House of Gucci : Jared Leto se sent aussi "incompris" que son personnage dans le film

Mathieu Lapon | 29 novembre 2021
Mathieu Lapon | 29 novembre 2021

Jared Leto parle de son rapport à son personnage dans House of Gucci, Paolo Gucci, et c'est à se demander s'il ne s'agit pas d'une allégorie de sa carrière.

Quand il n'est pas le vampire Morbius, l'acteur Jared Leto n'a plus trop le vent en poupe. Évidemment, ce n'est pas tant l'opportunité de décrocher des rôles qui manque au comédien, que celle d'obtenir des rôles marquants. On avait déjà commencé à voir cette pente descendante avec son échec très symbolique en Joker dans Suicide Squad (dont il réclame d'ailleurs l'Ayer Cut), mais les choses se sont un peu creusées depuis.

Dans le biopic dramatique House of Gucci, Jared Leto a pu nous survendre un énième rôle haut en couleur, plein de prothèse, de perruque et d'air tristounet : Paolo Gucci. Marginal et incompris, le personnage se démarque par un certain nombre d'échecs, qui auraient permis à Jared Leto de se connecter à lui.

 

House of Gucci : photo, Jared Leto, Lady GagaQuand Kylo Ren et le Joker sont poussés un peu vite vers la sortie

 

Le comédien s'est confié à Vanity Fair et en bon Calimero du genre, il a appuyé sur l'aspect "artiste incompris" de son personnage, pour subliminalement faire savoir l'injustice du monde à son égard :

"Quand j'ai reçu le scénario de House of Gucci, j'étais initialement assigné à un autre rôle. Et quand je l'ai lu, je me suis immédiatement senti connecté à Paolo. C'est un artiste, donc nous avons un peu en commun. C'est un artiste frustré. J'ai très certainement ressenti ça dans ma vie. Il n'est pas vraiment remarqué ou écouté par les gens autour de lui. Il veut juste partager sa vision très créative du monde, mais il n'en a jamais vraiment l'opportunité, ce qui est très dur pour un artiste dont le seul but est de partager. C'est un incompris."

 

House of Gucci : photo, Jared LetoIl ne veut que de l'amour et un meilleur montage de Suicide Squad

 

C'est donc plus assumé qu'il n'y paraît : Paolo Gucci, par son archétype de "loser" (de perdant incapable de ne pas échouer à tout ce qu'il entreprend), a fait fondre le cœur de Jared Leto, qui a aussi l'impression que personne autour de lui ne comprend ses choix de carrière. Chacun jugera s'il préfère rire ou fondre en larmes (ou les deux).

La critique américaine a, semble-t-il, noté la prestation de Leto avec celle de Lady Gaga (tête d'affiche du film, avec Adam Driver), malgré la critique on ne peut plus mitigée du film. Toutefois, son démarrage au box-office paraît prometteur (surtout en comparaison de l'échec cuisant du Dernier Duel), même si nous n'en sommes qu'à la première semaine d'exploitation. Reste à voir si Jared Leto pourra en tirer parti pour sortir de son ombre.

Tout savoir sur House of Gucci

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Mais
30/11/2021 à 12:45

Son Joker est affreux mais par contre je le respecte à vie pour son rôle dans Requiem For A Dream. Incroyable

Bob
29/11/2021 à 20:50

C’est magique…
Même couvert de latex, il suffit de deux photos pour se dire que tiens, voilà encore cette affliction de Leto qui en fait des tonnes dans un rôle.

votre commentaire