House of Gucci fait un démarrage prometteur, Ridley Scott éclipse le bide de son Dernier Duel

Lino Cassinat | 28 novembre 2021
Lino Cassinat | 28 novembre 2021

Le Dernier Duel a été un énorme bide pour Ridley Scott, mais House of Gucci devrait éclipser cet échec si l'on en croit son démarrage prometteur.

100 millions de dollars en coûts de production seuls, 28 millions récoltés au box-office mondial donc 10 seulement en Amérique : Le Dernier Duel a tout simplement été un bide retentissant pour Ridley Scott. Un expérience amère qui pourrait être un peu rattrapée par sa nouvelle sortie : House of Gucci. Le film blindé de stars a en effet su trouver son chemin au box-office américain en ce week-end de Thanksgiving, particulièrement stratégique et traditionnellement placé sous le signe des retrouvailles familiales.

 

House of Gucci : photo, Jared Leto, Lady GagaHeureux de se retrouver en famille

 

Pas vraiment une période particulièrement propice pour un drame comme celui-ci nous direz-vous, et vous auriez tout à fait raison. Pourtant, le démarrage est prometteur (à défaut d'être particulièrement impressionnant) : Deadline annonce en effet un box-office américain à 21,8 millions de dollars, soit le meilleur démarrage pour un drame depuis Les Filles du Docteur March avant la pandémie. Sachant que le film aurait coûté dans les 75 millions de dollars à produire et qu'il n'est pas encore exploité à l'international, l'opération s'oriente donc plutôt vers un succès. Faut-il dire merci à Thanksgiving et aux jours fériés ?

Probablement, mais cela n'explique pas tout. L'absence de Top Gun : Maverick, prévu à l'origine sur cette fenêtre de sortie, a tout simplement laissé un vide dans la case film plutôt orienté pour les adultes, que House of Gucci s'est empressé de combler grâce à un marketing efficace ayant trouvé de nombreux relais sur internet grâce au casting. A cela, s'ajoute le fait que la concurrence la plus directe se nomme Encanto – la Fantastique Famille Madrigal et S.O.S. Fantômes : L'Héritage, soit deux films ciblant un public familial radicalement différent. L'absence de Top Gun : Maverick a donné un box-office de Thanksgiving bien tristoune par rapport aux années précédents mais au sein duquel House of Gucci s'est retrouvé en position de force.

 

House of Gucci : photo, Lady GagaDu coup, c'est la fête ou pas ?

 

Pour autant, tout reste encore à faire pour le film, et il ne faudrait pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué. Si la réception critique du film a été plutôt bonne en moyenne, la presse reste très divisée sur House of Gucci. Cela met l'exploitation du film dans une position dangereuse, car elle demeure assez fragile et ne survivrait probablement pas à un bouche-à-oreille mou voire négatif. Par ailleurs, au vu des chiffres actuels, le succès de House of Gucci ne pourra se construire que sur le box-office américain seul, et les exploitations internationale - notamment en Europe - et video  doivent également suivre la cadence. Il suffirait donc d'un tout petit coup de vent pour que tout s'effondre. Ou du variant Omicron...

Tout savoir sur House of Gucci

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Simon Riaux - Rédaction
30/11/2021 à 13:18

@Nicotine46

L'article n'étant négatif en rien (et voire même sacrément positif, quand on évoque la réception de House of Gucci) difficile de vous répondre.

Papy Ridley
29/11/2021 à 09:02

Vu hier c’est un excellent film

Schtroumpfette
29/11/2021 à 06:46

Personnellement, je ne trouve pas que ce film soit un drame. C'est une sorte d'opéra comique, même s'il y a un mort et des trahisons à la pelle. Et quel dommage que Le dernier duel n'ait pas marché... House of Gucci est très divertissant, mais il est à l'image de ce qu'il raconte. Un joli objet bien fait, tape à l'oeil, un peu vain et creux. Le dernier duel est autrement plus complexe. J'espère qu'il trouvera son public plus tard.

votre commentaire