiétants pour sa stabilité mentale. 

 

Photo Fury

 

On passera sur ses vidéos de motivations sur fond vert ("Do it !!!!!"), la projection de tous ses films avec une caméra braquée sur le comédien 24h/24 qui se revit ainsi à l'écran, ou encore ses apparitions publiques avec un sac sur la tête, ou enfin cet exercice étrange où on pouvait le voir pour l'insulter copieusement, pour ne retenir que son dernier coup d'éclat en date : ses propos sur Steven Spielberg. Il y a deux mois, le comédien n'y est pas allé de main morte avec le maître en revenant sur son expérience à ses côtés et le qualifiant "moins de réalisateur que d'une putain d'entreprise"., critiquant ses méthodes de travail qui donnent "'l'impression que tu ne connais pas le métier que tu fais."

 

Photo Sous surveillance

 

Sauf que voilà, LaBeouf s'en veut quand même un peu d'avoir mordu la main qui l'a nourri pendant quelques années et a plus ou moins présenté ses excuses au micro de Sway in the morning, la matinale de la radio Sirius XM :

"Je déconne pas mal parfois, vous savez. J'aurais probablement pu être un peu plus réservé sur Spielberg, c'est probablement quelque chose que j'aurais dû garder pour moi. Mais mes sentiments sont vrais. Le gars m'a donné beaucoup d'opportunités, j'en conviens."

Des excuses à sa manière si particulière donc, et qui pourraient amorcer le début d'un commencement de chemin de rédemption. Encore que... On vous a dit qu'il venait de se mettre au rap ?

 

Image 285021

 

 

commentaires

corleone 14/11/2016 à 22:50

Un gros con c'est tout. Faut juste que Spielby ça lui donne une leçon qu'il arrête son pistonnage de minets yiddish cramés.

R90 14/11/2016 à 12:07

Dire qu'on aurait dû prendre des pincettes, voire garder son avis pour soit, c'est une forme d'excuse. Et LaBeouf a survécu en tournant depuis avec Redford et Lars Von Trier, en traçant sa route dans le ciné indé avec American Honey. Mais bon, certes on peut s'imaginer des feuilletons people, vengeance et revanche au royaume des paillettes.

Dirty Harry 14/11/2016 à 11:58

Je suis d'accord avec Kibuk : ce ne sont pas des excuses et l'on sait à quel point Spielby ne pardonne pas : Vilmos Szigmond en a fait les frais en oubliant de le remercier aux oscars : résultat il ne lui parle plus et ne l'a plus engagé alors imaginez ce qui va arriver à Shia : va pas vraiment retrouver du taf auprès de Spielberg....

KibuK 14/11/2016 à 10:39

Perso, je trouve qu'il ne s'excuse pas. Il dit simplement : Je pense toujours ce que j'ai dit mais je reconnais que j'aurais dû le garder pour moi. C'est du bons sens.

culo 14/11/2016 à 10:27

quel abruti sérieux, il avait tout pour lui

votre commentaire