Justice League : Ray Fisher en remet une couche sur le racisme de Warner

Salim Belghache | 24 mars 2021
Salim Belghache | 24 mars 2021

La sortie du Zack Snyder's Justice League aurait pu servir de parenthèse au différend entre Ray Fisher et Warner, mais on rêvait un peu trop.

La sortie du Zack Snyder's Justice League a été l’occasion pour Zack Snyder de mettre davantage en avant le personnage de Cyborg. Incarné par l'acteur Ray Fisher, ce super-héros a été largement retiré du montage du film précédent dirigé par Joss Whedon. Bien que Snyder souhaitait vraiment mettre ce personnage au centre du blockbuster, Joss Whedon s'est désintéressé de Cyborg et l'a véritablement mis au second plan.

Une situation qui a été difficile à vivre pour le comédien, d'autant plus que l’acteur a dénoncé des comportements inappropriés et non-professionnels de la part de Joss Whedon. Fisher ne s'est pas arrêté là puisqu'il a également pointé le comportement à caractère raciste du réalisateur et de deux autres collaborateurs de Justice League, à savoir, Jon Berg et Geoff Johns.

Dans la panique, le studio Warner a lancé une enquête en interne et a annoncé des "mesures correctives", illustrées par l’éviction de Joss Whedon. Mais selon Ray Fisher, le président de DC Movies, Walter Hamada s’est interposé dans l’enquête et a protégé Geoff Johns, alors qu’il était l’un des principaux complices de Joss Whedon. Une thèse que ne semble pas partager, Ann Sarnoff, la PDG de Warner Media.

 

photo, Ray FisherIl se prépare pour le match

 

Ann Sarnoff ne s'est pas arrêtée là et est revenue sur l'enquête de la Warner et sur la position de Walter Hamada dans cette affaire :

"Notre enquêteur, la juge Katherine Forrest, a publié des déclarations spécifiques sur Walter Hamada, elle disait qu’il n’y avait aucune interférence dans l’enquête de la part de Walter. Elle a dit que les coupes faites dans la version de Joss Whedon n’étaient pas liées à une pensée raciste. Nous l’avons pris très au sérieux, surtout que nous avons embauché l’un des meilleurs investigateurs et que nous lui avons donné une marge de manœuvre énorme."

De son côté, Ray Fisher n'a pas manqué de réagir aux réponses de la PDG de Warner Media.

"Apparemment, des gens de Warner Media pensent qu'une salle remplie de cadres qui disent "Nous ne pouvons pas avoir un homme noir en colère au centre du film" (et ensuite réduire le temps d'apparition ou supprimer tous les Noirs et personne de couleur de ce film) n'est pas raciste. Étrange.

L'investigatrice a été amenée à aider Warner Media à évaluer et à se soustraire à ses responsabilités légales. Continuellement vanter le fait qu'elle soit une ancienne juge fédérale dans le but d'influencer l'opinion publique est évident et désespérant. Maintenant, c'est une avocate."

 

"Comme je l'ai dit, les gens allaient tenter de contester le blâme de Joss Whedon sur les reshoots de Justice League. Toby Emmerich, Geoff Johns et Jon Berg partagent cette responsabilité, surtout que Johns a travaillé directement avec Joss sur la réécriture du script faite en fonction des demandes des dirigeants."

 

Photo Ray FisherJ'accélère !

 

Une autre réponse de la PDG de Warner Media a particulièrement agacé Ray Fisher et porte de nouveau sur le cas Hamada. Ainsi, elle s'était exprimé ainsi :

"Walter a été récemment promu. Je soutiens pleinement Toby et Walter et leurs visions. Je crois vraiment que ce sont de très bons dirigeants. Walter est également une personne de couleur, il sait donc ce qu’on peut ressentir dans ce cas-là. Il apporte une voix différente, et accélère le changement, plus que quiconque dans le passé."

Une déclaration sur laquelle est également revenu le comédien.

 

« De plus : "Walter n'a rien fait contre Ray, et il y a même offert un rôle dans le film The Flash." Et : "Walter est aussi une personne de couleur, donc il sait ce qu'il a ressenti." C'est la définition de la non-écoute.

Dernière chose : Plutôt que d'essayer de convaincre les gens avec ce que l'investigation sur Justice League n'a pas trouvé, pourquoi ne pas commencer à leur révéler ce qu'elle a trouvé ? Le public est bien plus intelligent que ce que vous pensez. La preuve est là. Plus d'infos bientôt... »

 

Photo Ray FisherQuand Fisher lit les entretiens de la PDG de Warner

 

L’éviction du comédien du prochain film du DCEU, The Flash, a également participé à aggraver le conflit entre Warner et le comédien. Alors que la Warner a soutenu la thèse selon laquelle l'acteur se serait retiré du projet, c'est bien le studio qui semble avoir écarté le comédien du projet.

Enfin, il reste un angle mort car Ray Fisher a affirmé par le passé qu'un contrat de confidentialité entre Warner et lui l'empêchait de révéler les détails de ses accusations. Un contrat dont Ann Sarnoff a assuré ne pas avoir connaissance durant cette interview. Par ailleurs, à en croire la petite note ajoutée par Variety dans son article, Ray Fisher ne serait plus lié à cet accord selon sa porte-parole. Affaire à suivre.

En attendant, notre critique sans spoilers de Zack Snyder's Justice League est toujours disponible, tout autant que nos vidéos sans spoilers et avec spoilers sur le film.

Tout savoir sur Justice League

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Simon Riaux - Rédaction
07/04/2021 à 18:56

@syroz

Ou juste, Ecran Large pépouze, absolument pas tenu de se mettre ce genre de lunettes déformantes.

syroz
07/04/2021 à 18:54

Prendre le camp de Ray Fisher et de la Snyder cut, défendu par les 'incels' et les 'fans toxiques'?
Ou defendre la Warner, champion de la diversité mais qui fait des montages racistes?
Ecran Large en plein numéro d'equilibriste.

RobinDesBois
25/03/2021 à 14:51

@Delicatesstef2 dans tes faits tu oublies d'ajouter que les acteurs coupés ou minimisés au montage ne sont pas exclusivement noirs. Ca concerne des acteurs de tout sexe et de toute origine. Sur ce genre de production c'est monnaie courante de minimiser ou retirer des personnage surtout quand le film a été réduit de moitié sur ce qui été prévu.

Je rappelle que dans Suicide Squad Margot Robbie et Will Smith sont les deux acteurs avec le plus de temps de présence à l'écran et que Jared Leto a vu son rôle totalement minimisé, ça signifie que la Warner était raciste des hommes blancs sur ce film ?

Et sur Avengers 4 la version adolescente de la fille de Stark a été coupée au montage, c'est de l'âgisme et du sexisme de la part de Disney ?

Et sur ce Justice League Willem Dafoe a aussi vu son rôle "coupé" au montage. Pourtant on nous a cassé les pieds avec le personnage d'Iris West coupé alors que son rôle était plus proche du caméo que d'autre chose: moins d'1 minute à l'écran, ne prononce pas un mot.

Faut arrêter avec ces délires de persécution, ce genre de productions n'obéissent qu'à une logique commerciale. Leur but c'est d'être rentable et de rapporter le plus d'argent et les stratégies mises à en place à cet effet qu'elles soient bonnes ou mauvaises ne s'inscrivent que dans une démarche commerciale.

Ils ont décidé de rendre le film plus court, plus accessible, plus léger, plus "commercial" que ce qu'avait envisagé Snyder en employant Whedon, il n'y a rien d'étonnant à ce que sur un film coupé de moitié des intrigues et des personnages passent à la trappe.

Les pontes de la Warner sont peut être être racistes en privé (on a aucune preuve) mais ce genre de décisions professionnelles n'en est aucunement l'illustration. La vérité et elle doit être dure à avaler pour Fisher qui a l'air d'avoir un égo énorme c'est qu'il n'y a rien de personnel quand on "coupe" (ce qui ne veut rien dire d'ailleurs, personne n'a déclaré que toutes les scènes filmées sur un plateau de tournage devaient être absolument exploitées ) des scènes centrées sur son personnage. La Warner a juste estimé que son personnage qui est le super héros le moins connu de la bande interprété de surcroît par l'acteur le moins connu du casting était loin d'être la principale motivation du public pour se déplacer en salle. Et encore faut arrêter, dans la version ciné il n'a pas moins d'importance que Flash ou Aquaman. Mais quand on doit gérer 6 super héros sur 2 heures faut faire des compromis, et à choisir entre Ben Affleck, Cavill et Gal Gadot qui sont les acteurs les plus connus du casting et qui interprètent les super héros préférés du grand public et un illustre inconnu la Warner comme n'importe quelle firme a décidé de minimiser ses risques en misant sur les valeurs sûres.

Nyl
25/03/2021 à 12:27

Mon ressenti de l´affaire :

:popcorn:

Den the gun
25/03/2021 à 10:19

J'aime bien son rôle dans le premier, plus dans le cut où l'on comprend mieux les tenants et aboutissants du rôle.
Mais là j'avoue qu'il me gave un peu.

Delicatesstef2
25/03/2021 à 10:04

Je comprends pas tous ces commentaires de gens qui prennent parti sans : connaitre vraiment les résultats de l'enquête, savoir ce qu'à vécu/pense avoir vécu Ray Fisher et donc à quel point il peut se sentir démoli, prendre un peu de recul.

La magie d'internet : tout le monde est soit 100% pour le camp de pour ou le camp du contre.

Je ne fais que voir les faits :
- est-ce que les gens de couleur noire ont été supprimé dans la version de Whedon? Oui
- est-ce que Whedon, mis en cause par Fisher, a finalement été viré? Oui
- est-ce que Fisher a prouvé que Hamada et la Warner étaient racistes? ? Non

Laissons les choses se faire, nous en sommes exterieurs, pais, par pitié arrêtez d'enterrer ou d'encenser Fisherà tout-va, c'est ridicule.

Tek
25/03/2021 à 08:48

Décidément RobinDesBois tu es et resteras le champion des tocards. À chaque fois que tu postes un comm' c'est un truc tendance réac et rarement cinéphile.
Toi t'as jamais eu d'emmerdes dans ta vie pour etre aussi imbu de ta personne et clairement insensible aux problématiques sociétales.

Comprendspas
25/03/2021 à 08:06

Commence à doucement me saoûler celui-là... à croire qu'il est incapable de balancer un tweet sans parler de sa couleur de peau.

Mushy
24/03/2021 à 22:27

Faudrait ptet dire au Monsieur Fisher qu'il est mauvais acteur. C'est peut être la le problème et non sa couleur de peau.

RobinDesBois
24/03/2021 à 20:50

@ Cobalt j'ai vu le Snyder's cut, tu m'expliques ce qu'il révèle de raciste dans le "Whedon's" cut ?

Plus
votre commentaire